Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Dossier « Dabo Boukari » : L’audience de mise en accusation de nouveau renvoyée au 11 juin 2020

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 28 mai 2020 à 23h40min
Dossier « Dabo Boukari » : L’audience de mise en accusation de nouveau renvoyée au 11 juin 2020

Après un premier renvoi, le 21 mai dernier, l’audience de mise en accusation dans le cadre du dossier Dabo Boukary qui devait se tenir ce jeudi 28 mai 2020, a été de nouveau renvoyé au 11 juin 2020.

L’information nous a été donnée par Me Paul Kéré, avocat du Général Gilbert Diendéré, inculpé dans cette affaire. « Le dossier a été renvoyé pour la simple raison que le mémoire qui avait été produit n’avait pas été communiqué au parquet général. C’est maintenant chose faite. Il y a aussi certains avocats de la partie civile qui n’avaient pas été destinataires de ce mémoire. Je crois que la procédure sera régularisée au niveau de cette communication pour respecter le principe du contradictoire », a indiqué Me Kéré.

Contacté au téléphone, Me Bénéwendé Sankara, l’un des avocats de la partie civile, explique que le mémoire a été déposé par l’un des avocats du Général Gilbert Diendéré hier soir (ndlr mercredi 27 mai). Certains avocats ont donc demandé au juge de renvoyer l’audience. « Nous n’étions pas demandeurs du renvoi. Nous étions prêts », clame Me Sankara.

En rappel, trois personnes ont été inculpées dans le dossier « Dabo Boukary » du nom de cet étudiant en 7e année de médecine, assassiné le 19 mai 1990. Il s’agit de :

- Magloire Yougbaré, sergent au moment des faits, il était en service au centre national d’entrainement commando de Pô (CNEC). Selon l’enquête du doyen des juges d’instruction du Tribunal de grande instance sur cette affaire, Dabo Boukary a été embarqué dans un véhicule conduit par le sergent Yougbaré.

- Deuxième inculpé, le lieutenant-colonel, Mamadou Bamba, alors étudiant en médecine.

- Le général Gilbert Diendéré, alors Capitaine et chef de Corps du CNEC, est inculpé pour « complicité d’arrestation illégale, coups mortels, recel de cadavre »

Ces deux derniers officiers, rappelons-le, purgent respectivement une peine de 10 ans de prison dont cinq avec sursis et une peine de 20 ans ferme dans le cadre du putsch de septembre 2015.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 28 mai à 11:42, par Amadoum En réponse à : Dossier « Dabo Boukari » : L’audience de mise en accusation de nouveau renvoyée au 11 juin 2020

    Ce dossier set-il pris avec le serieux qu’il merited ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 11:50, par sanou paul En réponse à : Dossier « Dabo Boukari » : L’audience de mise en accusation de nouveau renvoyée au 11 juin 2020

    Salut à tous, rien n’est tard si la vie se prolonge.
    Un proverbe dit, on ne reste pas fort eternellement.
    Le pouvoir finit, l’argent finit, la beauté finit, la force finit, seuls la VERITE et DIEU perdure sur cette terre.
    Vive la vérité et l’eternel

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 12:00, par Manuel En réponse à : Dossier « Dabo Boukari » : L’audience de mise en accusation de nouveau renvoyée au 11 juin 2020

    Bonjour
    Nous espérons que la vérité triomphera et que plus jamais un Burkinabè ne soit assassiné pour ses idées.
    Nous voyons que les 27ans de règne de celui qui est adulé et réclamé par certains ont été très durs pour certaines familles, alors un peu de décence quand des journalistes comme Ladji Bama regrette Koffi Kouadio Blaise !
    Allez le répéter aux familles Zongo, Dabo Sankara que ce régime était là pour le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 13:17, par Lom-Lom En réponse à : Dossier « Dabo Boukari » : L’audience de mise en accusation de nouveau renvoyée au 11 juin 2020

    Tôt ou tard le dossier sera jugé et s’il plaît à Dieu, la vérité triomphera ! Les juges doivent savoir que Dieu se servira d’eux pour soit blanchir ou condamner les présumés coupables ! Ce qui est instructif, c’est que je viens de lire une déclaration des magistrats qui déplorent la lenteur dans le traitement du dossier relatif à l’assassinat du Juge Nébié Salifou.! Ces juges doivent savoir que les parents de DABO Boukari après 30 ans d’attente sont plus pressés d’en savoir plus sur ce qui est arrivé à leur fils, même si la famille NEBIE l’est également depuis les 6 ou 7 ans que dure l’attente ! Alors, Mrs les juges ne donnez pas l’impression que c’est parce que Mr NEBIE a été juge que vous faites pression pour que le dossier soit traité avec diligence car il y a beaucoup d’autres dossier de la même nature qui dorment dans vos tiroirs depuis des décennies !!

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 13:18, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Dossier « Dabo Boukari » : L’audience de mise en accusation de nouveau renvoyée au 11 juin 2020

    HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Toute sa vie, ce général félon a volontairement fait couler des autres(Boukary Lingani, Henri Zongo...) pour se faire indispensable. Eh DIEU !. Franchement,j’ai très mal au cœur de voir un humain aussi méchant ou cruel qui n’a aucun respect pour la vie des autres. Comment peut-on pardonner un grand criminel menteur et manipulateur ? Comment peut-on réconcilier un sanguinaire avec la famille des victimes ? Tuer de pauvres étudiants sans défense pour protéger leur pouvoir(Blaise le médiateur pyromane) c’est très sadique. On comprend aisément que ces criminels vivent toujours dans le mal et ne sont pas prêts un instant à renoncer au mal quand l’ occasion s’y prête. Leurs "gloires et leurs fortunes" ne sont que la résultante de crimes de sang et de trafics illicites. Nous leur cracherons la vérité sans peur même au prix de nos vies car ils sont corruptibles à la mort et sont très loin d’être des saints. 27 ans au service intégral du mal et de la monstruosité sans aucune pensée de reconversion des cœurs(remords). DIEU est JUSTE et BON Il est du coté des plus faibles(DABO BOUKARY) voici que le procès s’ouvre. Ailleurs ce sont des généraux qui deviennent des héros et de vrais patriotes pour défendre leurs pays par contre au BURKINA les généraux sont visiblement des sanguinaires, des trafiquants d’armes, de diamant ou de combattants ayant pour art le mensonge et la manipulation. Quels bons résultats pouvons-nous de faux général quand il a à son actif le putsch le plus bête du monde et échoue lamentablement son coup ? Rien sauf des crimes de sang qu’il veut offrir à son seigneur Blaise l’indispensable comme trophée.
    La loi est dure mais elle s’applique entièrement à tout Burkinabé qu’il(s) s’appelle(nt) Saint Blaise, Saint François, Saint Gilbert, « ange » Djibril, Saint Roch, Saint Simon, Bamba, Dao, Achille de TAPSOBA le Bobolais...Nous ne céderons pas aux chantages des criminels et leurs avocats. Nous appliquerons la loi pour que les criminels comprennent définitivement qu’ils ne peuvent pas continuer à tuer les enfants des autres pour narquer le BRAVE PEUPLE avec leurs mensonges . Honte aux généraux menteurs et leurs pélérins de l’impunité. Honte aux généraux lâches et criminels qui terminent leurs carrières dans le déshonneur. Honte aux généraux manipulateurs qui appellent leurs amis terroristes pour détruire leur pays. Honte aux généraux félons qui se passaient pour des saints alors qu’ils sont des nazis et des bouchers. Ce qui est dit est dit sans peur. Nous ne sommes pas là pour faire plaisir aux criminels.

    Ensemble, nous construirons un BURKINA PAISIBLE, ÉQUITABLE en JUSTICE et PROSPÈRE.
    LA VÉRITÉ TRIOMPHERA SUR LE MAL OU L’IMPUNITÉ(le mensonge) UN JOUR

    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO
    JUSTICE POUR DABO BOUKARY

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS . AMEN

    ACHILLE DE TAPSOBA (pur produit de THOM SANK et de NORBERT ZONGO)

    Répondre à ce message

    • Le 28 mai à 14:48, par Ka En réponse à : Dossier « Dabo Boukari » : L’audience de mise en accusation de nouveau renvoyée au 11 juin 2020

      Merci mon ami Achille de Tapsoba : Voilà depuis les créations des sites des réseaux sociaux, nous les internautes de bonne foi contre l’impunité, a ne citer que quelques-uns, (Mafoi, SOME, vérité No1, Ka, Kôrô Yamyélé, Trahison le vrais, et tant d’autres) sont là pour dire aux criminels que notre constitution depuis notre indépendance dit dans son article No 1 ‘’’’que tous les Burkinabé naissent libres et égaux en droit. Tous ont une égale vocation à jouir de tous les droits et de toutes les libertés garantis par la constitution. Les discriminations de toutes sortes notamment celles fondées sur la race, l’ethnie, la religion, la couleur, les opinions politique, sont prohibées.

      A son article No2, notre constitution dit que la protection de la vie, la sureté, et l’intégrité physique sont garanties.
      Sont interdits les traitements inhumains et cruels, dégradants et humiliants, la torture physique ou morale, les sévices et les mauvais traitements.
      Mon ami Achille de Tapsoba, qu’il soit, un ex- président du Faso nommé l’introverti, ou un conseiller puissant nommé S.D, ou toute une équipe d’un régiment devenu un régiment criminel, et a sa tête un félin sans foi ni loi, ces personnes s’en foutaient de notre constitution et ses articles.

      Tous ce qu’ils connaissaient pour conserver le pouvoir, ce sont les villas du Conseil de L’Entente transformées a des villas des tortures, ou l’infirmerie de la présidence transformée en lieu des délivrances des faux certificats des décès. Malheureusement, Dabo Boukary, David Ouédraogo, Norbert Zongo et ses compagnons, Thomas Sankara et ses compagnons, Zongo et Lingani, et tant d’autres, ont croisé le chemin de ces personnes sa foi ni loi. Mais de nos jours, nous pouvons dire que l’ombre et la mort des âmes tués hantent ces criminels qui se disent intouchables : Et comme un dicton nous le confirme, ‘’chacun récolte ce qu’il a semé sur cette terre. Heureux de te lire mon ami Achille de Tapsoba. Tu te fais rare en ce moment sur le forum. Continuons a apporté aux internautes de Lefaso.net nos modestes contributions pour faire avancer le pays que nous aimons toutes et tous.

      Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 21:50, par ACHILLE DE TAPSOBA En réponse à : Dossier « Dabo Boukari » : L’audience de mise en accusation de nouveau renvoyée au 11 juin 2020

    Merci mon cher frère GRAND KA. Je suis ravi d’entendre votre voix. Je vous souhaite plein de santé et de succès. Soyez bénis avec votre famille. Merci encore.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 03:19, par anj En réponse à : Dossier « Dabo Boukari » : L’audience de mise en accusation de nouveau renvoyée au 11 juin 2020

    merci l’avocat des causes perdues celui qui a tenter de nous distraire dans le conflit qui opposait son pays d’origine a son pays "d’adoption" dans l’affaire manganese.
    l’officier de reserve français vient d’avoir une plateforme bien renumeratrice .

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 15:51, par Le réaliste En réponse à : Dossier « Dabo Boukari » : L’audience de mise en accusation de nouveau renvoyée au 11 juin 2020

    Un proverbe nous enseigne que le bienfait n’est jamais perdu. Aussi, le méfait rattrape toujours son auteur, tôt ou tard. Seul Dieu est fort pour toujours et la vérité pour le temps que les HOMMES acceptent de la reconnaitre à leur moment voulu.
    J’espère que cette fois-ci, notre célèbre lecteur des communiqués du Coup d’Etat de 2015 ne déclarera pas qu’il s’est retrouvé au mauvais lieu au mauvais moment et avoir joué un mauvais rôle.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Croissance des revenus agricoles : Le Projet d’appui aux filières agricoles lancé
Université Saint Thomas d’Aquin : Un centre hospitalier universitaire pour renforcer l’offre de santé et de formation
Facturation de l’ONEA : Les responsables provinciaux de la Ligue des consommateurs du Burkina se familiarisent avec le relevé bimestriel
Utilisation des drones agricoles : L’approche qui optimise et rentabilise les productions
Projet Norad sur le développement du jeune enfant : Des journalistes à la découverte des interventions sur le terrain
Réconciliation nationale : La CODER et le HCRUN unissent leur force pour l’atteinte de l’objectif
Grève générale de 48h contre l’IUTS : « Il y a vraiment l’argent dans ce pays », rappelle Zakaria Bayiré du SNAID
Grève des 8 et 9 juillet 2020 : La CGTB et les syndicats autonomes des Hauts-Bassins mobilisés pour de meilleures conditions de travail
Gaoua : Les travailleurs du Sud-Ouest mobilisés contre l’application de l’IUTS
Allégations sur les exécutions extrajudiciaires : La réponse du gouvernement burkinabè
Réhabilitation du tronçon Gourcy-Ouahigouya : « C’est beau, solide et techniquement agréable à visiter », selon le ministre Eric Bougouma
Transport des échantillons biologiques : Le ministère de la Santé et La Poste Burkina Faso signe une convention de partenariat
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés