Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce n’est pas le cri mais le vol d’un canard sauvage qui dirige le troupeau pour voler et suivre.» Proverbe chinois

Cour Pénale Internationale (CPI) : L’acquittement de Laurent Gbagbo confirmé

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Côte d’Ivoire • LEFASO.NET • mercredi 31 mars 2021 à 23h10min
Cour Pénale Internationale (CPI) : L’acquittement de Laurent Gbagbo confirmé

La CPI a confirmé ce mercredi 31 mars 2021, l’acquittement prononcé en 2019 de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo. Il était poursuivi pour crimes contre l’humanité liés aux violences post-électorales en 2010 et 2011. Son co-accusé Charles Blé Goudé est également libre.

C’est la fin d’un marathon. Le procès aura duré près de 10 ans après l’ouverture du dossier. « La chambre d’appel rejette l’appel du procureur et confirme la décision de la chambre de première instance. » C’est par ces mots que le président de la chambre d’appel de la Cour pénale internationale, le Nigérian Chile Eboe-Osuji, a confirmé l’acquittement de Laurent Gbagbo, 75 ans.

Rappelons qu’en première instance, les juges avaient estimé que les preuves à charge étaient insuffisantes. « La procureure n’a pas étayé l’allégation d’existence d’une politique ayant pour but d’attaquer une population civile sur la base de modes opératoires récurrents auxquels auraient répondu les violences et d’autres éléments de preuve indirects cités à l’appui de cette allégation », avait fait remarquer les juges.

Le bureau de la procureure de la CPI, Fatou Bensouda, avait estimé que les magistrats n’avaient pas rendu une décision motivée en bonne et due forme et avaient commis des erreurs de droit et de procédure.

La procureure Bensouda a alors interjeté appel en septembre 2019, huit mois après l’acquittement. « L’appel démontrera que la chambre de première instance a commis des erreurs de droit et de procédure qui ont abouti à l’acquittement de M. Gbagbo et de M. Blé Goudé pour tous les chefs d’accusation », avait-elle laissé entendre.

Cette décision de la chambre d’appel de la CPI constitue une défaite de plus pour Fatou Bensouda. Son bilan est en effet jugé mitigé. Après 9 ans à la tête de la CPI, son bilan est marqué par les débats sur l’impartialité de la Cour, les affaires Jean Pierre Bemba et Laurent Gbagbo. Ces deux dossiers demeurent par ailleurs, ses plus grands échecs.

En 2018, Jean Pierre Bemba, le président du Mouvement de libération du Congo, est non seulement acquitté des "crimes de guerre et crimes contre l’humanité" pour lesquels il était poursuivi, mais il est parti jusqu’à réclamer plus de 68 millions d’euros d’indemnisation et dommages et intérêts à la CPI pour ses années passées en prison.

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, accusés de quatre chefs d’accusation (meurtres, viols, persécutions et autres actes inhumains) ont passé le clair de leur temps à clamer leur innocence. Ils recouvrent désormais la liberté effective. Le moins à dire est que cette décision de la CPI passera mal auprès des parents des victimes (3 000 morts) en Côte d’Ivoire.

En 2019, ils avaient bruyamment exprimé leur mécontentement à la suite de l’acquittement de Gbagbo et Blé Goudé en première instance. Quant aux deux ex-prisonniers, l’enjeu maintenant c’est de regagner leur pays, la Côte d’Ivoire.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 31 mars à 16:06, par TANGA En réponse à : Cour Pénale Internationale (CPI) : L’acquittement de Laurent Gbagbo confirmé

    Longue vie à l’ivoirien Laurent Gbagbo pour qu’il soit là en bonne santé pour 2025.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 17:07, par KingBaabu En réponse à : Cour Pénale Internationale (CPI) : L’acquittement de Laurent Gbagbo confirmé

    Merci à la CPI. Longue vie à Laurent Gbagbo et longue vie à ADO ! Vive la Paix.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 17:24, par caca En réponse à : Cour Pénale Internationale (CPI) : L’acquittement de Laurent Gbagbo confirmé

    Voyez vous que la CPI ou la justice classique n’ont pas toutes les solutions aux exactions arbitraires ou les crimes dites l’humanité. Voir ce qui s’est passé en CI pendant le règne l’homme et lire un acquittement du genre les africains devons trouver des compromissions à leurs problèmes du gouvernance. Le Burkina devait tirer des leçons concernant cet acquittement.

    Répondre à ce message

    • Le 1er avril à 08:11, par rabo En réponse à : Cour Pénale Internationale (CPI) : L’acquittement de Laurent Gbagbo confirmé

      Dans le cadre des discussions sur la RECONCILIATION, beaucoup d’acteurs parlent d’une JUSTICE TRANSITIONNELLE basée sur nos US et COUTUMES.
      Au royaume mossi, pas celui d’aujourd’hui hélas, quand une personne ôtait la vie d’un père de famille ou de la personne en charge de cette famille, le coupable devait le remplacer pour subvenir aux besoins de cette famille.
      Ce coupable pouvait même avoir une fille du village pour épouse !!!
      L’exil à vie était aussi le choix de certains coupables.
      En aucun cas un crime ne peut faire l’objet d’un pardon sans justice ni réparation.
      Avant de faire appel à la justice transitionnelle, sais-t-on comment étaient punis les crimes de sang et autres délits par nos différentes ethnies ?

      Si on le savait, je pense que beaucoup hésiteront à faire appel à cette justice de nos chers grands parents.

      Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 18:32, par Alexio En réponse à : Cour Pénale Internationale (CPI) : L’acquittement de Laurent Gbagbo confirmé

    Quelle farce juridisprudentielle. L adage qui dit que avec deux mains que lon peut dechirer la calebassse en deux n eta pa appliquer dans ce cas-la.

    Une fouberie judiciaire bourrer de conflits d inbterets avec l influence francaise de Sarkosy. et la communaute dite internationale. En fait une justice des plus forts.

    Fatou Bessouda et son mari ont des connexions avec l actuel regime ivoirien. D apres que son mari est dans les affaires en Cote D Ivoire.

    Ce dernier aobtenu des contrtas de gre -a-gre. La grande question est pourqoui aucun poursuivit dans le camp des vainqueurs ? Pour les crimes de guerre ?.

    Danc cette inventaire beaucoup preconise que l Etat burkinabe sous Blaise Compaore devrait etre assigner en justice pour sa participation.Voire la formation des rebelles sur son territoire. Le commanditaire de cette guerre. Alassane Ouattara.

    Sans oublier le role fumiste de la France qui aconduit ala chute du president Gbagbo. Legal president. Voila aujourdhui que son pays une dictature qui n a pa s de nom.

    Un regime qui atuer les Ivoiriens pour se maintenir au pouvoir. Le tripatouillage de la constitution legale de l Article 55 de ce pays qui limitait le mandat presidentiel a deux, non renouvelable.

    ADO a charcuter ceci. Et veut par la suite placer son frere au pouvoir. C est dans cette logique Amed Bakayoko avait ete empoisonner dapres es commentateurs politiques de opposition.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 19:24, par Mechtilde Guirma En réponse à : Cour Pénale Internationale (CPI) : L’acquittement de Laurent Gbagbo confirmé

    « Winnwouié taporopo, yangoa kôn wamb môon » : « grâce à Dieu qui est suspendu et règne au dessus de nous, le lion ne mangera jamais de l’herbe ». C’est ce que ma mère me répétait à chaque fois que j’étais victime des exactions des forces occultes ou nuisibles des grands aussi rapaces que cupides. Cependant, je m’excuse de l’orthographe car je ne me rappelle plus en quelle langue elle me répétait ce proverbe dont elle ne manquait pas d’en faire la référence linguistique (gourmatchéma ? Dioula ? Baoulé ? Lobi ou en Djerma, car elle a parcouru aux côtés de son époux tous les grands pays de ces langues). Mais cela n’a pas d’importance !...
    Professeur Gbagbo, homme de foi, « ii zamé tuulgo, ii zamé kô-yuudu » et que Dieu achève en vous ce qu’il a commencé.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 21:18, par jeunedame seret En réponse à : Cour Pénale Internationale (CPI) : L’acquittement de Laurent Gbagbo confirmé

    Cours Pernicieuse Internationale. Un vrai outrage aux Africains, leur gouvernement et à leur JUSTICE. Quel spectacle !!? Nous voilà à l’épreuve. Que cette grave offense historique, de faits et de parole, nous serve de diagnostic. Pour qu’elle ne tombe pas jusqu’à notre âme, il faut penser déjà s’y venger. Du courage à nos politiciens pour défier hardiment ce parricide continental. On doit punir les grands outrages par des outrages équivalents.

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril à 08:17, par warzat En réponse à : Cour Pénale Internationale (CPI) : L’acquittement de Laurent Gbagbo confirmé

    Dans ce pays frère, la vérité a rattrapé rapidement le mensonge. Si ce n’est eux les fautifs, c’est alors qui ? A qui a profité les crimes ? Qui sont les commanditaires et qui sont les exécutants ? Tant le couperet de la justice tombera sur celui qui a tué et épargnera le donneur d’ordre, ce sera un éternel recommencement, une continuation de l’impunité.

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril à 09:45, par le sage En réponse à : Cour Pénale Internationale (CPI) : L’acquittement de Laurent Gbagbo confirmé

    VIVE LE PANAFRICAIN GBAGBO. AU TOUR DE OUATTARA ET SORO DE PRENDRE LEUR PLACE A LA CPI. SI LE PRESIDENT LEGITIME A ETE PUNI DE 10 ANS DE RECLUSION ET LES REBELLES OUAT ET SORO QUI ONT MIS LE FEU ET TUE DES INNOCENTS

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril à 10:02, par Lartiste En réponse à : Cour Pénale Internationale (CPI) : L’acquittement de Laurent Gbagbo confirmé

    Ceci vient confirmer qu’en matière de politique en Afrique, il faut tout faire pour ne pas mourir pour un camp ! Des morts innocents, il y a en eu lors de la crise post-électorale et GBAGBO ne peut aujourd’hui nié qu’il n’a pas contribué par ses discours de l’époque à exposer les immigrés face à la barbarie de ses milices. Aujourd’hui, on convient que c’est 3.000 morts pour rien et des centaines de milliers de victimes victimes vivantes avec des séquelles à vie ! Lors des élections d’Octobre 2020, il semble qu’il ya eu encore environ 86 morts (pour rien) et les vieux rapaces de la politique ivoirienne sont encore là avec en tête le sénile Henri Konan BEDIE. Comment des vieillards peuvent envoyer des jeunes à la mort juste pour la conquête du pouvoir ? Quand est-ce les africains vont-ils savoir qu’on peut faire de la politique sans violence ? Ce qui est vraiment décourageant, c’est le spectacle que le Niger offre encore au monde avec ce coup d’Etat heureusement manqué. Quelle conclusion et quelles leçons les jeunes doivent tirer pour mieux se comporter face à la racaille politique de chacun des pays africains encore concernés ? En somme, refusons désormais de mourir pour rien car après le séjour dans les luxueux bâtiments, Laurent Gbagbo et Blé Goudé, reviennent tranquillement boire leur champagne sur les tombes de leurs "militants" !

    Répondre à ce message

  • Le 1er avril à 17:45, par Ka En réponse à : Cour Pénale Internationale (CPI) : L’acquittement de Laurent Gbagbo confirmé

    L’enfant terrible a offert des armes à son fils adopté pour tuer 3000 personnes, et offrir le pouvoir à ADO : Que ça ne déplaise a qui que ça soit, c’est SORO avec ses tueurs qui ont donné le pouvoir a ADO : La France a participé avec joie en laissant faire.

    Laurent Koudou GBAGBO a liquidé Guéï pour s’imposer, la France a fermé les yeux. Beaucoup d’Ivoiriens ont apprécié, d’autres contre la France, comme beaucoup d’internautes poltrons, et défaitistes. Il est temps de répandre cette culture de l’impuissance au peuple de la sous-région face à la France qui reste depuis nos indépendances un mythe de l’invincibilité colonial.

    Conclusion : Citez-moi le nom d’un seul Président de la sous-région qui, pour avoir refusé que la France pille son pays, a été tué, et dont la famille a été exterminée ? Dites-moi avec des preuves. SORO fils adoptif de Blaise Compaoré, un fils avec la France ont accueilli un introverti qui a offert des armes pour mettre au pouvoir un valet de la France, jusqu’à une preuve convaincante, sans un mot d’ordre de la France, qu’il soit, l’introverti Blaise Compaoré, qu’il soit le boulanger Laurent Koudou GBAGBO, aucun d’entre eux, n’auront plus jamais le chemin du pouvoir dans leur pays. Koudou Laurent GBAGBO condamné à 20 ans de prison pour braquage de banque est enchaîné avec ADO, Blaise Compaoré avec ses poursuites judiciaire d’assassinat de son frère d’arme Thomas Sankara est rejeté par son peuple au bonheur des politiciens aux petits pieds qui profitent de lui au nom de la réconciliation : Et même s’il rentrait, il restera un ancien président sans importance et haï.

    J’ai vu les pro-GBAGBO se réjouir, mais de quoi ? Pour un repris de justice dans les mains d’un valet de la France ? Leur misère ne fait que commencer : Car, il faut, comme un honorable poète solitaire écrivait de Thomas Sankara sur ce Forum, et faisant allusion d’un cycliste qui a pédalé toute sa vie, les pro-GBAGBO doivent maintenant, comme Thomas Sankara pédaler. Mais a vrais dire contre qui ? Contre ADO ? Non ADO a tous les pignons.

    Mais comme Thomas Sankara à pédaler durant toute sa petite ve contre l’injustice, la corruption, l’ignorance et la pauvreté, il pédalait ! Contre les faux amis du pauvre, les ennemis du pauvre et la dépendance, il pédalait ! Contre l’impérialisme, le néocolonialisme et la Françafrique, il pédalait ! Contre les jaloux, l’intoxication, les hiboux et la dette des Africains, il pédalait !

    Mais pourquoi pédalait-il ainsi ? Pour la révolution, l’intégrité, l’identité et l’autosuffisance, il pédalait Pour la patrie ou la mort, il pédalait ! Pour le développement, l’environnement, l’homme et la femme, il pédalait ! Pour transformer la Haute-Volta en Burkina Faso, il pédalait !

    Sans s’occuper de Sankara et tout souriant, Tom pédalait ! Avec la foi, la confiance, l’afro-optimisme, l’invisible et Dieu il pédalait !Sur une haute montagne pourtant, le géant pédalait !

    Et après ?Il pédalait et encore il pédalait, jusqu’au lever du jour, il pédalait ! À l’aube d’un Burkina fier, il pédalait ! Sous les applaudissements et avec quelques soutiens, il pédalait ! Jusqu’à faire peur, mais sans écouter les lâches, il pédalait ! Jusqu’au rassemblement des armées, il pédalait ! Jusqu’au lever des nuages, dans les ténèbres, il pédalait ! Jusqu’aux balles, sous les balles, il pédalait : pan, pan, pang, pow, pow !

    Pour l’amitié entre les peuples et l’union de tous les Africains, il pédalait ! Pour un monde de paix et un avenir radieux pour tous, il pédalait ! Était-il vraiment convaincu ? Pour convaincre, lui-même pédalait ! Sans boire, sans manger, avec tous Burkĩmba il pédalait ! À gauche des vrais ennemis, à droite des faux amis, le fidèle pédalait !

    C’était environ la 4e heure de l’après-midi du 15 octobre de l’an 1987, quand le soleil de l’intégrité s’éclipsa. L’obscurité se fit sur la conscience des Burkinabè jusque tard dans la nuit. Le rideau de la Françafrique se déchira par le milieu. Thomas dit en un grand cri : « ne tirez pas, c’est moi qu’ils cherchent » Et, prenant la coupe des balles, il rendit le souffle au Souffle. À la vue de ce qui c’était passé, le seul survivant, les yeux levés au Ciel, s’écria : « sûrement, cet homme était Burkinabè ». Peuple Ivoiriens, il est temps pour vous de pédaler contre l’impérialisme et ses valets.

    Peuple de la sous-région, en voyant les cris des victimes, je proclame que si nous voulons vraiment résister, nous y arriverons. Et même si l’un d’entre nous venait à tomber au cours du combat, d’autres poursuivrons la lutte comme demandait Thomas Sankara au peuple de la sous région. Rien ne s’acquière sans sacrifices. Le petit peuple du Vietnam est venu à bout de la grande Amérique. Arrêtez d’inoculer vos peurs dans l’imaginaire de notre peuple. Joyeuse Pâques a l’équipe de Lefaso.net, aux internautes de bonne foi, au peuple Burkinabé. Que le sang du Christ verser, nous protege et nous sauve,

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Côte d’Ivoire : La mort de Charles Gomis, vétéran de la diplomatie ivoirienne. Mais aussi bien plus que cela !
Côte d’Ivoire : Condamné à perpétuité, Guillaume Soro rejette "totalement" le verdict.
Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara offre le Pavillon présidentiel pour accueillir Laurent Gbagbo le 17 juin 2021
Claude Sahy Soumahoro : L’inattendu à la présidence de la République de Côte d’Ivoire
Côte d’Ivoire : Un soldat tué lors d’une attaque à Tougbo
Côte d’Ivoire : Le Premier Ministre Patrick Achi est de retour à Abidjan
Côte d’Ivoire : Le Premier ministre Patrick Achi hospitalisé en France
Côte d’Ivoire : Des victimes de la crise post-électorale s’opposent au retour de Laurent Gbagbo
Côte d’Ivoire : Attaque contre une base militaire dans la nuit du 20 au 21 avril 2021
Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo et Blé Goudé libres de rentrer au pays
Côte d’Ivoire : Le gouvernement Achi I enfin dévoilé !
La Politique de la Mort ou la Mort de la Politique ? : Décryptage d’une nécro politique à l’ivoirienne
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés