Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Etre libre, ce n’est pas pouvoir faire ce que l’on veut, mais c’est vouloir ce que l’on peut.» Jean-Paul Sartre

Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 18 mai 2020 à 22h50min
Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

Après l’intronisation de Thiombiano Midierba comme roi sous le nom de « Untamba », le vendredi, 15 mai 2020, c’est au tour de Tiguié Mohammed Thiombiano d’être intronisé, ce lundi, 18 mai 2020.

Après le rituel traditionnel d’intronisation, le deuxième roi a choisi ’’Hampanli’’ comme nom de règne. Ce qui signifie en gourmantchéma ’’Le bienfait n’est jamais perdu’’ ou encore ’’La dette du bienfait’’.

A l’issue du cérémonial, le cortège d’intronisation a rejoint le palais de ’’Yuabili’’ père du nouvel intronisé.

Le royaume du Gulmu a désormais deux rois ; signe d’une séparation en deux camps des fils d’un même ancêtre.

A LIRE AUSSI : Fada N’Gourma : Deux rois pour le trône du Gulmu

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 18 mai à 16:06, par Sacksida En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    Mon Dieu que se passe t-il au Gurma et ou se trouve la Verite et la Legitimite en ces deux Rois ? Des Anciens et des Notables de la Cour Royale de Fada Ngourma devrait au plus vite regler cette confusion qui n’honore pas la Culture et la Royaute de notre chere patrie le Burkina Faso. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 16:07, par Wendmi En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    Et la bêtise humaine triompha. Ce bicéphalisme ne peut qu’engendrer des affrontements de toutes sortes entre les deux camps et cela au désintérêt du peuple gulmacema. L’eau qui est versée ne peut plus être ramassée ; la fracture est consommée et à nous aller pour les conséquences.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 16:16, par Lom-Lom En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    Il (elle) est bien maquillé (e) et se présente bien pour faire du Roi du Yatenga, un vrai polygame !! Je rigole mais pour faire sérieux, mon cœur saigne car les Djihadistes doivent actuellement faire la fête car l’Est du Burkina est bel et bien fragilisé et prenable à tout moment par ces terroristes ! Quelle honte pour la chefferie en général et quelle indignité pour tout le peuple du Gulmu autrefois fier par les fiers ! Tout le mythe du vrai faux sable est tombé à jamais ! Cette chefferie qui semblait être le dernier rempart pour nos sociétés traditionnelles dans certaines contrées est vraiment entrain de s’effriter comme du pain qu’on a plongé dans un seau d’eau ! On attendant de voir si à l’occasion des rencontres du haut Conseil des Chefs traditionnels, ces deux nouveaux rois vont s’y rendre ou pas !! En tout cas, nous au Yatenga, on est prêt à accueillir les éventuels exilés s’il y a insurrection et une victime à l’image du désormais Ivoirien Blaise Compaoré mais à condition que ces exilés n’aient pas la prétention de se servir de notre territoire pour nommer de petits chefs dans les villages comme Blaise veut le faire en désignant Eddie Komboigo comme candidat à la présidentielle du Burkina. S’il y a tout soupçon à ce propos, l’exilé ou les exilés seront expulsés le même jour pour des destinations inconnues ! Peuples du Gulmu, réveillez-vous pendant qu’il est encore temps !

    Répondre à ce message

    • Le 19 mai à 11:37, par Yovis En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

      D’accord avec vous "Lom-Lom". Celui-là qui sort de cette histoire rocambolesque comblé de bonheur et de félicité est bien le Roi du Yatenga. Le voilà maintenant avec deux copines à gérer. Vraiment inespéré. Lorsque les affaires coutumières risquent de créer une situation jugée dangereuse pour la quiétude publique, l’Etat devrait intervenir en toute souveraineté. Pour mémoire, c’est ce que l’Etat Voltaïque n’avait pas hésité à faire lors de crise à la chefferie de Soubeiga dans le Royaume de Boussouma.

      Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 16:21, par kenfo faché En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    Ce dossier doit etre surveillé de près, tant par L’État que par les vrais Gulmacéma eux-mêmes. De grâce pour la ville et la population de Fada. C’est là que j’ai fait mon CM2, en 1973-1974.

    Une solution intermédiaire est de confier le trône au Naba Kiiba du Yatenga, en attendant la mort de l’un des 2 prétendants.. Dégueulasse.

    Kenfo

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 16:21, par TANGA En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    Faites pardon.
    Quand la pluie vous bat et que vous vous battez, c’est le comble. La pluie ici c’est le terrorisme.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 16:32, par Papa En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    Attention peuple de NUNGU , le peuple du Burkina-Faso vous regarde, ne soyez pas la risée du monde . Entendez-vous pour sauver le peu de considération qu’on a de vous si non les YADSÉ rirons de vous a se tordre les côtes .

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 16:48, par ada oua En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    ces gourmanchema alors ! N ous souhaitons qu’ils trouvent un terrain d’entente !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 17:15, par free En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    Apparemment il y a du gombo dans l’affaire-là hein. Cette nuit la même je me ferai introniser avec comme nom toundoumboum 1er. Ne comptez pas sur moi pour lâcher la chose. Je ne savais pas que le Gulmu pouvait avoir plusieurs rois. Yeah a moi le royaume !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 17:46, par GOMYAAREE En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    AU MOINS COMME CHACUN A SON ROI QUOI !
    ET DIT SI ON ESSAYAIT UN deuxième président DU FASO PEUT ÊTRE QU ON SERAIT A L ABRI DE CETTE MERDIQUE GESTION PUBLIQUE !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 18:24, par Le marteau En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    Je craint fort pour la population de Fada.quant a moi je demande a sa majesté Moogho-Naba Baongo de depèché une delegation de haut niveau dans minutes qui suivent pour desamorcé la crise.je demande aux homme politique et au société civile de ne pas se melé dans cette crise.cette afaire de cheférie doit etre regle a la cheferisme.(je vous predit qu’il va pleuvoir de la paix a Fada N’Gourma).

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 19:00, par COB En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    C’est la vraie image du Burkina Faso que nous sommes en train de bâtir depuis quelques années.
    Vous comprenez ce qui nous attend si on ne se décide pas tous à deconstruire ce burkina faso là !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 20:01, par Abdoul En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    J’ai pitié pour mon pays. Tellement il est descendu trop bas. Je lance un énième appel aux autorités de nouer rapidement un dialogue concerté et franc entre les deux familles frères pour éviter que ça ne dégénère en violence. Il ne faut pas se taire et regarder. Il faut aller au dialogue entre les deux frères même s’il faut faire une chefferie alternée 5ans , 5ans. Il faut tout faire pour éviter de la violence.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 21:07, par Paligba En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    Les temps ont changé ! Sinon !!! Un des deux devait disparaître avant la date de l’intronisation !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 21:48, par SOUS LA CROIX En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    LE BAL A COMMENCE ?
    CRAYONS QUE CETTE CONTAGION NE SE RÉPANDE PAS PAR TOUT.
    CE qu’il faut , c’ est de créer une chambre des rois , chefs coutumiers et traditionnels afin de les soustraire a la politique.
    ces appétits politiques est entrain de diminuer la confiance et le respect que les sujets avait à leur endroit.
    enfin fin pour souci de stabilité, l’ État doit travailler à faire élaborer par les différents royaumes ou entités , une charte selon les spécificités qui définit clairement les modalités de succession ce qui va servir de guide et de loi.
    j’ ai l’ impression que les burkinabes s’entendent à présent sur un seul point : leur désaccord.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 22:31, par Lom-Lom En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    Internaute Paligba, c’est justement parce que la vraie chefferie à disparu de nos royales depuis la prise du pouvoir de Blaise Compaoré que certains, voulant l’argent et les biens facilement se sont engouffres dans cette affaire de chefferie ! Vous vous rappelez que le même Blaise voulait constitutionnaliser la chefferie et la faire vivre aux frais de l’Etat Burkinabè. Heureusement que ça foiré mais voilà la conséquence aujourd’huià. Sinon, sous la revoltion Sankariste, cette même chefferie était aphone, se faisait discrète sans broncher. Blaise Compaoré a bel et utilisé la chefferie pour mieux installer son pouvoir et aujourd’hui, tout le monde veut être chef ! Mais comme le dit un internaute, si les mânes des ancêtres du Gulmu n’ont pas encore abandonné leur peuple, il.y aura forcément un dénouement même si, comme le dit l’humoriste Camerounais Jean Miché Kankan, "un cadavre va mourrir’. Espérons que l’on arrivera à cette solution extrême !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 22:58, par Lord Hamilton En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    Eh voilà !

    Le tableau est complet. Les Burkinabè ont trop compris la politique jusqu’à ce que tout cela rejaillisse dans la chefferie traditionnelle.
    Maintenant il y a le camp du pouvoir, et le camp de l’opposition.
    C’est désolant ! Le Trône qui devait être le ciment de toute un peuple devient source de fracture.
    Maintenant, chacun doit choisir un camp...la dislocation guette des familles, des quartiers, des villages et toute une région - déjà en proie à l’insécurité.
    J’étais convaincu que le sable pouvait régler ce genre de couacs, mais là, je suis dépassé !

    Bon, nous sommes en présence du deuxième cas du genre...si je ne me trompe pas...À Banfora aussi ils ont 2 chefs de canton...

    À ce rythme, l’institution que représente le Chef risque de perdre de sa valeur.

    Dieu sauve le Gulmu !

    Répondre à ce message

    • Le 19 mai à 04:31, par Un Burkinabê En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

      Lord Hamilton, Fada et Banfora sont 2 choses différentes.
      1- A Fada nous sommes dans un royaume ancestral (que je respecte). C’est une Institution que nous devons préserver.
      2- A Banfora c’est un chef de Canton (qui est en fait une imposition du colon pour mieux nous exploiter). Un chef de Canton EST ce que Sankara appelait vallet local de l’impérialisme. Il faudra absolument faire disparaitre cette institution. Par contre nous savons que le royaume de Kong (des Sénoufo) couvrait Banfora.
      Peut être que l’un est un "petit roi" sénoufo et que l’autre ne représente rien aux yeux des mannes.

      Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 05:03, par Abdou En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    Ai c’est monde aujourd’hui tout le monde veut 2_il trouve que 1 ne suffit pas,les hommes ont bureaux, les femmes 2 copain, les politiciens 2visage,l’opinion 2 vision et j’en passe....tout ça l’homme a oublié son seigneur et il veut la solution ailleurs.. Humm

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 06:02, par M.S. En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    Nous sommes à un tournant décisif d’un processus de bouleversements, de transformation. Nous allons inéluctablement vers la mise en place d’un système électoral pour le choix des chefs ??? des rois ???. Chaque héritier pensant qu’il n’a pas moins de droit au trône que les autres, et chaque citoyen étant de plus en plus convaincu que tous les citoyens sont égaux en droits et devoirs, il faut déjà commencer à réfléchir par anticipation ; à penser un modèle de d’évolution du pouvoir par élection et non plus par héritage ou droit successoral. Il faut être proactif et non toujours réactif.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 07:21, par Vérité indiscutable En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    Une brave africaine a écrit "inassouvies nos vies". Ce qui me fait penser à inassouvie la course au pouvoir. Les peuples pour lesquels la royauté est déifiée n’échappent guère à ce cirque. Courage à eux. (Rires)

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 07:39, par Pagomdé En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    Le chapeau du chef flotte dans l’air.
    Les têtes se cognent pour savoir qui le portera ?
    Que la paix aille mourir à la guerre !
    Pourvu qu’il y ait une tête qui soit couronnée roi !

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 08:17, par Senator En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    Quel pays ! J ai ete au supermarche pour me procurer de la nouriture pour mon canis familiaris( chien Tiger, bien aime) mais helas il en manque. Cela me rend malade et bien triste. Je serai bien oblige de demanger dans un autre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 08:52, par saam En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    Franchement le pays est au bord du gouffre !!!
    Sérieusement, faut qu’on se ressaisisse sinon on n’aura même plus nos yeux pour pleurer !
    Pendant que le bateau coule, on est encore dans bagarres de désignation du capitaine ! Allons seulement !!
    RIDICULOS !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 08:56, par arsène bamogo En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    Funeste ! Ce qui se passe à Fada l’est bien. Et tous les fils et filles de la localité et les personnes et les personnes avisées des réalités du terroir doivent se jeter dès maintenant dans la danse pour éviter l’inéluctable chaos. A commencer par les grands dignitaires et les vrais historiens, en se gardant bien d’y mêler le politique à fond. Car certes la politique a pris le dessus sur nos réalités ancestrales à certains niveaux, mais il n’empêche que le fond demeure qui doit être mis en exergue en pareil cas. Que la raison l’emporte sur la passion !

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 10:27, par YADEGA En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    Ca c’est simple. On donne la go à Naaba Kiiba pour épouse, et le second clown devient son vallet de chambre. et enfin on rase Fada pour faire WC privé VIP pour les notables du Yatenga. Question ???

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 10:29, par Le réaliste En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    A mon humble avis, un certain réalisme a manqué au deuxième intronisé et ses partisans car, ce dernier occupe déjà une fonction politique et devrait s’en tenir à cela pour l’instant, en attendant peut-être la succession de celui qui avait déjà été intronisé, cela pour éviter le ridicule actuel au tour de ce royaume jadis respecté par tous.
    Il est grandement temps que nos politiciens arrêtent d’instrumentaliser et polluer nos populations pour l’intérêt général.
    Ce qui s’est passé fait la honte du royaume du Gulmu. Cependant, je pense que les mânes de leurs ancêtres traiteront convenablement le problème. Attendons de voir seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 11:03, par Pecos En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    Le vin est tiré il faut le boire. Quelle honte ces vieux minables notables intronisateurs de roi ont répandu dans le royaume gourmantché en désignant deux rois.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 12:38, par SOLEDADE En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    DEUX ROIS POUR UN TRÔNE CELA VEUT DIRE QU’IL N’YA PAS DE ROI D’ABORD CAR AUCUN DEUX N’EST ASSIS SUR LE VRAI TRÔNE.DONC LE GULMU DOIT TROUVER UN ROI ET LE COMPTE A REBOURS A COMMENCER.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 13:36, par YAWOTO En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    J’aurais été Président que j’aurais faut enfermé ces notables intronisateurs et les deux chefs dans dans une maison avec ordre qu’il donne le nom du Chef. Et tant qu’ils n’auront pas communiqué un nom, personne ne sera libéré, c’est simple. L’Etat ne peut pas laisser installer ce désordre en toute irresponsabilité.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 14:57, par Le Pacifiste En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    Sincèrement qu’on nous épargne une autre crise dans le goulmou

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 15:25, par paysannoir En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    Les « « ancêtres » » vont taper fort les jours à venir. Ils désigneront eux-mêmes le vrai

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 16:42, par Dja En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    Si les mânes existent, il y aura un dénouement et pas des moindres d’ici peu. Sinon, cela signifierait que nos croyances ancestrales sont vaines et il faut désormais quitter dans çà. Une chose est certaine, une des parties a fauté. Nous connaissons tous comment les fautes de ce genre sont réparées dans la tradition.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 22:28, par Kouda En réponse à : Chefferie coutumière : Un deuxième roi du Gulmu intronisé à Fada N’Gourma

    paysannoir et Dja,
    vous ne connaissez rien de la vérité sur les mânes. Continuez seulement à croire à ce que vous croyez être la réalité en tout temps et en tout lieu.
    Hum ! C’est pas le lieu de dévoiler certaines choses sur ce forum.
    Cultivez vous auprès des vrais anciens et anciennes qui ont grandi "vraiment" au village et qui acceptent parler un peu seulement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Police municipale de Ouagadougou : 17 engins retrouvés et restitués à leurs propriétaires
Concours directs de la Fonction publique : Des journalistes à la découverte du processus de correction électronique
Mutilations génitales féminines : La nécessité d’efforts collectifs pour maitriser le phénomène
Tchériba (Boucle du Mouhoun) : A 12 ans, Afissata Do tient le flambeau de la poterie familiale
Chaîne d’approvisionnement en situation d’urgence : Le projet One Health passe en revue ses résultats
Projet AGCEDE : L’ambassadrice du Canada sur les traces des réalisations à Houndé
Bonne gouvernance au Burkina : Faire du fonctionnaire burkinabè, un agent républicain
Fin d’études à l’ENAREF : Michel Wendmanegueda Yaméogo inaugure les soutenances de 2020
LONAB : Trois heureux gagnants empochent plus de 173 millions de F CFA
PME/PMI : L’ONG Hope’87 renforce les compétences de 105 jeunes entrepreneurs
« Nous voulons retourner à l’école en toute sécurité », disent les enfants
Education en situation d’urgence : Le Burkina adopte une nouvelle stratégie nationale
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés