Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens qui doutent d’eux-mêmes n’ont qu’un vide au centre d’eux-mêmes.» John Maxwell Coetzee

Culture : L’humoriste « lajaguar » devient « le vagabond de l’assainissement »

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • mardi 31 mars 2020 à 15h00min
Culture : L’humoriste « lajaguar »  devient « le vagabond de l’assainissement »

A l’état civil, c’est Wendyam Severin Yameogo. Mais, sur la scène, il se fait appeler « lajaguar ». Humoriste de son État, depuis un moment, il se bat pour sensibiliser les Burkinabè sur la nécessité de la propriété. Dans un entretien qu’il nous a accordé le lundi, 30 mars 2020, il nous donne son opinion sur le covid-19. Il nous parle également de son projet « un spectacle, une ville propre ». Interview de celui qui se fait appeler, le vagabond de l’assainissement.

Lefaso.net : comment se porte Lajaguar en ce temps de covoid-19 ?
« »
Lajaguar : je vais très bien grâce à Dieu. Je suis les consignes édictées par les autorités sanitaires afin d’éviter le covid-19

Covid-19, parlons-en ! Quel est son impact sur ton activité professionnelle ?

Le covid-19 a un impact très négatif sur nos activités. En tant qu’artiste, nous voyons que sans publique, il y n’a pas de scène. Pire encore, on a interdit les regroupements. Donc, c’est plus compliqué pour nous.

Vous êtes au chômage technique. Que faites-vous de vos congés forcés ?

Je mène des sensibilisations sur le L’assainissement, l’hygiène, et sur les consignes à suivre concernant le covid-19, accompagnés de don de laves mains.

Vous aviez un projet, un spectacle une ville propre, expliquez-nous cette initiative

C’est un projet qui consiste à faire des prestations à tous les niveaux de la société. Au cours de ces manifestations, nous profitons sensibiliser sur l’assainissement, l’hygiène. Nous encourageons également les jeunes à l’esprit d’entreprenariat. C’est une initiative que j’ai murie pendant 3 ans. C’est une activité financée sur fonds propre grâce à mes droits d’auteur. Ce sont donc mes deux ans de cotisations.

L’artiste entrain de remettre un dispositif de lave main au directeur général du BBDA

Pourquoi avez-vous décidé d’initier un tel projet. Vous avez certainement des motivations.

Le projet est venu suite à un constat. Nous rêvons moins, nous ne prenons pas de risque. Je veux donc amener la Jeunesse à réfléchir autrement. Ils ne doivent pas tout attendre de l’État. Ils ne doivent pas compter sur leurs diplômes seulement et négliger certains boulots. Nous sensibilisons les populations à plus de propreté.

Concrètement sur le terrain, qu’avez-vous fait ?

Nous avons fait des dons de poubelles et de laves mains. Quinze universités sur 100, 40 pharmacies de la ville de ouaga sur 192 ont reçu des poubelles. 12 centres de santé et de promotion sociale ont reçu des laves mains. Le projet a été lancé en fin décembre 2019. C’est parti pour 10 ans, jusqu’en 2030.

Avez-vous un mot à l’endroit des autorités politiques !

Je les invité à accompagner les initiatives innovantes. Nous avons des brigades vertes. Cela crée des emplois. Nous sommes également en train de travailler pour l’installation d’une usine de recyclage. Nous allons mettre l’accent sur le développement de l’agriculture digitale.

Propos recueillis en ligne par Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Culture : ‘‘Statut’’ ou ‘‘statue’’ de l’artiste au Burkina Faso ?
Reprise des grandes funérailles bôbô : Bientôt le bout du tunnel pour les chefs coutumiers
11 mai 1981 : il y a 39 ans disparaissait Bob Marley, le roi du reggae
Culture : « Les gens qui veulent m’épouser me disent d’arrêter la musique », dixit Kady Wendpouiré, artiste musicienne
Lutte contre le Covid-19 : Des acteurs culturels initient Covid’live, des concerts live en ligne, sans public
Lutte contre le Covid-19 : Le Collectif Plumes résilientes apporte sa contribution
Musique : Watt Millo, l’operateur géophysicien qui s’essaie avec brio à la musique
COVID-19 : Quel (s) modèle (s) de relance pour le secteur des Arts et de la culture au Burkina Faso ?
La presse et le cinéma burkinabé en deuil : Clément Tapsoba n’est plus
Culture : L’artiste Bass Mandelson officiellement installé comme représentant de la communauté dioula en France
Grand prix de poésie Thomas Sankara 2020 : Tristell Mouanda Moussoki du Congo sacré lauréat
JAZZ A OUAGA : l’édition 2020 du festival est annulée
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés