Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut savoir s’instruire dans la gaieté. Le savoir triste est un savoir mort. L’intelligence est joie. »  Voltaire

Résultats des législatives du 22 novembre : Le NTD enjambe l’UPC, le CDP revient en force

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Élections 2020 • LEFASO.NET • dimanche 29 novembre 2020 à 23h15min
Résultats des législatives du 22 novembre : Le NTD enjambe l’UPC, le CDP revient en force

La grande surprise des législatives du 22 novembre 2020 aura été le Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD), parti de la majorité présidentielle qui a raflé 13 sièges aux législatives du 22 novembre 2020. Le parti de Vincent Dabilgou se positionne devant l’Union pour le progrès et le changement (UPC) de Zéphirin Diabré qui se contente de 12 députés dont deux sur la liste nationale. Le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) avec ses 20 sièges, a fait mieux que son score de 2015 en glanant deux sièges de plus.

Les jeux sont faits en attendant le quitus définitif du Conseil constitutionnel. Après sa victoire au premier tour de la présidentielle, le Mouvement du peuple pour le progrès de Roch Kaboré se frotte déjà les mains, car assuré d’une majorité écrasante à l’assemblée nationale avec la percée d’un de ses alliés. Avec ses 56 sièges obtenus sur les 127 pourvus, le parti des « orangers » peut compter sur les 13 voix du Nouveau Temps pour la Démocratie de Vincent Dabilgou pour comptabiliser 69 sièges. Sans compter les 5 sièges de l’Union pour la Renaissance/Parti sankariste qui porteraient à 74 les sièges dans l’escarcelle du camp présidentiel.

Autre parti sur lequel le MPP pourrait compter, c’est le Parti pour le développement et le changement (PDC), parti de Sara Sérémé, qui a obtenu 3 sièges alors qu’il était sorti bredouille du scrutin de 2015. Le PDC en plus du Sourou a remporté un siège dans le Koulpelogo et un autre sur la liste nationale.

Nous vous proposons la fiche récapitulative des sièges obtenus par les partis politiques et publiée par la Commission électorale nationale indépendante

Nombre d’électeurs inscrits : 5 891 981 Nombre de votants : 2 987 478
Bulletins nuls ou sur lesquels il n’y a pas eu d’accord : 141 847
Suffrages exprimės : 2 845 631
Taux de participation : 50,70%
Nombre de circonscriptions électorales : 46
Nombre de sièges à pourvoir : 127

Alliance pour la Démocratie et la Fédération /Rassemblement Démocratique Africain : 03

Alliance Panafricaine pour la Refondation-Tilgré : 01

Convention Nationale pour le Progrès : 02

Congrès pour la Démocratie et le Progrès : 20

Convergence pour le Progrès et la Solidarité/Genération 3 : 01

Mouvement Agir Ensemble pour le Burkina Faso : 02

4 Mouvement pour le Burkina du Futur : 04

Mouvement du Peuple pour le Progrès : 56

Nouveau Temps pour la Démocratie : 13

Parti pour la Démocratie et le Socialisme : 01

Parti pour le Développement et le Changement : 3

Progressistes Unis pour le Renouveau : 01

Rassemblement Patriotique pour L’Intégrité : 03

Union pour le Progrès et le Changement : 12

Union pour la Renaissance/Parti Sankariste : 05

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 29 novembre 2020 à 01:19, par Americain En réponse à : Résultats des législatives du 22 novembre : Le NTD enjambe l’UPC, le CDP revient en force

    L’UPC paie un prix fort de ses problèmes de gouvernance et court le risque de se retrouver au cimetière politique. Le NTD gagne grâce a sa stratégie qui mérite d’être enseigné dans les écoles de science politique. Le CDP est entré dans ses droits de chef de file de l’opposition.
    A mon humble avis, l’UPC doit s’interroger sur sa gestion interne. L’UPC a-t-elle placé l’homme qu’il faut à la place qu’il faut ? Les élections primaires n’ont -elles pas privilégier les individus ayant des capacités financières aux détriments de ceux qui ont la capacité à mobiliser l’électorat ? ce sont autant de questions que je me pose.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2020 à 01:23, par Salton En réponse à : Résultats des législatives du 22 novembre : Le NTD enjambe l’UPC, le CDP revient en force

    Le grand perdant du 22 c’est effectivement l’UPC une triste réalité, on se pose la question qu’est-ce qui n’a pas trop marché chez zeph ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2020 à 02:03, par caca En réponse à : Résultats des législatives du 22 novembre : Le NTD enjambe l’UPC, le CDP revient en force

    Wahou ! Mes félicitations aux nouveaux députés du parlement burkinabé. L’espoir est toujours permis dans ce pays de l’exclusion. Mon CDP a été combattu comme un ver de terre il y a seulement 6 ans et aujourd’hui il devient la deuxième force politique du Faso. Premier parti de l’opposition pour dire comme quoi après la pluie arrive le beau temps. Malgré la douleur de l’échec, j’attends que le candidat de CDP présente ses félicitations au président du Faso pour sa réélection. L’éternel combattra pour toi et tu gardera le silence.
    Malgré leur millions de franc distribués à la sauvette et l’achat des consciences des esprits faibles, le MPP est réélu dans la douleur. Vive le président Blaise et vive le CDP dans un Burkina réconcilié !

    Répondre à ce message

    • Le 30 novembre 2020 à 09:06, par sankara saidou En réponse à : Résultats des législatives du 22 novembre : Le NTD enjambe l’UPC, le CDP revient en force

      Mon très cher ami, sache que le nom de Blaise est un poison pour le CDP. Il faut que le CDP s’affranchisse de Blaise si non il lui sera difficile de ressurgir. Rappelez vous du RDA que devient ce parti aujourd’hui. Pour ceux qui étaient adultes ou adolescents en 1990, ils savent qu’il sera difficile au CDP de revenir.

      Répondre à ce message

      • Le 30 novembre 2020 à 10:23, par caca En réponse à : Résultats des législatives du 22 novembre : Le NTD enjambe l’UPC, le CDP revient en force

        Mon cher sankara saidou
        Qui dit difficile ne dit pas impossible. En 2015, une loi d’exclusion était voter contre le CDP croyant le détruire. Pendant, le putsch beaucoup voyaient le CDP derrière, et certains du bureau national ont même fait la prison gratuitement. En 2020, le CDP de Blaise devient officiellement deuxième force politique du Burkina. Certes, mon ami nous n’avons pas les mêmes codes d’appréciation et c’est ça l richesse de la liberté d’opinion. En politique, c’est la patience et la persévérance qui comptent et étant donné que le CDP a pu trouver la clé de la continuité, attendons de voir les municipalités qui arriveront en 2021 et 2025 ne pas loi aussi.
        Que Dieu bénisse son excellence Blaise Compaoré et vive le CDP.

        Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2020 à 04:48, par ARMAND En réponse à : Résultats des législatives du 22 novembre : Le NTD enjambe l’UPC, le CDP revient en force

    Finalement le syndrome du non évènement a gagné L’UPC. Après la vague de démission des Salif Diallo et autres, les responsables du CDP ont insinué un nom evenement. On connait la suite avec la création du MPP. A L’UPC on remarque aussi que de 33 députés en 2025 il a recueilli 12 députés. Esperont que Zephirin et ses compagnons vont faire une bonne lecture de leur situation et éviter de sombrer dans des des histoires de fraude et d’anerie selon Zerbo

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2020 à 06:32, par Laurent Tibiri En réponse à : Résultats des législatives du 22 novembre : Le NTD enjambe l’UPC, le CDP revient en force

    Bonjour. Sacré NTD. Le parti du neveu ou cousin de l’autre . C’est le népotisme qu’ils ont reproché à d’autres partis. Je soutiens ce qui attaquent NTD à Banfora.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2020 à 06:55, par Yamb sin pa nè ??? En réponse à : Résultats des législatives du 22 novembre : Le NTD enjambe l’UPC, le CDP revient en force

    On dirait que quelqu’un s’est assis avec son crayon faire la cartographie de la future Assemblée Nationale. Voyez-vous même la "percée" de ce parti réputé dans la fraude qui semble avoir réussi son hold-up électoral. En tout cas il semble avoir une Nouvelle Tendance pour la Démocratie (NTD) dans notre pays.
    Tout le monde attend des preuves pour se convaincre qu’il y a eu fraude. La preuve là c’est ça. Les résultats manques de légitimité. Notre peuple est un peuple difficile à étudier. Que personne ne se plaigne de son choix. Zamb noaga pa wekdiyé.
    La CENI se serait faite utilisée certainement et son premier responsable semble se lamenter face aux critiques sur l’organisation de ces élections. Il comprendra qu’en politique il n’y a jamais eu de logique. Moi, rien ne m’émeut dans la politique de mon pays. Les grandes gueules semblent avoir des difficultés avec la pratique.
    Chapeau bas à Barthélémy KERE et toute son équipe d’alors ! Chapeau bas à la transition ! Comprendra qui comprend.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2020 à 10:10, par Azerty En réponse à : Résultats des législatives du 22 novembre : Le NTD enjambe l’UPC, le CDP revient en force

    L UPC à eu une politique extrêmement agressive semée d’insultes. Ce parti a oublié de se concentrer sur ses propres problèmes internes car se croyant fort. En plus les réseaux ont été très flatteur pour les responsables du parti. Au finish la sanction était sans appel et le parti est même menacé de disparition si rien ne change. Et disons nous la vérité. Si Zeph s’en va, l UPC perd automatiquement 2/3 de l’électorat Bissa.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2020 à 10:12, par Le Patriote "Le vrai" En réponse à : Résultats des législatives du 22 novembre : Le NTD enjambe l’UPC, le CDP revient en force

    Mes enseignements de ce scrutin législatif : la percée du NTD, un parti parrainé par Simon Compaoré dit-on. Je connais mal ce parti qui a un dirigeant plein d’énergie et très actif ajouté à des pognons à gogo comme l’a dit Smokey. L’idéologie politique de ce parti reste floue. Le retour au-devant de la scène de criminels impénitents qui, jusqu’à ce jour n’ont jamais reconnu leurs crimes passés et le bienfondé de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : ceci est consécutif du fait que l’insurrection a été une affaire des grandes villes et parce que les insurgés sont pour la plupart des petits bourgeois qui n’ont pas bien enseigné les motifs de l’insurrection à la campagne. Ainsi les criminels ont profité de l’arriération de la population ajoutée aux moyens financiers colossaux volés du contribuable burkinabé quand ils étaient au-devant du pays. On note la stagnation de l’UNIR/PS par les agissements orgueilleux de certains de ces militants qui ont préféré être tête de rat que queue de lion et qui se sont faits anéantir comme Traoré du Banwa, l’autre Sankara trop imbu de sa personne et maître Farama qui se mord les doigts en ce moment pour avoir vécu la réalité des faits, un échec cuisant. L’UNIR/PS pouvait bien atteindre les 10 députés nécessaires pour un groupe parlementaire autonome. Je pense à ce niveau que certains doivent faire leur mea culpa pour reprendre un regroupement révolutionnaire combatif qui entraine notre peuple vers le progrès partagé.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2020 à 11:29, par A qui la faute ? En réponse à : Résultats des législatives du 22 novembre : Le NTD enjambe l’UPC, le CDP revient en force

    Bon appétit aux heureux élus. Et toujours courage au bas peuble, l’autre Burkina, pour ses problèmes du quotidien

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2020 à 11:34, par Bakoul En réponse à : Résultats des législatives du 22 novembre : Le NTD enjambe l’UPC, le CDP revient en force

    SVP, arrêtez d’encenser des gens qui ont fraudé sur toute la ligne. Il y a longtemps que ce parti est indexé dans ses mauvaises pratiques. C’est dommage pour notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2020 à 11:49, par Yirkoué En réponse à : Résultats des législatives du 22 novembre : Le NTD enjambe l’UPC, le CDP revient en force

    Au vue des résultats, je crois que le peuple a voté et l’argent a tout simplement choisi les vainqueurs

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2020 à 12:28, par Lom-Lom En réponse à : Résultats des législatives du 22 novembre : Le NTD enjambe l’UPC, le CDP revient en force

    Ooh ! Où sont les partis de Djibril Bassolet (NAFA) et celui de Tahirou Barry qui a quitté le PAREN de Laurent BADO et le gouvernement de Roch KABORÉ avec fracas et des déclarations humiliantes ? Eh oui, même en politique, il.y a un minimum de respect quil faut avoir pour le peuple. Si les militants de l’UPC ne prennent garde, leur parti va disparaître de l’assemblée Nationale comme ces deux exemples suscités. Si Mr Zephirin DIABRE veut voir cette chute, qu’il continue ainsi et on verra la suite. Tans pis pour les politiciens qui continuent de pendre l’électorat Burkinabè comme un troupeau de moutons et d’âges.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2020 à 13:02, par Ka En réponse à : Résultats des législatives du 22 novembre : Le NTD enjambe l’UPC, le CDP revient en force

    Comme je ne cesse de le répéter dans ce forum :’’’’En politique il n’y a ni morale, ni éthique, ni vertu, ni devoir de reconnaissance, car, tout pouvoir ne se donne pas, mais s’arrache par les ruses :’’’’ Sauf notre chef d’opposition qui l’ignore en se laissant rouler dans la farine et offrant sans le savoir avec nous ferons venir blaise Comparé, ou se coller à ceux veulent le pouvoir pour se venger, des points gratuits et remettre son parti en arrière. Ce qu’on appelle faire preuve d’une grave naïveté.

    Dans une compétition où chacun veut tirer la couverture à soi par tous les moyens, il faut se méfier des prédateurs sans foi, qui vivent un monde où il faut seulement apprendre à gagner sans avoir raison. Sommes-nous dans un monde ambigu ? Personnellement je le crois ! Pourtant le peuple Burkinabé en 2015 ont cru a celui qui a compris que ce qui fait la grandeur d’un peuple, c’est de défendre les valeurs qui le fondent, nommé Zépherin Diabré.

    Répondre à ce message

    • Le 29 novembre 2020 à 22:53, par Passakziri En réponse à : Résultats des législatives du 22 novembre : Le NTD enjambe l’UPC, le CDP revient en force

      Voilà un lot de 127 dont au moins la moitié ira dormir À l’hemicycle pendant cinq ans et empocher des salaires injustifiés.
      Domage que les candidats du mouvement SENS ne soient pas dans cette assemblée, mais les viseurs doivent immédiatement braquer sur 2025 pour amorcer le vrai changement, sinon la moralité douteuse de certains deshonorables ne parlent pas en la faveur de notre democratie.

      Passakziri

      Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2020 à 10:13, par warzat En réponse à : Résultats des législatives du 22 novembre : Le NTD enjambe l’UPC, le CDP revient en force

    Ce pseudo-succès est un véritable piège pour le NTD. C’est un parti de la politique politicienne. Sous son leader en tant que ministre des transports, il ne me revient aucun projet structurant qui a visiblement évolué sur le terrain. Autoroute, chemin de fer etc...En revanche, ce parti est très fort dans les tripatouillages locaux càd à l’ancienne manière de faire.Il ne serait pas judicieux en dehors du fait électoral de nommer des responsables de ce parti, si l’on veut travailler et avoir des résultats visibles et profitables aux populations.
    Du reste comme on a pu le constater, ces 5 premières années du mandat du président , les moins productifs sont les ministres des partis accompagnateurs : UNIR/PS avec l’environnement et les transports avec le NTD.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2020 à 11:23, par Le Républicain En réponse à : Résultats des législatives du 22 novembre : Le NTD enjambe l’UPC, le CDP revient en force

    Il y a certainement plusieurs raisons au recul de l’UPC. on peut citer entre autres : des prises de position non appréciées par les électeurs, le choix des candidats, la faiblesse de ressources financières par rapport à ceux de la mouvance présidentielle, le départ de députés sortants etc.
    Quant au parti NTD, on sait que c’est grâce à la distribution de sommes importantes qu’un tel résultat a été atteint. Sachant que c’est l’argent du contribuable pillé dans les caisses de l’Etat, il n’y a rien d’intéressant à en en tirer encore moins à enseigner comme le dit le premier internaute.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2020 à 12:34, par sai En réponse à : Résultats des législatives du 22 novembre : Le NTD enjambe l’UPC, le CDP revient en force

    Félicitation à l’UNIRPS qui est resté intact malgré les dissidents, et au NTD qui a terrassé un baobab.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2020 à 19:50, par labli En réponse à : Résultats des législatives du 22 novembre : Le NTD enjambe l’UPC, le CDP revient en force

    Azerty a tout dit. Il suffit de regarder ce qui s’est passé à Milan, au Gabon et dans le Boulgou.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Elections municipales de 2021 : Le parti HAWRE recommande des concertations inclusives pour éviter les crises
Législatives du 22 novembre 2020 : Le Conseil constitutionnel valide le scrutin
Processus électoral au Burkina : Une enquête révèle la place prédominante de l’argent pendant la campagne
Burkina : Roch Kaboré élu président du Faso avec 57,74% des voix (Conseil constitutionnel)
Scrutin du 22 novembre 2020 : Le Président chinois félicite Roch Kaboré pour sa réélection
Élections couplées 2020 au Burkina : Les désagréments « n’ont pas été faits à dessein », notent deux OSC
Elections couplées 2020 au Burkina : Le CISAG appelle à une réforme urgente de la CENI
Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »
Elections 2020 au Burkina : L’Organisation FASO NEEMA salue la maturité démocratique des acteurs
Elections législatives du 22 novembre 2020 : Liste provisoire des élu(e)s
Réélection de Roch Kaboré : La lutte contre la corruption aura-t-elle une oreille attentive ?
Elections présidentielle et législatives : Voici les grands perdants du scrutin du 22 novembre 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés