Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Relevé bimestriel de l’ONEA : Vers l’adoption d’un nouveau scénario

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 16 avril 2021 à 10h15min
Relevé bimestriel de l’ONEA : Vers l’adoption d’un nouveau scénario

L’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) a tenu un atelier de restitution les 14 et 15 avril 2021 à Koudougou, dans le Centre-Ouest. Il s’est agi de faire le point des plaintes liées à la facturation et proposer un scénario de facturation consensuelle.

Le Relevé bimestriel (RBM). Ce nouveau système de facturation de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) suscite encore de l’incompréhension au sein de la population. La nationale de l’eau peine à convaincre les consommateurs de cette « innovation ». Ainsi, il a entrepris des démarches pour faire épouser son concept instauré en 2020.

Les 14 et 15 avril 2021, l’ONEA a tenu un atelier pour fédérer les parties intéressées par la facturation. Elles sont une soixantaine à cet atelier. Pour les organisateurs, l’objectif est de mieux expliquer les motivations de la mise en œuvre du relevé bimestriel et son principe ; faire le point des plaintes liées à la facturation et faire le bilan de la mise en œuvre du RBM un an après et amener les participants à être un relai d’information auprès de la population.

Réunis autour du thème « Le relevé bimestriel (RBM), perspectives pour améliorer la satisfaction des clients », l’ONEA et ses partenaires sociaux ont retenu le troisième et dernier scénario proposé au cours des travaux. L’alternative jugée crédible est : « RBM avec la consommation repartie sur deux mois ».

Les participants ont proposé une feuille de route pour améliorer de satisfaction des clients ONEA.

Selon les explications du directeur général de l’ONEA, Frédéric François Kaboré, les indexes seront relevés une fois chaque deux mois, diviser cette consommation par deux et remettre les deux factures en même temps. Les dates limites pour les payements seront différentes également.

Avoir la confiance des clients

A en croire les responsables de l’ONEA, le nouveau scénario, s’il est validé, il aura beaucoup d’avantages. Frédéric François Kaboré pointe du doigt la confiance des clients qui sera restaurée. « Nous allons accompagner cela par une fiabilisation des relevés avec des appareils plus conséquents qui vont nous permettre de donner confiance aux clients. Nous allons passer par des systèmes qui consistent à venir photographier le compteur avec son indexe », a-t-il déclaré.

Le directeur général de l’ONEA, Frédéric François Kaboré (au micro).

Du côté des participants, cet atelier leur a permis de mieux comprendre le RBM. Pour Madi Ouédraogo, membre de la coordination nationale de Balai Citoyen, cette initiative de l’ONEA est la bienvenue. Toutefois, il reste droit dans ses bottes. « La position du Balai est claire parce qu’avant cet atelier, nous avons eu des approches avec les responsables de l’ONEA, donc nous leur avons signifié clairement qu’il fallait travailler pour résoudre ce problème ».

Quant à Pascal Zaïda de la Ligue des consommateurs du Burkina (LCB), les questions techniques sont difficiles à comprendre, c’est pourquoi il propose de maximiser sur la communication. « Nous avons proposé deux scénario : suspendre la facturation bimestriel ou revoir cette facturation, surtout la tranche sociale », a-t-il indiqué.

Pascal Zaïda souhaite que d’autres sociétés d’Etat communiquent comme l’ONEA.

Ce scénario sera soumis aux autorités pour validation, ont indiqué les responsables de l’ONEA. Pendant ce temps, un plan d’action sera élaboré pour la mise en œuvre des conclusions de l’atelier, « selon ce que l’autorité va décider », a promis le directeur général de l’ONEA.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 16 avril à 01:49, par Sans rancune En réponse à : Relevé bimestriel de l’ONEA : Vers l’adoption d’un nouveau scénario

    Monsieur le DG de l’ONEA, vous vous voulez nous convaincre à coût de perdiem sinon on a raison

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 05:23, par Omar Dao En réponse à : Relevé bimestriel de l’ONEA : Vers l’adoption d’un nouveau scénario

    Franchement, j’ai du mal à comprendre ce qui rend si indispensable ce système de relevé une seule fois tous les deux mois. Le client ne peut-il pas avoir le choix ? Je préfère qu’on dise par exemple à ceux qui désirent rester dans la facturation mensuelle (comme moi) d’envoyer un sms ou une image du tableau du compteur à une certaine date du mois. Cela ferai même à mon avis plus d’économie à l’ONEA si tel est le but recherché.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 06:47, par SANOGO En réponse à : Relevé bimestriel de l’ONEA : Vers l’adoption d’un nouveau scénario

    Pardons, faites nous une facturation normale seulement et cessez vos jongleries. Les sociétés d’état (ONEA, SONABEL, ...) ne sont pas là pour faire du profit , rien que du profit ; elles ont aussi un devoir social. Pourquoi ne pas recruter des releveurs en nombre suffisant ?? Si c’est la fiabilité des relevés qui est en cause il faut se donner les moyens de controle, c’est tout. A la sonabel aussi ils parlent de compteur intelligent, tout ça c’est pour ne plus recruter des agents de relevé or il ya plein de jeunes chomeurs et non contents de cela ils se permettent de recruter l’an passé plus de 60 ingenieurs (S.V.P !!!). Le salaire de 1 ingenieur peut payer au bas mot 10 releveurs Est-ce qu’une société d’electricité dans nos pays a besoin de tant d’ingenieurs en une année ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 06:58, par changeons En réponse à : Relevé bimestriel de l’ONEA : Vers l’adoption d’un nouveau scénario

    "Ce nouveau système de facturation de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) suscite encore de l’incompréhension au sein de la population". Attention, il faut rectifier, car il ne s’agit pas d’une incompréhension, mais d’une mascarade organisée, étrange et frustrante. Comment on peut recevoir une facture de 800 000 FCFA alors que le même client consommait à peine pour 6000FCFA par mois ? Ce sont les travailleurs (cadres et subalternes) qui ne comprennent pas le système du RBM et n’arrivent jamais à expliquer les erreurs aux client-es. Il s’agit plutôt d’une incompétence de l’ONEA de faire un bon travail. Si vos machines sont vétustes, il faut les remplacer, si le DG n’est pas capable, il faut le remplacer. Quelle gouvernance de nos sociétés d’Etat souhaitons-nous ? Ainsi va le Burkina de Thom sank. Malheur à ceux qui bâillonnent leurs client-es.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 08:37, par YN En réponse à : Relevé bimestriel de l’ONEA : Vers l’adoption d’un nouveau scénario

    C’est ben fait d’ouvrir plus le modèle a d’autres personnes pour mieux comprendre le.mode opératoire. Ma division par deux simplement conduirait toujours a une augmentation des prix par rapport a l’ancien. Système du fait de la facturation par tranche. Pour le deuxième mois, quasiment tous lee volume consomme sera facturé au taux le plus fort . Y aura pas de subvention sur la tranche inférieur. Il aurait fallu exposé pourquoi l’estimation n’a pas marché pour être transparent , c est pas juste psychologique. Y a certainement des hypothèses fortes qui ne s’appliquent pas a la réalité .

    On verra en fin mai si cela sera convainquant !

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 08:42, par ollo En réponse à : Relevé bimestriel de l’ONEA : Vers l’adoption d’un nouveau scénario

    On demande à l’ONEA d’expliquer à la population comment une consommation mensuelle d’eau peut passer de 5 000 à 20 000, 50 000, 100 000 et 500 000 Fcfa. Pourquoi, on ne peut pas revenir à l’ancien système ? Pourquoi le bon sens n’a pas prévalu devant les factures exorbitantes ? Le différentiel des montants exorbitants sera-t-il remboursé oui ou non ? Sinon, que fera-t-on de ces sommes collectées indument ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 09:00, par Wendmi En réponse à : Relevé bimestriel de l’ONEA : Vers l’adoption d’un nouveau scénario

    Je doute fort de la sincérité de la ligue des consommateurs à défendre les intérêts des clients de l’ONEA dans cette histoire de relevés bimestriel. La population paie le lourd tribu dans cette histoire depuis fort longtemps ; certains ce sont même résignés et ont opté de broyer leur amertume dans le noir.
    La population vous demande d’arrêter purement et simplement votre faux système. On ne vous demande pas autre chose il faut l’arrêter et revenir à l’ancien système ou le client n’avait aucun problème.
    Nous dire aujourd’hui que les relevés se feront chaque 02 mois et la facture divisée par 02 ne nous sortira pas de l’auberge. Comment gérer dans ce cas les différentes tranches de consommation dont le prix du mètre cube est fonction. Voyez-vous que quand l’on quitte de la tranche 1 (0 à 8 mètre cube) à la tranche 2 ( 9 à 15 mètre cube) le prix du mètre cube passe de 188 f cfa à 463 f cfa et pire à plus de 800 f cfa le mètre cube quand on est dans la tranche 3.
    Je pense que si l’innovation doit créer des charges supplémentaire pour le client, il vaut mieux ne pas s’y aventurer.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 09:04, par arsène bamogo En réponse à : Relevé bimestriel de l’ONEA : Vers l’adoption d’un nouveau scénario

    Ecoutez ! C’est quoi cette volonté de passer en force de l’Onea ?On vous dit que ce n’est pas bon et vous persistez en baratinant les OSC et autres associations de consommateurs. Qu’est-ce qui ne marchait pas dans le relevé mensuel pour que vous vous entêtiez à le changer ? En dépit du holà du PM, vous ne reculez pas. On est dans quel monde ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 09:07, par Delwendé En réponse à : Relevé bimestriel de l’ONEA : Vers l’adoption d’un nouveau scénario

    C’est bien mais c’est pas arrivé. Même avec ce système on paye plus que ce qu’on a consommé. Je viens de faire une simulation en adoptant la méthode proposée d’une part et en calculant ensuite selon le tout premier système mensuel. En conclusion, j’ai vu que je paye au bas mot 2500 fcfa de plus avec le système bimestriel que sur le système mensuel.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 09:28, par billy billy En réponse à : Relevé bimestriel de l’ONEA : Vers l’adoption d’un nouveau scénario

    Ecoutez le premier ministre a demandé d’arrêter cette histoire suite aux différentes plaintes des populations et vous continuez a chercher des poux sur des crânes rasés.
    Le balai Citoyen ou le LCB n’ont jamais payer la facture d’un client. A l’atelier de Koudougou c’est l’eau LAAFI que les gens ont bu c’est pas l’eau de l’ONEA. Donc pardon.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 09:39, par Jean Paul En réponse à : Relevé bimestriel de l’ONEA : Vers l’adoption d’un nouveau scénario

    Déjà qu’on n’a pas toujours l’eau au moment voulu, et si elle est là elle n’est pas de qualité, et c’est dans ses conditions qu’on nous envoie des factures injustifiées parce que tout simplement les releveurs des compteurs ne font pas leur travail.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 10:54, par kenfo En réponse à : Relevé bimestriel de l’ONEA : Vers l’adoption d’un nouveau scénario

    Non et Non ; nous ne voulons pas les "avantages". Nous voulons des relevés mensuels et des factures mensuelles point barre.

    Knfo

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 11:25, par NANGA En réponse à : Relevé bimestriel de l’ONEA : Vers l’adoption d’un nouveau scénario

    Que dites-vous de la tranche sociale ? Pour maintenir une facturation bimensuelle, il aurait fallu rehausser la tranche sociale à 16 m3, autrement ce serait une arnaque à l’endroit du consommateur.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 12:44, par Client En réponse à : Relevé bimestriel de l’ONEA : Vers l’adoption d’un nouveau scénario

    Continuez seulement, vous récolterez ce que vous avez semé. Vous n’avez pas honte de piller les populations ? Vous faites défiler les gens dans vos services, vous pensez que les gens n’ont rien à faire ? C’est à quel pillage vous avez soumis les populations ? Parce qu’elles n’ont pas le choix vous faites ça ? Ne savez-vous pas que ce sont des malheurs chacun de vous entassent sur lui ? Continuez seulement, Dieu défendra les populations, Inch’Allah ! Honte à ces prétendues organisations de la société civile (Ligue des consommateurs, Balai Citoyen). Les Burkinabè réserveront à chacun le bénéfice de ses actes.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 13:21, par eledif En réponse à : Relevé bimestriel de l’ONEA : Vers l’adoption d’un nouveau scénario

    ONEA a un incroyable talent. Allons seulement. le PM doit prendre une décision ferme à l’égard de cette structure.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 13:30, par eledif En réponse à : Relevé bimestriel de l’ONEA : Vers l’adoption d’un nouveau scénario

    ONEA a un incroyable talent. Allons seulement. le PM doit prendre une décision ferme à l’égard de cette structure.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 13:44, par Passakziri En réponse à : Relevé bimestriel de l’ONEA : Vers l’adoption d’un nouveau scénario

    Mais ca coûte quoi d’abandonner ce systéme à problème pour revenir à l’ancien ? Même aprés l’appel du premier ministre vous persistez ? Ca veut dire que l’autorité ne pése plus beaucoup dans ce pays.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 13:57, par Le Républicain En réponse à : Relevé bimestriel de l’ONEA : Vers l’adoption d’un nouveau scénario

    Messieurs les Directeurs de l’ONEA, dite nous quels sont les problèmes que la facturation mensuelle engendre. Si c’est c’est le nombre d’agents de relevés, il ne manquera pas de solutions
    Depuis cette histoire de relevés bimensuels les factures ont trop changées. Nous préférons les relevés mensuels.

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 14:57, par kongoussi En réponse à : Relevé bimestriel de l’ONEA : Vers l’adoption d’un nouveau scénario

    vous risque d’enervez les consommantaire si vous parlez d’incomprehension.Attention, il faut rectifier, car il ne s’agit pas d’une incompréhension, mais d’une vol organisé....vous es bete pour parlez d’incomprehension tandis que vous nous on arnaquez ?C’est à quel pillage vous avez soumis les populations ? les vautours que vous invité labas est que c’est eux qui paye nos facture ? sachez une chose a cause de notre gourmandise nous allons rendre le monde tres méchant...ne soyer pas etonné un jour .trop c’est trop .....je ne parle pas pour parlez attendiez seulement

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 19:05, par Mogo En réponse à : Relevé bimestriel de l’ONEA : Vers l’adoption d’un nouveau scénario

    Regardez comment ils sont ronds et joufflus. Pendant que les pauvres consommateurs se plaignent, ils veulent emmener une nouvelle duperie. Si tout le monde est unanime qu’un sytème est mauvais, c’est qu’il est vraiment mauvais. Et les autorités se taisent et laissent faire. Le jour ça va clascher, on dira encore que c’est de l’incivisme de la population. A ce rythme, nous demandons la démission de ce DG qui est visiblement débordé

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 16:42, par Le Pacifiste En réponse à : Relevé bimestriel de l’ONEA : Vers l’adoption d’un nouveau scénario

    avec cette double fausse facturation qui a duré une année, l’ONEA s’est fait des milliards de FCFA et elle est prête à expérimenter un autre système que nous attendons de voir. Mais ce n’est pas l’ONEA, ce sont les consommateurs, les clients populations quoi sont des mou....On a dit que plus rien ne sera comme avant, et on se laisse gruger par un directeur clientelle de l’ONEA que tout le monde suit ba ba ba.Personne n’est d’accord avec l’ONEA même les syndicat à l’intérieur de l’ONEA.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 10:03, par Kabila de gounghin En réponse à : Relevé bimestriel de l’ONEA : Vers l’adoption d’un nouveau scénario

    Pour ça on a besoin d’aller à Koudougou vraiment le pays du cinéma africain

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Colonel-major Pierre Tiendrébéogo, premier DG de l’ONI : « Les exigences de la technique ne sont pas toujours en synergie avec les contraintes financières »
Ministère en charge de la Femme : Les organisations syndicales dénoncent au Premier ministre la « dégradation du climat social »
Éducation : Le personnel du Lycée Philippe Zinda Kaboré manifeste ce 10 mai 2021
Religions : Le chrétien face aux sectes et aux sociétés ésotériques
UEMOA : Le président de la commission et ses sept commissaires prennent fonction
Burkina Faso : Des associations formées sur la promotion du don de sang
Affaire de Pazani : Selon le ministre Clément Sawadogo, le propriétaire légal a cédé volontairement son terrain
Affaire "mosquée de Panzani" : L’Union des jeunes avocats dénonce une remise en cause du principe de laïcité de l’Etat
Ziniaré : La campagne de souscription aux parcelles de la cité des forces vives ouverte du 10 au 16 mai 2021
Litige à Panzani : Les avocats exigent l’exécution « stricte des décisions de justice rendues contre l’Etat »
Bitumage de la route Dori-Gorom Gorom : Les travaux avancent malgré les difficultés sécuritaires
Lassané Savadogo, DG de la CNSS, à propos des cotisations sociales : « Nous disposons des prérogatives de la puissance publique pour contraindre l’employeur qui n’est pas en règle »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés