Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Commune de Loumbila : Les autorités visitent les infrastructures réalisées en 2020

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 10 février 2021 à 16h48min
Commune de Loumbila : Les autorités visitent les infrastructures réalisées en 2020

Le conseil municipal de la commune de Loumbila, ayant à sa tête, le maire Dr Paul Taryam Ilboudo, a effectué une visite des investissements réalisés durant l’année 2020. Pour une première phase, ce sont les infrastructures sanitaires et routières qui ont été visitées le mardi 9 février 2021.

C’est un exercice de transparence dans la gestion de la chose publique. Le conseil municipal de la commune de Loumbila, province de l’Oubritenga (dans la région du Plateau-central), rend compte de ses actions. En 2020, plusieurs infrastructures ont été réalisées. La journée du mardi 9 février 2021 a été consacrée à une visite et sortie de suivi des investissements.

Le nouveau bâtiment du CSPS de Loumbila dédié à l’hospitalisation.

Pour une commune dont la population est estimée à environ 40.000 habitants, le conseil municipal déplore le manque d’un centre de santé adéquat. Ainsi, le Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de Loumbila est en phase de devenir un Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA). Selon le maire de la commune de Loumbila, Dr Paul Taryam Ilboudo, l’objectif consiste à « faire des premiers soins ici avant d’aller à Ziniaré ou à Ouagadougou ». Pour ce faire, un bâtiment essentiellement consacré aux hospitalisations a été construit à 30 000 000 F CFA, a indiqué le maire. Il a également visité le laboratoire du futur CMA qui a un budget de 71 000 000 F CFA.

Le nouveau CSPS de Pousghin a coûté plus de 92 000 000 F CFA.

Dans le village de Pousghin, le conseil municipal a construit un CSPS complet (y compris le magasin et le logement du major). Ce joyau a coûté plus de 92 000 000 FCFA à la commune. À en croire Dr Paul Taryam Ilboudo et son équipe, toutes les installations sont prêtes, il ne reste que le personnel. Et la directrice régionale de la santé du Plateau-central, Boezemwendé Kaboré, tout en félicitant le conseil municipal, a tenu à les rassurer. « Nous sommes dans la dynamique de l’affectation d’un personnel parce que ce CSPS vient contribuer à réduire le rayon moyen d’action et améliorer l’accessibilité financière de la population au soin », a-t-elle affirmé.

Le maire de la commune de Loumbila, Dr Paul Taryam Ilboudo (à droite), en train d’échanger avec les ressortissants Noungou, au cours de la visite du dalot.

De l’énergie solaire dans les CSPS

Pour un autre CSPS, il y a une autre réalité avec un autre engagement. Dans le CSPS de Nomgana, le conseil municipal a réhabilité le système solaire de cet établissement sanitaire. En effet, selon le major de ce centre, Émile Sawadogo, l’hôpital peinait à payer ses factures de consommation en électricité. Ainsi, leurs partenaires ont installé des plaques solaires qui ont cessé de fonctionner suite à une panne. « Actuellement, on fonctionne en plein temps avec l’énergie solaire ; on n’a plus de problème », s’est réjoui le major du CSPS.

En ce qui concerne les neuf CSPS dont dispose la commune, le maire Ilboudo a affiché sa vision qui consiste à les équiper de l’énergie solaire. Pour le moment, il a indiqué que les travaux de réhabilitation du système solaire du CSPS de Nomgana ont coûté 6 000 000 F CFA.

Ce système solaire permet désormais au CSPS de Nomgana de travailler à temps plein.

Des infrastructures routières

Pendant la saison pluvieuse, les habitants de certains villages ont du mal à communiquer avec d’autres à cause des voies qui sont inondées. Ainsi, la commune s’est donné l’objectif de construire des dalots afin de réduire « la galère » de sa population.

Trois infrastructures de ce genre ont été visitées au cours de cette sortie. Il s’agit du dalot de Nomgana qui a coûté 40 000 000 F CFA à la commune. Cette infrastructure, à en croire le conseil municipal, va désenclaver quatre villages. Avec 40 000 000 FCFA, le pont de Noungou a été réalisé pour le bonheur de la population.
Parmi les dalots construits, c’est celui de Ouemtenga qui a coûté le plus cher : 104. 701. 000 F CFA. Cette infrastructure va désormais soulager huit villages, a précisé le conseil municipal. « Avec ce pont, on ne peut pas dire que les soucis sont totalement finis, mais c’est un véritable ouf de soulagement », a laissé entendre George Ouédraogo, le premier adjoint au maire de Loumbila.

Voici le dalot de Nomgana.

« Chaque année, nous faisons un tour pour voir la réalisation concrète »

À l’issue de cette visite constat, le maire de la commune de Loumbila, Dr Paul Taryam Ilboudo, a, une fois de plus, décliné les grands chantiers de son programme. Il a surtout rappelé sa politique pour cette commune : « Le conseil municipal a une vision qui est de faire de Loumbila, une commune unie où la sécurité et le bien-être sont assurés, et ses atouts agro-sylvio-pastoral valorisés. À partir de cette vision, nous avons élaboré un plan stratégique avec trois grands axes : le développement des activités socio-culturelles ; la promotion de l’économie ; et la gouvernance ».
« Chaque année, nous faisons un tour pour voir la réalisation concrète sur le terrain des décisions prises », a-t-il insisté.

La visite du jour, il faut le rappeler, est axée sur les infrastructures sanitaires et routières. Dr Paul Taryam Ilboudo et son équipe prévoient sortir dans les jours à venir pour toucher du doigt les réalisations des domaines de l’éducation, de l’eau et de l’assainissement.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 11 février à 10:28, par Bravo, Mr le Maire ! En réponse à : Commune de Loumbila : Les autorités visitent les infrastructures réalisées en 2020

    Grand merci, Mr le maire et son staf pour tout ce que vous faites pour soulager les souffrances de votre population. Si au moins la moitié des maires faisait comme vous, le Faso allait sortir du sous-developpment un peu plus vite. Si les autres pouvaient accepter copier ses oeuvres pour le bien-être de leurs populations respectives. Je vois en lui, le defunt maire de Dori (Paix à son âme !) Mr Arba Diallo qui se battait pour le bien-être de sa population. Que Dieu et les mânes de nos ancêtres vous donnent longue vie et la force necessaire pour continuer de prendre soins de vos administrés. Merci

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Le syndicat des transporteurs intercepte cinq cars ivoiriens en transit sur le territoire burkinabè, avec à son bord des passagers nigériens
34e anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara : Le Mouvement « Endogène » mène la réflexion sur l’éducation révolutionnaire
Journée mondiale de l’alimentation 2021 : Un nouvel élan dans la transformation des systèmes agroalimentaires sur la voie de l’élimination de la faim
« The Business Cocktail » : Une activité de la structure d’Eldaa Koama pour magnifier les entrepreneurs
Institut supérieur de génie électrique du Burkina Faso (ISGE-BF) : 330 lauréats de la 18e promotion font leur sortie
Ecole d’affaires du Burkina : Les étudiants en master spécialisé Supply chain et achat échangent avec des experts de l’économie
Burkina Faso : Djaffar Héma Ouattara sera inhumé le dimanche 24 octobre à Nangolofaso
Burkina : Un syndicat de l’Éducation appelle les enseignants « à sauver l’école de ces prédateurs »
Procès assassinat Thomas Sankara : Un collectif d’avocats se dit déterminé à faire jaillir la vérité
Tolérance au Burkina : Un projet pour promouvoir le vivre-ensemble
Lutte contre le diabète : Un nouveau siège pour l’ACDB
Coopération : Le président Mohamed Bazoum attendu ce 17 octobre à Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés