Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «A chaque fois que tu tombes, ramasse quelque chose » Oswald Avery

Intention du président Kaboré sur l’éventuel retour de Blaise Compaoré au Burkina : Des Burkinabè doutent de sa sincérité

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • vendredi 16 octobre 2020 à 22h41min
Intention du président Kaboré sur l’éventuel retour de Blaise Compaoré au Burkina : Des Burkinabè doutent de sa sincérité

Dans une interview accordée à France 24 et RFI, médias français, le 15 octobre 2020, Roch Marc Christian Kaboré a décliné ses intentions relatives à Blaise Compaoré. Il ne refuse pas la main tendue de ce dernier pour lutter contre le terrorisme auquel le Burkina est confronté depuis 2015. Le président Kaboré ne s’oppose pas non plus au retour au bercail de son ex- compagnon, Blaise Compaoré, en exil en Côte d’Ivoire depuis sa chute du pouvoir en octobre 2014. Roch Kaboré affirme que s’il est réélu (le 22 novembre 2020), il va travailler à faire de la réconciliation nationale une réalité dès le 1er semestre de l’année 2021. Schéma dans lequel doit s’inscrire le retour éventuel de Blaise Compaoré. Lefaso.net a recueilli l’avis de Burkinabè sur les déclarations du président Kaboré. En majorité, ils les mettent en doute.

Guézouma Sanogo, président de l’Association des journalistes du Burkina (AJB) : Ce sont des propos électoralistes, à prendre avec des pincettes ; pourquoi durant cinq ans, il ne l’a pas fait et c’est à l’approche des élections qu’il annonce cela »

Pr Abdoulaye Soma, président du Mouvement Soleil d’Avenir : C’est fallacieux et perfide ; il a eu cinq ans, et il ne l’a pas fait, il veut un second mandat pour le faire.

Dr Aimé Claude Tassembedo, président du Mouvement des patriotes en marche : Il veut faire revenir son ancien camarade. Mais est-ce que c’est lui qui l’a fait partir du Burkina ? Dans le souci de la réconciliation nationale, il faut que la population décide si Blaise Compaoré doit venir ou pas ? Il faut que les conditions soient définies dans le sens de la réconciliation nationale. Mais avant tout, il faut qu’il réponde à la justice, avant d’aller à la réconciliation nationale ».

Dr Justine Kièlem Couldiati, présidente du Mouvement pour la réconciliation et le renouveau du Faso : Pourquoi il ne l’a pas fait pendant 5 ans ? C’est la propagande politique »

Do Pascal Sessouma, président de Vision Burkina-parti pacifiste : C’est trop calculateur, ce n’est pas clair, pourquoi ne l’a-t-il pas fait pendant 5 ans ?

Arnaud Ouédraogo, coordonnateur au CENOZO (OSC) : Il est dans son rôle de chef de l’Etat, on ne peut que l’encourager à la mise en œuvre d’une telle promesse, encore faudrait-il que Blaise vienne répondre à la justice.

Pascal Zaida, président du Cadre d’Expression Démocratique : J’ai suivi l’entretien du président du Faso sur France 24. Pour être honnête et sincère, j’avoue que je suis resté sur ma soif parce que le président Kaboré n’a fait que du dilatoire. Lorsque le président Compaoré a dit qu’il souhaiterait contribuer pour sécuriser le pays, la réponse qu’il a donnée n’était pas la réponse d’un chef d’Etat.

Le président Kaboré estime que Blaise Compaoré a mis du temps, que ce n’est pas maintenant qu’il devait le faire. Le Burkina Faso n’appartient pas au MPP ni au président Kaboré, mais à nous tous. Deuxièmement, je l’ai dit il y a longtemps et nous insistons, des gens iront répondre à la CPI. Il y a eu des crimes. La stigmatisation dont il parle, il est responsable. Il faut être honnête. Le président Kaboré n’est pas à la hauteur des attentes des Burkinabè.

La réconciliation se fera sans le MPP. Ils ont eu cinq ans, ils ne l’ont pas faite. Le retour des exilés incombe au nouveau pouvoir. Le président Kaboré est en retard.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 16 octobre à 18:54, par Nabiiga En réponse à : Intention du président Kaboré sur l’éventuel retour de Blaise Compaoré au Burkina : Des Burkinabè doutent de sa sincérité

    Doutez de sa sincérité comme bon vous semble mais le Président veut montrer qu’il est maître de son calendrier politique comme chacun de nous. Il souhaite faire des choses aux moments les plus opportuns. C’est pervers pour ne pas dire malhonnête, de supposer que le Président ait dû le faire le premier jour de sa présidence. Il l’a fait maintenant, à eux les fuyards de prendre sa main ; revenir au bercail pour faire face à la justice. Que voulez-vous qu’il fasse ? Qu’il fasse le tour de tous les pays où les fuyards de justice burkinabè et internationale se cachent pour les chercher dans l’avion présidentiel ? D’ailleurs c’est faux que vous disiez que le Président ne l’a pas fait avant. Le Président a tout simplement fait valoir sa position d’antan : Le Burkina n’a chassé personne. Quiconque qui a fui notre pays l’a fait selon son gré. Ceux qui ont des choses à se reprocher peuvent rentrer pour défendre de leurs actes devant la justice. Ce n’est pas nouveau et tout Burkinabè de bonne foi le sait, sauf vous.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 19:14, par L’artiste En réponse à : Intention du président Kaboré sur l’éventuel retour de Blaise Compaoré au Burkina : Des Burkinabè doutent de sa sincérité

    On vous voit venir ! Si quelqu’un dit quil y aura réconciliation sans passer la case " Justice" dites-lui qu’il ment à sa propre conscience. J’ai suivi les questions des journalistes français et c’est à la limite un comportement de maîtres à esclaves qu’ils ont étalé pensant prendre Roch au mots ! Peine perdue, ce n’est pas parce qu’on est journaliste à France 24 ou France 50 qu’on va dicter la conduite à tenir à des Chefs d’Etat fussent-ils africains ! En définitive, ils ont clôturé l’interview sans avoir ce qu’ils voulaient (les déclarations infantiles) auxquelles ils sont habitués avec certains responsables africains. En plus, ceux qui disent que Roch à eu 5 ans et n’a pas réalisé la réconciliation ont-ils la mémoire si courte ? Certains ont eu 27 ans, ont organisé des cérémonies grandioses de réconciliation et parallement ont continué à tuer leurs compatriotes pour un i ou pour un a. Et quand ça les concerne, on veut que ça aille vite quitte à blesser les coeurs déjà meurtris par eux-mêmes ! La réconciliation prendra le temps qu’il faut piur être sincère et solide. Sinon, on retournera à partir case- départ !

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 00:29, par Kanzim En réponse à : Intention du président Kaboré sur l’éventuel retour de Blaise Compaoré au Burkina : Des Burkinabè doutent de sa sincérité

    Après le fléau du terrorisme et de la Covid 19, celui des politiciens vient en tête des malheurs que connaissent beaucoup de pays africains. calomnies, cynisme et mensonges sont utilisés pour "mélanger" les gens, les opposer, les endormir et les perdre dans des rêves jamais réalisés. En ce qui concerne le retour autorisé de Blaise j’espère sur la base du peu que je sais de lui, que le flair, l’intelligence et la veille auront tôt fait de lui faire comprendre que son élève essaie une stratégie sans relief d’ailleurs, et s’adonne à des contorsions électoralistes. Qu’il soit bien prévenu : d’autres politiciens feront la même promesse. Beaucoup viennent d’ailleurs de son écurie, et baignent dans une misère intellectuelle que lui-même Blaise a sans doute entretenue, pour éviter que quelques éclairés n’en viennent à lorgner son fauteuil.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 07:37, par Yacoub En réponse à : Intention du président Kaboré sur l’éventuel retour de Blaise Compaoré au Burkina : Des Burkinabè doutent de sa sincérité

    Bien dit l,artiste,on ne peut pas faire de réconciliation avec des apatrides.Ils viennent et le reste on verra sinon on ne parle pas de réconciliation avec des gens dehors.Mon président Rock quel imbécile va voter autant de candidats de l,opposition pour un seul président pour nous foutre la merde encore.Les plaisantins, on se verra après novembre et vous verrez.Incha Alah.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 08:36, par Justace En réponse à : Intention du président Kaboré sur l’éventuel retour de Blaise Compaoré au Burkina : Des Burkinabè doutent de sa sincérité

    Si Kouassi Blaise Compaoré dit " qu’il souhaiterait contribuer pour sécuriser le pays " c’est pour cause. Kouassi Compaoré, son frère François et tous leurs acolytes au Burkina et à l’extérieur, savent ce qu’ils ont fait et ce qu’ils continuent à faire pour entretenir l’insécurité et le terrorisme ici au Burkina et ce, par calculs, par vengeance et par la cruauté qui fait partie de leur nature et de leur fonctionnement. Personne n’est dupe au point de n’avoir pas compris cela ici au Faso. Roch le 1er.
    Que Roch dise d’abord à Kouassi Compaoré qu’il n’a pas besoin d’être au Burkina pour éteindre le feu qu’il a allumé dans ce pays et qu’il entretient tout en étant dans les jupes de sa femme en RCI avec l’aide de ses acolytes dont la France justement et dont lui-même Roch et Cie élèves de Kouassi.
    Quelle réconciliation Roch est entrain de brandir peu avant l’élection présidentielle si ce n’est un discours électoraliste, populiste et calculé. On nous prend pour des nez percés et c’est à la limite de la révolte.
    Retour de Kouassi pour être jugé et emprisonné pour ses crimes ou bien pour faire sa loi et régner ici au Faso ? Si on n’y prend garde, ça va gnifler dans pays là avec nos hypocrisies et nos magouilles autour de cette question de retour de Kouassi, de réconciliation machin et surtout de la manipulation révoltante de certains de nos bonnets rouges et de la France qui nous infantilise.
    La France n’a pas à nous dicter ce qu’on à faire par rapport à Kouassi que personne n’a chassé du Burkina. Qu’il reste en RCI s’il veut.
    Si Roch parvient à se faire réélire, on l’attend au tournant dans cette affaire-là. Toutes les familles endeuillées par Kouassi Compaoré et ses sbires l’observera de près. Il n’est pas esclave de la France, il est président du Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 09:25, par warzat En réponse à : Intention du président Kaboré sur l’éventuel retour de Blaise Compaoré au Burkina : Des Burkinabè doutent de sa sincérité

    Le hasard de mon ’’time table’’ m’a permis de suivre l’interview. Les journalistes ont eu ce qu’ils voulaient. Ils croyaient connaitre le Burkina, ils se sont gourés. Leur connaissance est celle des médias et autres réseaux sociaux. Ils s’attendaient comme habituellement a avoir en face d’eux, un président inculte, content d’être chef et d’en jouir des prérogatives sans se soucier des contraintes, un président qui compte uniquement sur la France en cas de pépins. En tout cas notre président a maitrisé son sujet et s’est montré maitre de son calendrier. Quand on voit la prudence avec laquelle Gauthier Ribinski de France 24 aborde certains sujets du proche orient, on est étonné, on est surpris que ces deux médias, envoient toujours les journalistes de la France Afrique chez nous. Ils n’ont pas compris que les temps ont changé.
    L’éventuel retour de l’ancien président est lié à la capacité intrinsèque de la société burkinabè à pardonner et non aux excitations et autres pseudo pressions d’où qu’elles viennent. Cette méconnaissance du Burkina a entrainé ces mêmes gens à être surpris que nous puissions trouver un accord pour une transition et à tenir des élections par la suite.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 09:41, par TANGA En réponse à : Intention du président Kaboré sur l’éventuel retour de Blaise Compaoré au Burkina : Des Burkinabè doutent de sa sincérité

    faisons attention quand nous écoutons et surtout quand nous lisons.
    Comment la presse nous a présenté la réaction du président ?
    Rock n’a jamais chassé quelqu’un du pays, Les Burkinabè n’ont jamais dit à quelqu’un de ne pas revenir. Pourquoi voulez vous que à peine arrivé au pouvoir, Rock se mette à regarder des dossiers de gens que personne n’a chassé et qui connaissent bien les moyens de transport pour revenir ? Ile est arrivé au pouvoir pour travailler avec ceux qui aiment leur pays donc qui restent ou retournent d’eux même pour répondre et travailler pour le pays.
    Alors, les presses françaises qui travaillent pour l’exécutif français veulent faire dire à Rock des conneries et ce dernier les a tourné en ridicules eux et leurs mentors.
    La réponse veut dire : ’’si je suis élu, au premier semestre de mon mandat je les écouterai pour voir pourquoi ils veulent que je m’implique pour qu’ils rentrent. cela dit, c’est le peuple qui m’a élu et je suis plus à la disposition du peuple. Etan donné que ces gens doivent des explications au peuple, si je peux faciliter (payer leurs transport), je le ferai ; mais ils doivent répondre à la justice et ça ce n’est pas moi mais le pays qui est supérieur à moi !’’
    Celui qui se croit fourbe peut aller essayer d’extrapoler les paroles du président ; mais vous ne pourrez jamais dire qu’il a dit alors qu’il n’a pas dit quelque chose.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 12:33, par Le pauvre En réponse à : Intention du président Kaboré sur l’éventuel retour de Blaise Compaoré au Burkina : Des Burkinabè doutent de sa sincérité

    RMCK a bien répondu aux questions .Y’a rien a dire.Il y a des exilés qui ont des soucis avec la justice.Ils ne veulent pas répondre. Ils ne veulent pas être condamnés.Ils veulent été exemptés de punition,de sanction.Ils veulent que le régime en place leur garantisse l’impunité.Et comme ce même régime n’est pas prêt à le faire,ils l’accablent, médisent sa gouvernance,ont des candidats sur lesquels ils comptent revenir impunément au pays.Alors que les victimes attendent d’eux ,la vérité ,des réparations.N’est-ce pas qu’ils se trompent ?Méme si un de leurs acolytes venait au pouvoir, il ne pourra pas leur garantir l’impunité qu’ils souhaitent tant.Le peuple lui demandera indubitablement des comptes.Il risque d’étre emporté et de la mauvaise maniére.Aucune impunité n’est possible dans cette affaire.La réconciliation que propose RMCK après sa réélection est la meilleure à mes yeux.Saisissons-la pour en finir.Blaise même trouvera son compte,un bon compte.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre à 14:54, par songdo En réponse à : Intention du président Kaboré sur l’éventuel retour de Blaise Compaoré au Burkina : Des Burkinabè doutent de sa sincérité

    Roch n’est pas le Président qui titube ,qui contourne les questions.C’est un Président à l’écoute de son peuple.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dori : Le Premier ministre échange avec les forces vives de la région du Sahel
Liberté provisoire de Jean Claude Bouda : "Cela nous intrigue...", Sagado Nacanabo, Secrétaire exécutif du REN-LAC
Burkina : Pascal Zaida et Marcel Tankoano alertent sur les risques d’une crise post-électorale
Justice : Jean Claude Bouda en liberté provisoire, 5 mois après son incarcération à la MACO
Réconciliation nationale : « Pourquoi avoir une haine au point de ne pas pardonner ? », Dr Justine Couldiati/Kielem
Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement pour le retour de Blaise Compaoré y voit un affront, un mépris…
UPC : Le Poé Naaba a démissionné
Assemblée nationale : La 7e Législature rend hommage à trois députés décédés
Burkina Faso : « Il faut une réconciliation au niveau de l’armée. Ce n’est pas l’armée qu’on a connue sous Blaise Compaoré », Me Hermann Yaméogo
« Roch Kaboré a réhabilité Thomas Sankara sur tous les plans, la réconciliation est en marche », Me Bénéwendé Sankara
Législatives 2020 : Le tribunal administratif invalide les listes nationales de certains partis suite à une plainte du Mouvement SENS
Politique : L’Alliance pour la défense de la patrie veut barrer la route aux troisièmes mandats
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés