Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 21 avril 2021 à 23h30min
Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

Du 12 au 20 avril 2021, la paroisse de Gounghin à Ouagadougou a accueilli une neuvaine de libération et de protection. Placée sous le thème « Lazare, viens dehors ! » (Jean 11,43), cette série de prières a été présidée par l’abbé Martin Birba, jésuite, philosophe et accompagnateur spirituel du centre « Paam yoodo ». La messe du neuvième jour a été suivie de la destruction de fétiches au pied de la Croix, le mardi 20 avril 2021.

Neuf jours durant, le peuple de Dieu est venu nombreux témoigner sa foi en Jésus-Christ, à travers la neuvaine de libération et de protection. Les thèmes abordés par les prédicateurs ont porté entre autres sur « Le chrétien face à la sorcellerie », « Sainte Marie, refuge des pécheurs », « Le chrétien face aux sectes et aux sociétés ésotériques ». Il y a aussi eu des témoignages de chrétiens libérés des fétiches.

Selon l’abbé Luc Apollinaire Tiendrebéogo, l’idée d’organiser une neuvaine de prières est née du constat que chaque jour, de nombreux fidèles chrétiens viennent demander aux prêtres de prier pour eux, mais les prières n’ont pas d’effet sur ces personnes.

Le Père Martin Birba, jésuite, philosophe et accompagnateur spirituel du centre « Paam yoodo ».

« Nous nous sommes rendu compte que beaucoup de chrétiens avaient des supports de protection (fétiches) en dehors de Jésus-Christ. C’est ainsi que nous avons pris l’initiative de les sensibiliser à se dessaisir de ces forces occultes et de se laisser sauver par Jésus-Christ seul. Ensuite, nous avons poursuivi avec la prière de Jéricho, la neuvaine à la Divine miséricorde et enfin il était juste d’accompagner ces gens ; d’où la neuvaine de libération et de protection , a expliqué l’abbé Luc Apollinaire Tiendrebéogo .
Pour lui, il y a des pratiques occultes et sataniques qui sont incompatibles avec la foi catholique. « On ne peut pas se dire chrétien catholique baptisé et confirmé, et héberger des fétiches, pactiser avec le diable », martèle le prêtre.

Il a ensuite fait savoir qu’ils ont été contactés directement par certaines familles pour venir déterrer des fétiches dans leurs domiciles. Aussi, des lieux ont été indiqués au sein de la paroisse où l’on pouvait venir déposer son ou ses fétiches dans le secret. « Nous ne cherchons pas à savoir les propriétaires de ces œuvres sataniques. L’essentiel est que Dieu, dans sa miséricorde, a touché le cœur de ces chrétiens qui vivaient dans l’ignorance et qui ont décidé librement de se dessaisir de ces fétiches pour ne compter que sur lui seul », a déclaré l’abbé Abbé Luc Apollinaire Tiendrebéogo.

Des fidèles chrétiens présents à la prière.

En lien avec l’évangile du jour (Jn 6 ; 30,35) dans lequel la foule demandait à Jésus des signes, le prédicateur, l’abbé Martin Birba, dans son homélie, a déclaré que « le peuple de Dieu est un peuple insatiable, un peuple gourmand de miracles et de nourriture matérielle. C’est ce qui a poussé des chrétiens à chercher des consolations dans des fétiches ». C’est pourquoi, il a invité chaque chrétien à la repentance, à se laisser sauver par Jésus seul.

Pour conclure ces neuf jours de prières, une messe d’action de grâce a été célébrée à la paroisse Saint-Pierre de Gounghin ce mercredi 21 avril 2021, par l’évêque auxiliaire de Ouagadougou, Mgr Léopold Ouédraogo.

Dofinitta Augustin Khan
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 22 avril à 02:47, par Kemite En réponse à : Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

    Les blancs vous poussent a detruire votre culture , vos traditions et il se trouvent des gens pour les aider a nous aliener et a nous detruire. L fetiche des blanc c’est l’eau benite, c’est la croix et autre statuettes et bougies. C’est cela la verité. Nos fetiche sont vendu a pris d’or en Europe et rapporte de millions aux musée coccidentaux. C’est vous qui ne connaissez pas la valeur de nos fetiches. Nous serons liberé de la domination occidentale le jour ou nous reviendrons a nos traditions. Il n’ya pas d’autre voix.

    Répondre à ce message

    • Le 22 avril à 13:59, par Indjaba En réponse à : Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

      Vraiment bien vu. Ici l’État laisse faire et mieux laisse faire de la propagande. L’animisme est bel et bien une des religions du Burkina et mérite respect. Imaginez l’église brûler un coran ou un chapelet musulman ? Imaginez la mosquée brûler la bible ou une croix chrétienne, est ce que l’état va rester sans agir ? C’est vrai qu’on est dominé et complexé culturellement au point où on a honte de nous même. Mais quand même !!! L’anecdote : Un jour un de mes amis qui est un mes petits fils Dagara m’a donné son nom un jour et je le cite : je m’appelle "Somda K. Wenceslas". Je lui ai demandé ce qui représentait le "K" dans son nom. Il me répond que c’est son nom botanique qui s’écrit "Kô". Entre nous, entre Kô, et Wenceslas , lequel des deux noms est plus botanique et plus long , plus compliqué à prononcer pour un Dagara ? Mais hélas, mon amis a fièrement masqué le Kô par K. Et faire émerger le Wenceslas dont je ne suis pas convaincu qu’il maîtrise le sens. Les Blancs et le Arabes nous ont vraiment eut culturellement et par conséquent entièrement.

      Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 09:50, par QUID En réponse à : Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

    "L’ Africain n’est pas religieux et le religieux n’est pas Africain !, l’Africain est spirituel". Comprenne qui pourra ou voudra....
    J’espère que les fétiches "détruits" sont des fétiches individuels car celui qui fera détruire un fétiche de famille, de clan ou de village aura sur lui toutes les malédictions possibles.
    Si on ne veut pas/plus adorer, on le laisse en état.

    Le Noir est le seul à suivre les croyances des autres, les ancêtres des autres et oublient que lui même est descendant de personnes qui ont existé avant lui.
    Ne brisons pas la chaine qui nous relie au Tout Puissant.

    Il n’a jamais été demandé a un fétiche de tuer quelqu’un, il est toujours demander aux mannes d’intercéder auprès de Dieu pour protéger la famille.
    Dieu est un être tellement fort que c’est impossible/inimaginable qu’un être humain, minuscule créature parmi tant d’ autres puisse s’adresser à lui directement.

    Il y a tellement de similitudes entre une cérémonie de messe et une cérémonie d’adoration de fétiches : Objet adoré, vin , cendre, fumigation, etc.

    Que penser lorsqu’on sait que nos objets de culte volés et envoyés en Europe sont disposés dans des coffres blindés..
    Que penser lorsqu’on sait que les livres de science ne sont jamais traduites dans nos langues et que la bible est traduite jusque dans nos langues maternelles, même celles en voie de disparition ...
    Que penser des ORS du vatican quand on sait qu’il est demandé aux fidèles de vivre dans la pauvreté...
    Que penser, que penser.....

    Ce n’est que mon point de vue qui n’est que le résultat de ce que j’ai observe.
    NB ; La publication de tels actes est inopportune sur les medias

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 10:28, par Lajumelle En réponse à : Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

    Bravo à la paroisse de Gounghin, vivement que les autres paroisses emboîtent le pas de Gounghin ! Aidez les fidèles à avoir confiance en Dieu et en Dieu seul !

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 10:50, par le visionnaire En réponse à : Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

    cet acte est une agression contre la religion de nos ancêtres.
    C’est du radicalisme, de l’intolérance religieuse, intolérable !
    L’Etat Burkinabè devrait interdire cela !
    Imaginez si des détenteurs de la religion traditionnelle avait brûlé des statuettes de Jésus ou de Marie !
    Il faut arrêter ça !

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 11:11, par Passakziri En réponse à : Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

    La réaction des Ajatollah de la culture et de la morale au Faso serait intéressante. Le christianisme et l’islam font-ils partie de la culture et des traditions africaine ?
    Je suis curieux de voir sur quoi l’argumentaire sera fondé.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 12:02, par Lom-Lom En réponse à : Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

    Si l’article affirme.que ce qui a été détruit à été apporté volontairement par les détenteurs des fétiches, eh bien que chacun assume ! À notre connaissance la religion dite animiste de nos ancêtres n’avait pas pour objectif de détruire quelqu’un grâce à un fétiche mais de protéger les personnes individuellement et collectivement. Si nous sommes devenus faibles en face des religions venues d’ailleurs, c’est que nous avons détourné ces fétiches de leur vocation initiale de protectrice et nous avons voulu en faire usage pour tuer, blesser les autres. C’est à partir de ce moment que nous sommes devenus faibles et nous avons épousé la.religion des (islam, chrrtianisme, témoin de Jevoah, etc et nous avons perdu notre âme. Eh, il est temps de payer pour nos options !

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 13:08, par Kinkester En réponse à : Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

    Cher Passakziri. Pour abonder dans ton sens, je dirais que je suis curieux de savoir comment Nestorine Sangaré va réagir à ce qu’il vient de se passer, elle qui s’est érigée en défenseur de nos valeurs culturelles que l’Occident tente de souiller. l’Église catholique vient de l’Occident si je ne m’abuse. C’est malheureux qu’il n’y ait pas de comité de soutien de notre spiritualité pour porter plainte pour blasphème après cette forfaiture de l’Église catholique. Je n’ose même pas imaginer les cris d’orfraie que certains auraient poussés si d’anciens catholiques redevenus animistes (j’en connais pas mal) avaient organisé des journées de libations où ils en profitaient pour brûler des crucifix et autres statuettes de Marie. Aliénation quand tu nous tiens ! Ce continent ne sais même plus où il habite

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 13:12, par RASMANE ZONG NABA En réponse à : Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

    MONSIEUR L ABBE VOUS AVEZ FAILLI VOTRE ROLE N EST PAS DE DETRUIRE LA CULTURE DE L AUTRE

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 13:17, par Le Vigilent En réponse à : Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

    Attention à ne pas aller jusqu’a détruire des fétiches de familles ou de clans ! Les catholiques érigent des grottes à des endroits similaires à ceux qui d’habitude servent de lieux pour les cultes traditionnels : collines, fourrées, clairières etc. Ils implorent des saints et diabolisent ceux demandent a leurs ancêtres d’intercéder auprès du maître de l’univers pour obtenir leur protection contre tout mal et tout esprit maléfique, leur guidante dans les différentes actions individuelles et collectives, la santé et l’île succès dans leur entreprise, la cohésion du groupe etc. Ils portent des croix, des médailles et autres objets de piété et considèrent que les bagues, bracelets et autres objets que les africains portent sont des objets diaboliques.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 13:28, par YAWOTO En réponse à : Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

    Alors vous connaitrez la vérité et la vérité vous rendra libres. Que ceux qui sont intéressés suivent : DR JFA, Omotoundé, sur YOUTUBE ; Professeur OBENGA etc

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 13:35, par WARA En réponse à : Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

    Tout à fait d’accord avec vous LE VISIONNAIRE respectons simplement la croyance des autres.
    En bon entendeur salut tous les croyants du monde.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 13:50, par jan jan En réponse à : Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

    Bravo a l’eglise catholik pour cette prise de position. Ou on est chretien ou on animiste, c’est ce melange ke boku de catholik pense ke c’est normal, il faut avoir le courage de son choix religieux et le pratiquer selon le principe de la religion choisie. Kan je vois certain chef coutumier, apres avoir fait des libations et autres ceremonies animistes demande apres des messes catholiks, je me dit kil y a kelke chose ki ne va pas.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 14:05, par SOME En réponse à : Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

    voila un vrai probleme sur lequel nos dirigeants ferment les yeux. Et pour cause : ils sont complices du vol de nos objets culturels et savent les monnayer. Ils ne cooperent meme pas avec l’UNESCO lorsqu’elle tente de limiter les degats. Apres on exige que l’europe restitue le patrimoine volé !!!

    la culture est le premier point de l’acculturation et de la destruction d’un pays. Ce pauvre pretre jesuite ne sait pas qu’il n’est qu’un pion utilisé pour le detruire lui meme, tellement on lui a laivé le cerveau a lui faire croire qu’il est l’elite de l’eglise. Oubliant (s’il l’eut jamais su) que la societe de Jesus (l’ordre des jesuites) est une secte serete au sein de l’eglise catholique, au dela de ce qu’on presente d’elle. Les jesuites ont été combattus et ejectés sous Jean Paul par la secte fasciste de l’Opus dei qui avait reussi a mettre leur homme au pouvoir au Vatican : Jean paul II. Aujourd’hui les jesuites prennent leur revanche. De pauvres ignares comme ce Birba se laisse prendre au piege de sa propre destruction. Vous ne faites que detruire encore plus le christianisme

    Il n’a pas pire region ou ces degats ont fait leurs preuves que chez les dagara. Et on voit les resultats de la destruction totale de la societe car quand tu laisse tomber tes ancetres, tu le paies toujours. et pourtant les pretres ont changé les mots du rituel de la messe en dagara pour dire la meme chose quand on fait sacrifice aux ancetres. D’ailleurs les pretres ne disent plus faire la messe (maal MISSA), mais faire sacrifice (maal BAOR). Alors pourquoi ce changement dans la terminlogie ?
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril à 17:00, par Kouka En réponse à : Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

    Décidement l’église s’attaque ces jours - ci à des dossiers très sensibles. Après le forum sur l’accaparement des terres qu’elle a organisée (oubliant sa participation très active au phénomène), c’est maintenant la destruction des fétiches qui la préoccupe. Cela ressemble aux comportements des politiciens, mais enfin sait-on jamais.

    Répondre à ce message

    • Le 29 avril à 09:38, par SOME En réponse à : Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

      Oui mon frere tu a s bien vu Et remarque bien l’activisme d’une certaine ONG San Eugidio et vois les les domaines ou ils s’embarquent...tu comprendras les vrais buts poursuivis. Mais ce n’est que le signe du debut de la fin si ’eglise continue ainsi. Mais mieux encore pourquoi detruire , au 21e siecle, les elements de la base de la societe africaine que sont sa philosophie et cosmogonie et la remplacer par une qui lui est exterieure, etrangere ? Tout organisme, lorsque soumis a un rythme autre que le sien, meurt. Or les traditions religieuses d’une societe constituent son corps vivant : les changer par d’autres traditions, c’est de l’assassinat pure et simple de cette societe
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 23 avril à 09:45, par Rélwindé En réponse à : Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

    Il y a une chose que je ne comprends pas pourquoi là où Jésus est né, ce n’est pas le christianisme qui est suivi mais le judaïsme ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril à 11:04, par Samné En réponse à : Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

    Évitons les amalgames. Fétiches individuels n’ont rien à avoir avec la religion traditionnelle.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 08:07, par Hummm En réponse à : Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

    Une seule question : pourquoi détruire quand on peut les collectionner ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril à 20:13, par Lartiste En réponse à : Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

    Le Burkinabe à encore recommencé à être plus malhonnêtes que jamais. Dites-nous si c’est un prêtre qui est allé collecter les fétiches en question dans les domiciles des gens et de force pour venir les brûler. Quand on prétend être propre et on veut s’amuser avec les vrais fétiches protecteurs, ils finissent par vous montrer qu’ils ne s’amusent pas avec les coeurs sombres. Ceux qui sont allés s’embarquer avec les fétiches pour faire mal aux autres finissent par être Leurs propres victimes et c’est certainement une partie de ces personnes qui ont transporter leurs fétiches dare dare pour demander à ce qu’on les aide à s’en débarrasser ! Alors, laissez l’église catholique tranquille et occupez-vous de vos fétiches à la.maison sans emmerder les autres.

    Répondre à ce message

  • Le 26 avril à 00:20, par Nignan Batien En réponse à : Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

    Quand un débat dur, c’est que la question du débat est mal posée. Ici quelle est la question du débat ? C’est quoi la problématique ? Maintenant si la question du problème est clairement formulée, essayons de passer à la définition des termes. Exemples : qu’est ce qu’un fétiche ? A qui appartient les fétiches en question ? ..... Vous allez voir que aucun juriste ne participe à ces genres de débats. Il lui manquera bcp d’informations pour faire une opinion. Mais comme c’est chacun qui a payé ses mégas avec son argent, on peut pas empêché quelqu’un de manifester ses émotions. D’accord, ça fait l’affaire de ce journal en ligne. Vive le faso.net

    Répondre à ce message

  • Le 26 avril à 18:24, par Ambroise En réponse à : Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

    Des questions de fois je ne m’en mêle pas. Laissons à chacun vivre sa foi comme il l’entend. Si ces chrétiens veulent marcher en tout honnêteté avec leur Dieu en se débarrassant volontairement de leurs fétiches je ne vois pas où est le problème !! Je me garde de faire remarquer les maux que causent ces fétiches à de nombreuses familles africaines.

    Répondre à ce message

  • Le 27 avril à 07:54, par Général Bozizé En réponse à : Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

    Je pense que mr l’Abbé a fait son travail. Liberer les âmes de l’obscurantisme. Il a bien dit que les fidèles qui veulent se liberer ont deposé DISCRETEMENT LEURS FETICHES. C’est de façon déliberé et volontariste. Si les propriétaires des talismans et autres queux ne se plaignent, pourquoi alors vouloir juger les uns et les autres. Jesus n’a-t-il pas dit que : . Dieu benisse nos pasteurs et veille sur nous.

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril à 16:43, par justino En réponse à : Paroisse Saint-Pierre de Gounghin : Plus de 70 fétiches incinérés

    Si vous décider de détruire les statues, détruisez aussi toutes les autres statues au niveau de l’église catholique car leur adoration est de l’idolâtrie.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Colonel-major Pierre Tiendrébéogo, premier DG de l’ONI : « Les exigences de la technique ne sont pas toujours en synergie avec les contraintes financières »
Ministère en charge de la Femme : Les organisations syndicales dénoncent au Premier ministre la « dégradation du climat social »
Éducation : Le personnel du Lycée Philippe Zinda Kaboré manifeste ce 10 mai 2021
Religions : Le chrétien face aux sectes et aux sociétés ésotériques
UEMOA : Le président de la commission et ses sept commissaires prennent fonction
Burkina Faso : Des associations formées sur la promotion du don de sang
Affaire de Pazani : Selon le ministre Clément Sawadogo, le propriétaire légal a cédé volontairement son terrain
Affaire "mosquée de Panzani" : L’Union des jeunes avocats dénonce une remise en cause du principe de laïcité de l’Etat
Ziniaré : La campagne de souscription aux parcelles de la cité des forces vives ouverte du 10 au 16 mai 2021
Litige à Panzani : Les avocats exigent l’exécution « stricte des décisions de justice rendues contre l’Etat »
Bitumage de la route Dori-Gorom Gorom : Les travaux avancent malgré les difficultés sécuritaires
Lassané Savadogo, DG de la CNSS, à propos des cotisations sociales : « Nous disposons des prérogatives de la puissance publique pour contraindre l’employeur qui n’est pas en règle »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés