Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les idées ont une durée de vie courte. Vous devez agir avant qu’elles n’expirent.» John C. Maxwell

Secteur minier : Le Canada a investi plus de 1 700 milliards de francs CFA au Burkina Faso

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • LEFASO.NET • jeudi 25 mars 2021 à 17h36min
Secteur minier : Le Canada a investi plus de 1 700 milliards de francs CFA au Burkina Faso

Les sociétés minières canadiennes ont investi plus de 4 milliards de dollar canadien soit plus de 1 700 milliards de francs CFA au Burkina Faso. Ce sont les conclusions d’une étude commanditée par l’Ambassade du Canada au Burkina Faso et le Projet de Services et d’Appui Terrain Burkina-Bénin (PSAT). Les résultats ont été rendus publics au cours d’un atelier tenu ce jeudi 25 mars 2021 à Ouagadougou.

C’est peu de le dire. L’or, premier produit d’exportation depuis 2009, contribue fortement à l’économie burkinabè. Selon les chiffres du ministère en charge des Mines et des Carrières, le métal jaune contribue à plus de 70% aux recettes d’exportation, selon les années, à environ 14% à la formation du PIB et pour environ 15% aux recettes propres annuelles de l’Etat.

Parmi les sociétés minières actives au Burkina Faso, on dénombre plusieurs entreprises venues du Canada. Elles sont tout aussi efficaces sur le terrain. En 2019, sur 50,301 tonnes d’or, les sociétés canadiennes ont produit 38,153 tonnes, soit 75,85% de l’ensemble de la production. Ce qui crée une rente financière très élevée au profit de ces sociétés. Ainsi, selon les données de la direction générale des douanes, les exportations des entreprises minières canadiennes s’élevaient à 1 291,64 milliards de FCFA en 2018.

Vue des participants à l’atelier

Pour les caisses de l’Etat, les entreprises minières canadiennes contribuent également à les alimenter. En effet, ce sont environ 200 milliards de FCFA qui ont été générés par les sociétés canadiennes pour des recettes propres annuelles de l’Etat. A travers la patente, le Fonds minier de développement local (FMDL) et les investissements volontaires au profit des communautés (RSE), elles participent au financement des projets de développement au profit des communautés au sein desquelles elles sont implantées.

Si ces chiffres existent, ils sont détenus par diverses structures et méconnus des acteurs des mines et du grand public. Pour résoudre ce manque d’informations chiffrées sur les investissements des sociétés minières, l’Ambassade du Canada au Burkina a commandité cette étude. « Nous estimons que le niveau des investissements a dépassé 4 milliards de dollar canadien. C’est énorme et c’est pour cela que nous avons estimé qu’il était important de travailler avec le gouvernement du Burkina Faso sur cette étude », a relevé Carole Mc-Queen, ambassadeur du Canada au Burkina Faso.

Aimé Zongo, Ministre délégué aux mines et carrières

Pour Aimé Zongo, ministre délégué aux Mines et Carrières, le Pays des hommes intègres souffre effectivement d’absence de statistiques sur son secteur minier. « Cette étude qui concerne l’impact des investissements miniers du partenaire minier du Burkina Faso qui est le Canada vient renforcer les données statistiques de notre pays en matière de mines. Le secteur minier, bien que n’étant plus très récent, ne date pas de longtemps. Ce qui fait que les données statistiques sont importantes pour évaluer son impact sur la population et sur l’économie », a-t-il dit.

Ces données, en plus de contribuer aux recherches sur l’impact des investissements miniers au Burkina, permettront de mieux encadrer le secteur. « Ces données nous permettront, au niveau administratif, de prendre les dispositions pour combler les défaillances au niveau d’autres segments de l’économie en faisant en sorte que l’impact puisse s’améliorer », a confié Aimé Zongo.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 25 mars à 18:12, par Obliviator ! En réponse à : Secteur minier : Le Canada a investi plus de 1 700 milliards de francs CFA au Burkina Faso

    Combien lee Canada a-t’il profité de son investissement ? Certainement pas un gain de moins de 200% !

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 18:48, par Un citoyen En réponse à : Secteur minier : Le Canada a investi plus de 1 700 milliards de francs CFA au Burkina Faso

    Quel est le ratio des salaires et rémunération versés aux citoyens canadiens. Oubien ce montant ne prends pas en compte ces aspects. Les travailleurs canadiens sont généralement omniprésents même sur des postes où ils existent des compétences locales. Oubien je me trompe

    Répondre à ce message

    • Le 26 mars à 08:42, par kwiliga En réponse à : Secteur minier : Le Canada a investi plus de 1 700 milliards de francs CFA au Burkina Faso

      @ Un citoyen
      En fait les grandes sociétés capitalistes du monde (pas seulement minières et pas uniquement canadiennes) n’ont qu’un seul et unique crédo : la rentabilité.
      Aussi, si la possibilité s’offre à eux d’embaucher des locaux, ils vont se dépêcher de le faire, car ils sont de 5 à 10 fois moins couteux que les expatriés.
      N’allez surtout pas vous imaginer que, parce que la société est canadienne, elle cherche à favoriser l’emploi de ses compatriotes.
      D’ailleurs, si l’on y regarde de près, les actionnaires principaux de ces grandes firmes sont pour la plupart américains (des USA, je veux dire).
      Donc, si l’on y trouve beaucoup de salariés canadiens, australiens, sud-africains,... c’est qu’ils sont depuis longtemps compétents dans le domaine minier, ce qui n’est malheureusement pas le cas de nos concitoyens.

      Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 18:51, par Le Vigilent En réponse à : Secteur minier : Le Canada a investi plus de 1 700 milliards de francs CFA au Burkina Faso

    Selon les résultats de l’étude, les sociétés canadiennes ont investis plus 1700 milliards FCFA dans le secteur minier au Burkina. Il faudra peut-être une autre étude pour nous informer sur le les montants engrangés par les sociétés minières canadiennes sur la vente de l’or qu’elles ont déjà extrait au Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 19:36, par Carlos En réponse à : Secteur minier : Le Canada a investi plus de 1 700 milliards de francs CFA au Burkina Faso

    On veut connaitre le bénéfice que ces sociétés Canadiennes ont gagnés au depuis le début de l’exploitation minière. Et le salaire des expatriés Canadiens ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 19:44, par Passakziri En réponse à : Secteur minier : Le Canada a investi plus de 1 700 milliards de francs CFA au Burkina Faso

    Nous sommes mal barrés.
    Il aurait été plus intelligent pour le Burkina de sacrifier la moitié de son budget et contrôler entièrement l extraction de ses matières premières qui du reste n ne sont pas interminables. En procédant ainsi, c à dire en se contentant bêtement des miettes qu on nous jette, que ferons nous de la pollution et des sols inexploitables qui nous resteront au bout de l exploitation ? L Etat doit reprendre la souveraineté du sol et du sous-Sol pour mieux canaliser les ressources vers l intérêt du peuple burkinabé, rien que l intérêt du peuple burkinabé.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 21:22, par jeunedame seret En réponse à : Secteur minier : Le Canada a investi plus de 1 700 milliards de francs CFA au Burkina Faso

    « Si ces chiffres existent, ils sont détenus par diverses structures et méconnus des acteurs des mines et du grand public. Pour résoudre ce manque d’informations chiffrées sur les investissements des sociétés minières, l’Ambassade du Canada au Burkina a commandité cette étude. « Nous estimons que le niveau des investissements a dépassé 4 milliards de dollar canadien. C’est énorme et c’est pour cela que nous avons estimé qu’il était important de travailler avec le gouvernement du Burkina Faso sur cette étude », a relevé Carole Mc-Queen, ambassadeur du Canada au Burkina Faso. » Voici un Canada terroriste qui victimise froidement un Burkina idiot endormi. Toujours séduit par des chiffres. Quelles sont ces structures qui s’accaparent des infos ? Et en vertu de quoi ? Pourquoi n’avoir pas défini et appliqué toutes les conditions de répartitions, d’informations, et même de limitations dès le début ? Le Canada a l’expérience et les techniques et il les néglige au Faso. Et le Burkina idiot se contente des chiffres approximatifs sans mesurer les ampleurs de dégâts et ses forces de réparation et balances dans le temps et l’espace. Si le Canada est toujours fier de maintenir la monopole c’est parce qu’il gagne plus dans cette succion. Et en cas de cas ? Qui gère le secours ? Le Canada peut-il arrêter cette exploitation pour permettre au Faso de faire un bon bilan, mesurer, calculer et définir autres critères avec limitations ? L’or qui a si bien contribué au développement du Canada, quelle contrepartie valable sur le terrain à part les chiffres ? Quelle reconnaissance à l’avenir ? Quelles réparations des carcasses de l’environnement convenables avant de partir ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 14:58, par Ahmed landa En réponse à : Secteur minier : Le Canada a investi plus de 1 700 milliards de francs CFA au Burkina Faso

    Quel developpement le Burkina a fait avec l’argent de l’Or.
    Pourquoi le Burkina n’exploite pas elle meme son OR.
    Un pays tier n’investit pas gratuitement de l’argent.
    En plus ce le Canada qui aide a faire le nouveau stat.
    Tant qu’on a ce homme et femme incapable de penser et de travailler pour leur peuple en Afrique. On oublie l’avancement. A la revolution on pensait que ROCH etait different dss autres et voila surnle meme chemin.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Fonds minier de développement local : Les acteurs échangent pour une meilleure participation du fonds à la vie des collectivités
Délestages au Burkina : Quand le ministre Bachir Ismaël Ouédraogo court plus vite que son ombre
Centrale solaire de Nagréongo : Le niveau d’avancement des travaux évalué à 35%
Secteur minier : Les acteurs se penchent sur l’évolution des textes
Secteur minier : Le Canada a investi plus de 1 700 milliards de francs CFA au Burkina Faso
Développement du secteur de l’énergie et des mines : Le Burkina s’inspire de l’expérience du Ghana
Fonds minier de développement local : La Commune de Gorom-Gorom à l’heure du bilan
Fonds minier de développement local : Le Comité communal de Falangountou passe en revue les réalisations
Gaoua : Signature d’un protocole d’accord pour la réouverture du site d’or de Djikando fermé suite au drame survenu en janvier
Mines au Burkina : L’ORCADE préconise une gestion distincte et autonome des recettes minières
Gestion du secteur minier : « La gouvernance de l’or au Burkina n’est pas bonne », déplore le directeur exécutif de l’ORCADE, Jonas Hien
Endeavour entre dans le top 10 mondial des producteurs d’or avec l’acquisition de Teranga Gold Corporation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés