Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il ne peut y avoir d’aujourd’hui, sans d’hier ou de lendemain, sans aujourd’hui.» Kim Jong-un

Burkina Faso : L’État islamique revendique l’attaque de Tin-akoff

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • samedi 14 novembre 2020 à 23h25min
Burkina Faso : L’État islamique revendique l’attaque de Tin-akoff

Le 11 novembre 2020, des soldats burkinabè ont été tués sur l’axe Tin-akoff - Beldiabé, dans la province de l’Oudalan. Selon Amaq, l’agence de presse liée à l’Etat islamique, c’est cette organisation qui a tendu une embuscade aux militaires. "Les combattants ont attaqué avec diverses armes et leur (soldats burkinabè) ont infligé de lourdes pertes" lit-on dans la note traduite.

Cette attaque est considérée comme la deuxième plus meurtrière perpétrée contre l’armée burkinabè après celle d’août 2020 contre une base militaire dans le nord et qui avait occasionné la mort de 24 militaires. En pleine campagne électorale, les différents candidats aux élections présidentielle et législatives ont annulé leur meetings pendant 48h, le temps d’observer un deuil et se recueillir sur la mémoire des soldats disparus.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 14 novembre 2020 à 20:46, par Lom-Lom En réponse à : Burkina Faso : L’État islamique revendique l’attaque de Tin-akoff

    Que ceux qui veulent négocier avec les terroristes peuvent aller commencer avec l’Etat Islamique. Comment peut-on être aussi naïf comme si ce phénomène à commencé avec le Burkina. Le Burkina ne courber à jamais l’échine devant personne !

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre 2020 à 21:28, par Xyz En réponse à : Burkina Faso : L’État islamique revendique l’attaque de Tin-akoff

    Normal. Quand certains candidats à la présidentielle passent leur temps à crier haut et fort " on va négocier avec les territoires " , c’est normal que les territoires accentuent leur frappes pour se mettre déjà en position de force. N’oublions pas qu’il y’a beaucoup de groupe avec chacun ses conditions.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2020 à 07:20, par Made En réponse à : Burkina Faso : L’État islamique revendique l’attaque de Tin-akoff

    Lom lom, ceux qui veulent négocier avec ces gens sont du même bord qu*eux. Personnellement, il ya des termes religieux que je ne veux même plus entendre. Ce que ces gens font est le fondement meme et le mode dexpension de leur religion.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2020 à 09:13, par Yako En réponse à : Burkina Faso : L’État islamique revendique l’attaque de Tin-akoff

    A ma connaissance pour la 1ère fois un attentat sur l sol national est revendiqué par l’EI, il reste à savoir quelles sont les raisons.Ce que je soupçonne depuis les 1ers attentats est la présence des forces étrangères notamment occidentales sur le sol national.Donc la guerre des autres qui se fait sur le sol national. J’avoue ne rien comprendre pourquoi nous sommes attaqués en permanence et rarement une revendication claire est faite par les terroristes d’autant plus que chez nos voisins le Mali et le Niger les revendications sont d’ordre territoriales ou autonomistes et donc politiques et chez nous ? Yako

    Répondre à ce message

    • Le 16 novembre 2020 à 10:00, par kwiliga En réponse à : Burkina Faso : L’État islamique revendique l’attaque de Tin-akoff

      @Yako
      Si, comme vous le dites vous-même, vous n’y comprenez rien, évitez donc ce réflexe systématique, qui consiste à rejeter la faute sur les autres.
      Sous prétexte de religion, la guerre qui se livre sur notre sol, n’a d’autre intérêt que celui économique, ceci passant partiellement par l’occupation de territoires.
      Si l’on en vient quelque peu à s’intéresser à ce qui se passe au-delà des frontières de notre pays, on se doit de s’inquiéter de la position du nouveau gouvernement malien, ainsi que des accords de paix en cours en Libye.
      D’autant que, suite à la libération de près de 200 terroristes au Mali, de nombreux mouvements d’humeur ont été signalés au sein de barkhane, ce qui implique un début de réflexion quant-à un retrait possible.
      Il est bon alors de se poser la question de la résistance que pourrait opposer nos vaillantes troupes face à la katiba malienne ou aux "mercenaires" que la Turquie a ramenés depuis la Syrie et qu’elle a sur-armés, pour les opposer aux forces du maréchal Haftar.

      Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2020 à 12:42, par Ka En réponse à : Burkina Faso : L’État islamique revendique l’attaque de Tin-akoff

    Internautes Lom-Lom et Xyz Bravo ! je confirme. Car sortir en période électorale et b berner le peuple pour avoir des voie en disant qu’ils vont négocier avec les terroristes inconnus, c’est de fuir sa responsabilité, laissant le champ libre aux Djihadistes de nous montrer leur puissance. La lutte contre ces punaises est asymétrique et loin de finir. La seule chose a faire c’est de lutter farouchement contre jusqu’à les éliminer tous, car le terrorisme est une hydre dont la tête repousse, chaque fois qu’un leader tombe. Négocier Oui, mais avec quelle tête ?

    Un régime comme celui d’IBK du Mali qui a négocier avec ces punaises en libérant ceux qui étaient détenus à l’exemple de ceux qui ont attaqué Ouagadougou et Grand-Bassam, ont continué leur sale boulot au regret du gouvernement du CNT qui a décidé d’oublier la négociation et de les liquidé un a un.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Victimes d’attaques de groupes armés : Des femmes racontent leur calvaire
Cinq ans après les attaques de Cappuccino, une ex-employée de Splendid Hôtel confie : « Souvent, j’entends des tirs »
Cinq ans après les attaques de Cappuccino, un rescapé confie : « Je fais toujours des cauchemars les nuits »
Attaque de Splendid Hôtel et de Cappuccino : Il y a cinq ans l’horreur au cœur de Ouagadougou
Opérations de sécurisation des forces armées : Côté ennemi, 11 terroristes ont été neutralisés
Opération Barkhane : Des groupes armés terroristes mettant en oeuvre des engins explosifs improvisés mis hors d’état de nuire
Burkina : Que se passe-t-il dans l’Oudalan ?
Situation des opérations de sécurisation du 28 décembre au 3 janvier 2021 : 4 terroristes neutralisés, 50 opérations de sécurisation de marchés et lieux de cultes
4 janvier 2021 : Nuit de combat dans l’Oudalan ?
Rétrospective sécuritaire au Burkina : 2020, une année moins sanglante
Sécurité : Cinq militaires de la Force Barkhane tués au Mali
Niger : Cent morts dans une attaque simultanée de deux villages
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés