Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

The Voice Afrique francophone : La lauréate de la 2e édition dit n’avoir pas reçu les 10 millions de francs CFA

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • dimanche 9 mai 2021 à 13h32min
The Voice Afrique francophone : La lauréate de la 2e édition dit n’avoir pas reçu les 10 millions de francs CFA

Moins d’une semaine après la finale de la saison 3 de The Voice Afrique francophone, remportée par la burkinabè Lady Shine, voici qu’un scandale surgit du Togo. En effet, dans un Facebook live diffusé, vendredi 7 mai 2021, la lauréate de la saison 2 de la télé-réalité, Victoire Biaku, a répondu à ses détracteurs qui ne comprennent toujours pas pourquoi sa carrière artistique peine à décoller depuis 2018.

« A la finale, il était question que je sois produite par Universal Music. Voici ce que j’ai reçu », lance Victoire Biaku en brandissant son trophée. Et de poursuivre « Je ne sais pas d’où vient cette enveloppe de 10 millions que j’aurai reçue à The Voice. Les gens disent que j’ai reçu l’argent mais que je n’ai rien fait avec. Ils disent que je n’ai pas évolué, que j’ai pris l’argent et ne veux pas travailler ».

Dans un Facebook live sur sa page, la lauréate de la saison 2 de The Voice Afrique francophone a fait des révélations sur les promesses faites et non tenues. « Universal m’avait effectivement contactée pour qu’on commence les travaux. Après mon examen de BTS, les travaux ont été effectifs à partir de juin. Ils m’envoyaient des chansons que je travaillais dans les studios ici. On travaillait à distance. Les personnes chez qui j’ai fait les chansons peuvent témoigner que j’ai payé de ma propre poche les frais d’enregistrement et tout (...) Je ne vais pas rentrer dans tous les détails », a indiqué Victoire Biakou.

Toutefois dans son direct, elle a laissé entendre que son titre « bandit » est sorti un peu plus tard en 2019 mais aucun clip n’a été réalisé. « C’était silence radio après. Et quand tu demandes ‘’ c’est quoi la suite ?’’, tu n’as pas de véritable réponse. A un moment, je me suis dit que je n’allais pas attendre Universal dans dix ou cinq ans avant de faire quelque chose ». C’est ainsi que la jeune artiste a sorti sur fonds propre le titre « Somebody Great », en pleine période de Covid-19.

Pour la lauréate de The Voice, le direct n’est dirigé contre personne. « Tout cela est à présent derrière moi. Cela fait trois ans. Je veux entamer une carrière et j’ai besoin de vous, de vos soutiens, pas de vos jugements ».

Pour l’instant, aucune réaction de la part de l’équipe de production de the Voice Afrique francophone. Pour certains, si les révélations faites par la Togolaise sont avérées, il faudra éviter que le même scénario ne se produise avec, la Burkinabè, Lady Shine, victorieuse de la 3e édition.

Rappelons que ce type d’émissions de télé-réalité n’a pas toujours fait l’unanimité chez les acteurs du showbiz. L’on se rappelle du commentaire de Walib Bara qui disait ceci en avril 2020 à propos de la qualification de Lady Shine : « Félicitations à notre compatriote même s’il convient de rappeler que ce genre de concours n’est pas la voix idéale pour la construction d’une carrière artistique ».

Cela avait créé un tollé d’indignation chez certains internautes dont Zinaba Rasmané. Ce dernier avait énuméré des noms d’artistes célèbre qui ont été pourtant révélés au grand public à travers ces concours de musique comme l’Ivoirienne Josey, les Nigérianes Yemi Alade et Tiwa Savage, etc.

Pourvu que Voice Afrique francophone soit réellement un tremplin pour les jeunes pousses comme Lady Shine. Au delà des gros prix et de la publicité dont ils bénéficient, les lauréats doivent se mettre en tête qu’il faut travailler encore et toujours. La finale n’est qu’une étape, le début du « commencement » comme on le dit dans les rues. Quand on est passionné, il faut bien aller au bout de ses rêves.

HFB
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
SO WOK : Le nouvel opus d’Alif Naaba
Culture : Les acteurs du théâtre burkinabè peuvent désormais bénéficier du droit d’auteur et des droits voisins
Salia l’artiste, la nouvelle voix de la musique burkinabè
Humour : Les Homotokés, l’imam et le muezzin qui dénoncent le comportement de certains religieux
Musique : Le roi de la Maouland se produira en concert le 12 juin 2021
Gestion des structures culturelles : « Le ministre doit s’impliquer davantage… », implore Gaston Hounhouenou de Fédération du Cartel
Culture : Le cinéma européen à l’honneur du 13 au 15 juin 2021 au ciné Neerwaya
« God’s love », le nouvel album de la chorale Sacré-Cœur de la CCB Saint André
Ouagadougou : C’est parti pour la deuxième édition du Festival des musiques traditionnelles et religieuses
Danse contemporaine : Salimata Kobré dépeint la problématique de la non-assistance de l’humain avec son spectacle « Moom »
Voyage en culture, les masques du Burkina Faso
Culture : Le théâtre Soleil initie 427 élèves aux arts
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés