Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPP lance officiellement sa campagne à Bobo-Dioulasso

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Élections 2020 • LEFASO.NET • jeudi 5 novembre 2020 à 23h54min
Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPP lance officiellement sa campagne à Bobo-Dioulasso

Le « un coup K.O. » est en téléchargement, a affirmé le candidat à l’élection présidentielle du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), Roch Kaboré, lors du lancement officiel de la campagne dudit parti, ce jeudi 5 novembre 2020 au Stade omnisport Sangoulé-Lamizana de Bobo-Dioulasso. Ce meeting a enregistré la présence du directeur national de campagne, Simon Compaoré ; du Premier ministre Christophe Dabiré et de presque tous les ministres ; du président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé.

Après le rendez-vous manqué du 31 octobre dernier, c’est finalement ce jeudi 5 novembre 2020 que le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a décidé de lancer officiellement sa campagne dans la ville de Bobo-Dioulasso. « Nous avons décidé de lancer notre campagne à Bobo-Dioulasso, parce que cette ville nous a apporté la chance en 2015. Donc, nous avons décidé de respecter la tradition », s’est justifié le candidat Roch Kaboré.

Les militants et sympathisants du MPP sortis nombreux.

Ainsi, l’histoire retiendra désormais que la ville de Bobo-Dioulasso reste un enjeu stratégique dans la conquête du pouvoir à l’orée des élections présidentielle et législatives. Au stade Sangoulé-Lamizana, des milliers de militants et sympathisants, portant les couleurs du MPP, sont venus de toutes les contrés pour écouter le « fils prodigue ». En effet, peu avant 16h, le candidat Roch Kaboré faisait son entrée dans un stade comble. Un stade décoré de banderoles sur lesquelles on pouvait lire « En avant avec Roch 2020 », « En mouvement avec Roch 2020 », « Avec Roch, c’est le un coup K.O. ». C’est dans cet environnement de forte mobilisation que la délégation conduite par le candidat Kaboré a pris un bain de foule. Prestations de quelques artistes musiciens à l’issue de ce bain de foule, et place aux allocutions.

De la directrice provinciale de campagne au directeur national de campagne, en passant par le représentant de l’APMP, ils ont tous loué les actions du président Kaboré, avant de lui promettre le coup K.O. au soir du 22 novembre 2020. Ce meeting, qui a été à la hauteur des attentes du candidat, lui a permis ainsi de présenter son projet de société.

Le candidat Roch Kaboré (en chemise blanche, casquette orange) prend un bain de foule.

En s’adressant à la population de Sya, le candidat Kaboré a invité les militants et sympathisants à lui accorder un second mandat afin de consolider la paix, la cohésion sociale et renforcer la démocratie au Burkina Faso. Le chef de l’Etat a pris également l’engagement de relever le pari de la sécurité sur l’ensemble du territoire national. Roch Kaboré, qui dit s’appuyer sur un bon bilan économique, a de nouveau vanté ses réalisations en la matière et promis un « programme 2020-2025 encore plus ambitieux », avec des infrastructures modernes, des centres de santé et des écoles pour toutes les régions.

« Pour le quinquennat à venir, nous allons renforcer nos institutions afin de consolider la paix et le vivre-ensemble. Nous allons travailler à renforcer la démocratie, à réconcilier les Burkinabè entre eux et à consolider la cohésion sociale. Nous allons renforcer la décentralisation, consolider l’investissement en faveur des couches sociales », a-t-il déclaré.

Au contact des populations, il a promis également l’accès à l’eau, à l’électricité et à des routes praticables. Pour la ville de Bobo-Dioulasso, le candidat veut travailler, si toutefois il est réélu, à lui redonner l’image de capitale économique. « Je reviens encore pour les cinq années à venir pour qu’ensemble, nous puissions travailler à la sécurité, la stabilité, la paix et la résilience du peuple du Burkina Faso. Nous devons continuer la bataille pour que les Burkinabè vivent dans de bonnes conditions », a-t-il dit. Avant de réaffirmer son objectif de gagner les élections dès le premier tour sur un score sans appel face aux autres candidats. « Ce que nous avons pu faire hier ensemble, nous le referons au soir du 22 novembre 2020 », promet-il.

Ce meeting a été un pari tenu pour les militants et sympathisants du MPP. Venus des quatre coins du pays, ils ont crié leur soutien au candidat et lui ont promis la victoire dès le premier tour, au soir du 22 novembre 2020.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 5 novembre 2020 à 20:42, par Vérité En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPP lance officiellement sa campagne à Bobo-Dioulasso

    Comme toujours les bobolais restent tels même si cette ville s’est vidée de ses industries. on a vu comment les stations d’essence étaient prises d’assaut pour des miettes d’essence offerte. Eh pitié. La précarité dans laquelle vivent les bobolais devait les faire réfléchir et voter cette fois-ci utile. Le mpp vraiment c’est la catastrophe de gouvernance. Désolé

    Répondre à ce message

    • Le 6 novembre 2020 à 10:18, par Indjaba En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPP lance officiellement sa campagne à Bobo-Dioulasso

      Vote le candidat de ton choix. Ne fais pas le bonheur du peuple à sa place. C’est orgueilleux de croire qu’on est plus vertueux, plus avisés, plus conscientieux, plus intelligent que les 53% des Burkinabè qui ont voté Roch en 2015. Parmi eux il y’en a qui ont plus étudié que toi, certains sont plus riches que toi, certains sont plus beau que toi, certains sont plus branchés que toi, certains ont plus voyagé que toi, certains sont des banquiers, d’autres des fonctionnaires internationaux etc etc. Pour dire que parmi ceux qui étaient au stade tu es très très loin de la cheville de certains d’entre eux. Arrêter donc vos mépris et médisance.

      Répondre à ce message

    • Le 6 novembre 2020 à 11:28, par Yako En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPP lance officiellement sa campagne à Bobo-Dioulasso

      Je suis Bobolais depuis 55 ans force est de reconnaître que les Bobolais sont d’une naïveté déconcertante ils se contentent d’une poignée de lentilles quitte à compromettre l’avenir de leurs enfants. C’est ça la triste réalité de ma ville bien aimée. Yako

      Répondre à ce message

  • Le 5 novembre 2020 à 21:41, par RV En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPP lance officiellement sa campagne à Bobo-Dioulasso

    Un coup dehors ! C’est la meilleure chose pour le Burkina que Roch et son Soleil mort partent. Pitié !

    Répondre à ce message

  • Le 6 novembre 2020 à 06:52, par Abdoulaye akandji En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPP lance officiellement sa campagne à Bobo-Dioulasso

    Ceux ki critiquent ce gouvernement ne savent pas s qu ils veulent et ou bien font ils exprès. L époque de la facilité est revelu mettez vous au travail.

    Répondre à ce message

  • Le 6 novembre 2020 à 07:56, par TANGA En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPP lance officiellement sa campagne à Bobo-Dioulasso

    Chers tous,
    Votons Rock une fois de plus. C’est le seul président qui malgré les problèmes d’insécurités a su continuer son programme.
    Et puis, il est clair que notre Rock DIESEL comme certains l’appel fera mieux.
    Les ennemis de notre pays ont fait venir les djihadiste dès qu’ils ont compris que Rock travaillerait pour notre bien. Alors, Rock a su faire les choses, repoussant les djihadistes. Maintenant, ensemble avec Rock, nous allons les renvoyer totalement.

    Répondre à ce message

  • Le 6 novembre 2020 à 08:40, par Mamie En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPP lance officiellement sa campagne à Bobo-Dioulasso

    Le mandat passé Bobo ne faisait pas parti du Burkina Faso ? ou Bobo n’était déjà pas une ville morte ou délabrée, pourquoi vous n’avez jamais pensé à faire renaître bobo, c’est maintenant vous faites du chantage aux bobolais pour avoir leurs voix en leur disant que bobo redeviendra la ville économique, cher monsieur ne profitez pas de la misère des hommes pour vous faire réélire. Ça fait mal au coeur , c’est une bonne stratégie pour un bon paquet de voix , mais pas une stratégie honorable, je suis désolée.

    Répondre à ce message

  • Le 6 novembre 2020 à 08:45, par Skal de Banfora En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPP lance officiellement sa campagne à Bobo-Dioulasso

    Waouh ! Quelle mobilisation !
    Et dire que c’est cette jeunesse qui a fait l’insurrection !
    Cette mobilisation du MPP (vu leur bilan) me fait dire que la jeunesse et plus particulièrement celle de Bobo a du chemin.
    Non seulement le MPP n’a pas tenu ses promesses en terme de création d’emplois mais ils n’ont rien fait pour empêcher la fermeture des usines dans la région.
    Jeunesse de Bobo réveille toi !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 novembre 2020 à 08:46, par Rigobert En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPP lance officiellement sa campagne à Bobo-Dioulasso

    Je me rappelle du discours de Roch il y a 5 ans dans lequel il promettait de redorer le blason de la ville de Bobo et de la faire redevenir la capitale économique du pays. Aujourd’hui il est encore là avec le même discours et vous le croyiez sur parole. Comme on le dit : chaque peuple mérite ces dirigeants.
    Allons seulement !

    Répondre à ce message

  • Le 6 novembre 2020 à 08:51, par sai En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPP lance officiellement sa campagne à Bobo-Dioulasso

    Ya pas match, ceux qui pensent que les terroristes vont les aider à prendre ou reprendre le pouvoir se trompent lourdement.

    Répondre à ce message

  • Le 6 novembre 2020 à 09:08, par le fou En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPP lance officiellement sa campagne à Bobo-Dioulasso

    Ah oui, Bobo est le charlatan qui donne la chance, c’est bien ; mais il faudrait faire plus de Bobo la capitale économique en redynamisant et en créant les industries et les infrastructures socio économiques (bitume, éclairage des voies etc. Alors Bobo constituerait un véritable pool économique sous régional africain.

    Répondre à ce message

  • Le 6 novembre 2020 à 09:30, par Jamaal Ahmed En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPP lance officiellement sa campagne à Bobo-Dioulasso

    Stade rempli recto-verso comme le CDP en 2014. Malgré tout Blaise et son frère en prison. Comprenez que si ce aller en CLINIQUE pour se soigner ils sont entre 4 murs avec des milliards en poche. SANKARA dans sa tombe rayonne encore et encore et reste POPULAIRE. Les candidats doivent revendiquer la justice pour SANKARA pour être élu que le retour de Blaise

    Répondre à ce message

  • Le 6 novembre 2020 à 09:48, par Nyfou En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPP lance officiellement sa campagne à Bobo-Dioulasso

    Bravo au candidat, président du Faso pour toutes ces réalisations faites au Faso. C’est bien et nous lui tirons nos chapeaux. C’est vrai et il à bien dit que Bobo est une ville qui apporte bonheur et chance. C’est ça Bobo, seulement Bobo à besoin qu’on ne l’oublie pas. Certes, il y’à eu des réalisations à Bobo, mais je me dis qu’il reste toujours à faire. Il y’à toujours des grandes voies qui souffrent, et qui ont besoin de goudrons.Des voies qui ont besoin de l’éclairage, des secteurs qui ont besoin d’eau et j’en passe. Mr le président candidat, nous sommes avec vous et nous souhaitons que vous fassiez un coup KO et par la grâce de dieu vous aurez ce coup KO. Mais, nous Bobolais, nous comptons sur vous au soir du 22 novembre pour que bobo retrouve sa place de ville capitale économique.
    VICTOIRE à Vous
    VICTOIRE au MPP

    Répondre à ce message

  • Le 6 novembre 2020 à 11:04, par KOLO Idrissa En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPP lance officiellement sa campagne à Bobo-Dioulasso

    Bonjour chers tous

    Pour moi on aurait dû garder nos pauvres sous jetés par la fenêtre des élections.
    Que Rock, ZEPH, Edi, KDO ou "Bouanga = l’âne"soit président, c’est pas mon problème.

    Que le Burkina Faso retrouve la paix,

    que les déplacés internes retournent chez eux,

    que les écoles fermées s’ouvrent,

    que les CSPS fermés s’ouvrent,

    que les forces armés puissent se reposer sont mes problèmes.

    Comme dit un chanteur ivoirien "les hoba, hoba" je n’en veux pas.

    Répondre à ce message

  • Le 6 novembre 2020 à 11:40, par caca En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPP lance officiellement sa campagne à Bobo-Dioulasso

    C’est bien de remplir le stade à Bobo, mais la question consiste à savoir qui sont les 6 millions de votant. Ceux qui viennent au meeting des candidats ne sont pas ceux qui votent et notamment les jeunes. Les gens ne votent pas au Burkina par conviction de programme et ne possèdent pas même une carte d’électeur. Si non vu la mobilisation de chaque candidat surtout les trois grands partis du pays ça donne à désirer pour une grande émancipation démocratique. La mobilisation du MPP est régionale avec l’UPC tandis que le CDP est provinciale.
    Mais je séduis par la dynamique du CDP, il y a seulement 6 ans ce parti était exclu et n’avait même pas droit de citer. Les gens au niveau de réfléchir le pourquoi ce revirement du peuple pour ce parti, certains démagogues continuent à voler la conscience des burkinabè.
    Bon vent à tous les candidats et la démocratie triomphe dans notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 6 novembre 2020 à 12:53, par Ka En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPP lance officiellement sa campagne à Bobo-Dioulasso

    Encore lui ! je comprends pourquoi la jeunesse Bobolaise est en manque de vraies modèles, de vrais sages, de vraies valeurs d’exemple ! Si un Yako est depuis 55 ans leur poison ? Dans l’ombre de l’ ex homme-fort du Burkina, Blaise Compaoré et son fils adoptif Guillaume SORO, qui refusait toujours de quitter le pouvoir, surtout voulait tripatouiller l’article 37 pour s’éterniser a Kossyam, on connait maintenant les individus comme ce Yako qui tiraient les ficelles du pouvoir, et on conduit l’introverti a sa chute totale.

    Si Bobo qui a eu la chance d’être appelée la ville économique de notre pays depuis notre indépendance a chuté jusqu’à zéro en 2014 avec 27 ans de la corruption à ciel ouvert et des maîtresses à gogo pour les élus, c’est à cause des personnes comme S. Sanou, le maire qui voulait prendre Djemila Compaoré comme Président du Faso, les Kousoubé qui ont mis les grandes entreprises en faillites. Non Yako, en 55 ans, quel Bilan après ? C’est la question qu’il faut se poser avant d’insulter les Bobolais.

    Comment une région qui possède des richesses potentielles aussi colossales peut-elle être tombée si bas en 27 ans avec un maire d’une ville qui se prenait pour Dieu sur terre, et voulait choisir une fillette comme président du Faso ? La colonisation était une malédiction mais l’indépendance c’est encore pire. Je me rappelle être refoulé devant cette stade, car je voulais parler a une première dame qui soutenait un meeting pour un referendum bidon. Non Yako, les Bobolais ont compris que pour une fois, on les écoute, quand ils ont demandé à Salif Diallo de goudronner leur ville, et ce dernier a promis et qui ça se réalise.

    En un mot, c’est une pure manipulation en plein midi, et en plein plateau que tu insultes les Bobolais. En réalité, les bobolais comme mon petit frère l’internaute Achille de Tapsoba souffrent de ne pouvoir compter sur de vrais modèles, de vraies valeurs d’exemple, que de voir durant 55 ans des personnes comme toi Yako. Oui les bobolais étaient malheureux durant 27 ans quand celui qui semble vous séduire, s’avère très vite un piteux et vulgaire individu comme toi qui les insultes gratuitement. Honteusement hier, c’était les contrats arrangés a la sauvette pour le ciment et embaucher les jeunes, et quelques temps ça tombe dans les cascades qui ont ruiné la ville économique de notre pays. Les bobolais sont très intelligents. Aujourd’hui si l’espoir renait à Bobo avec un stade plein, c’est que les promesses tiennent.

    Malgré que Roch Kaboré soit un président mouta mouta, c’est une personne de parole. Sans te choquer mon frère Yako, 70% de la population primaire estime que Roch Kaboré est un chef rigoureux dans son travail d’économiste, et aime sa manière de procéder pour émerger le pays. Je ne parle pas de vous les revanchards qui croient a SORO pour revenir au pouvoir, mais la vraie population primaire qui voit les choses bougées. Telle est aussi ma vision le concernant. Economiste, fils d’économiste qui lui donnait des bons conseils, il sait comment émerger le pays ou d’utiliser la justice pour une vraie réconciliation nationale et durable. Sans rancune mon frère.

    Répondre à ce message

    • Le 6 novembre 2020 à 18:11, par Yako En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPP lance officiellement sa campagne à Bobo-Dioulasso

      Mon frère Ka pour ce discours digne d’un repas de séniors à bien des égards.En effet, tu ignores que Mr Koussoube est l’un de vôtres (mpp) qui a fait couler des entreprises Bobolaises jadis considérés fleurons de notre industrie prouve bien que le mpp serait le pire des choix à faire le 22 novembre.Par ailleurs, je conviens avec toi que sous CDP la ville de Bobo n’a pas toujours été bien servie comme il se devait j’imputerai cette défaillance au triumvirat RSS qui détenait la réalité du pouvoir CDP tant au gouvernement qu’au parti.Feu Salif Diallo le tout-puissant ministre d’état décidait où il fallait implanter tel ou tel projet quitte à faire taire les avis contraires et qui ignorait Bobo royalement comme 2ème ville du pays. Quant à l’actuel vizir il fut PAN et PM qu’est-ce qu’il sait de Bobo dioulasso ? Absolument rien, ne parlons pas de Simon Compaore qui a toujours eu une telle attitude méprisante pour Bobo et les Bobolais Bref. En tant que Bobolais de souche je connais mes poulains ils sont légers,manipulables et naïfs,ils font confiance facilement à tout prophète en campagne sans la moindre réserve, ce qu’explique notre retard. Yako Bobolais depuis 1965.

      Répondre à ce message

  • Le 6 novembre 2020 à 18:22, par Yobi En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPP lance officiellement sa campagne à Bobo-Dioulasso

    On passe le temps à planifier et à cautionner des exécutions sommaires et extrajudiciaires, poussant des communautés à des réflexes de replis identitaires et on vient ici nous parler de"paix", de "cohésion sociale", et quoi encore ! Quel cynisme !! Comment peut-on, même si c’est dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, exécuter sommairement des populations civiles et vouloir qu’on vous vote pour continuer dans cette même voie ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 novembre 2020 à 23:47, par Chitoumou En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPP lance officiellement sa campagne à Bobo-Dioulasso

    Que les bobolais soient toujours utilisés en bétail électoral affamé et irréfléchi et qu’on leur ri au nez après les avoir exploité en laissant toujours Bobo dans la merde comme le soulignent certains... Et bien, c’est très bien fait pour les bobolais.
    Ils acceptent toujours de n’être traités que comme du bétail électoral pour un bol de chitoumous en regardant leur ville se dégrader au fil des années sans qu’eux-mêmes ni les politiques qu’ils votent ne fassent rien ou vraiment très, très peu pour cette ville. Est-ce que Bobo-Dioulasso qui était une ville agréable à vivre il y a 50 ans, ressemble aujourd’hui à une capitale économique, chers bobolais ?
    Et vous êtes toujours dehors à applaudir tous les politiques qui viennent vous berner chez vous au lieu de leur dire en face les quatre vérités sur leur délaissement de Bobo et de les envoyer promener ailleurs en les sanctionnant dans les urnes.
    Que ce soit CDP, MPP... Et même ceux d’avant ceux-là, c’est toujours pareil à Bobo. Vous, on vient toujours vous flatter pour avoir vos voix pour rien et vous-mêmes ne faites rien non plus pour arranger Bobo. Héyyyyy, loumandao ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre 2020 à 12:27, par caca En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPP lance officiellement sa campagne à Bobo-Dioulasso

    Nul part au monde une deuxième ville devient la capitale économique d’un pays. L’économie d’un pays est toujours lié le siège du pouvoir de décision. En dehors la Suisse où les capitales des villes sont fédérales et reparties selon les institutions, je ne vois nul part la capitale économique en dehors la capitale politique.
    Espérons avec la décentralisation administrative avoir beaucoup de retomber économique. En plus, Bobo a bénéficié le plus grand barrage du pays pour dynamiser son économie. En dehors waga qui devait se moderniser par rapport à une ville capitale imposer par les Nations Unies, je ne vois aucune ville se développer plus qu’une autre. Bobo est la capitale du la culture burkinabè et a organisé la fête tournante du 11 décembre. Pour développer une ville, la communalitée joue un rôle indispensable. C’est au maire de facilité le développement communal par les taxes locaux. Croire que les politiques peuvent faire quelques choses est une démagogie politicienne. Durant les 5 ans du MPP, quel avancer pour Bobo en dehors quelques ruelles réhabilité et e marché de légume, cependant sous le CDP il y a eu la construction du siège de SNC, le port sec et l’organisation du 11 décembre avec ses réalisations. Si les bobolais travaillaient comme les ouagalais ils pouvaient sauver ses usines en perdition permanentes.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2020 à 11:33, par Ka En réponse à : Présidentielle 2020 au Burkina : Le MPP lance officiellement sa campagne à Bobo-Dioulasso

    En effet, tu ignores que Mr Koussoube est l’un de vôtres (mpp) qui a fait couler des entreprises Bobolaises jadis considérés fleurons de notre industrie prouve bien que le mpp serait le pire des choix à faire le 22 novembre.Par ailleurs, je conviens avec toi que sous CDP la ville de Bobo n’a pas toujours été bien servie comme il se devait j’imputerai cette défaillance au triumvirat RSS qui détenait la réalité du pouvoir CDP tant au gouvernement qu’au parti.

    Bonjour mon frère Yako : Combien d’années qu’on se contredit dans ce Forum ? Avant l’insurrection et après je me souviens. Le problème dans ce pays ou des personnes comme toi ont baigné dans la corruption et soutiennent sans condition un Guiro, lorsqu’une honnête personne dénonces vos malversations, il se trouve des idiots pour dire que c’est parce que tu appartiens au régime en place, et qui reproches aujourd’hui ce que le précédent régime a fait.

    Très souvent je t’ai déjà dit que lorsqu’on n’a rien à dire sur un sujet, il vaut mieux de se taire. Toi tu veux toujours trouver à dire quelque chose dès qu’il s’agit du CDP et ses sicaires qui se prenaient autrefois pour des dieux. Ce matin je viens de l’église ou nous avons prié pour le nouveau élu des Etats Unis, et je vais éviter des gros mots. Mais rappelle-toi que je t’ai dit que lorsque tu as la haine contre quelqu’un que tu ne peux empêcher d’évoluer, c’est toi même qui te fait du mal et tu peux même en mourir donc. Mon frère, quitte dans ça, car, parler en ignorance, tu es sans appel. Parler sans connaissance de cause, tu es champion. Ici, tu ne peux pas défendre un Salia Sanou qui a poussé ton mentor à commettre l’irréparable jusqu’à prendre la fuite ! Un maire qui a laissé toutes les usines fondées depuis 1960 a 2014 tombées dans les cascades. Et aujourd’hui, toi qui est né à BOBO et connais cette situation catastrophique veut se cacher, et passer tout ton temps à jouer aux connaisseurs, a celui qui sait tout, et qui est plus intelligent : Pour toi, rien n’est jamais bien fait par qui que ça soit, surtout pas ce futur hôpital qui va naître au bonheur de la population primaire de Sya, ou les rues goudronnées ?

    Ce que j’ai avancé dans mon premier commentaire, n’est pas une discussion de maquis, que tu contredis avec tes faux raisonnements non-intellectuels... On défend sa région en ne cautionnant pas les détournements de fonds publics et la manipulation d’un ancien maire au service d’intérêts d’un individu.

    Conclusion : Je voudrai que tu sache que parler de la corruption que ça soit au régime de ton mentor ou celui de Roch Kaboré, tout ça c’est du verbiage. Tant que les "élus" comme c’était un ancien maire de Bobo ou autres pourront piller les caisses, biens et ressources de l’Etat en toute impunité, cette conception du pouvoir et ses conséquences néfastes perdureront. Sans rancune et bon dimanche.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Elections couplées de novembre 2020 : Le PNUD et le NDI capitalisent l’accompagnement apporté aux candidates
Elections municipales de 2021 : Le parti HAWRE recommande des concertations inclusives pour éviter les crises
Législatives du 22 novembre 2020 : Le Conseil constitutionnel valide le scrutin
Processus électoral au Burkina : Une enquête révèle la place prédominante de l’argent pendant la campagne
Burkina : Roch Kaboré élu président du Faso avec 57,74% des voix (Conseil constitutionnel)
Scrutin du 22 novembre 2020 : Le Président chinois félicite Roch Kaboré pour sa réélection
Élections couplées 2020 au Burkina : Les désagréments « n’ont pas été faits à dessein », notent deux OSC
Elections couplées 2020 au Burkina : Le CISAG appelle à une réforme urgente de la CENI
Législatives de novembre 2020 : En dépit du score réalisé, le Mouvement « SENS » place sa confiance aux « graines semées »
Elections 2020 au Burkina : L’Organisation FASO NEEMA salue la maturité démocratique des acteurs
Elections législatives du 22 novembre 2020 : Liste provisoire des élu(e)s
Réélection de Roch Kaboré : La lutte contre la corruption aura-t-elle une oreille attentive ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés