Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

Formation professionnelle : Bordeaux école de management fait ses premiers pas au Burkina Faso

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 13 avril 2021 à 22h00min
Formation professionnelle : Bordeaux école de management fait ses premiers pas au Burkina Faso

Bordeaux Ecole de Management (BEM) est une grande école de management implantée au Sénégal depuis 2008 et en Côte d’Ivoire depuis 2020. Plusieurs fois classée meilleure Business School d’Afrique noire francophone par le magazine Jeune Afrique, BEM fait aujourd’hui ses premiers pas à Ouagadougou au Burkina Faso. Ainsi, l’école a signé, ce mardi 13 avril 2021, un accord-cadre de partenariat avec l’ENAREF d’une part, et d’autre part avec la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso (CCI-BF).

En paraphant les documents, les parties signataires s’engagent à tenir des échanges réguliers sous des thèmes de réflexion et d’actions communes, en particulier dans des domaines tels que l’élaboration de contenus pédagogiques ou la création de diplômes et certificats ; la préparation aux métiers liés au management et aux sciences de gestion ; des séminaires et voyages d’études.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de la signature de la convention avec la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), le Président Directeur Général de BEM, Dr Madické Diop, a fait la genèse de l’école. Selon lui, BEM est née des flancs de l’Ecole de management de France devenue KEDGE Business school, à la faveur de la fusion entre BEM Bordeaux et Euromed Marseille.

BEM/Abidjan a pour vocation de former et d’accompagner des managers africains responsables et opérationnels, selon le PDG, Dr Madické Diop.

BEM Dakar et BEM Abidjan sont des campus délocalisés de KEDGE Business School qui possède la triple accréditation internationale « triple crown » (AACSB, EQUIS, AMBA) et compte désormais 8 campus dans le monde (Paris, Bordeaux, Marseille, Suzhou, Shanghai, Toulon, Dakar et Abidjan). Dotée de professeurs aguerris, l’école accueille les meilleurs étudiants recrutés sur des critères d’excellence, qui peuvent y obtenir un diplôme de niveau Bachelor, Master ou Doctorat, après un cursus qui pourra être suivi intégralement ou en partie à Abidjan, aux USA, en France, en Angleterre, au Canada ou en Chine. BEM propose également aux cadres et dirigeants d’accéder à ses diplômes et certificats par le biais de la formation continue.

Ce partenariat est le bienvenu, à en croire M. Yoda.

En termes de chiffres-clés, BEM c’est plus de 25 universités partenaires, 1 300 étudiants dont 700 en formation initiale. Cette grande école, qui a une ambition africaine, a décidé de faire ses premiers pas au Burkina Faso, en nouant un partenariat avec l’ENAREF et la CCI-BF. Pour ce qui concerne la CCI-BF, l’objectif poursuivi, selon Dr Diop, c’est d’accompagner l’institution dans ce qu’elle fait si bien depuis longtemps, c’est-à-dire le développement des compétences de ses collaborateurs du secteur privé au Burkina Faso.

« Vous avez du talent, nous lui donnons de la valeur »

« Nous sommes très heureux de ce partenariat qui, je l’espère, portera les ambitions de notre communauté BEM/KEDGE qui est de rayonner sur toute l’Afrique en restant fidèle à nos valeurs d’innovation, d’internationalisation des parcours et d’employabilité de nos étudiants », a-t-il déclaré. Puis de relever avec satisfaction que Kedge Business School figure parmi les dix meilleures écoles de management de France. La présente cérémonie de signature de convention intervient au moment où la CCI-BF est en train de dynamiser l’offre de formation avec notamment la création des clubs burkinabè des affaires et de l’Académie internationale pour la gouvernance et le leadership économique.

Photo de famille.

De l’aveu du Directeur Général Adjoint en charge du développement durable de la CCI-BF, Emmanuel Yoda, le secteur privé est confronté à des défis à constante évolution. Pour répondre à ces besoins, il estime qu’il faut adapter le contenu des formations aux besoins du marché de l’emploi. Dans cette dynamique, il est impératif de sceller des partenariats.

« Celui que nous avons noué aujourd’hui avec BEM est spécifique dans la mesure où c’est un partenariat avec une structure qui a une culture africaine, une inspiration française et une identité internationale. Pour dire que tous les défis peuvent être relevés grâce à ce partenariat », a-t-il rassuré. Par ailleurs, M. Yoda a dit sa satisfaction et formulé le vœu ardent que ce partenariat puisse répondre plus efficacement aux besoins du secteur privé burkinabè.

Aïssata Laure Sidibé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Des médecins se forment en médecine de catastrophe
Célébration du 11-Décembre : La LONAB finance la construction de deux centres de santé dans la région du Plateau central
CERCLE : L’école des Pères jésuites du Burkina qui forge l’admiration de tous
Cathédrale Notre-Dame de Lourdes de Bobo-Dioulasso : La communauté catholique rend grâce à Dieu pour la réhabilitation de l’édifice
Journée internationale du vivre-ensemble en paix : Le Burkina ausculte la situation nationale, à la quête d’une réconciliation nationale
Transports au Burkina : Premier congrès ordinaire de la faîtière unique des transporteurs routiers qui marque un nouveau départ
Crise à la Communauté musulmane du Burkina : Ablassé Ouédraogo dénonce une "Politisation et tentative de récupération politique par le pouvoir"
Vivre-ensemble en paix : Malgré les difficultés, les déplacés de Pazani ont une cohabitation modèle
Burkina Faso : Un centre de médecine physique et de réadaptation pour la prise en charge des personnes victimes de handicap
Symposium scientifique international : La 3e édition se penche sur la gestion durable des terres
Bobo-Dioulasso : Des élèves sensibilisés sur la nouvelle réforme éducative
Réfection de la route Sakoinsé-Koudougou : Le ministre des Infrastructures s’imprègne de l’état d’avancement des travaux
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés