Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En élection, il faut à la fois espoir et audace.» François Hollande

Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mardi 17 novembre 2020 à 22h00min
Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

La réconciliation nationale et la sécurité intérieure étaient au menu des échanges entre Roch Kaboré, candidat à l’élection présidentielle, et les forces vives de la région de la boucle du Mouhoun ce mardi 17 novembre 2020. Ce tête-à-tête intervient au 10e meeting de campagne du candidat qui se tient à Dédougou, dans la Boucle du Mouhoun.

Sur la question de la réconciliation nationale, Roch Kaboré a réaffirmé qu’elle « doit passer par la vérité et la justice ». Pour le président-candidat, il y a nécessité « d’éviter une réconciliation de façade dont on ne tire aucune leçon ». « Il est temps d’arrêter tous ces discours démagogiques et populistes sur la réconciliation », a invité le candidat du Mouvement du peuple pour le progrès.

Roch Kaboré explique que « la réconciliation ne concerne pas qu’une dizaine de personnes qui se sont exilées volontairement ». Selon lui, « la réconciliation concerne l’histoire tumultueuse de notre pays de 1960 à nos jours. Beaucoup de familles ont été meurtries »

Abordant la question de la sécurité intérieure, Roch Kaboré se veut optimiste. « Ceux qui ont parié sur notre chute du fait des attaques terroristes et autres actes de déstabilisation, ont oublié que nous sommes de dignes Burkinabè », a-t-il déclaré, avant de lancer : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina Faso et mettre à mal notre vivre-ensemble. »

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 17 novembre à 14:08, par y En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

    Merci Monsieur Le Président, jamais on ne courbera l’échine face à nos ennemis. Un coup K.O !

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 14:22, par kongoussi En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

    je valide tu es le deuxieme Thomas sankara .....on ne peux pas negocier avec les enemis du peuple .je suis pas politicien mais je vous soutiens .Le Faso d’abord

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 14:50, par Armel En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

    Qu on le veuille ou non,Roch est le meilleur des candidats.Avec lui au moins nous savons où nous allons.C est un grand homme d état contrairement aux aventuriers qui nous promettent des négociations avec les terroristes sans nous dire quoi nous allons les concéder et des tunnels venus du ciel.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 15:06, par Obliviateur ! En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

    Monsieur le Président, je vous souhaite d’être reélu pour un second et dernier mendat. Pas de réconciliation de facade, pour ne pas dédouaner des criminels qui ont tant fait saigner notre pays pour des intérêts égoistes. Pas de négociation avec des ou les terroristes. Même si ce combat sera long, nous y tiendrons bon. Pour tous les dignes fils et filles notre devise doit redevenir : La Patrie ou la Mort, Nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 15:08, par HUG En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

    plus de milliers de morts en cinq ans. des terroristes erigent des contrôles routiers, des milliersd écoles fermées, des autorités ayant desertees des portions du territoire mais on ne va pas négocier.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 15:39, par Le Patriote "Le vrai" En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

    Très bien dit Monsieur le président. Le président RMCK est mieux imprégné du problème terroriste, laissons lui nous sortir d’affaire au lieu de nous fier à des gens légers d’esprits et des fanfarons qui veulent nous induire en erreur. Ces gens qui prônent la négociation ne disent pas quelle peut être la contrepartie à céder aux terroristes pour avoir la paix. C’est là où gît le fond du problème. Dites nous quelle est la contrepartie à donner aux djihadistes mes chers politiciens brouettes. Mes chers tous, il faut sanctionner aux urnes ces criminels et autres tunnels qui veulent nous berner tuer cadeau.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 15:48, par sanou En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

    Si c’est sur "négocier avec les djihadistes" que comptent certains candidats pour se faire élire à la tête de pays des hommes intègres,ils feront mieux de se retirer.Puisque c’est comme s’ils sont entrain de remuer le couteau dans une plaie qui n’a même pas cessé de saigner et de tels propos me donnent le dégout de ceux qui les tiennent.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 15:58, par Ka En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

    Bravo Mr. le président : Un régime comme celui d’IBK du Mali qui a négocier avec ces punaises en libérant ceux qui étaient détenus à l’exemple de ceux qui ont attaqué Ouagadougou et Grand-Bassam, ont continué leur sale boulot au regret du gouvernement du CNT qui a décidé d’oublier la négociation et de les liquidé un a un.

    Sortir en période d’élection comme deux candidats sur Lefaso.net, qui tire la couverture vers soi, et dire qu’ils vont négocier avec un ennemi a plusieurs têtes en bernant le peuple pour avoir le pouvoir, pourtant, sachant qu’on ne peut pas négocier avec ces punaises qui vivent dans nos foyers et nous tuent quand ils veulent, là où ils veulent, est d’être un grand prédateur pour mettre le feu au pays que nous aimons toutes et tous. Profiter de la situation et dire qu’on veut négocier avec ces diables, c’est de fuir sa responsabilité, laissant le champ libre à ces punaises de nous montrer leur puissance.

    La lutte contre ces punaises est asymétrique et loin de finir. La seule chose à faire c’est de lutter farouchement contre jusqu’à les éliminer tous, car le terrorisme est une hydre dont la tête repousse, chaque fois qu’un leader tombe. Négocier Oui, mais avec quelle tête ?
    Accuser Roh Kaboré, IBK, Mahamadou Issoufou, de ne rien faire est d’être malhonnête. Aucune personne, je dis personne au pouvoir dans ces trois pays ne peut pas jeter la suspicion sur tout le monde et quadriller le moindre mètre carré de terrain avec des forces de l’ordre en armes, car, le propre du terrorisme c’est de frapper n’importe où n’importe quoi n’importe comment, en particulier là où personne ne s’y attend.

    Ceux qui se veulent négocier avec les terroristes n’ont rien compris : Le terrorisme est devenu une Culture : Car "les graines du prosélytisme salafiste financé depuis Ben Laden par deux pays du Golf, tombent sur un terreau fertile où elles ont été entretenues par des Imams prédicateurs radicaux qui cultivent le terrorisme comme la cocaïne dans la Foret de Bogota." Lorsque Kôrô Yamyélé et moi parlaient crûment et rudement dans les forums, on nous en voulait pour cette vérité qui rougit les yeux sans les casser.

    La presse occidentale a toujours fustigé le rôle de ces deux pays dans leurs soutiens aux groupes terroristes, depuis Ben Laden, et repris par les Imams radicaux. Et si un candidat berne le peuple en disant qu’il peut discuter avec une hydre a plusieurs têtes, c’est d’insulter le monde. Car, on relève que l’intégrisme islamiste est à la base du terrorisme. Certainement religieusement pure au départ dans leurs intentions de conquêtes islamistes. Mais, on constate que cela a vite été récupéré par tous les trafiquants de drogue et d’hommes, même de certains chefs d’états qui se disent négociateurs en profitent pour s’enrichir.

    Comme d’habitude, les internautes de bonne foi depuis longtemps ont attiré vivement l’attention sur deux types de terreaux : ’’L’un relevant de la délinquance juvénile, de la pauvreté et de l’absence d’éducation des parents qui laissent leurs enfants aller vers les miettes des Imams radicaux, l’autre relevant quelques forces de l’ordre radiés sans emplois et non désarmés qui se rebellent, ou d’autres ethnies qui veulent se venger de quoi on ignore !

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 16:02, par koh En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

    chapeau bas mr le président. TU RÉPOND A TON NOM "ROC"
    que tes détracteurs disent ce qu’ils veulent garde ton cap
    par ces déclarations, le président va clouer le bec de beaucoup de ces adversaires politiques.
    Beaucoup veulent des réconciliations de façades uniquement par ce qu’ils veulent que leur dieu revienne. C’est de bonnes guerre pour eux

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 16:36, par Sapience En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

    Monsieur le candidat Rock. Vous êtes incohérent, inconstant, non crédible pour une personne qui suit vos analyses et opinions sur la question de la sécurité. Je vous renvoie à vos propos de Belgique, Allemagne, Dakar, et au Faso à quelques rares occasions. Aucune suite logique pour une personne qui a accès aux informations classées top secret.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 16:43, par Nabiiga En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

    Exactement, vrai et honnête fils du pays. Négocier ? Négocier avec qui ? La personne veut-elle négocier ? Négocier quoi et sous quelles conditions si mêmes conditions il y a. Chercher quelqu’un pour négocier avec lui, n’est-ce pas un signe de défaite, signe de faillite, d’incapacité. Quiconque qui se met dans une logique de négociation, exprime d’abord son mécontentement d’une chose donnée, revendique haut et fort et, à ce moment-là, puisqu’on sait ce que cherche la personne, elle, (la personne) crée les conditions idoines pour que des négociations puisse voir le jour. Voilà comment il faut procéder. L’on ne peut pas par contre, laisser pousser des sales barbes puantes, sème la terreur, endeuille toute une nation, et du coup, on supplie pour négocier avec la personne. Tout burkinabè âgé d’une vingtaine d’années, les a déjà vus à Ouaga, entrer et sortir du Kosyam comme un vilain café au bord de la route, qu’est-ce que cela a donné ? Dent pour dent pour ces sales voyous de Dieu. Dieu n’a pas besoin d’aucun soldat de toutes les façons.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 17:08, par warzat En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

    Après ces dires du président candidat, l’avis est tranché et clair. Il n’ y a plus qu’aux électeurs de faire le choix entre la culotte d’aujourd’hui et le pantalon promis pour demain. Autrement ceux qui veulent acheter le poisson dans l’eau sont libres de le faire. Les Burkinabè, c’est pas des c..s.

    Répondre à ce message

    • Le 18 novembre à 11:29, par Le Vigilent En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

      @earzat, aucun électeur n’est aussi naïf que toi et ceux qui nous proposent la culotte de papier toilettes d’aujourd’hui soit disant qu’elle est préférable au pantalon qui, pour eux, ne viendra jamais. Tous les burkinabé, sauf les inconscients et les vrais ennemis du peuple, n’acceptera de troquer le pantalon pour lequel il a le devoir de se battre jusqu’a la dernière goutte de son sang, contre un caleçon de papier toilette qui, dans tous les cas, ne cachera jamais sa nudité.

      Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 17:27, par R En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

    Son excellence Monsieur le Président, je vous félicite pour votre témérité. Il va falloir que vous imiter votre homologue tchadien en allant vous même sur le front. Au soir du 22 novembre, si vous êtes reélu enfilez vos tenues comme le président tchadien et allez nettoyer ces terroristes. Personne n acceptera accorder le moindre mètre carré de notre pays à des terroristes. Mais toute guerre se termine toujours par des négociations. Fermer carrément la porte à des négociations, c est entraîner le pays à une guerre sans fin. Des pays avant nous ont fait vécu la guerre des cent ans. La Somalie a trente ans de guerre civile et l Afghanistan a plus de 40 ans de guerre civile. L Algérie qui avait une armée plus puissante que le nôtre a quand même négocié et elle a retrouvé la paix. Je suis d accord qu il faut mieux équiper notre armée et le moderniser à l image de l armée d Azerbaïdjan qui vient de remporter une victoire. Mais il faut offrir une porte de sortie aux terroristes qui veulent se repentir en leurs accordant l amnistie exactement comme a fait l Algérie pour sortir de la guerre civile.

    Répondre à ce message

    • Le 17 novembre à 19:08, par Le Vigilent En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

      @R, l’exemple de l’Algérie que vous recommandez de suivre n’est pas approprié. Vous dites bien qu’en Algérie il s’agissait d’une guerre civile. De quelle guerre s’agit-il en ce qui concerne ce que nous vivons au Burkina ?
      Vous suggérez au président Roch Kabore de suivre l’exemple du président tchadien qui est allé au front contre les terroristes de Bikie Haram. Vous feignez d’ignorer que Idris Debi est avant tout un officier supérieur de l’armée tchadienne. Être chef suprême des armée d’un pays ne fait pas de vous l’officier le plus gradé de votre armée nationale. Demandez si les présidents Bush père et fils sont allés combattre en Irak ou en Afghanistan. Est-ce que Sarkosy est allé combattre en Libye contre les troupes de Kadhafi ?

      Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 18:02, par caca En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

    Pax Romana RMCK, j’aime la démagogie politique contestataire. Le même avait dit haut et fort que le Burkina n’avait pas d’exilé politique et les cœurs sensibles ont répété cela comme un récital. Aujourd’hui, c’est toi même qui dit faire la réconciliation nationale une priorité de ton mandat pour permettre l’ancien de rentrer en dignité. Il est trop tôt pour juger les candidats qui projettent la négociation avec les terroristes. Le combat menait par nos FDS indique une maitrise raisonnable du terrain. Le souhaite de tout burkinabè c’est la paix et la stabilité du pays. Mais l’élection présidentielle est aussi une occasion pour tout prétendant à faire valoir ses propositions à travers des sujets prioritaire pour les 5 ans à venir. Vous avez raison de dire n’est pas négocier, bon c’est votre position, mais laissez les autres nous proposer autre chose. si vous êtes réélu au soir du 22 novembre personne ne viendra vous imposer un cahier de doléance de négociation, mais si par malheur que le massacre continue comme ces 5 ans vous serez tenu pour responsable. Mr le président laissez votre susceptibilité de côté avec votre haine narcissique du pouvoir. L’arrogance ne mène nul part et le Burkina ne pas votre village. Jusqu’à présent les veuves et orphelins ont pris leur mal en patience priant le bon dieu pour être consoler. Ce sont les frustrations cumulés pendant le régime Compaoré qui a été sa chute. Le même peuple qui vous élu aujourd’hui sera le peuple même pour vous chassez du pouvoir. La prière de nous tous est que le fléau qui se trouve aujourd’hui dans la province de Oudallan confirme sa fin en 2020.

    Répondre à ce message

    • Le 17 novembre à 19:26, par Nabiiga En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

      @ Caca

      ..…..depuis quand dire la vérité est devenu une haine ? L’odeur puante des barbes de ceux que ton champion le fuyard capitaine ne cesse d’incommoder tout visiteur à Kosyam. Ceux-là s’y trouvaient pour négocier avec lui, peureux, afin qu’il garde son na-am intacte. Nous attendons que ta vedette candidate gagne car selon toi, on gagne des élections si on n’est pas connu et ton candidat Eddie est inconnu, pour voir comment il va gérer la situation. Quelle puérilité d’analyse. Il faut applaudir ce vrai fils du pays pour un travail bien accompli.

      Répondre à ce message

      • Le 18 novembre à 15:58, par caca En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

        Oh Nabiiga
        Tu me traite de puérilité, oh quelle indécence de ta part. Je ne vois as pourquoi négocier avec les terroristes serait un crime et un enfantillage. En politique, rien ne un acquis, le même Rock qui n’avait pas reconnu Blaise Compaoré comme un exilé politique vient de la faire et veut travailler à son retour comme un ancien chef d’état. La réconciliation nationale qui était un sujet puéril dans son premier devient prioritaire pour ce mandat. Vous devez vous poser des questions rationnelles pourquoi autant de candidats à l’élection présidentielle propose-t-il la négociation comme une nouvelle doctrine avec les terroristes ?

        Répondre à ce message

      • Le 18 novembre à 16:00, par caca En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

        Oh Nabiiga
        Tu me traite de puérilité, oh quelle indécence de ta part. Je ne vois as pourquoi négocier avec les terroristes serait un crime et un enfantillage. En politique, rien ne un acquis, le même Rock qui n’avait pas reconnu Blaise Compaoré comme un exilé politique vient de la faire et veut travailler à son retour comme un ancien chef d’état. La réconciliation nationale qui était un sujet puéril dans son premier devient prioritaire pour ce mandat. Vous devez vous poser des questions rationnelles pourquoi autant de candidats à l’élection présidentielle propose-t-il la négociation comme une nouvelle doctrine avec les terroristes ?

        Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 18:19, par Papa En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

    Chapeau -bas PRESI ! pas de négociation possible avec ces tueurs d’enfants et de femmes enceintes .Tous ces faux candidats qui prétendent négocier avec ces criminels terroristes ’c’est simplement des démagogues prêts a tout même vendre la moitié du Burkina pour accéder au pouvoir mais par la grâce de Dieu il resteront éternellement dans l’opposition jusqu’a la fin de leur carrière politique.« »

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 18:27, par Yako En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

    « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina » Propos de campagne électorale d’une légèreté déconcertante c’est le refus de reconnaître l’évidence.Puis, qu’est-ce que vous proposez en matière de sécurité Mr le président pour honorer votre serment d’hier suffisamment trahi depuis 5 ans.Mr le président, vous semblez ignorer que les Burkinabé ne vous ont pas élu pour faire la guerre mais d’en empêcher.Au regard de ce que vous allez nous laisser en héritage après le 22 novembre ne facilitera pas la tâche de votre successeur : 1/4 du pays est sous occupation à reconquérir, 1million de nos concitoyens a réinstaller,....En fin, la sécurité du pays est trop importante pour être traitée avec les petites phrases de campagne. Respectueusement. Yako

    Répondre à ce message

    • Le 17 novembre à 19:33, par Le Vigilent En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

      @Yako, as-tu remarqué que ce sont les candidats qui n’ont aucune expérience ou compétence en matière de gestion des affaires d’état qui crient à tu-tête « allons aux négociations avec les terroristes ». Quelqu’un d’entre eux est allé jusqu’à dire qu’il est prêt à tous les compromis. Vous êtes de ceux qui estiment que le plus important c’est satisfaire les besoins immédiats quel que soit le prix à payer- pas de soucis pour le sort des générations futures. Si nos devanciers avaient eu les mêmes visions que vous Yako et les politiciens myopes adeptes des négociations dans n’importe quelle situation, il y a longtemps que le Burkina était rayé de la carte du monde.

      Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 08:19, par Sapience En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

    A ceux qui parlent d’expérience du pouvoir. De quelles expériences. Lorsqu’on n’est formé par un incompétent, a-t-on vraiment acquis et développer les bonnes compétences ? Assurément non.
    Mieux, le candidat Rock, j’en suis convaincu ne lit pas ou ne lit plus, donc, il est ignorant dans le domaine des questions liées au terrorisme et autres formes de luttes du XXIe siècle.
    En conclusion, ceux qui utilisent les sophismes comme démarche argumentaire, ne respectent pas les critères d’évaluation :
    1. la suffisance, prémisses sans aucun poids avec leur conclusion ;
    2. l’acceptabilité : prémisse qui résiste à l’examen critique ; etc.
    Pire, dans ses différentes sorties médiatiques Rock est incohérent, inconstant, etc. C’est triste. Le Burkina n’a pas dans la sphère politique un homme d’État. Je recommande au Président candidat de lire Jonas Hans.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre à 10:43, par INTEGRE En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

    Tout ce que je souhaite , c’est que le candidat ROCH passe et comme il va plus se présenter , qu’il soit ferme , voire révolutionnaire sans états d’âme. On est fatigué de toutes ces catégories de terrorismes . Comment vous allez négocier avec des gens qui chaque jour endeuillent des familles comme si c’était leur droit . C’est quel dieu qui dit de tuer son prochain ? Si le candidat ROCH passe, il n’a qu’à développer le système d’information , chercher cette vermine et la neutraliser pour toujours . Eh ! Bon Dieu aide humanité à écraser ces créatures d’une autre espèce , qui n’ont que la lâcheté dans leur sang .
    CA c’est le terrorisme que nous connaissons ; mais il y a d’autres catégories de terrorisme à combattre :
    - Les moustiques qui aussi endeuillent nos familles ? Si le candidat ROCK passe, en collaboration avec les maires, ils doivent combattre les moustiques . Il n’ont qu’à décréter des règles d’hygiène et toute personne qui faillit est immédiatement sanctionnée ; par le nettoyage des lieux publics pendant un temps pourquoi pas ?
    - Les taxi motos dont les chauffeurs sont pour la majorité des mineurs . Après leur dose de ’je ne sais quoi ? ",ils font du n’importe quoi et sont arrogants comme c’est pas permis. Il faut des policiers en civil , qui vont sillonner dans toutes les rues de villes . En cas d’infraction de ces chauffards, leur taxi-moto est tout simplement mis fourrière et eux soumis aux travaux d’intérêts communs sans états d’âme . On va compter beaucoup sur nos policiers .
    - Une autre catégorie de terroristes , les jeunes roulant à une vitesse exagérée et les gros porteurs circulant en ville à des heures de pointe et sans bons freins , tous circulent impunément , sans être inquiétés aucunement.
    - Enfin, les camions qui tombent en panne sur nos différentes routes nationales et qui restent sans signalisation causant souvent des accidents graves .
    Mr RMCK, c’est pour tout simplement vous dire de chercher , au cours de ce dernier mandat à discipliner les burkinabè qui depuis vivent dans un incivisme caractérisé . Tout est prioritaire , on le sais . Mais si vous arrivez à travailler avec et pour une population disciplinée , les choses vont aller bien .

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre à 23:53, par Badraali En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

    Monsieur le président, vous avez plus de détails que nous sur le sujet mais cette affaire nous dépasse.
    Ne negocier pas encore avec eux mais nouer un dialogue pour comprendre les intentions de ces gens. Ce sont nos frères et parents qui sont tués en longueur de journée, jusqu’à quand ?
    Ceux qui sont arrêtés sont libérés dans le pays voisin pour soit disant échange de prisonniers, négocier par les grandes puissances et nous ils s’en foutent...
    Je vous fais remarquer que en Colombie, en Afghanistan, au Pakistan et d’autres ont finit par négocier pour mettre un terme à ces massacres.
    Désolé d’être cru mais ce ne sont pas vos proches qui sont tués.
    Cette question dépasse la politique politicienne, il faut rétablir un dialogue pour affirmer nos positions et nos lignes rouges.
    Après avec qui discuter s’il y a plusieurs groupes ?
    Créer les conditions pour bien éduquer nos enfants et jeunes, favoriser l’emploi des jeunes qui représentent les bras armés de ces gens.
    Que Dieu protège le Burkina et le monde entier

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre à 01:09, par Dianda En réponse à : Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »

    Haba es-ce vraiment nécessaire de laisser nos frères ce faire tuer alors qu’il non pas d’équipements pour ce défendre les envoyer à un mort certaine et vous oser Discuter sur sa les djihadise son notre problème actuellement et si ilt se mettait à attaquer toute les ville es-ce que vous pourriez dire a Rock en ce moment de protéger le peuple ils faut une solution pour sa avant s’il n’a pas de solution pour sa il n’a qu’à nous dire olier de nous raconter une autre version tous sa pour devenir encore président nous voulons la.paix ici

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Initiative Suisse pour des multinationales responsables : Les propos du ministre Harouna Kaboré indignent
Burkina : « La réconciliation nationale reste d’une grande urgence », persiste et prouve Me Hermann Yaméogo (2e partie)
Roch Kaboré : « Nous ne négocierons pas avec ceux qui ont pour projet de démanteler le Burkina »
Laurent Bado : « Quand l’Africain se tournera vers une volonté de dompter la nature, les autres peuples ne verront pas sa poussière »
Attaque de Tin-Akoff : Pour le parti APP/Burkindi, « Cela augure de lendemains incertains pour le peuple »
Burkina : « La réconciliation nationale reste d’une grande urgence », persiste et prouve Me Hermann Yaméogo (1re partie )
John Jerry Rawlings : L’Afrique perd un panafricaniste, le Burkina perd un frère, regrette Roch Kaboré
Sondage en ligne sur le bilan du MPP et les candidats à la présidentielle : A vos claviers !
Burkina : « On a les gouvernants qu’on mérite. C’est la population qui a voté ces gens-là », dixit Smockey
Yacouba Isaac Zida, dossier Sankara, pouvoir Kaboré : Les confessions de l’ambassadeur Mousbila Sankara
Commémoration du 11-décembre à Banfora : Des fils et filles de la région demandent un report en 2021
Politique : « Les femmes du Burkina sont engagées pour un changement de leurs conditions », selon Martine Yabré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés