Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • dimanche 12 juillet 2020 à 01h00min
Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

C’est le grand jour pour les militants et sympathisants du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) qui procèdent, ce samedi 11 juillet 2020 à Ouagadougou, à l’investiture de leur candidat à la présidentielle du 22 novembre 2020. La cérémonie d’ouverture de ce congrès extraordinaire a servi de cadre aux responsables du parti pour présenter un bilan global du quinquennat en achèvement de Roch Kaboré.

Outre les congressistes venus de l’ensemble du territoire national et de l’étranger (quinze délégations étrangères), la cérémonie d’ouverture du congrès extraordinaire d’investiture a enregistré la présence du Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF) et de l’Alliance des formations et partis politiques de la majorité présidentielle (APMP).

C’est dans une ambiance d’une cuvette du Palais des Sports de Ouaga 2000 parée aux couleurs de ce parti, orange, que Simon Compaoré a livré son discours d’ouverture des travaux.

« Notre cérémonie d’investiture se tient dans un contexte national difficile, avec l’arrivée de la COVID-19 », a campé le président du MPP, Simon Compaoré. Puis poursuit-il : « Au cours du mandat qui s’achève, nous avons construit, nous avons bâti, nous avons fait bouger les lignes malgré le terrorisme, les tentatives de déstabilisation, un contexte de fronde sociale ».

Révisant les différents axes du programme quinquennal du président Roch Kaboré, Simon Compaoré est parvenu à la conclusion que : « notre bilan est incontestable ». Mieux, étaye-t-il : « aucun régime dans notre histoire n’a pu atteindre de telles performances dans un tel laps de temps ».

C’est pourquoi, il a invité les congressistes à donner leur onction au « camarade » Roch Kaboré pour le mandat 2020-2025.

Cette cérémonie qui se tient en une seule journée comporte deux temps-phares à savoir, l’examen du bilan du président Roch Kaboré et l’investiture dans la soirée du candidat Roch Kaboré pour défendre les couleurs du parti à la présidentielle du 22 novembre 2020.

Avec un programme quinquennal intitulé « Bâtir avec le peuple un Burkina Faso de démocratie, de progrès économique et social, de liberté et de justice », Roch Kaboré a été élu le 29 novembre 2015 avec un taux de 53, 46% des voix (ce qui représente 1 669 214 électeurs sur les 3 302 882 qui ont effectivement voté parmi 5 517 016 électeurs inscrits). A la faveur de son investiture, le 29 décembre 2015, le président Roch Kaboré avait exposé par son discours au peuple, sa feuille de route pour les cinq années de son mandat.

Revivez ici, le discours d’investiture de Roch Kaboré

O.L.O

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 11 juillet à 13:40, par Yako En réponse à : MPP : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré
    Humm...on ne parle pas du même pays 1.000.000 de déplacés, des milliers de morts et une partie du territoire sous contrôle jihadistes voici votre bilan en 5 ans seulement.S’ il ya peut-être un domaine où vous excellez c’est au niveau de la destruction des acquis. Depuis l’indépendance vous êtes le pire des régimes que notre pays a connu.Si on ne peut pas faire mieux que nos parents au moins ne les méritons pas.Yako

    Répondre à ce message

    • Le 11 juillet à 14:58, par Indjaba En réponse à : MPP : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

      Un bilan c’est un tout. C’est aussi un équilibre. Là tu as parlé de la sécurité qui a effectivement été un échec mais tu as tu volontairement les progrès dans les routes, les écoles, les forages, l’agriculture, les libertés, la santé etc. Soyons un peu reconnaissant sur le peu qui a bien marché.

      Répondre à ce message

      • Le 11 juillet à 20:55, par Yako En réponse à : MPP : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

        Mon frère tant que les politiques publiques se résument à quelques kilomètres d’enrobée au détriment de la paix et la sécurité on est pas sorti de l’auberge.En effet, dans un pays normal face à l’ampleur du désastre humanitaire ne l’oublions pas 1.000.000 de déplacés victimes collatérales d’une guerre dont le gouvernement s’est montré incapable de venir à bout ni un plan clair de sortie de crise pourtant il s’agit bien d’un terrorisme sans revendications ni territoriale ni religieuse au point d’attirer sur le sol national des armées étrangères. Il s’agit là de l’échec patent de la direction du pays à garantir la sécurité pourtant sa 1ère raison d’être. Les infrastructures dans notre situation sont accessoires.Dans un pays normal le président sortant aurait pris acte de son échec ou serait forcé par sa majorité à se retirer au profit d’un autre candidat.Bref,au Burkina Faso les gadgets comptent plus que la vie. Yako

        Répondre à ce message

    • Le 11 juillet à 16:13, par Ka En réponse à : MPP : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

      ’’’’’’Le 30 décembre 2015 à 00:46, par Yako En réponse à : Discours d’investiture du Président Roch Marc Christian KABORE
      Discours pondere,prudent et rassembleur, c,est tout a fait le contraire de Mr Kafando d,hier qui classe les Burkinabe en 2 categories"Les bons et les mechants"un discours d,une rare violence.Naturellement on peut comprendre le traumatisme subi par l,homme lors de sa breve detention,pas pour autant cet exces de colere.Quand on ne maitrise pas ses propres emotions comment voulez-vous gouverner tout un pays ?Que Dieu guide le president RMCK .’’’’’’’’

      Yako le 30 décembre 2015 ta manipulation était autrement, c’est pourquoi je voudrai que tu relises ta critique du 30 décembre 2015 avant de vomir ta haine. Et je dis que c’est vraiment extraordinaire comme la désinformation et le sens de la simplification outrancière propre aux internautes de mauvaise foi et non-professionnels finit par dénaturer une vraie information pour en faire un mensonge, voire une absurdité.

      Ce 30 décembre 2015, j’ai refusé de donner une critique comme toi : Car, il n’a pas dit dans son discours qu’il suivra radicalement le travail fait par la transition en balayant tous les revanchards qui veulent lui mettre les bâtons dans les roues. Pourtant il a félicité l’équipe de la transition.

      Mais en suivant mouta mouta son combat pour la justice qui est celui le plus difficile à mener car, on ne se bat pour personne en particulier, mais pour que la JUSTICE soit pour TOUS (sans exception,) et avec vos insultes, je dis qu’être un président qui répond aux aspirations des Burkinabé n’est pas si facile que cela.
      Roch Kaboré ne répondant pas de nos dénigrements ou de nos insultes par la violence comme l’aurait fait Blaise Compaoré avec ses fillettes du RSP, Roch Kaboré a compris que le président du Faso doit faire ce qui est bien pour le pays sans tenir compte des insultes des uns et des autres. Seules comptent la paix et la stabilité pour aller vers le progrès et le développement
      Toi Yako ton fonds de commerce sur ce forum qui est la demande de la démission de Roch Kaboré, ‘’c’est une chose que de demander la démission du président, c’en est une autre que d’être capable de proposer des solutions efficaces, crédibles et réalisables, pour éradiquer nos frères déguisés en terroristes pour la déstabilisation du pays que nous aimons tous. Qu’il soit KADO que tu vénère, Zepherin Diabré que j’ai vu écouté attentivement le discours de Simon Compaoré, aucune personne à la tête de l’état Burkinabé a l’heure actuelle ne sera à la hauteur d’une situation difficile et peu enviable.

      J’ai entendu dire que Roch Kaboré n’écoutait pas nos critiques c’est le contraire, car un régime qui refuse d’entendre les critiques, et, pire, qui les fait taire par tous les moyens possibles et imaginables comme l’ancien régime, n’a aucun avenir dans un pays comme le nôtre dont le peuple dit, ‘’’quand ça ne se fait pas, ça ne se fait pas’’’ Avec sa famille, son entourage qui nous lisent, Roch Kaboré a compris qu’à travers nos écris, le peuple se réveil et est de plus en plus dans l’élan démocratique et la défense des convictions personnelles. Car, l’alternance n’est pas une fin en soi et encore moins un projet de société ou un programme de gouvernement (pas plus que l’"émergence", d’ailleurs) : Mais le vouloir du peuple.

      Malheureusement, le malheur de notre pays vient de ce que nos intellectuels comme Yako et un internaute aux multiples pseudos, à défaut d’être dépositaires de la vérité n’ont même pas l’humilité d’en être assoiffés ; et ainsi faisant ils servent comme des agents de marketing payés pour fabriquer des vérités qui les éloignent de la réalité : Ce n’est pas la faute de Dieu. Lui a déjà confessé que le peuple périt par manque de connaissance ?

      Et je confirme que ce régime a fait de son mieux. Car un pays profondément corrompu depuis plus de 60 ans n’est pas transformable en un modèle de DEMOCRATIE et de JUSTICE en en cinq ans.

      Yako, Sans parti pris, remontons l’histoire récente de notre pays et représentons-nous ce pays sous François Compaoré et sa belle-mère ? Je te laisse imaginer.

      Conclusion : Comme je l’ai déjà dit dans ce Forum , s’agissant le président Roch Kaboré, je considère que cet homme a un courage dont je n’aurais jamais été capable. Quelqu’un ne peut pas avoir pris tant de coups, avoir subi tant de haine, avoir été harcelé de cette façon, avoir été humilié de la sorte, avoir été insulter de merde par l’internaute aux multiples pseudos ‘’Sapience allias..’’ et tenir encore debout, dressé face aux adversaires et aux ennemis ! Il faut reconnaître aux gens ce qu’ils sont. Roch, pour moi, est un président au cœur d’or. Et un homme qui a de telles performances, a forcément les moyens de tenir un pays. Parce que tenir un pays, c’est aussi être capable de rester debout face aux tempêtes. Devant les magouilles des grandes puissances, les pressions extérieures et crises qui éclatent à l’intérieur, les frondes extérieures, il faut que le leader soit debout. Car s’il baisse les bras, le pays plie l’échine".

      Répondre à ce message

    • Le 12 juillet à 02:41, par Tiendrebeogo En réponse à : MPP : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

      Il a raison mon frère. Il faut lire entre les lignes. Le bilan est incontestablement médiocre.

      Répondre à ce message

  • Le 11 juillet à 14:11, par songdo En réponse à : MPP : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    Je félicite l’invitation et la présence de l’opposition au congrès du MPP.Cela montre que la democractie est en marche au Burkina.Ensemble le burkina sera meilleur.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet à 14:39, par Sacksida En réponse à : MPP : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    D’abord, ceux qui vous critique ne sont pas vos ennemis, il ne font qu’exercer leur droit d’opinion garanti par la Constitution. Dans un Bilan il est inscrit l’actif que vous avez cite ; mais vous avez oublie de cite egalement le passif afin que ce Bilan soit complet ; Pres de 2.000 morts civils, militaires, nationaux et etrangers. Pres de 1.000..000 de deplaces internes. Pres de 500 milliards de detournements et fraudes diverses etc. Sans la mise en place de Tribunaux speciaux pour lutter contre la Corruption et la Mauvaise Gouvernance. Si tout cela n’est pas diabolique, a quoi ca pourrait ressembler ? C’est pourquoi au vu de cette situation desastreuse, je reitere une proposition citoyenne de Convoquer une Conference Nationale pour faire un Etat sans complaisance et de mettre en place une Transition Politique avec des Hommes qui seraient tres competents dans leur dommaine afin de securiser le territoire tout entier et stabiliser la situation, ce qui unira tout le peuple dans un seul objectif de lutter efficacement contre le terrorisme et de l’annihiler avant toute election generale. Car les souffrances de notre peuple depassent bien sur l’entendement ; donc cessons la politique politicienne durant et occupons nous de la vie de nos compatriotes dans un elant unitaire et patriotique. De toute facon Dieu qui est juste et veridique dans toute chose, jugera chacun au vu de ses actes bons ou mauvais. Salut.

    Répondre à ce message

    • Le 11 juillet à 18:52, par Confidentiel En réponse à : MPP : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

      Sacksida j ose esperer que un jour que le Burkinabé va abondonner un jour la delation et la medisance pour avoir la crainte de Dieu.Le SNAID pretend que des gens douvent plus de 400 milliards....ils connaissent bien la procedure.Il est facile d imposer exagerement des gens pour les contraindre a negocier sous la table.Alors il est plus facile pour moi de fermer boutique que de vouloir payer des sommes insupportables....pareil pour la douane.Au nom de quoi qq1 va me demander de payer cent pour cent de panalité juste pcq j ai un retard de 24 heures.Donc brandir RAR pour accuser qq1 est simplement malhonnete.

      Répondre à ce message

  • Le 11 juillet à 14:50, par ARMAND En réponse à : MPP : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    Yako notre internaut iréaliste. Sans vous mentir la politique me dégoute. Je ne suis d’aucun parti mais votre analyse me fait penser que les 30 et 31 octobre vous n’etiez pas dans la rue pour dire non a Blaise. Ce fut une coalition MPP/UPC et autres. Blaise a fuit. Le Burkina appartient à ceux qui sont rester au Faso. Après les élections qui furent propres Zephirin a félicité Rock. Pourquoi ne pas s’unir à partir du moment que les terroistes ont commencé a taper a 15 jous de l’investiture de Rock. Pourtant aucun parti n’a ce volet sécurité dans son programme. Le RSP était pour Blaise pas pout le pays. L’opposition ne veut que le pouvoir. Du coup le MPP devient le programme politique du CFOP. tous les mardis il faut fustiger Rock et son MPP. Et aussi comme en 2015 l’UPC se focaliser sur une histoire de fraude et oublie de sillonner le pays pour proposer un programme alternatif. on nous pompe l’air. Devant la presse le CFOP est sûr de gagner. Il faut beau travailler pour empêcher ceux reçu des forages de voter contre le MPP.

    Répondre à ce message

    • Le 11 juillet à 18:23, par Amadoum En réponse à : MPP : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

      Mr Armand , vous avez vu juste.Mais pour Mr Yako vous n avez pas besoin de l interpeller car il est dans dans la haine permanente contre ses anciens amis MPP .Tu sais , apres l amour c est la haine.Maintenant quant au Cfop a force de peindre tout en noir il finit par recolter l effet contraire.Dire que ce pouvoir manque de fermetè ça passe....dire qu ils ya bcp de laxisme egalement d accord.Mais cas meme au niveau des routes et les forages personne n a jamais fait mieux.

      Répondre à ce message

  • Le 11 juillet à 16:17, par razougou En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    Vous avez raison. Votre bilan est minable. Vous de ez avoir l’honneteté de prendre votre retraite politique. Vous avez echoué sur toute la ligne

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet à 16:43, par HUG En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    votre bilan est incontestable du mauvais côté. car la corruption y régne ,,des portions du territoire sont inaccessibles,les taxes et impôts se sont multipliés,la répression des syndicats y régne.Qui dit mieux

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet à 17:50, par A qui la faute ? En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    Puisque la corruption est une bonne chose pour vous, effectivement les records sont difficiles à battre. Je ne vous pardonnerai jamais sur ce point. On ne peut pas récupérer un pays après que le sang ait coulé et immédiatement insulter les pauvres de la sorte. On ne peut pas mendier au monde entier pour assurer les fonctions régaliennes et monter à tous que l’argent coule en vivant mieux que les donnateurs/prêteurs. C’est inpardonnable. Au delas de la justice des avocats, vous devez prévoir des sanctions disciplinaires pour vos militants qui le font car ils ne vous rendent pas service. Et pour une fois ce n’est ni la faute aux terroristes, ni à la France

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet à 18:19, par Kongo En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    Oui, Simon. Votre bilan est "incontestable " : lamentable. Incapacité à défendre l’intégrité du territoire national ; ànouer un dialogue apaisé avec les syndicats ; à combattre l’incivisme ; à enrayer la progression inquiétante de la corruption et de la gabegie. On ne parle même pas de l’incompétence notoire de la plupart des gens qui nous gouvernent, qui a pour conséquence le manque criard de vision et d’initiatives devant les grandes questions. Le PNDES de 18 000 milliards ? On n’en a pas vu grand chose. La plupart des projets qu’on lance ou inaugure en grande pompe datent de Blaise Compaoré, n’en déplaise au brave Éric Bougouma ! Rendez-vous le 22 novembre !

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet à 19:14, par Séraphin Pierre En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    Que ceux qui veulent mettre leur argent dans le MPP pour les élections de 2020 soient prudents. Garder un peu pour vos vieux jours car, cette année, le MPP ira au second tour mais sera battu par une coalition de partis politiques.

    Ceux qui disent que c’est faut verront en décembre.

    Votre argent, la population va le prendre puisque c’est leur argent. Mais, elle votera qui elle veut. Les fraudes ne changeront rien. Néanmoins, Rock sera Chef de file de l’opposition. Ce n’est pas rien.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet à 21:30, par Passakziri En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    Ce que je voudrais dire, c est d apprendre de l histoire récente et celle qui est entrain de se construire au Mali, parce que même si vous semblez avoir appris des erreurs que vous avez commises avec Blaise Compaoré, vous ne semblez pas comprendre les désirs profonds de vos peuples. Mais je vous parie que I BK bien qu ayant rempilé ne sera pas le président du Mali quand le Burkina votera en novembre. Pourtant je doute fort de vos capacités d operer un changement fondamental dans la gestion des affaire de notre pays afin de nous éviter une perpétuelle réminiscence.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet à 22:58, par David En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    C’est une vraie démonstration de force du MPP. Sans doute, ce n’est qu’un avant goût du rouleau compresseur de la Majorité. Tous les comédiens et plaisantins politiques, on sans doute entendu 5 sur 5 le message politique du MPP. Comme l’a très bien dit Mr. Simon Compaoré, c’est no comment. Tout est dense et bien compacte.
    Le réveil au lendemain du 22 novembre sera cauchemardesque pour ceux qui ont passe cinq ans qu’à vociférer devant les micros à Ouaga.
    La vérité, la vraie, et de façon i discutable, nous saurons qui est baobab, qui est caïcédrat, qui est kapokier ou acacia sénégal épineux.
    Ce qui sera très intéressant, après le 22 novembre, beaucoup d’OSC qui sont devenus des marabouts et des charlatans politiques, vont la boucler un peu, pour que nous respirons mieux.
    Moi, je sens un coup KO au 8eme de tour, donc une vraie défaite humiliante de tous ces grands bavards devant les micros à Ouaga. La majorité actuelle ne donnera pas le luxe à l’opposition de perdre par point. Ce sera le KO technique au 1er round.
    Le fondement de cette victoire annoncée de la majorité, ce sont les innombrables réalisations visibles du Président Rock, à travers tout le pays, de la ville au BF profond, et dans tous les secteurs (énergie, eau potable, barrages, agriculture, éducation, santé, routes bitumées, pistes rurales, plus de 500 ambulances sur le quinquenat, les rails vers le Ghana en phase de finalisation, ..., etc)
    Exemple : rien que dans l’enseignement supérieur, en 5 ans, toutes les régions qui n’avaient pas de centre universitaire ont été dotées : Tenkodogo, Manga, Dori, Gaoua, Dédougou, Banfora, Ziniaré.
    La majorité actuelle n’a pas besoin de trop se défoncer pour battre campagne, le bilan des réalisations a travers le BF crève l’œil. Ceux qui s’entêtent dans une cécité volontaire, on n’ y peut rien, mêmes les meilleurs ophtalmologues ne peuvent pas leur permettre de voir.
    Aucun entraîneur ne va remplacer Lionel Messi par un joueur de son banc de touche, parce que ce dernier bavarde beaucoup.

    Répondre à ce message

    • Le 12 juillet à 22:50, par caca En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

      Plus jamais des mangues ne pourriront au Burkina Faso. La promesse de Blaise COMPAORE faite pendant la campagne présidentielle aux populations de Orodara est aujourd’hui une réalité. En effet, grâce à des privés burkinabè et avec le soutien de l’Etat le joyau est sorti de terre et déjà opérationnel depuis le 14 juin 2007. D’un coût d’investissement estimé à 3 milliards 575 millions, dont 750 millions sont des fonds propres (2 milliards 825 millions des crédits).
      ça aussi c’était le bilan d’un autre candidat en 2007. Vous devez plutôt méditer ce qui arrive à votre ami et frère du Mali.

      Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 05:39, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    "nous avons fait bouger les lignes malgré le terrorisme, les tentatives de déstabilisation, un contexte de fronde sociale »."hum !incontestablement vous avez fait bouger les lignes des frontières vers le centre hélas et c est pour cela qu un dépôt de bilan serait salutaire et salvateur pour les hommes intègres dont le pays subi une désintégration depuis votre sacre !

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 07:40, par kiriki En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    Bonjour à Tous. DAVID, tu frappes trop fort. Vas y molomolo. Le Bilan du MPP est négatif à plus d’un titre. Ce que tu veux développer DAVID, faut savoir que le Burkina n’est pas que Ouagadougou.
    Quand tu mesures les pertes liées a l’arrivée du MPP, au pouvoir, il faut au contraire être borgne pour sous-tendre qu’il à fait des exploits.
    Alors on se calme. Réussir à charger le navire n’est pas tout a fait la question. DAVID il faut arriver à bon port. J’aime pas l’instabilité. Mes le mandat du MPP nous laissé avec trop de questionnement.

    Mais on est là

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 09:16, par Ka En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    Yako : j’ai oublié de te dire que tu améliore peu à peu ton français par rapport à ton écris du 30 décembre 2015, ou je peux ressortir tes critiques au sujet de notre différence sur l’idéologie de l’armée Burkinabé : Surtout la création du régiment de PÔ. Le régime de Roch Kaboré t’a appris à mieux écrire pour le dénigré gratuitement. En oubliant ton fonds de commerce qui était ‘’’’la demande de la démission du président’’’’ en se focalisant sur les déplacés de notre pays, montre ton ignorance : Car, nous sommes en guerre contre les terroristes, et toutes sorte de guerre comme la première ou la deuxième mondiale, en passant par celle de la Syrie, il y a eu toujours des millions de déplacés. Et combattre le régime Roch Kaboré sur ça, tu perds ton temps, car 98% de notre peuple comprennent le pourquoi ces personnes se déplacent : Je crois que tu dois te concentrer la cueillette des tomates là où tu es pour ta survie en attendant l’arrivée de KADO au pouvoir. Mais à savoir s’il pourra faire mieux en 2035, car la jeunesse comme Eddie, Bruno Dipama, Hervé Ouattara, et tant d’autres comme T. Barry, ne laisseront pas la place à ton vénéré en 2025. Sans rancune,

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 11:12, par Ka En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    Ici je m’adresse à toutes et à tous mes amis internautes de bonne foi : En politique il n’y a ni morale, ni éthique, ni vertu, ni devoir de reconnaissance, et tout pouvoir ne se donne pas mais s’arrache : Et je vous demande de ne pas trop en vouloir à notre Simon nationale : A mon humble avis, la sagesse voudrait qu’il dise ‘’’’notre bilan, est de vous dire que nous avons fait de notre mieux.’’’’

    Mais depuis la nuit des temps, nos politiciens qui se sont succédé dans notre pays, de Maurice Yaméogo avec ses cousins Denis et autres, à chaque sortie devant le peuple ont crié la même chose comme Simon : Avec le régime Sangoulé Lamizana, les Zerbo ont crié la même chose : Avec la révolution de l’idéologue Thomas Sankara, nous autres on n’a crié la même chose. Quant au régime de Blaise Compaoré, durant 27 ans Simon Compaoré le maire de la capitale qui se levait a 4 heures du matin pour surveiller ses balayeuses, et qui voulait que Ouagadougou devienne plus propre que Genève en Suisse, en tant que membre du BPN du CDP, toutes ses sorties face au peuple n’a pas changé comme à se congrès du MPP dont il préside. Oui la politique Burkinabé est un tombeau ouvert, et ceux qui ne tombent pas dans ce tombeau, ce sont des personnes comme Simon Compaoré. Il l’a dit, et c’est ainsi, qui reste pour lui un jeu politique utilisé depuis la nuit du temps par les politiciens véreux. Pour Ka, sans partis pris, ils ont fait ce qu’ils peuvent, et aucun autre régime ne pouvait faire mieux avec tout ce qui arrive à la sous-région avec le terrorisme, et le monde entier avec la Covid-19.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 16:48, par Adakalan En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    Vraiment , on parle de quel bilan même ?
    Nombre de deplacé interne= ?
    Nombre de mort du fait de terrorisme= ?
    Nombre de détournements = ?
    Nombre des chômeurs= ?
    Nombre de affamés = ?
    Etc

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 17:02, par Paul KÉRÉ avocat En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    Je suis extrêmement confus de voir que Le Président du Mpp, Monsieur Simon COMPAORÉ soutienne que le « bilan du Mpp est incontestable » Et bien à titre personnel, je conteste formellement le bien-fondé de ce bilan et pour cause :
    1. Aucune démarche positive pour favoriser la réconciliation nationale. C’est un échec cuisant imputable directement au Mpp.
    2. Sur le plan sécuritaire le bilan est totalement médiocre avec le nombre de morts qui excède manifestement ceux qu’on a funestement décompté sous le régime ancien du Cdp. Il n’y a pas de commune mesure même si on ne met pas le sort des survivants déplacés. Plus de 1000 déplacés....et toute la misère qui en résulte...il y a eu trop de morts c’est inacceptable et une partie du territoire est occupée....
    3. Sur le plan économique il faut laisser la parole aux opérateurs économiques qui peuvent témoigner objectivement que leurs affaires ne tournent plus assez rondement comme sous le régime du Président Blaise COMPAORÉ. Tant pis pour ceux qui crient à la nostalgie de l’ancien Président. Oui je l’assume fièrement. Le Mpp est arrivé à un exploit que Le professeur Loada Augustin a intelligemment décrit en disant que ce régime est arrivé à nous faire regretter le Président Blaise COMPAORÉ.
    En conclusion, je me demande si nous vivons dans le même pays quand j’entends le plus souvent des citoyens burkinabè dire qu’ils vont voter pour le Mpp.
    Enfin, quant à la grande parade à laquelle les régimes politiques nous ont habitués un proverbe moaga dit que la salive coule du côté où la bouche est ouverte. Dès que les mêmes personnes agglutinées au palais des congrès sentiront que le vent va tourne en faveur de tel ou tel parti, ils vont tourner leur veste et le Mpp saura vraiment qu’il est un parti foutu pour les élections du 22 Novembre 2020. Je vous fais cette prophétie : le Mpp risque de ne pas être au deuxième tour de cette élection. Les gens vont prendre l’argent du Mpp mais vont voter pour les autres partis. Naturellement on ne peut pas continuer de cette manière où le Mpp est sectaire plus que le Cdp ancien. À l’heure des joutes électorales chaque citoyen honnête qui a vu comment le régime du Mpp a géré le pouvoir pendant les 5 années écoulées va s’exprimer au nom de la liberté d’expression prévue par l’article 8 de la Constitution. Nous ne nous laisserons pas conter cette élection par n’importe quel va-nu-pied et nous en serons des acteurs actifs car y’en a marre de laisser la politique entre les mains de gens incapables de gérer notre pays. Paul KÉRÉ, Avocat.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 22:17, par Alex En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    Bravo au président Rock qui a eu le discernement de se faire représenter à son investiture. Les Burkinabé sont devenus des connaisseurs en tout et des critiques en tout. S’il s’était rendu physiquement, on aurait crier qu’il utilise les moyens de l’Etat alors qu’étant toujours chef d’Etat, il ne peut se déplacer sans son cortège de sécurité avec tout le protocole qu’il faut. Merci d’avoir fait cette différence. C’est une leçon de vie pour tous ceux qui viendront au pouvoir. On se rappelle tous de comment l’autre se faisait investir.
    Je profite dire toute ma désolation pour ce qui m’a été donné d’entendre à l’émission débat de presse sur BF1 quand un invité voulait faire croire que Rock n’y est pas allé pour ne pas chiper le covid-19.
    De grâce M. Ilboudo, ne tombez pas plus bas qu’un enfant de 7 ans. Quand on a des cheveux blancs, on parle sagement. Quand le directeur de publication de l’opinion vocifère contre le régime, on comprend et on sait pourquoi. Quand l’ancien red chef de la RTB télé vocifère contre le régime en place, on comprend et on sait pourquoi. Mais pas vous M. André Eugène Ilboudo. Merci à Dr Evariste Konsimbo qui a eu la clairvoyance de nuancer de ce que pourraient être les raisons de l’absence de Rock à sa propre investiture. C’est cela un grand esprit.
    Ne me prêtez pas des intentions ; je ne suis pas un pro-Rock mais il faut dire les choses dans leur juste proportion.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 09:19, par Jeune Patriote En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    On attend le 22 novembre 2020 pour sanctionner ce régime moribond ! Nous allons corriger l’erreur de 2015 !

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 09:23, par Volta Noire En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    Le bilan chaotique du MPP est incontestable ; ça c’est vrai ! Du jamais vu depuis la création de la Haute Volta jusqu’à nos jours Burkina Faso. Merci il faut vous reposer maintenant !

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 11:26, par Ka En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    ’’’A’’’ internaute Kiriki : Qui que tu sois, comprend que parfois ma vérité perce les cœurs mais ne tue pas. Je disais sur une analyse dans ce forum le dicton de mon ami le feu Koffi Anann : ’’C’est l’ignorance, et non la connaissance, qui dresse les hommes les uns contre les autres. Et je crois que ma deuxième contribution adressé à toutes et tous les internautes de bonne foi t’a convaincu ? Si ce n’est pas le cas, je ne peux rien.

    Je ne suis pas là pour donner des prophéties a la con : mais dire la vérité, et ce que je vie de tous les jours dans notre pays bien aimé. Ce que Simon Compaoré devait dire c’est qui le régime a fait de son mieux à cause du terrorisme et ensuite de la Covid-19.

    Malgré tout mon jeune Kiriki, je suis dans le pays, mais par rapport aux affirmations et des prophéties des intellectuels partisans vivants à l’extérieur, je reconfirme que le régime mouta mouta a fait de son mieux. Et ce n’est pas par rapport de son bilan que les électrices et les électeurs jugeront dans les urnes pour permettre a Roch Kaboré de terminer ses deux mandats, mais sa promesse de laisser juger tous les dossiers des crimes crapuleux qui empoisonnent la réconciliation nationale et durable. Des dossiers que Blaise Compaoré avait bloqués durant 27 ans pour ne pas être jugé lui-même.

    Encore une fois, malgré que les internautes partisans et de mauvaise foi bombent leurs poitrine devant leur écran en utilisant les atrocités de nos propres frères déguisés en terroristes et nous tuent comme des mouches ne changera rien dans les urnes : Car le problème du terrorisme est un problème de la sous-région : Et si au Burkina il est pire c’est que Blaise Compaoré avec les lieders de ces punaises, prenant le thé autrefois dans les salons de Kossyam avec lui, il a hypothèqué notre pays contre le terrorisme. Mais le peuple Burkinabé a décidé de racheter ce que Blaise Compaoré a Hypothéquer, même à laisser toutes nos vies.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 12:25, par Bazèga Fils En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    En cinq ans nous avons des déplacés internes, plus de 2000 personnes tuées et plus de 3000 écoles fermées. En quoi vous nous parle de stabilité ? Je pleure beaucoup pour les burkinabé qui continuent d’applaudir ces incompétents !

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet à 16:46, par Ka En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    Je vois que ma vérité perce les cœurs de certains : Mais comme je le dis souvent, les chiens aboient la caravane Passe. Encore une fois, qu’il pleuve ou qu’il neige le droit sera dit sur les dossiers des crimes crapuleux de Thomas Sankara et de Norbert Zongo, comme il a été dit sur les auteurs du coup d’état a la maternelle. Que ça déplaise a ceux qui ne veulent pas, si Dieu tout puissant le veut, ce que je dis se fera dans les cinq ans à venir par celui qui a promis de le faire. Pleurnichez, aboyez, mais tout ce paye sur cette terre. Même ceux qui pensent jouir pour une éternité au bord de la Lagune Ebrié reviendront rendre justice à leur pays.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juillet à 08:52, par billy billy En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    Ca fait vraiment mal quant on me dit que le bilan est incontestable. Le MPP a oublié qu’en 2015 tout les burkinabè étaient libres de voter ou non ; mais en 2020 1/3 de la population est en insécurité. (incontestablement mauvais Mr le Président du MPP).

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 07:08, par Paul Kéré En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    Je voudrais me rabaisser dans le caniveau pour demander à Ka d’arrêter de donner des leçons aux autres internautes qui ne font que donner et exprimer leur propre opinion. En quoi le fait de prophétiser et de vivre à l’étranger prive tout burkinabè d’opiner ou de s’exprimer ? De grâce abstenez-vous de jouer à un jeu dont vous ne maîtrisez pas les règles. Chaque internaute sait quel genre de souris vous êtes. Vous mordez et soufflez comme vos pairs du Mpp. Vous avez le pouvoir et vous avez peur en utilisant un pseudonyme « Ka ». Si vous aviez un courage d’indien venez dans ce forum à visage découvert et là vous verrez que vous serez pris au sérieux. Vous êtes la risée de tous les internautes. Tenez-vous pour et j’attends votre prochaine vomissure. KÔRÔ YAMYÉLÉ, il faudrait recadrer ce vieux sénile car pour une fois l’ami de mon ami n’est pas ma tasse de thé. Je n’irai pas en vacances avec ce type d’indivisu qui peut gâcher vos vacances. Comme pour le fichier électoral en cas de victoire de l’opposition il faut rechercher l’adr In de ka et le faire sanctionner par les tribunaux pour l’ensemble de ces méfaits sur la toile. Paul Kéré

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 09:30, par Paul KÉRÉ En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    Bref, ka a compris en suivant ce procès. Qu’il soit à jamais béni et qu’il n’insulte plus aucun internaute.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 10:15, par Ka En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    Paul Kéré : Pourquoi demander à une personne avec un pseudo de recadrer son ami qui utilise un pseudo ? Tu es malhonnête, car, si tu veux me voir, tu sauras là ou me trouver, comme tu as donné rendez-vous à mon ami Kôrô yamyélé dans une station d’essence au centre-ville d’Ouaga, que je peux ressortir dans ce forum d’ailleurs qui ne s’est pas présenté. Si tu veux voir le vieux Ka, tu sais quoi faire au lieu de jouer ta malhonnêteté. Tu m’invites j’y serai : Utiliser les internautes de bonne qui utilisent un pseudo pour ton fonds de commerce, et faire ta publicité d’avocat ne regarde que toi. Je suis arrivé sur les réseaux sociaux avec mon nom et prénom, et les internautes de mauvaise foi nous ont tous forcé à utiliser des pseudos.

    Qu’il soit Zépherin Diabré, Roch Kaboré, Ablassé Ouédraogo au pouvoir, ma vérité sera tiré sur chacun comme je le fais maintenant. C’est du pu que tu vomis. Tu peux me trouver si tu me cherches. Je ne tire pas ma vérité sur des corbillards, mais dire ce que je pense comme dans cette analyse dont j’ai dis que Simon Compaoré devait dire qu’ils ont fait de leur mieux à cause des malhonnêtes qui les mets les bâtons dans les roues en jouant l’autruche, ‘’au lieu de dire qu’ils ont fait un bilan…. S’il faut fouiller dans les tiroirs on saura de quoi trouver entre toi et moi. Il fallait clarifier sur une de mes critiques qui ne corresponde pas de la réalité, j’allais m’incliné. Le reste n’est que de la haine que tu portes sur un régime qui se bat contre des marrés pour son peuple. Paul si tout dont je dis, n’est pas ce que tout le monde vie ici au Burkina, ou ce qui se passe sur le Forum, alors porte plainte contre Ka.

    Tu ne fais pas du bien a ton mentor qui va arriver au pouvoir en disant qu’il va m’enfermer comme vous aviez poussé Blaise Compaoré a emprisonner jus qu’a sa chute. Fatale. Mais avant que ton parti arrive au pouvoir en Novembre prochain, tu nous liras dans son programme présidentiel les lignes qui diront au peuple Burkinabé que pour une réconciliation nationale et durable, ‘’’’ tous les dossiers des crimes odieux comme celui de Thomas Sankara, Norbert Zongo, le juge Nebié, et tant d’autres seront liquidés. Sans oublié de dire dans ce programme présidentiel que Blaise Compaoré et son frère François répondront a la justice comme des supposés accusés : Car, Roch Kaboré l’a promis en 2015 que voici :
    "Nous devons tout faire pour que la justice soit rendue dans toutes (les) affaires sensibles pour aider notre peuple à se réconcilier avec son histoire, pour ramener la paix des cœurs et créer les conditions propices à la contribution de tous les Burkinabè à l’œuvre de construction nationale".
    .
    La réconciliation nationale reste un enjeu majeur que nous devons réussir, dans l’intérêt supérieur de la nation", a-t-il dit.

    La justice militaire, une juridiction d’exception, doit solder une longue série de dossiers, dont principalement ceux du putsch manqué de septembre 2015 et de l’assassinat du "père de la révolution" burkinabè, le capitaine Thomas Sankara, tué lors du coup d’Etat qui porta l’ex-président Blaise Compaoré au pouvoir en 1987.

    Également en instance, le dossier du journaliste d’investigation Norbert Zongo, tué en 1998 avec trois compagnons, a connu une évolution avec la mise sous contrôle judiciaire de François Compaoré, frère du président déchu Blaise Compaoré, poursuivi pour "incitation à assassinats".

    M. Kaboré a dit "saluer l’avancée des dossiers pendants devant la justice", tout en rappelant aux acteurs chargés de les vider que "la soif légitime de justice des Burkinabè reste intacte."

    Là monsieur Paul Kéré, si ton candidat confirme ceux-ci dans son programme, tu n’auras pas à prier qui que ça soit, même a Ka de voter ton candidat ; il fera un coup gagnant au premier tour. Par contre, avant que tu pousses ton candidat de me mettre en prison comme d’autres ont poussé Blaise Compaoré à commettre l’irréparable, moi je vais essayer de poursuivre un internaute qui écrivait que j’ai été emporté par la COVID-19, tu peux le relire sur ce forum : Si tu veux, je te dirai la date et l’heure. Sans rancune petit avocat. Yemdaogo Kayouré, officier de l’ordre national.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 11:15, par Ka En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    Paul Kéré : Pourquoi demander à une personne avec un pseudo de recadrer son ami qui utilise un pseudo ? Tu es malhonnête, car, si tu veux me voir, tu sauras là ou me trouver, comme tu as donné rendez-vous à mon ami Kôrô yamyélé dans une station d’essence au centre-ville d’Ouaga, que je peux ressortir dans ce forum d’ailleurs qui ne s’est pas présenté. Si tu veux voir le vieux Ka, tu sais quoi faire au lieu de jouer ta malhonnêteté. Tu m’invites j’y serai : Utiliser les internautes de bonne foi qui utilisent un pseudo pour ton fonds de commerce, et faire ta publicité d’avocat ne regarde que toi. Je suis arrivé sur les réseaux sociaux avec mon nom et prénom, et les internautes de mauvaise foi nous ont tous forcé à utiliser des pseudos.

    Qu’il soit Zépherin Diabré, Roch Kaboré, Ablassé Ouédraogo au pouvoir, ma vérité sera tiré sur chacun comme je le fais maintenant. C’est du pu que tu vomis. Tu peux me trouver si tu me cherches. Je ne tire pas ma vérité sur des corbillards, mais dire ce que je pense comme dans cette analyse dont j’ai dis que Simon Compaoré devait dire qu’ils ont fait de leur mieux à cause des malhonnêtes qui les mets les bâtons dans les roues en jouant l’autruche, ‘’au lieu de dire qu’ils ont fait un bilan…. S’il faut fouiller dans les tiroirs on saura de quoi trouver entre toi et moi. Il fallait clarifier sur une de mes critiques qui ne corresponde pas de la réalité, j’allais m’incliné. Le reste n’est que de la haine que tu portes sur un régime qui se bat contre des marrés pour son peuple. Paul si tout dont je dis, n’est pas ce que tout le monde vie ici au Burkina, ou ce qui se passe sur le Forum, alors porte plainte contre Ka.

    Tu ne fais pas du bien a ton mentor qui va arriver au pouvoir en disant qu’il va m’enfermer comme vous aviez poussé Blaise Compaoré a emprisonner jus qu’a sa chute. Fatale. Mais avant que ton parti arrive au pouvoir en Novembre prochain, tu nous liras dans son programme présidentiel les lignes qui diront au peuple Burkinabé que pour une réconciliation nationale et durable, ‘’’’ tous les dossiers des crimes odieux comme celui de Thomas Sankara, Norbert Zongo, le juge Nebié, et tant d’autres seront liquidés. Sans oublié de dire dans ce programme présidentiel que Blaise Compaoré et son frère François répondront a la justice comme des supposés accusés : Car, Roch Kaboré l’a promis en 2015 que voici :
    "Nous devons tout faire pour que la justice soit rendue dans toutes (les) affaires sensibles pour aider notre peuple à se réconcilier avec son histoire, pour ramener la paix des cœurs et créer les conditions propices à la contribution de tous les Burkinabè à l’œuvre de construction nationale".
    .

    "La réconciliation nationale reste un enjeu majeur que nous devons réussir, dans l’intérêt supérieur de la nation", a-t-il dit.

    La justice militaire, une juridiction d’exception, doit solder une longue série de dossiers, dont principalement ceux du putsch manqué de septembre 2015 et de l’assassinat du "père de la révolution" burkinabè, le capitaine Thomas Sankara, tué lors du coup d’Etat qui porta l’ex-président Blaise Compaoré au pouvoir en 1987.

    Également en instance, le dossier du journaliste d’investigation Norbert Zongo, tué en 1998 avec trois compagnons, a connu une évolution avec la mise sous contrôle judiciaire de François Compaoré, frère du président déchu Blaise Compaoré, poursuivi pour "incitation à assassinats".

    M. Kaboré a dit "saluer l’avancée des dossiers pendants devant la justice", tout en rappelant aux acteurs chargés de les vider que "la soif légitime de justice des Burkinabè reste intacte."
    Là monsieur Paul Kéré, si ton candidat confirme ceux-ci dans son programme, tu n’auras pas à prier qui que ça soit, même a Ka de voter ton candidat ; il fera un coup gagnant au premier tour. Par contre, avant que tu pousses ton candidat de me mettre en prison comme d’autres ont poussé Blaise Compaoré à commettre l’irréparable, moi je vais essayer de poursuivre un internaute qui écrivait que j’ai été emporté par la COVID-19, tu peux le relire sur ce forum : Si tu veux, je te dirai la date et l’heure. Sans rancune petit avocat. S’il y a un internaute qui insulte les autres dans ce forum, c’est toi Paul Kéré. Yemdaogo Kayouré, officier de l’ordre national.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 17:26, par Ka En réponse à : Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré

    Monsieur Paul Kèrè : Parlons un peu de la politique Burkinabé. Mais avant tout, sache une fois pour tout que je n’ai aucune carte de membre d’un parti politique. A mon âge je laisse ce rôle aux jeunes comme toi, Amadoum, Amidou, Dipama, Ouattara, et tant d’autres. La seule question que je voudrai te poser, ‘’’c’est, que connais-tu de la politique Burkinabé ? Surtout de ces partis politiques ? En me provoquant, tu cherches seulement des indices pour alimenter tes connaissances. Alors je t’en donne.’’’

    Premièrement il faut savoir que dans le marigot boueux de la politique Burkinabé et ses partis politiques, il y a ceux qui font et défait. Et ceux qui ont été fait doivent suivre les règles ou être abandonnés. Pour éclairer ta lanterne, Ceux qui ont fait le CDP l’ont défait avec tout ce qui s’en suive en 2014. Et ils ont replanté un nouvel arbre, qui repousse à leur façon avec des branches et des feuilles solides.
    L’autre côté qu’ils ont défait en laissant un tronc fragile et des feuilles fanées, cet arbre doit peiner avant de se relever. Et les feuilles comme leur candidat, et autres, doivent ramer avant de rattraper ce que les faiseurs sont en train de refaire. Malgré que le baobab, celui qui sait diviser pour régner n’est plus de ce monde, son système est vivant.

    Et si toi Paul Kéré tu comprends ce que je veux dire de la politique Burkinabé qui reste un tombeau ouvert avec ses faiseurs de représentants, on s’entendra.

    Ka est un retraité qui apporte de son vécu a la jeune génération qui est l’avenir du pays que nous aimons. Normalement j’ai décidé de ne pas répondre aux internautes partisans et provocateurs : Mais comme tu es un ami de mon ami Kôrô Yamyalé, qui a compris le système des faiseurs, en disant aux habitants de Rimkiêta d’aller voter, en voyant la salle bondée de la population primaire pour l’investiture l’un des faiseurs, en refusant de voter il y aura aucune illusion. Je profite dire qu’aucun internaute aux petits pieds ne peux m’empêcher de tirer ma vérité là je veux. Tant que le Dieu tout puissant qui m’a offert la vie sans condition me protégera, je serai là pour apporter ma modeste contribution pour faire avancer le pays que nous aimons toutes et tous. Surtout dire aux internautes manipulateurs, et qui jouent l’Autruche pour retarder l’avancer du pays, qu’ils ne sont que des vulgaires sicaires.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Modification du code électoral au Burkina : L’ Opposition non affiliée appelle à de larges concertations
Élections de 2020 au Burkina : 2 376 100 nouveaux inscrits, dont 41,90% de femmes, selon les statistiques brutes de la CENI
Siaka Coulibaly, analyste politique : « La situation de la sous-région prête au pessimisme »
Burkina Faso : Quand les partis politiques bradent la dignité humaine !
AG des établissements publics de l’Etat 2019 : 16,801 milliards de dettes soit une baisse de 73% par rapport à 2018
Message de Son Excellence le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré à l’occasion du 05 août
Bonne gouvernance : L’Autorité de contrôle d’Etat lance une plateforme électronique destinée aux déclarations de patrimoine
Servir et non se servir (SENS) : Le mouvement pour « oser l’avenir avec une politique autrement »
MPP : La direction politique a échangé avec les prétendants aux élections législatives
Vie politique burkinabè : « Il faut arrêter de percevoir l’Etat comme une vache à lait qu’il faut traire », prêche Pr Augustin Loada
Élections de 2020 au Burkina : Alpha Barry va à la rencontre des militants MPP de la commune de Sourgoubila
Province du Mouhoun : Le député Tini Bonzi à l’exercice de la redevabilité
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés