Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «De toutes les sciences humaines, la science de l’homme еst lа рlus dignе dе l’hοmmе.» Nicolas de Malebranche

Kaya : L’ambassadeur de France fait le constat de la réponse humanitaire apportée aux personnes déplacées

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • mercredi 4 mars 2020 à 22h59min
Kaya : L’ambassadeur de France fait le constat de la réponse humanitaire apportée aux personnes déplacées

L’ambassadeur de la France au Burkina, Luc Hallade, a effectué une visite, le mercredi 4 mars 2020 à Kaya, dans la région du Centre-Nord. Aux côtés de la ministre en charge de l’Action humanitaire, Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marchal, le diplomate a pu toucher du doigt les réalités en matière de réponse humanitaire en faveur des personnes déplacées internes.

Les attaques récurrentes au Burkina Faso ont entraîné des déplacements massifs de populations dans plusieurs régions du pays. Selon les données ministère en charge des questions humanitaires, on dénombrait 779 741 personnes déplacées internes au Burkina, à la date du 29 février 2020. Le Centre-Nord est la région la plus touchée, avec 49,4% du nombre total des déplacés. La commune de Kaya, chef-lieu de la région, accueille plus de 80 000 déplacés.

Cette situation nécessite une réponse efficace, d’où le lancement, le 28 février 2020, d’un plan de réponse humanitaire par le gouvernement burkinabè. Ainsi, plusieurs partenaires ont décidé d’accompagner le pays. C’est le cas de la France qui a apporté un appui de deux millions de dollars pour venir en aide aux personnes déplacées internes.

En vue de toucher du doigt les réalités du terrain, l’ambassadeur de la France au Burkina, Luc Hallade, a effectué une visite à Kaya, le mercredi 4 mars 2020. Accompagné de la ministre en charge de l’Action humanitaire, Hélène Marie Laurence Ilboudo, ainsi que des autorités régionales, le diplomate s’est rendu au Centre hospitalier régional de Kaya, puis à l’école Kouimkuili, avant de se retrouver à la Place de la nation pour constater de visu l’assistance donnée aux personnes déplacées.

« Nous retenons de cette visite que malgré les moyens insuffisants face au défi, le gouvernement burkinabè s’est mobilisé pour répondre au mieux aux besoins humanitaires », a-t-il déclaré. Et d’ajouter que « la preuve est que l’école Kouimkuili que nous avons visitée accueille un nombre important d’élèves déplacés. Et dans le domaine de la santé, les agents des formations sanitaires fermés ont été redéployés pour mieux répondre aux besoins sanitaires des communautés ».

Face aux énormes besoins, la France, à travers l’Agence française de développement (AFD), dispose d’une enveloppe de 3 millions d’euros pour appuyer les ONG humanitaires et le gouvernement du Burkina Faso, dans la prise en charge des déplacés.

Cet appui réjouit la ministre de l’Action humanitaire. « L’action de la France nous va droit au cœur car la prise en charge des déplacés demeure une préoccupation pour le chef de l’Etat et son gouvernement qui ont lancé, le 28 février dernier, un plan de réponse humanitaire avec un besoin de financement de 312 millions de dollars américains », a déclaré Hélène Marie Laurence Ilboudo. Occasion pour la ministre de lancer un appel à d’autres bailleurs de fonds pour des actions cordonnées, au regard de la situation sécuritaire qui se dégrade de jour en jour.

Cette visite a pris fin à la Place de la nation où la délégation a visité les stands de distribution de vivres du Programme alimentaire mondial (PAM).

Tibgouda Samuel SAWADOGO
Collaborateur Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Covid-19 au Burkina : L’Union européenne annonce des mesures d’appui spécifiques
Coronavirus : António Guterres ajourne sa visite au Burkina Faso
L’Afrique et l’Union européenne : un partenariat pour l’avenir
Crise humanitaire à Idlib et en Syrie : « La communauté internationale ne doit pas rester indifférente », Asim Arar, ambassadeur de Turquie au Burkina
Kaya : L’ambassadeur de France fait le constat de la réponse humanitaire apportée aux personnes déplacées
Tribune : 2020, une année clé pour les relations entre l’Europe et l’Afrique
Coopération : Les anciens de la JICA-Burkina Faso satisfaits de la relation avec le Japon
G5 Sahel : Le président Roch Kaboré passe la main à son homologue de la Mauritanie
Crise humanitaire au Burkina Faso : l’Union européenne apporte une enveloppe de 11.45 millions d’euros
Présidence en exercice du G5 Sahel : Roch Kaboré passe la main après une année d’engagement soutenu
Situation sécuritaire en Afrique : Les propositions du Réseau libéral africain
Pourquoi des policiers en ambassade ? : Alpha BARRY s’explique
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés