Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si un buffle rouge t’a attaqué, quand tu verras une termitière rouge, tu prendras la fuite. » Citation africaine

Tabaski 2020 à Gaoua : La jeunesse invitée à multiplier les actes d’adoration à Dieu

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 31 juillet 2020 à 23h53min
 Tabaski 2020 à Gaoua : La jeunesse invitée à multiplier les actes d’adoration à Dieu

A l’instar des fidèles musulmans des autres localités du Burkina Faso, ceux de la cité de Bafuji ont également célébré la fête de l’Aïd El Kébir communément appelé la Tabaski ce 31 juillet 2020. La prière de deux rackats s’est tenue à l’ex-place de la Nation et a été dirigée par l’iman de la grande mosquée de Gaoua, El Hadj Abdoul Salam Sissako.

La fête de la tabaski est l’une des plus grandes fêtes de la communauté musulmane parce qu’elle marque un souvenir très important qui est le sacrifice d’Abraham. Un acte de soumission au créateur, qui se traduit par l’immolation d’un bélier pour ceux qui ont la possibilité de le faire, nous rappelle l’iman de la grande mosquée de Gaoua El Hadj Abdoul Salam Sissako.

l’iman de la grande mosquée de Gaoua El Hadj Abdoul Salam Sissako(en bleu)

Comme à l’accoutumée les fidèles musulmans ont prié ensemble pour la paix, la stabilité du pays et pour les vœux qui leur sont chers. Après avoir rappelé aux fidèles le sens de l’immolation du bélier en ce jour, l’imam Sissako dans son sermon a invité la jeunesse à réserver une place importante à la prière et à la religion. Pour avoir un sens élevé de discernement de leurs actes dans la société parce qu’elle est l’avenir de demain. Et pour atteindre cet idéal l’imam Sissako interpelle les parents.

Autorités politiques et administratives venir soutenir la communauté musulmane

« Nous pères, nous devons éduquer nos enfants avec des bonnes valeurs, instruisons les aussi pour qu’ils puissent se prendre en charge, tout en respectant les paroles des livres saints .L’avenir de ce pays leur incombe, aidons les à pouvoir le tenir ».Pour être en harmonie avec les paroles du saint coran l’iman Sissako a rappelé aux jeunes d’éviter de ramer à contre-courant. Car pour lui il ne sied pas de montrer en public des apparences de fidèles et après se retrouver dans des lieux proscrits par la religion, ce qui serait contraire à l’objectif poursuivit.

Fidèle musulman ,Boulème Yallé

En guise de bénédiction, l’imam Sissako a imploré auprès du Tout-Puissant la protection de toute la nation de toute difficulté majeure, de renforcer les liens pour une cohésion sociale durable. Et à quelques mois des échéances électorales, il a souhaité un climat apaisé pour que tout se passe bien.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Boubacar TARNAGUIDA

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Tentative d’escroquerie du Maire Armand Beouindé : Le juge Narcisse Sawadogo et de son complice Alassane Baguian reconnus coupables
Assomption 2020 : L’archidiocèse de Ouagadougou confie à la Vierge Marie, la santé du monde
Développement : « Pourquoi l’Afrique ne peut-elle pas faire aussi sa démocratie en fonction de ses réalités ? », s’exaspère le pasteur Wendlarima Hermann Sawadogo
Institut des peuples noirs (IPN) : Le gouvernement crée un secrétariat permanent pour relancer la structure
Santé des enfants : Le projet « Integreated e-Diagnosis Approach (IeDA) » dépose ses valises au Plateau-Central
Assurance agricole : Le ministère de l’Agriculture suscite l’adhésion des agriculteurs de l’Est
Centre Universitaire Hospitalier Sourô Sanou : La ministre de la santé s’imprègne des réalités de l’hôpital.
Année académique 2020-2021 : l’Institut Supérieur de la Communication et du Multimédia (ISCOM) recrute
Baccalauréat 2020 : 28,75% de taux de réussite au premier tour pour le centre du Lycée Philippe Zinda Kaboré
Baccalauréat 2020 : « On pensait que le Covid-19 aurait un impact sur les résultats », Dr Edith Ilboudo présidente de jury
Lutte contre la pauvreté au Burkina Faso : Les gouvernements burkinabè et américain signent un compact de 500 millions de dollars
Déflatés et retraités : « Une nouvelle carrière est possible » aux anciens agents de l’ONEA
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés