Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • vendredi 14 mai 2021 à 22h35min
Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes

Le maire de la commune de Thiou, province du Yatenga, région du Nord, au cours d’une interview accordée à nos confrères de Sidwaya, a révélé qu’il a négocié avec les terroristes. Ceci, pour que sa commune ne soit pas attaquée. Il explique comment il a travaillé pour que les communautés différentes communautés se parlent pour éviter les malentendus.

La commune de Thiou est frontalière du Mali voisin. D’autres communes comme Banh, Sollé et Kain ont toutes été attaquées. Les conseils municipaux de ces communes ont été obligés de se délocaliser dans la ville de Ouahigouya. Thiou a fait l’exception. Ainsi, parce que son maire a pris le taureau par les cornes.

Il a indiqué qu’au premier trimestre de l’année 2018, quelques interventions du côté du Mali et de la commune de Kain, située à 25 km de Thiou lui ont mis la puce à l’oreille. Dès lors, la mairie a commencé à faire de la prévention pour que le terrorisme n’arrive pas à Thiou.

Cela a consisté à rapprocher les trois communautés que compte la commune à savoir les Dogons, les Mossis et les Peulhs. Les terroristes avaient assiégé Kain parce qu’il y avait une mésentente entre les communautés. Des populations de Kain interdisaient l’accès des marchés aux Peulhs.

A Thiou, le maire explique qu’ils ont initié une grande rencontre entre ces ethnies chez le chef peulh. Etaient présents à la rencontre de la mairie, un représentant de la préfecture, le chef peulh, celui des Dogons et celui des Mossi au niveau de la cour royale de Thiou.

Ainsi, à la fin 2018, à l’issue de cette rencontre, l’engagement a été pris qu’aucune décision ne se prenne sans l’accord de toutes ces personnes. Dès lors, il explique qu’ils ont pu éviter la fracture entre les communautés.

En plus de leur cohésion sociale solide, le maire nous apprend que la commune a été l’une des premières à lancer le recrutement des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) en 2019 dès que l’Etat a approuvé la décision.

Mieux, le maire a discuté avec les terroristes pour qu’ils épargnent les populations. « Oui, j’ai négocié avec eux. Mais la négociation ne vient pas de nous seulement, eux aussi ont manifesté le désir. Dans le groupe de ces hommes armés, je connais des gens qui sont de la commune. L’on a incité les populations à appeler leurs parents qui y sont et essayer de comprendre leur motivation. D’appel en appel, j’ai pu joindre leur responsable dans la zone de Thiou et j’ai essayé de comprendre. Selon eux, c’est l’islam radical, la charia, qu’ils veulent instaurer », a-t-il expliqué sans ambages.

Synthèse Dimitri OUEDRAOGO
SOURCE : Sidwaya

Vos commentaires

  • Le 14 mai à 15:18, par Latif Congo En réponse à : Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes

    Un compatriote qui ses comment se préparer et organise la cohésion est toujours sortir victorieux !félicitations aux maire

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 16:55, par Ram En réponse à : Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes

    A mon avis, le maire devait garder cette information en privé et ne pas en parler publiquement !
    Les répercussions de sa démarche peuvent être néfastes ! Affaire à suivre !

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 17:10, par À qui la faute ? En réponse à : Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes

    Dès le tout début j’ai toujours soutenu que le terrorisme est une conséquence de l’exclusion socio-économique. Regardez comment l’État malien a massacré les touaregs à une époque ? Regardez comment les peuples éloignés des grandes villes au Burkina sont abonnés à l’analphabétisme sans eau potable tandis que nos dirigeants vivent mieux que les dirigeants européens !
    Ceci n’est jamais passé longtemps dans aucun pays du monde sans que ce pays n’explose.
    - Mais les spécialistes de l’exclusion au MPP pensent qu’ils sont suffisamment musclés ou intelligents pour défier les lois de la nature : le travail que l’État ne fait pas, quelqu’un d’autre va venir le faire et mal faire. Attention ça n’excuse en rien les barbares, non, mais le mal va toujours côtoyer le bien. Et comme la nature n’aime pas le vide il faut occuper le terrain et payer la paix. Je prends l’exemple d’un pays européen que je connais bien : il paie les plus démunis à un minimum vital quelque que soit leur origine, leur couleur. Combien de jeunes, de parents a-il dissuadé de basculer à l’extrémisme ? Dieu seul sait. Ne me parlez pas de manque de moyens vu le train de vie de l’état. Les pays du sahel se ressemblent dans le culte de l’enrichissement personnel et des honneurs des politiciens qui n’arrivent même pas à mériter un peu cette gloire.
    Et les discours ne servent à rien car combien les comprennent ?
    En conclusion voilà : le rapport à la mort n’est pas le même entre le riche et le pauvre. Sinon pour 50.000f ou 100.000f un fils à papa ne va pas se faire tuer

    Répondre à ce message

    • Le 14 mai à 20:13, par ismoz En réponse à : Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes

      internaute @ a qui la faute : l’article vient de te dire que la motivation des terroristes c’est d’instaurer l’islam radical et la charia. mais toi tu continue d’affirmer comme la plupart des pseudo expert que c’est la conséquence e de l’exclusion. détrompez vous, c’est une guerre religieuse financée par des etat wahhabites. tant que l’on ne vas pas l’accepter on ne pourra jamais se poser les bonnes questions.

      Répondre à ce message

      • Le 15 mai à 06:10, par A qui la faute ? En réponse à : Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes

        @ismoz : je ne nie pas la guerre et la stratégie des états islamistes. Mon idée c’est la suivante : puisque leurs soldats sont des burkinabé qui n’ont rien à faire et qui vivent une certaine frustation, ne doit-on pas lutter contre cette exclusion ? Pensez-vous que ces états qui financent le terrorisme veulent faire leur charia de préférence au Burkina qu’en Suède ? Non, c’est par parce qu’au Burkina, au mali, au Niger le terrain est très propice.
        Parfois la résolution d’un problème n’est pas brute et frontale.
        C’est juste une autre proposition, vous en faites ce que voulez, mais le fait est que je n’ai jamais entendu parler d’un pays qui vit en paix avec ces énormes écarts entre des citoyens et des politiciens qui vivent sur des planètes différentes. Si ce n’était pas le terrorisme ça pouvait être autre chose.
        Ramenez ce que je dis à l’échelle d’une famille, et ça va vous aider à comprendre. Votre stratégie et celle largement adpaté c’est de supprimer le mal. Ma petite idée et ma modeste contribution c’est de faire en sorte que le terrain ne soit pas fertile au mal et qu’il s’aménuise de lui-même.
        L’ouverture d’esprit et la diversité d’idée ne fait aucun mal.
        Leur charia là a laisser pleins de payers plus petits, plus grands, plus peuplés, moins peuplés et de diverses religions et ont choisi les notres. Et vous pensez-vous qu’on y est absolument pour rien ?

        Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 18:43, par Madi En réponse à : Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes

    Je doute fort de la vertu de la dite négociation.ces voyous n’ont d’amis et finira par vous mordre mr le maire. Le mieux c’est de collaborer avec les FDS. Sinon vous êtes complice

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 19:50, par Tig-re En réponse à : Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes

    Ok très M le maire. Maintenant que vous savez que v’ La charria qu’ils veulent vous faites quoi ? Vous les aidez ? Vous les combattez ? Vous les virez vos informations aux forces de l’ordre ?
    de toutes les façons tout le monde sait ce qu’ils Veulent.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 22:49, par jeunedame seret En réponse à : Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes

    Espérons que cette négociations ne soit pas une lassitude ou toute autre conspiration au projet djihadiste. Les scénaristes de cet islam radical sont assis ailleurs dans dans d’autres pays ; mais les metteurs en scènes et valets locaux sont de chez nous. Et bonjour les gaamations. Monsieur le maire comment vous appelez-vous ? On connaî la forte islamisation de votre zone.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 06:35, par ancien En réponse à : Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes

    Ceux-là qui pensent négocier avec les terroristes sont ceux-là qui veulent la charia au Burkina. Mais vous pouvez toujours rêver, ça ne passera pas. Et ceux de mauvaise foi passent leur temps à accuser la France et ferment les yeux sur ces pays arabes qui financent le terrorisme.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 11:02, par El_monstro En réponse à : Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes

    Ma tristesse dans le scenario est que ces même arabes qui disent islamiser des populations déjà musulmanes n’ont aucune considération pour les noires. Faites un tour en Algerie, Arabie Saoudite, Koweit, etc et vous me direz. Nos pauvres enfants endocrines nous massacrent pour rien.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 12:28, par Adakalan En réponse à : Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes

    Les faiseurs de malheur sur cette terre sont les pseudo arabes et les noirs.
    C’est parmi ceux là que, il ya plus d’ignares, les gens ne lisent pas et ne savent pas lire dans les principales langue qui vehicule les religions . Les gens sivent des choses bêtement. Voilà le problème de ces soi-disant dhjadiste. Si votre combat étaient noble Dieu lui même l’aurait fait à votre place.
    Je pense que c’est la profondeur de la noirceur de la substance grise de ces fou qu’il faut apporter le feu.
    La négociation dans ce problème reviendrait à accepter la charia. Personne sur cette terre n’à le monopole de Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 12:30, par Andy En réponse à : Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes

    si tu fais un pacte avec le diable ,attends toi toujours a des conséquences négatives. ceux qui se ressemblent s’assemblent dit un proverbe.
    on ne négocie pas avec le diable .
    le bien pour la population c’est de travailler avec les fds pour que ces terroristes soient nettoyés de la zone.
    celui qui tue par l’épée meurt par l’épée, on ne peut pas collaborer avec des djihadistes et prétendre être saint ou ne pas les connaitre.
    vive le BURKINA débout
    A bas le terrorisme

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 16:24, par Le patriote En réponse à : Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes

    Monsieur le maire vous ne devez pas témoigner dans les médias.l information devait être donnée à qui de droit en privé pour continuer de préserver la paix pour vos populations.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 18:38, par le Vigilant du Sahel En réponse à : Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes

    La question du terrorisme est plus complexe qu’on ne le pense. Dans tous les cas, la misère est propice aux activités de terrorisme. Si la plupart des Burkinabè, Maliens, Nigériens.... avait un minimum pour vivre, l’emprise du terrorisme serait moindre. Les effets pervers de la pauvreté accrue ne sont pas à négliger. L’INSD a indiqué dans son dernier recensement (2019) que la grande majorité de la population burkinabè est jeune : 43,3% a moins de 15 ans et 77,9% de la population a moins de 35 ans. C’est effrayant pour l’avenir de notre pays. Comme l’a mentionné un grand penseur, "ce sont les conditions matérielles de notre existence qui déterminent notre conscience et non le contraire". En effet, vous avez beau être conscient, si vous ne disposez pas d’un minimum pour faire face à la vie, vous risquez de basculer facilement dans un mauvais environnement (terrorisme, drogue, prostitution, vol à mains armées, toutes sortes de délinquances). Celui qui a la chance de prendre un repas quotidien sans problème ne peut pas avoir la même attitude ou le même raisonnement que celui qui ne sait pas par où trouver à manger. Faisons donc attention ! Essayons d’élever le niveau de vie de l’ensemble de la population en créant des emplois équilibrés dans toutes les provinces, pas uniquement à Ouagadougou. Si cela n’est pas fait, ce sont nos propres enfants ou frères, abonnés aux frelatés des kiosques à chaque coin de la rue, qui vont nous éliminer à coup de poignard et il n’y aura rien. Déjà, des cas de crimes à répétition sont signalées ça et là tous les jours dans nos villes. Le pillage sans retenue de nos ressources au détriment d’un développement économique et social équitable malgré la lutte de nos institutions contre la corruption, ne fera que qu’anéantir les capacités de notre pays à relever les défis majeurs actuels. Que Dieu nous éclaire et éclaire nos dirigeants pour une gestion vertueuse de l’économie nationale au profit de tous les burkinabè. C’est l’une des clé pour réduire sensiblement, les actes répréhensibles que nos constatons et que nous condamnons tous.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 22:25, par Passakziri En réponse à : Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes

    @ Vigilant du Sahel
    Vous avez sincèrement dit l’éssentiel.
    Moi particulièrement j’ai longtemps hésité avant de réagir à cet article , parce que je suis loin, trés loin des réalités que ce maire vit tous les jours. Il n’a aucune chance de réagir correctement, quelqu’en soit sa décision. Nous reprochons aux populations de ne pas collaborer avec les forces de défense et de sécurité, mais en se mettant même 10 minutes à la place de ces populations , on se rend compte qu’elles sont en face d’un noeud gorgien : entre collaborer par patriotisme avec les FDS et rester réaliste face à la situation réelle sur place, c’est une équation qui peut mettre le citoyen Lambda dans des difficultés , puisqu’il se retrouve à la merci d#une éventuelle vengence, hors devant la mort, personne ne peut savoir comment il réagirait vraiment ( Voyons Sadam Hussein, le redouté se retrouvé dans un trou comme un rat, pour sauver quelques jours de sa vie ). Le sous developpement et le manque d’infrastructures routières praticables pour des interventions rapides des FDS en dehors des grandes villes freine nettement la protection des cicils en cas de nécéssité, toutes choses qui ne restent pas inapercues par les populations.
    Bref, lutter contre le térorrisme passe aussi par le developpement d’infrastructures en dehors des grandes villes , d’est à l’ouest, du nord au sud, et d’assurer une vie décente aux populations jeunes pour assécher les lits de récrutement de terroristes qui exploitent la misère et l’ignorance des populations pour attirer certains jeunes dans leurs fillets.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 22:28, par Mafoi En réponse à : Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes

    J’aurai aimé que ce maire nous dise sur quoi les négociations ont porté avec ses amis terroristes.D’ailleurs est ce qu’il reçu un quitus des autorités concernant ses prétendues négociations ?A t’il averti nos FDS ?Ceci pour dire tout haut que ce maire fait parti de cette même bande de voyous,de criminels car on ne négocie pas avec un criminel terroriste,on l’abat froidement surtout lorsqu’on l’a en ligne de mire.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 00:58, par Mkouka En réponse à : Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes

    Peut etre que quelqu’un pourrait m’eclaircir sur ces questions :
    1. Comment va se fait que ca soit du jour au lendemain que ces actions dites terroristes ou djihadistes s’enclenchent ? A noter que les autorites actuelles n’avaient meme pas eu le temps de s’installer.
    2. Ces conditions de vie decrites comme regions abandonnees, populations delaissees et que l’on avance comme causes de ces actes criminels sont-elles nees subitement ? Si elles ont ete construites au fil du temps comment a t on pu contenir les reactions violentes jusqu’a ce qu’elles eclatent en 2015 ?
    3. Ces tueurs avaient-ils leurs propres moyens de survie et qui ont ete remis en cause ? Sinon pourquoi on ne parlait pas d’islamiser ou de terrorisme au Burkina avant 2015 ? Pourtant leurs conditions d’abandon par l’etat existaient deja des annees.
    4. Ne sommes-nous pas entrain de justifier des actes avec un regard nationaliste alors que ceux qui les commettent sont simplement muent par des interets de groupes voire individuels et donc contraire au bien-etre de l’ensemble des populations dans ces regions ?
    Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 14:50, par Vérité En réponse à : Commune de Thiou (Yatenga) : Pourquoi et comment le maire a négocié avec les terroristes

    Pour ces propos et cette initiative, le Maire devrait en principe être destitué pour avoir pris une décision ou effectuer une compromission avec les djihadistes. Cette décision est contraire aux orientations officielles du Gouvernement du Burkina Faso. Nulle ne connait le contour de cet accord, est qu’il favorise pas l’implantation des djihadistes au Burkina Faso et met plus en danger les autres communes ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Silvère Salga, chercheur-écrivain, sur la lutte contre le terrorisme : « Avec mon plan OBAR, on peut inverser la tendance en six mois »
Opération Barkhane : Plusieurs terroristes neutralisés dans le Liptako
Burkina : L’armée attristée par la disparition d’un « vaillant guerrier » de l’Unité spéciale de la gendarmerie
Création de Forces spéciales : Des organisations redoutent un escadron de la mort
Lutte contre le terrorisme : L’Union européenne réaffirme son engagement aux côtés des pays du Sahel
Burkina : Une dizaine de terroristes neutralisés dans les environs de Solhan, selon l’armée
Opération Barkhane : Le point des actions menées dans la période du 1er mai au 8 juin 2021
Lutte contre le terrorisme : La France ne va pas installer de base militaire au Burkina, selon Jean Yves Le Drian
Tueries de Solhan : La région du Sahel exprime son ras-le-bol à travers une marche pacifique
Situation sécuritaire : A quoi servent les bases militaires nationales et étrangères, s’interrogent les évêques du Burkina et du Niger
Burkina : 5 otages libérés après 3 mois de captivité
Région de l’Est : Réaménagement des horaires d’interdiction de circuler
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés