Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Hôpital Sourô Sanou de Bobo-Dioulasso : La cuisine fait peau neuve

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 15 avril 2021 à 07h00min
Hôpital Sourô Sanou de Bobo-Dioulasso : La cuisine fait peau neuve

Vétuste et démodée, la cuisine du Centre hospitalier universitaire Sourô Sanou (CHUSS) de Bobo-Dioulasso avait besoin d’un sérieux coup de jeune. Refaite du sol au plafond dans un style très actuel, elle a gagné aujourd’hui en fonctionnalité et en confort. Cette rénovation respecte les normes de qualité et permet ainsi d’offrir un cadre plus approprié aux acteurs en charge de la restauration des patients. Une visite des lieux avec les professionnels de médias, ce mercredi 14 avril 2021, leur a permis de constater l’effectivité de la fin des travaux.

Une vue du bâtiment de la cuisine entièrement rénové

La cuisine du Centre hospitalier universitaire Sourô Sanou qui présentait un visage peu reluisant il y a de cela quelques semaines, a été entièrement rénovée du sol au plafond, après plus d’une semaine de travaux. Cette rénovation a concerné plusieurs aspects tels que le revêtement du sol, le plafond, la peinture ainsi que la plomberie sanitaire, etc. Selon le chargé de la communication du CHUSS, Robert Balima, les travaux ont été entièrement financés par le prestataire en charge de la restauration des malades et des agents. Ce, conformément au contrat qui le lie avec l’hôpital et qui lui permet de faire les travaux de réfection nécessaires des locaux et intégrer ces coûts dans ses factures.

Robert Balima, chargé de la communication au CHUSS de Bobo-Dioulasso

Cette cuisine présente désormais un nouveau visage comparativement à celui qui a été présenté, le 25 mars dernier dans les médias, et qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Ainsi, le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, lors de sa visite des infrastructures sanitaires dans les régions des Hauts-Bassins et des Cascades , avait profité constater de visu l’état de salubrité de cette cuisine qui ne répondait plus aux normes d’hygiène. Il avait ainsi pris l’engagement avec les parties prenantes de travailler ensemble pour trouver rapidement une solution. C’est donc chose promise, chose faite.

Les travaux de rénovation ont aussi concerné la plomberie sanitaire

Le bâtiment a été aménagé pour rendre le travail de l’équipe de cuisine plus facile et sécuritaire, en conformité avec les valeurs humaines. L’espace est maintenant plus ergonomique, réduisant ainsi les risques « d’accident de travail ». Et le personnel en est bien content. « Nous sommes vraiment contentes pour la rénovation de notre cuisine. Elle est devenue plus propre et nous également nous sommes devenues propres. Cela apporte un grand changement au niveau du travail et sur la qualité des repas. Avant, ce n’était pas facile de travailler dans ces conditions. Aujourd’hui, ça va, nous travaillons à l’aise et nous avons même reçu de nouvelles blouses et des chaussures pour travailler », se réjouit Fatoumata Belem/Ganamé, l’une des cuisinières.

Fatoumata Belem/Ganamé, l’une des cuisinières, exprime sa joie

Le chargé de la communication du CHUSS, Robert Balima, pour sa part a rassuré que l’état de la cuisine tout comme les autres problèmes préoccupaient la direction générale. « Du reste, c’est une activité qui était inscrite dans le plan d’action 2021 de l’hôpital au même titre que la création de forage au sein de l’hôpital pour résoudre la question d’eau », a-t-il indiqué. Il a par ailleurs affirmé que la direction générale de l’hôpital est consciente de tous les problèmes au niveau du CHUSS, mais la rareté des ressources financières l’oblige souvent à faire un choix entre plusieurs problèmes tous aussi prioritaires que pressants.

La nouvelle cuisine dispose du confort d’une cuisine contemporaine

C’est ainsi que dans la même dynamique, d’autres infrastructures sont également en cours de création ou en cours de rénovation et devront être réceptionnées dans quelques mois. Il s’agit notamment de la réfection des urgences médicales et la construction d’un forage pour pallier les coupures d’eau au niveau CHUSS.

Le personnel est bien content du nouveau visage de leur lieu de travail

En attendant la réalisation du projet de construction d’une cuisine plus moderne, Robert Balima a exprimé la satisfaction du personnel de l’hôpital par rapport à la rénovation de cette cuisine. Selon lui, ce projet (construction d’une cuisine moderne) suit son cours au niveau du ministère en charge de la Santé qui accompagne le CHUSS pour la réussite dudit projet. Toutefois, il reste convaincu que cela va améliorer le rendement des agents du prestataire qui vont désormais travailler dans un cadre plus serein, plus adéquate et moins stressant.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Portfolio

  • La cuisine dispose d'un congélateur qui permet de faciliter la (...)

Vos commentaires

  • Le 14 avril à 12:19, par Lepeul En réponse à : Hôpital Sourô Sanou de Bobo-Dioulasso : La cuisine fait peau neuve

    Merci aux journalistes, merci aux syndicats, merci aux internautes. Vous voyez quand on veut on peut, je crois que L’Afrique a tout pour un être un continent grand dans tous le sens du terme mais il faut de la volonté,le patriotisme, le gout du bien faire, et l’abandon du tout facile.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 12:40, par PIONG YANG En réponse à : Hôpital Sourô Sanou de Bobo-Dioulasso : La cuisine fait peau neuve

    Fallait-il attendre tant de temps et au-tend de chocs pour un acte si banal apparemment ? Si l’on ne rase les têtes de certains burkinabé en public, ce pays continuera de s’enfoncer.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 13:01, par YES WE CAN En réponse à : Hôpital Sourô Sanou de Bobo-Dioulasso : La cuisine fait peau neuve

    Mon pays le BURKINA FASO yaakoo comme on dit en Cote d’Ivoire.
    il a fallu cette alerte sur les réseaux sociaux pour faire bouger les lignes.
    Nous attendons aussi la visite guidée de la salle d’intervention à Yalgado oû les lampes ne fonctionnent pas.
    Bravo et courage aux alerteurs et à la veille citoyenne

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 13:05, par Kouda En réponse à : Hôpital Sourô Sanou de Bobo-Dioulasso : La cuisine fait peau neuve

    Bravo. C’est très bien d’avoir réfectionné la cuisine de l’hopital Souro Sanou. Le plus dur sera l’entretien au quoditien et régulier de cette cuisine. Nous dépensons beaucoup d’argent et d’autres ressources pour construire mais ne daignons pas débloquer la moindre ressource pour l’entretien. Espérons que la cuisine de cet hopital sera traitée différemment.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 13:23, par mouss En réponse à : Hôpital Sourô Sanou de Bobo-Dioulasso : La cuisine fait peau neuve

    vive les reseau sociaux...sinon le mur meme allait s’ecrouler

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 13:23, par gramaton En réponse à : Hôpital Sourô Sanou de Bobo-Dioulasso : La cuisine fait peau neuve

    Les TIC font bouger beaucoup de chose au BF. On attend pour la salle de chirurgie de Yaldgo.
    Bravo à l’interpelltion citoyenne (constructive) et aux gouvernants pour la réactivité.

    Vive le Burkina-Faso
    "La Patrie ou la mort, nous vaincrons"

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 14:57, par Oeil En réponse à : Hôpital Sourô Sanou de Bobo-Dioulasso : La cuisine fait peau neuve

    Comme par coïncidence ou par coup d’une baguette magique ? Vous pensez que les gens vont vous croire que c’était inscrit dans votre plan d’action de 2021 ?
    Arrêtons de refuser de voir les choses avec yeux. Ceci nous rattrape toujours.
    Que la veille citoyenne continue pour le bonheur des pauvres populations qui n’ont pas demandé que vous soyez les responsables de l’hôpital.
    Quand on accepte de regarder par les yeux, on ne se trompe pas !

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 15:02, par Kabore moussa En réponse à : Hôpital Sourô Sanou de Bobo-Dioulasso : La cuisine fait peau neuve

    Bjr à tous,
    je trouve vraiment déplorable qu’on soit obligé de montrer l’état deguelasse de la cuisine de l’hôpital CHUSS au yeux du monde entier avant qu’on court pour une rénovation.
    Allez y voir l’insalubrité de la cuisine de l’hôpital yalgado, avec les cafards partout, vous resterez pantois !!
    pour la cuisine du CHUSS, question sécurité, je pense que les bouteilles de gaz devraient être installés dehors dans une maisonnette avec une canalisation adéquate qui mène aux différents foyers... sinon un jour ça risque de peter...

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 15:43, par changeons En réponse à : Hôpital Sourô Sanou de Bobo-Dioulasso : La cuisine fait peau neuve

    Merci aux journalistes qui avaient publié les images indignes de cette cuisine. ils sont des patriotes et c’est grâce à eux-elles que les choses ont bougé. ils/elles plus responsables que les responsables de cette institution. Bravos et gloire à vous les journalistes et malheur à ceux qui bâillonnait les patient-es.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 17:24, par Boss En réponse à : Hôpital Sourô Sanou de Bobo-Dioulasso : La cuisine fait peau neuve

    Cela prouve que le principal problème de nos contrées est le manque de volonté...

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 17:55, par Zambo zambo En réponse à : Hôpital Sourô Sanou de Bobo-Dioulasso : La cuisine fait peau neuve

    La volonté y est mais pas la bonne. C’est plutôt la volonté de mal faire qui est omniprésente.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril à 18:08, par zemosse En réponse à : Hôpital Sourô Sanou de Bobo-Dioulasso : La cuisine fait peau neuve

    Regardez bien chers internautes le désordre qui règne
    Dans cette cuisine rénovée. On a beau rénové la cuisine , si les utilisateurs ne sont pas ordonnés, propres, cette cuisine sera un dépotoir.

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril à 06:20, par DCOUL En réponse à : Hôpital Sourô Sanou de Bobo-Dioulasso : La cuisine fait peau neuve

    Félicitation à FASONET quant c’est pas bon nous avons le droit de savoir également nous avions le plaisir de le savoir quant c’est bon encore merci

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril à 08:38, par Ouedraogo En réponse à : Hôpital Sourô Sanou de Bobo-Dioulasso : La cuisine fait peau neuve

    Bonjour Mon pays

    Je respect tout ceux qui ont agis sur les réseaux sociaux pour que les choses change dans mon pays félicitation à tous et particulièrement aux autorités qui ont pris la chose très sérieux félicitation et bravo courage merci milles fois.
    joel ouedraogo
    depuis nice France

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril à 09:12, par Issac En réponse à : Hôpital Sourô Sanou de Bobo-Dioulasso : La cuisine fait peau neuve

    Que la veille citoyenne se poursuive.J’invite les journalistes et les lanceurs d’alertes à faire un tour dans la cuisine et les blocs opératoires des accidentés et autres du CHU Yalgado Ouédraogo.

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril à 10:57, par KingBaabu En réponse à : Hôpital Sourô Sanou de Bobo-Dioulasso : La cuisine fait peau neuve

    Merci a la presse. Merci aux internautes. A bas l’incurie ! Vive le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril à 16:14, par Nabiiga 1er En réponse à : Hôpital Sourô Sanou de Bobo-Dioulasso : La cuisine fait peau neuve

    Je le repete comme avec les installations biomedicales. Il ne suffit pas de faire peau neuve, il faut former, recycler et encore former. N’ayons pas honte quand on ne sait pas utiliser un appareil electonique c’est fait ailleurs. Et cest la méconnaissance de l’utilisation de ces appareils qui provoque souvent les pannes. En plus, il nous manque la culture de d’entretien, de la maintenance. On attend que "ça se gatte" pour faire voire.
    Ce nest pas seulement dans le milieu sanitaire, regardez dans les cités universitaires, les futurs dirigeants mettent à sac les toilettes( bidets, lavabos, robinet de douche...) par ignorance. Ce sont des choses du monde moderne donc il n’ya pas de honte à demander comment utiliser. Il faut souvent former les gens pour rendre perenne des infrastructures acquis à coût de millions.

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril à 17:40, par Nekre En réponse à : Hôpital Sourô Sanou de Bobo-Dioulasso : La cuisine fait peau neuve

    Une très bonne nouvelle mais je trouve que le travail est à moitié fait. Le plus urgent n’etait pas de renover la cuisine mais de situer les responsabilités pour que ceux qui ont failli en payent le prix. Ils s’y prendront differemment la prochaine fois, et dans les autres services, les gens eviteront de nous server ces mêmes salades. mais si vous vous contentez de renover, et on parle même pas des responsabilités, (ni lettre d’explication, ni demission...), c’est un mauvais message et les gens contueront de reproduire les mêmes erreurs. C’est vrai que nous ne sommes pas sous la revolution, mais avec une petite volonté, nous avons les leviers legaux pour demander des comptes aux responsables de structure. Que les gens se mettent dans leur petite tête que quand on est placé à la tête des structures, c’est tout d’abord pour travailler pour le Bonheur des usagers mais pas pour remplir ses poches.

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril à 19:46, par Nabiiga 1er En réponse à : Hôpital Sourô Sanou de Bobo-Dioulasso : La cuisine fait peau neuve

    Je le repete comme avec les installations biomedicales. Il ne suffit pas de faire peau neuve, il faut former, recycler et encore former. N’ayons pas honte quand on ne sait pas utiliser un appareil electonique c’est fait ailleurs. Et cest la méconnaissance de l’utilisation de ces appareils qui provoque souvent les pannes. En plus, il nous manque la culture de d’entretien, de la maintenance. On attend que "ça se gatte" pour faire voire.
    Ce nest pas seulement dans le milieu sanitaire, regardez dans les cités universitaires, les futurs dirigeants mettent à sac les toilettes( bidets, lavabos, robinet de douche...) par ignorance. Ce sont des choses du monde moderne donc il n’ya pas de honte à demander comment utiliser. Il faut souvent former les gens pour rendre perenne des infrastructures acquis à coût de millions.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Colonel-major Pierre Tiendrébéogo, premier DG de l’ONI : « Les exigences de la technique ne sont pas toujours en synergie avec les contraintes financières »
Ministère en charge de la Femme : Les organisations syndicales dénoncent au Premier ministre la « dégradation du climat social »
Éducation : Le personnel du Lycée Philippe Zinda Kaboré manifeste ce 10 mai 2021
Religions : Le chrétien face aux sectes et aux sociétés ésotériques
UEMOA : Le président de la commission et ses sept commissaires prennent fonction
Burkina Faso : Des associations formées sur la promotion du don de sang
Affaire de Pazani : Selon le ministre Clément Sawadogo, le propriétaire légal a cédé volontairement son terrain
Affaire "mosquée de Panzani" : L’Union des jeunes avocats dénonce une remise en cause du principe de laïcité de l’Etat
Ziniaré : La campagne de souscription aux parcelles de la cité des forces vives ouverte du 10 au 16 mai 2021
Litige à Panzani : Les avocats exigent l’exécution « stricte des décisions de justice rendues contre l’Etat »
Bitumage de la route Dori-Gorom Gorom : Les travaux avancent malgré les difficultés sécuritaires
Lassané Savadogo, DG de la CNSS, à propos des cotisations sociales : « Nous disposons des prérogatives de la puissance publique pour contraindre l’employeur qui n’est pas en règle »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés