Actualités :: Burkina Faso : Un citoyen propose Tahirou Barry à la tête du pays

Ousséni Nikiéma, un citoyen burkinabè vivant en Algérie estime dans cette tribune, que Tahirou Barry est l’homme à même de diriger le Burkina. Il appelle les Burkinabè à se mobiliser autour d’hommes intégres capables de s’assumer pour la reconquête du territoire. Et pour lui, Tahirou Barry en est un. Nous proposons l’intégralité de sa tribune.

Notre pays le Burkina Faso est à la croisée des chemins et nous n’avons pas le droit de laisser nos jeunes visionnaires se noyer dans la marre des ténèbres.

A l’heure où tous les regards sont tournés vers la recherche d’hommes capables de s’assumer pleinement pour la reconquête du territoire, je me permets cette opinion qui loin d’être une parole d’évangile est juste un ressentiment personnel pour un homme qui a su me convaincre par ses actes.

Aujourd’hui au Faso, s’il y a dix personnes qui incarnent l’idéal Sankariste, Tahirou Barry en est un puisque c’est de lui qu’il s’agit j’en donne seulement quelques raisons :

1. En 2016, tandis que ses collègues ministres se précipitaient dans les somptueuses villas de Ouaga 2000, il a préféré rester avec le peuple dans son quartier à la périphérie de la capitale ;

2. Durant ses 22 mois au Gouvernement, il est toujours allé au cabinet au volant de sa propre voiture ;

3. Pour sa sécurité personnelle, il l’a confié à Dieu et au peuple en restant sans garde du corps ni à domicile, ni partout au cours de ses visites sociales ;

4. Il a fait bouger le ministère de la culture en lui ’’Redonnant’’ une âme ce qui lui a valu le rang du meilleur ministre du gouvernement Rock en 2016 selon le sondage de lefasonet et l’homme de l’année par les grands quotidiens comme le journal le "Pays" ;

5. Il a gardé son salaire professionnel sans le réajuster avec le salaire ministériel qui était inférieur à sa rémunération précédente ;

6. A la suite de Sankara, il fut la deuxième personnalité à démissionner d’un gouvernement pour dire non à la conduite inconséquente des affaires de l’État.

Pour ne citer que ceci, je pense sincèrement que nous pouvons mettre fin à l’émergence des dirigeants corrompus et renverser la tendance au Burkina Faso, si et seulement si nous acceptions individuellement et collectivement de nous mobiliser autour des hommes intègres et Tahirou Barry en est un.

NB : Ceci n’est qu’une opinion, ce n’est pas une parole d’évangile.

Ousseini NIKIEMA
Burkinabé vivant en Algérie !

Situation nationale : Parole d’espérance pour le Burkina (...)
Burkina : « La situation sécuritaire n’a fait qu’empirer, (...)
Politique : La pensée unique est-elle une solution de (...)
Burkina - France : « Seuls les citoyens organisés en (...)
Départ des militaires français du Burkina : Yacouba Isaac (...)
Insécurité au Burkina : « A quel jeu joue l’Etat dans le (...)
Supposée arrivée de Wagner au Burkina : ‘’Il est (...)
Burkina Faso : « Le tableau de la crise est beaucoup (...)
Newton Ahmed Barry : Une tribune privée de sens (...)
Nouvelle année 2023 : Vœux d’un utopiste à ses concitoyens (...)
Sayouba Traoré sur la laïcité : Puisque vous le prenez (...)
Burkina : IB, religion et ethnie
Lettre ouverte au président Traoré : Mon capitaine, les (...)
Maintien probable des forces françaises au Burkina Faso (...)
Education nationale : Un citoyen interpelle le (...)
Propos Moussa Kouanda à l’AG des arabophones : ”Un poison (...)
La vie, ce n’est pas du jeu
Burkina : Pour une meilleure année 2023 en trois (...)
Lutte contre le terrorisme au Burkina : « Il faut (...)
Massacre de 28 peuls à Nouna : « De la gestion d’une (...)
Burkina : Le moment churchillien du Peuple burkindi

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 5208



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés