Actualités :: Tribune : Yéli Monique Kam dénonce un excès d’ingérence de la France dans la (...)

Ceci est une tribune de la présidente du Mouvement pour la renaissance du Burkina, Yéli Monique Kam. Elle informe l’opinion publique sur le fait que la France nomme par décrets des assistants techniques attachés à la plupart des ministères au Burkina Faso. Elle affirme également que ces assistants techniques occupent des bureaux au sein des ministères et ont un droit de regard sur les textes et la gouvernance du pays. Il en serait de même pour la Chambre de commerce et d’industrie qui, est selon ses dires, sous l’emprise de la France.

LE REFUS DE GOUVERNER NOTRE PAYS

Savez-vous que la France nomme par decrets des Assistants techniques attachés à la plupart de nos Ministères ?

Ces Assistants techniques occupent des bureaux au sein de nos Ministères et ont un droit de regard sur nos textes et la gouvernance de notre pays. De même, notre Chambre de Commerce et d’Industrie est sous Expertise France.

Officiellement, le régime juridique du protectorat n’existe plus depuis la déclaration d’indépendance. Mais, le régime du mandat appliqué met notre pays SOUS ASSISTANCE de la France.

Seul le Président Thomas Sankara a osé denoncer mais n’a pas eu le temps de mettre en œuvre sa vision de la souveraineté de notre pays.

Alors, de plus en plus, nos gouvernants, REFUSENT DE REFLECHIR PAR EUX MÊMES. Par ce REFUS, la gestion de notre pays est sous-traitée aux partenaires extérieurs.

Pourquoi nos dirigeants successifs refusent de gouverner : Par manque de vision, par manque de leadership, par manque de patriotisme et d’intégrité, par manque de personnels préparés pour assurer la relève, par manque de volonté de se battre pour s’émanciper et se développer,... ?

A qui la faute ?

A vous d’apprécier et de prendre conscience du prix à payer ?

Yéli Monique KAM
La Yennega de l’éducation
La Présidente du MRB

Burkina Faso : Est-ce que nous ne mélangeons pas tout (...)
Burkina : Complainte sur ma patrie en péril
Essai : Acteurs de résolution de conflits dans la (...)
Burkina : L’illusion d’une réconciliation nationale
Demande de pardon de Blaise Compaoré : « Cet acte (...)
Demande de pardon de Blaise Compaoré : Puisqu’il faut (...)
Situation nationale : « Mes vérités au lieutenant-colonel (...)
L’Afrique face au choc de l’inflation : Une vague de (...)
Burkina : Entre électoralisme et coups d’Etat ou (...)
Burkina Faso : Tiécoura Fofana invite les Burkinabè à (...)
Burkina Faso : Le président Damiba face à la raison (...)
L’humiliation de Blaise Compaoré
Burkina Faso : La Réconciliation n’est pas un spectacle (...)
Quand on se trompe volontairement
Burkina : L’arrivée de Blaise Compaoré n’est pas une (...)
Crise au sein du CDP : Un citoyen appelle les (...)
Burkina : Il faut sonner la fin de la récréation au (...)
Burkina : Sortir de la crise sécuritaire en donnant une (...)
Association des Journalistes Sportifs du Burkina : Le (...)
Libres propos : Un buzz qui ne nous fait pas (...)
CAN féminine Maroc 2022 : Le Onze de départ des Etalons (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 5103

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés