Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le capital est seulement le fruit du travail et il n’aurait jamais pu exister si le travail n’avait tout d’abord existé.» Abraham Lincoln

11 mai 1981 : il y a 39 ans disparaissait Bob Marley, le roi du reggae

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • lundi 11 mai 2020 à 21h40min
11 mai 1981 : il y a 39 ans disparaissait Bob Marley, le roi du reggae

Ce lundi, 11 mai 2020 marque les 39 ans de la disparition de l’artiste musicien Bob Marley. 39 ans après sa mort, il reste incontestablement le roi du reggae. Le jamaïcain demeure une icône de la musique engagée. Retour sur le parcours de l’homme, dont le temps continue de bonifier les œuvres.

Bob Marley, à l’état civil Robert Nesta Marley est né le 6 février 1945 à Saint Ann en Jamaïque. Il commence sa carrière musicale en 1962. En 1963, il forme avec Bunny Wailer et Peter Tosh un trio vocal. Ils se font appeler The Wailers. Malgré le succès du groupe, Bob Marley décide d’évoluer en solo.

En 1974, il sort l’album Natty Dread. C’est le début du succès mondial de Bob Marley, notamment sous l’impulsion de la reprise du titre “I Shot the Sheriff” par Eric Clapton. L’album est un succès à travers le monde.

Il s’ensuit l’album Rastaman Vibration (1976) qui fait définitivement de Bob Marley une star mondiale. Il est désormais le plus grand porte-parole du Reggae. Quelques mois après la sortie de cet album, Bob Marley survit en décembre 1976 à une tentative d’assassinat chez lui, à Kingston, en Jamaïque. Il s’installe alors à Londres. Il relate cet épisode dans la chanson “Ambush in the Night” sur l’album Survival. C’est durant cet exil qui durera jusqu’à mi-1978 et le One Love Peace Concert à Kingston, que sort l’album Exodus (1977) ; œuvre considérée par Time Magazine comme le meilleur album du XXe siècle.

En mai 1977, au cours d’un match de football avec des journalistes à Paris, Bob Marley se blesse au pied droit. On lui diagnostique un mélanome au gros orteil. Il est opéré en juillet 1977 et se croit tiré d’affaire. En 1978, sort l’album Kaya, puis Survival en 1979 qui est considéré par nombre de spécialistes musicaux comme son album le plus abouti. Avant et après Survival, Bob Marley fera plusieurs voyages en Afrique. Il donnera quelques concerts sur le continent, notamment à l’occasion de l’indépendance du Zimbabwe en 1980.

Début 1980 sort l’album Uprising et c’est au cours de la tournée mondiale Uprising Tour que Bob Marley est pris d’un malaise dans Central Park le 21 septembre 1980. Les médecins donnent à Bob Marley moins d’un mois à vivre, son cancer étant généralisé. Bob assure malgré tout le concert du 23 septembre à Pittsburgh, avant que la tournée ne soit définitivement annulée. Bob Marley ne remettra jamais plus les pieds ni en studio, ni sur scène.

N’ayant plus grand espoir de s’en sortir, et sur des avis n’ayant pas vraiment fait l’unanimité, Bob Marley est alors soigné, à partir de novembre 1980, dans la clinique du controversé Dr Issels à la Ringberg-Klinik, en Bavière (Allemagne). Le traitement "révolutionnaire" de ce docteur n’ayant pas produit les effets espérés, Bob Marley est rapatrié vers la Jamaïque pour y vivre ses derniers instants.

C’est au cours d’une escale à Miami que Bob Marley meurt le 11 mai 1981. Il avait trente-six ans. Il est enterré le 21 mai dans son village natal de Nine Miles, paroisse de Saint Ann, Jamaïque. Ses funérailles nationales à Kingston et son rapatriement à Nine Miles où il repose aujourd’hui réunissent des centaines de milliers de personnes.

Au cours de sa carrière, Bob Marley devient le plus grand musicien de reggae à travers le monde et une icône du mouvement rastafari. Il est également considéré comme un symbole mondial de la culture et de l’identité jamaïcaine, tout en plaidant également pour le panafricanisme et le tiers monde. Bob Marley figure également parmi les artistes musicaux les plus vendus de tous les temps, tandis que son style a influencé des artistes de différents genres.

La Jamaïque l’a honoré à titre posthume peu de temps après sa mort, puisqu’il a été nommé à l’ordre du Mérite jamaïcain. Il a laissé derrière lui des biens immobiliers plus de 30 millions de dollar dans des comptes bancaires. Il a eu 11 enfants et sa femme connue se prénomme Rita.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bob_Marley

Vos commentaires

  • Le 11 mai à 11:14, par levieuxsage En réponse à : 11 mai 1981 : il y a 39 ans disparaissait Bob Marley, le roi du reggae

    Merci à "lefaso.net" pour ce rappel d’un pan de l’histoire concernant Robert Nesta Marley dit Bob Marley. le monde entier se souvient encore de ce personnage atypique du monde musical. Prématurément parti tout de meme. A 36 ans au fleur de l’age. Héros mondial. Il aura marqué l’humanité par les son de sa guitare.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 11:44, par TANGA En réponse à : 11 mai 1981 : il y a 39 ans disparaissait Bob Marley, le roi du reggae

    Bob Marley, Reposes en paix.
    Tu auras réveillé beaucoup de consciences de par le monde.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 11:45, par Kobyagda En réponse à : 11 mai 1981 : il y a 39 ans disparaissait Bob Marley, le roi du reggae

    Tu resteras à jamais le King Of Reggae
    Repose en paix
    Ombre Blanche

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 11:49, par TANGA En réponse à : 11 mai 1981 : il y a 39 ans disparaissait Bob Marley, le roi du reggae

    Bob Marley continu d’ouvrir les yeux :
    WHEN ONE DOOR IS CLOSE, MAY MORE ARE OPEN
    Quand une porte est fermée, plusieurs autres sont ouvertes !
    Alors jeunesse Africaine, la recherche de la liberté continue.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 12:17, par Lom-Lom En réponse à : 11 mai 1981 : il y a 39 ans disparaissait Bob Marley, le roi du reggae

    Une vie utile, un combat pacifique pour la promotion de la culture africaine et pour l’égalité des droits entre êtres humains ! Son style de combat était un véritable poison pour les racistes de toutes races si bien qu’on a cherché à l’éliminer physiquement ! Sa mémoire est immortelle dans le cœur de tous les hommes épris de paix de justice ! Repose en paix, combattant de la liberté "Freedom Fighter" ! Tes héritiers de toutes les nations du monde continueront le combat jusqu’à la victoire finale !

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 14:07, par Sidnoma En réponse à : 11 mai 1981 : il y a 39 ans disparaissait Bob Marley, le roi du reggae

    Merci, Lefaso.net !
    Bob Marley est mort dans le combat pour la liberté de l’Afrique.
    Il a échappé à une première tentative d’assassinat, mais hélas, la mafia a fini par l’avoir...
    IL fallait s’y attendre puisqu’aucun pays africain n’a condamné la tentative d’assassinat de décembre 1976. Quel dommage !...
    Repose en paix, Grand Combattant !

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 15:15, par Omar Dao En réponse à : 11 mai 1981 : il y a 39 ans disparaissait Bob Marley, le roi du reggae

    Mes cinq chansons préférées de Bob Marley :
    1. Redemption song
    2. Africa unite
    3. Get up, stand up
    4. No woman, no cry
    5. One love

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 18:45, par Irab En réponse à : 11 mai 1981 : il y a 39 ans disparaissait Bob Marley, le roi du reggae

    Des années lumières en avance sur son temps ! Altermondialiste, Ecolo, Gilet jaune, Panafricaniste,Marley a été tout ça bien avant Internet.D’une clairvoyance hors du commun. Il nous avait prevenu" Think you are heaven but you leave in hell"
    RESPECT

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 07:53, par Le Pacifiste En réponse à : 11 mai 1981 : il y a 39 ans disparaissait Bob Marley, le roi du reggae

    Merci et félicitation à "lefaso.net" pour ce très bon et bref rappel qui nous permet de capter en un tour de lecture un pan de la vie de Robert Nesta Marley dit Bob Marley, l’Africain, un grand musicien de tous les temps comme le grand Mike Jackson.
    Merci encore lefaso.net"vous faites un travail remarquable et il faut qu’on le reconnaisse. C’est pourquoi, je dis souvent que le lecteur imagine-t-il un peu comment les journalistes travaillent pour que très tôt le matin ou de façon instantanée, lui il puisse avoir l’information ?Cet article à été publié par exemple à 21 h 40 au moment où les gens sont en train de causer en famille en attendant l’heure d’aller se coucher

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai à 08:26, par la lumière En réponse à : 11 mai 1981 : il y a 39 ans disparaissait Bob Marley, le roi du reggae

    Bonjour à tous les bramogo du Guetto. Tous les grands hommes meurent le plus souvent à la fleur de l’âge. On peut citer JESUS CHRIST, THOMAS SANKARA, BOB MARLEY et j’en passe. Mais l’un d’entre eux a vaincu la mort. Il s’agit de Jésus. .La lutte que BOB a engagée est toujours d’actualité. AFRICA UNIT était ses vœux le plus ardent. SI l’Afrique s’unit elle va sauver toute l’humanité mais si elle continue avec ses morceaux de pays les uns plus grands que les autres, les autres plus pauvres que les autres, certains plus assujettis à leur maître COLON que les autres nous allons tous mourir comme des cochons je voulais dire moutons. Des maladies sont créées pour décimer les noirs d’Afrique et prendre leur continent mais nous sommes toujours aveuglés par nos propres intérêts au lieu de penser continent. On finance le terrorisme pour mettre au pas les pays récalcitrants et on nous fait tuer les leaders qui veulent sauver l’Afrique. AFRICAIN s’il vous plaît réveillez-vous. Je dis bien réveillez-vous car le temps qui nous reste est moins que le temps passé.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Diversité des expressions culturelles : Le Burkina restitue son 3e rapport périodique quadriennal
Promotion des biens et services culturels : Le ministère de la Culture veut pousser les acteurs à l’excellence hors du Burkina
Recette du week-end : Le Benga ou le haricot
« Ma parcelle ou la mort » : Le tout dernier long métrage du réalisateur Sidnaba Zida
Musique : La consécration pour l’artiste Ode avec son premier album ‘’Tilgré’’
Sotigui Awards : La 5e édition se penche sur la contribution des femmes cinéastes à la culture de la paix
Musique : « Laafi » ou la paix, le 3e album du groupe Wendaabo
D. Mireille Baguian, promotrice d’Ellieme Glow : « Le maquillage doit servir à ajouter une touche et non à transformer en une autre personne »
Recette du week-end : Le dèguè
Cinéma : Alizeta Guiré, l’espoir du septième art burkinabè
Gastronomie et divertissement : La 7e édition de la soirée des « MADIGO » aura lieu le 18 décembre 2020
Recette du week-end : Gâteau au Bissap
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés