Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’art de plaire consiste simplement en deux choses : ne point parler dе sοi аux аutrеs еt lеur раrlеr tοujοurs d’еux-mêmеs.» Edmond et Jules de Goncourt

Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • mercredi 12 février 2020 à 22h20min
Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

Les responsables du Syndicat autonome des agents du Ministère des affaires étrangères (SAMAE) ont animé ce mercredi 12 février 2020 une conférence de presse. Ils ont dénoncé la mauvaise gestion du département de la diplomatie par le Ministre actuel et surtout la mise à la disposition du Ministère de 30 policiers pour être affectés dans les représentations diplomatiques et consulaires.

Le SAMAE est très remonté contre le Ministre des affaires étrangères, de la coopération et des Burkinabè de l’extérieur. Les responsables et membres du syndicat l’ont fait savoir ce mercredi 12 février 2020 au cours d’une rencontre avec les Hommes de médias.

La raison de ce mécontentement : les agents estiment qu’il y a beaucoup de manquements dans la gestion du département par le Ministre Alpha Barry. « Leur mode de gestion est une expression du manque de considération vis-à-vis du travail des diplomates et une volonté inavouée de spolier le milieu diplomatique en expropriant les diplomates de leurs prérogatives au profit d’autres acteurs acquis à leurs causes », s’est insurgé Bruno Kambiré, secrétaire général du SAMAE.

Les conférenciers ont voulu pour preuve, la mise à la disposition du département de la diplomatie de 30 agents de police destinés à la sécurisation des locaux des représentations diplomatiques et consulaires du Burkina Faso. « Il s’agit là d’une manœuvre visant à affecter dans nos ambassades et consulats généraux des agents dont la présence ne répond à aucune nécessité, encore moins aux termes du décret portant Organisation type des missions diplomatiques et consulaires et des conventions de Vienne de 1961 et 1963 sur les relations diplomatiques », s’est défendu le conférencier.

Pour Bruno Kambiré et ses camarades, les différentes conventions confient à l’Etat accréditaire la responsabilité de sécuriser les représentations diplomatiques sur son sol. Les conférenciers se sont alors souciés de l’avenir des relations du Burkina Faso avec les autres pays. « Alors, toute affectation d’agents de police burkinabè à cette tâche pourrait être considérée comme une remise en cause de la compétence et de la capacité de cet Etat à sécuriser nos enclaves diplomatiques. Toute chose qui pourrait ternir la qualité des relations que nous entretenons avec ces pays amis », se sont inquiétés les conférenciers. Surtout que, selon leurs sources, ils seront au total 100 policiers qui seront affectés dans les ambassades et consulats généraux.

« Dans un contexte sécuritaire où le besoin d’une couverture sécuritaire du territoire national ne fait l’objet d’aucun doute, comment raisonnablement comprendre que le Gouvernement s’inscrive dans une telle démarche dans le même temps où il fait appel à des volontaires pour venir en aide aux Forces de défense et de sécurité durement éprouvées ? », s’est interrogé Bruno Kambiré.

Au regard de la situation, les conférenciers ont appelé le gouvernement à rappelé les policiers et personnel non essentiel affectés dans les missions diplomatiques et consulaires et à « tenir sans délai des états généraux de la diplomatie burkinabè ». Faute de quoi, ils seront obligés de recourir à des méthodes un peu plus fortes. Pour cela, ils ont appelé leurs militants à se tenir prêts pour les prochains mots d’ordre du SAMAE.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 13 février à 07:14, par Boussou-Biiga En réponse à : Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

    Vivement qu’un patriote ranime la révolution dans mon pays. Que de gaspillage de nos maigres ressources ? Je suis déçu de la gouvernance des politiciens. Nous manquons de route, de soins appropriés, de formations scolaires et académiques, de tout. Et lorsqu’on observe avec quel légèreté on gère les ressources de ce pays, on ne peut placer son espoir que dans un régime d’exception honnête et ambitieux. Waiting....

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 08:31, par COUSIN DU VILAIN En réponse à : Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

    Bonjour, effectivement moi je voyage beaucoup et j’ai des oreilles très attentionnés. Une fois de passage à Abidjan, j’ai vu une voiture de police c’est écrit "POLICE DIPLOMATIQUE". Alors j’avais un policier à mes côtés que j’ai posé la question à savoir le rôle que joue cette police. Il m’a répondu qu’elle veille sur la protection des diplomates étrangers sur le sol ivoirien. Alors quand il y a des évènements dans les représentations diplomatiques et consulaires, nous constatons plusieurs unités de police ivoirienne pour la sécurisation. J’ai fait l’Europe, l’Amérique et l’Asie partout ce sont les forces de sécurité des Etats d’accueil qui assurent la protection des locaux et personnes diplomatiques des Etats accrédités dans ces Etats. Les USA, France, Turquie, Russie envoient leur armée, oui je dis bien armée et non police pour sécuriser leurs représentations diplomatiques et consulaires en cas de débordement. Ce que personnellement je ne vais pas souhaiter pour nos diplomates. En réalité comment un corps peut oser prendre l’administration en otage si et seulement si le pouvoir ne les nomme pas dans les ambassades et consulats ? Il fallait passer les tests de recrutement des agents du ministère des affaires étrangères. depuis quand on nomme un civil DP, DR de police ? Depuis quand on nomme un autre corps iDP ou DR de la santé, enseignement ou percepteur j’en passe. Ce que nous nous ne savons pas c’est que les ambassades et consulats généraux pour ces agents du ministère des affaires étrangères ne sont autres que leurs directions provinciales et régionales. Les gens parlent pour parler sinon ce sont les récompenses partisanes d’une part et d’autre part la mal gestion de notre administration par le MPP et autres. C’est pourquoi il faut faire ton travail libérale et personne ne peut vouloir te mettre hors de ton bureau.

    Répondre à ce message

    • Le 13 février à 10:36, par La cour ! En réponse à : Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

      COUSIN DU VILAIN, ne vous fier pas aux apparences . Dans toutes les enclaves diplomatiques au monde il y a bel et bien des policiers et gendarmes du pays parmis le personnel y affecté. ILS Y ASSURENT LA REMONTÉ DE L’INFORMATION, et pas la sécurité physique des locaux et du personnel de l’ambassade. COMMENT UN PAYS PEUT SE VENTER D’AVOIR UN SYSTÈME DE RENSEIGNEMENT EFFICIENT S’IL NE PEUT CAPTER LE RENSEIGNEMENT AU DELÀ DE SES FRONTIÈRES ???

      Répondre à ce message

      • Le 13 février à 12:15, par COUSIN DU VILAIN En réponse à : Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

        Bonjour ravi de vous lire et je vous dirais que le Burkina Faso est dans un état de guerre avec les terroristes qui ne font que tuer les pauvres civils et la curiosité est que ce gouvernement de mouta mouta fait appel aux volontaires pour lutter contre ces criminels et selon moi c’est parce que nous n’avons pas suffisamment les hommes des FDS assez voilà pourquoi ils veulent faire recours vers la jeunesse. Mais à ma grande surprise ils nomment ces braves hommes de terrains hors le pays. Croyez vous que ces hommes peuvent nous fournir des renseignements sur les Etats dont nous avons des représentations diplomatiques et consulaires ? Si oui sachons que nous ne devrons pas ouvrir nos représentations diplomatiques et consulaires dans ces Etats, parce que nous nous disions que les Etats qui lient les liens diplomatiques et consulaires sont des Etats frères et amis et non ennemis .

        Répondre à ce message

  • Le 13 février à 08:42, par KARIM En réponse à : Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

    AAhhhh Encore des milliards seront bientôt en divagation car pour le douanier on a eu 88 millions de francs cfa pour son affectation et les 100 policiers on en aura combien de francs !!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 08:48, par Béonéré En réponse à : Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

    Dans le contexte sécuritaire actuel du Burkina, il est évident que la police est plus utile au Burkina ici que dans des ambassades à l’extérieur. Le manque d’effectif commande que ces genres de décisions ne sont pas prises à la légère. Cependant, dans les faits, le Burkina Faso a le droit d’affecter des forces de sécurités burkinabé pour sécuriser ses ambassades, rien ne l’interdit. Si tel était le cas, nous devons mettre hors du Burkina les militaires et policiers occidentaux (France, USA...) qui pilulent dans les ambassades ici, au nom de ces mêmes conventions que vous avez évoquées.
    A mon humble avis, il faut donner des arguments crédibles pour permettre à la population de mieux vous comprendre et soutenir la démarche. Le Burkina Faso a plus que besoin de toutes ses forces armées militaires et paramilitaires pour se défendre contre le terrorisme. Ce n’est donc pas le moment de créer une hémorragie pour la protection de quelques personnes qui ne sont pas aussi menacée que ça.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 10:52, par Zig Zag Tout Droit En réponse à : Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

    Nous n’avons vraiment pas par les temps qui courent besoin de diminuer nos FDS en envoyant certains de leurs effectifs dans des representations diplomatiques qui n’en ont point besoin. Nous avons besoin de tous nos effectifs ici, point final. Vraiment, ce n’est pas le moment.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 11:04, par Gueswendbala En réponse à : Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

    Il faut quelque chose de tres intelligent pour sauver ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 11:17, par Grand Nord En réponse à : Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

    Soyez sincères dans vos propos,on a pas besoin des policiers dans nos représentations diplomatiques et consulaires.ceux qui disent que la convention de Vienne autorise qu’ils soient affecté dans les représentations diplomatiques se trompent.c’est quel article de la convention qui dit ?. c’est seule les militaires qui peuvent être affecté dans les missions diplomatiques dans le cadre de la coopération militaire.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 11:30, par kbh En réponse à : Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

    Je partage l’analyse de KARIM. 
    la présence de nos policiers dans nos représentations diplomatiques, ce n’est pas seulement pour la sécurité physique du personnel ils rendent d’autres services comme le renseignement.
    renseignez-vous bien, ces policiers affectés dans nos représentations diplomatiques sont-ils les tous premiers ???
    est-ce la première fois que des policiers sont affectés dans nos représentations diplomatiques ?
    Nous avons le droit de critiquer tout ce que le gouvernement fait mais nous gagnerons aussi à bien nous renseigner avant certaines analyses.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 12:00, par kirikou En réponse à : Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

    On a plus besoin de policiers au Burkina Faso que dans nos ambassades et consulats. Le drame dans notre pays c’est que de nombreux corps de métier voient dans les affectations en ambassade des récompenses.
    Vraiment triste !!

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 12:53, par sm En réponse à : Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

    Souvenez vous du malheureux évènement de l’attaque du 2 mars 2018 contre l’ambassade de France à Ouagadougou. RFI nous apprenait que les assaillants avaient été abattu par des " … des gendarmes et militaires FRANCAIS". Alors chers diplomates, vous ne vous rendez pas compte que ces militaires étaient positionnés au Burkina pour protéger leur ambassade ? Ayez le minimum de cultures sinon vous ne faites pas l’honneur du Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 13:23, par périmpé En réponse à : Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

    Envoyé 100 policiers à l’étranger ? Ah...Oui ! pour souvenir, les frais d’installation d’un seul douanier ont coûté à 88.000.000 FCFA au budget de l’État ( nos deniers publics en temps de guerre) chose officielle au-delà nul ne saurait imaginer le trésor détourné. Bref ! Mathématiquement pour nos 100 policiers il nous faut donc prévoir une somme de 8.800.000.000 de manière officielle pour répondre au besoin.
    Pendant que des millions d’hommes, de femmes et d’ enfants meurent presque chaque jour sous l’épée des bandits radicalisés, prétendument terroriste ou djihadistes.
    pendant que des milliers de camps sans approvisionnement digne se créent chaque jour sur les quatre coins du territoire pour accueillir des millions de déplacés, à la seule excuse : le manque de personnel de la couverture sécuritaire ( policiers) et de moyens matériels et financiers ( armement et argents) .
    Pendant qu’il n’y a plus de données statistiques claires sur nos frères et sœurs, pères et mères morts, blessés, déplacés internes et externes.
    Pendant que de ce manque de personnel policier et matériel sécuritaire, on décide d’enrôler des jeunes sans formation sécuritaire aucune, des jeunes engagés, munis de courage, de volonté et de dynamisme déterminé juste pour la seule vocation, voir leur mère patrie , un jour, en paix, sécurisée et stable dans toutes les dimensions de sa souveraineté.
    Pendant que l’opinion publique pointe du doigt la diplomatie comme un lieu de gabegie des dénies publiques et qu’il faille rationaliser le budget des Missions diplomatiques et postes consulaires en diminuant dans tous les paramètres possibles,le nombre de nos quelques diplomates déjà en poste et même en déchargeant l’État de certaines obligations liées aux personnes en charge des diplomates c-à-d enfants (pas plus de deux ) et pas de fille de ménage. Moment où la conscience de chaque diplomate tend à accepter les malheurs du temps tout en espérant voir sa mère patrie au sommet des défis qui lui sont lancés en attendant la bonne fortune de cette génération.
    Afin que la nation toute entière, sous l’appel de l’autorité pusse panser la mère patrie de son hémorragie interne donc sécuritaire.
    Voyons ce que le autorité, à l’issue de la confiance que son peuple lui aurait réservé, saurait été à l’endroit de ses bienfaiteurs, un abuseur distrait d’intégrité ; car au moment des malheurs du peuple, elle choisit de se faire escorte peut-être en gentleman à l’étranger de chez elle sur les rues pavées d’Asie, d’Europe et d’Amérique, quelle désolation !
    A mon avis la population entière pour sa sécurité et sa dignité se devrait une catégorique fermeté sur ce sujet, et exiger un rapport clair sur les états de notre diplomatie ; mais attendons-voir jusqu’où nous mène cette affaire d’amateurisme et de dilatoire !

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 14:06, par mninda En réponse à : Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

    Vraiment c’est très énervant, certains actes de ce gouvernement . Je me demande, si nos chères autorités réfléchissent mûrement un tant soit peu, avant de prendre certaines décisions.
    Comment, par ces temps qui courent ,où on fait appel en effet à des volontaires pour contribuer à la protection et la sécurisation de la Nation ,le gouvernement trouve le moyen d’affecter des centaines de policiers dans les ambassades comme si cette question de défense du territoire national n’était plus une priorité ? En quoi, ces policiers peuvent être plus utiles dans les ambassades que sur le territoire national en cette période très sensible où se joue l’avenir même du pays ? AH BA ,vous aussi !
    A mon avis, la raison de cette initiative est limpide ,et très simple à comprendre . Certains bonzes du pays veulent tout simplement par ce biais éloigner leurs parents et protégés du danger de la lutte contre le terrorisme . N’est -ce pas les mêmes critiques évoquées à l’endroit du même gouvernement avec sa tendance à affecter des officiers militaires dans les ambassades ,alors que ceux-ci devraient être là au pays pour conduire les troupes aux batailles sur le terrain ?
    Donc dans ce pays ,plus on critique ce gouvernement ,plus il semble s’en foutre éperdument et fait express pour énerver davantage quoi . AIOUA continuez seulement .
    Par ailleurs ,tout décideur doit savoir juger de l’opportunité de poser certains actes .Quand même un peu de bon sens vous aussi chers membres du gouvernement .

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 15:33, par koh En réponse à : Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

    il faut féliciter ce gouvernement car il a vraiment et réellement libérer la parole. Au temps de "si fais on te fait" qui pouvait critiquer et se permettre dire ce qu’il veut.
    LE VRAI PROBLEME DU BF EST QUE TOUT LE MONDE EST SPECIALISTE DE TOUT

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 15:38, par Bao-yam En réponse à : Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

    S’ il y a autres choses à reprocher au Ministre, d’accord, mais affecter des policiers dans des ambassades est tout à fait légitime. Les services du pays d’accueil ne sont même pas censé entrer dans une ambassade car c’est un lieu souverain. Quant à cette histoire d’insécurité, il y a des milliers d’autres burkinabè prêts à se faire recruter.

    Le problème est que les syndicats sont devenus corporatistes et ne défendent que des intérêts égoïstes de leurs membres. Ils se mêlent de revendications qui parfois ne relèvent ni de l’intérêt public, ni des conditions de travail dont un syndicat peut se préoccuper. Ils veulent se substituer au pouvoir d’État.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 15:53, par Sorbonne En réponse à : Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

    Ne faites pas d’amalgame ceux qui disent que les gendarmes français ont défendu leurs compatriotes lors des événements malheureux du 2 mars. Il ne faut pas se comparer à ces grandes puissances qui ont les moyens et peuvent se permettre certaines choses. Savez vous que la France nourrit ses militaires dans le sahel régulièrement avec des vols aériens depuis leur pays ? Est ce que le Burkina peut se permettre cela avec ses troupes même au nord à côté ? Nous devons gérer nos représentations diplomatiques en fonction de nos moyens. Ar ailleurs je pense que si l’information du SAMAE est vraie celà ne fait que radicaliser les positions des différents syndicats qui se diront que les policiers gagnent gain de cause parce que ils sont tout temps dans les médias pour revendiquer donc # nous aussi il faut qu’on durcisse le ton. # j’ai encore en mémoire les travailleurs du ministère de la culture qui demandait des affectations dans les missions diplomatiques sans succès. En conclusion je pense que certaines décisions ne sont pas bien réfléchies en haut lieu et ça crée des frustrations.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 15:57, par Mohammed abdel kader En réponse à : Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

    plusieurs missions diplomatiques ont en leur sein des policiers, des militaires qui ont pour titre attaché militaire. Ils ont plusieurs fonctions dont la sécurité des diplomates en liaison avec les services du pays hôte, les renseignements, le partenariat et accords militaires etaussi le suivi des commandes des armements entre autre. Pour plus d’efficience, ces postes d’attaché militaires ne sont pas nécessaires dans tous les pays. Cela devrait se faire au cas par cas.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 16:10, par Alls En réponse à : Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

    Je voudrais juste rectifier certaines affirmations des internautes.
    Internaute "LA COUR", je ne suis pas d’accord avec vous quand vous dites que dans toutes les enclaves diplomatiques du monde il y’a des policiers et gendarmes parmi le personnel affecté. Nous avons plein de nos ambassades et postes consulaires à l’étranger où il n’y a pas de FDS ; c’est valable également pour les ambassades accréditées au Burkina Faso.
    Toutefois, lorsque des FDS sont affectées à l’étranger pour des besoins de renseignements, pour des questions de discrétion ils sont plutôt envoyés dans d’autres structures dont je tairai les exemples. Autrement, si l’on les envoie dans les représentations diplomatiques et postes consulaires pour le renseignement, ils seront moins efficaces en la matière, c’est pour cela, le cas échéant, c’est le volet coopération qui prime.
    Cela me permet de rebondir sur l’intervention de l’internaute "Béonéré" qui souligne la présence de militaires français et américains dans leurs représentations diplomatiques. Il convient de réitérer que cela s’inscrit dans le cadre de la coopération militaire, et il y’a une certaine réciprocité à ce niveau.
    Je crois avoir été utile à certains égards.
    Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 16:15, par périmpé En réponse à : Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

    SM,, alors pouvez nous dire si ces gendarmes français sont au Burkina sous la coupe de la coopération militaire ou sécuritaire ? Aussi sont-ils affectés à la base militaire française ou en Ambassade de France ? Encore dites-vous que l’actualité sécuritaire burkinabè se mesure-t-elle à celle de la France ? puisque il est bon de se cultiver afin d’honorer, enseignez nous le budget français alloué à la diplomatie par rapport à celui burkinabè. peut-être que çà pourra vous aider à mieux pousser le débat, qui sait !

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 19:23, par La chimère En réponse à : Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

    Je demande au syndicat de ne pas utiliser la situation nationales pour défendre des ambitions inavouées. C’est tout simplement malsain. Une ambassade a besoin d’agent comptable, de DAF, de DCEMEF, de policiers, de gendarmes, d’agents de liaison, de secrétaires, de chauffeurs,... Au même titre que tout administration normal. Est-ce que ce sont des diplomates qui doivent assurer tous ces postes ? Un employé doit-il dicter sa gestion à l’employeur ? Celui qui sait que l’affectation d’un policier à une représentation diplomatique ne lui convient pas qu’il démissionne et nous colle la paix. Blaise avait vraiment eu raison en son temps. La lutte contre le terrorisme repose également sur le renseignement. Et le renseignement c’est pas seulement à l’intérieur du pays. Un policier au renseignement au mali n’est-ce pas une bonne chose ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 19:43, par Manel En réponse à : Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

    Bonjour
    Vraiment un pays où tout le monde est spécialisé dans tout !
    Au temps de Koffi Kouadio Blaise il y a bien eu des fds dans nos ambassades.
    Un syndicat honnête défend ses militants et je ne vois pas en quoi un policier prend la place d’un diplomate, il faut être simplement honnête.
    Mais depuis quelques temps les syndicats sont pires que ceux qu’ils dénoncent.
    Et puis soyons sérieux, le Burkina peut il envoyer des policiers dans des ambassades sans l’autorisation des pays d’accueil ?
    A force de dénoncer on devient ridicule, heureusement que le président Rock est réfléchi sinon demandez à vos prédécesseurs ce qui leur est arrivé quand ils sont allés en grève

    Répondre à ce message

  • Le 15 février à 12:48, par jeunedame seret En réponse à : Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

    Et si on y envoyait des volontaires ? En tout cas, moi je suis partante. Et le débat sera calmé. Monsieur le ministre, essayez et vous verrez.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février à 17:07, par sidi En réponse à : Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers

    Il faut sécuriser le Burkina Faso avec nos maigres ressources avant de vouloir sécuriser nos ambassades qui sont sécurisé par les pays d’accueil.il faut fondre la police dans la gendarmerie et leur donner des armes pour aller combattre le terrorisme sur notre territoire.De toutes les façons vous avez beaucoup d’ambassades qui ont des arriérés de salaires ou des retards de salaires chaque fin de mois.De ce qui nous revient malgré la réduction du personnel dans les ambassades l’Etat a toujours ces problèmes.A quoi ça rime de faire partir des policiers en ambassade si vous avez des problèmes financiers ?Vraiment c’est à ne rien comprendre.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation sécuritaire en Afrique : Les propositions du Réseau libéral africain
Pourquoi des policiers en ambassade ? : Alpha BARRY s’explique
Situation sécuritaire : Les libéraux d’Afrique solidaires du peuple burkinabè
Programme alimentaire mondial (PAM) : La Russie offre des vivres et de l’huile pour assister 45 000 personnes déplacées
Réseau Libéral Africain : Me Gilbert Noël Ouédraogo du Burkina nouveau président
Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers
Situation en Libye et au Sahel : Roch Kaboré appelle l’Union africaine à plus d’action
Bobo-Dioulasso : Le Projet ProCIV dote le Centre agricole polyvalent de Matourkou, d’une unité de transformation agro-alimentaire
Hydrocarbures et environnement : Des ministres de la CEDEAO réunis à Ouagadougou pour plus d’harmonisation
Coopération : « Les Africains doivent résoudre leurs propres problèmes », Habib El Malki, président de la Chambre des représentants du Maroc
Transports dans les pays enclavés : Des experts de l’Afrique de l’Ouest et du Centre peaufinent leurs textes à Ouagadougou
Promotion de l’entrepreneuriat des jeunes : Les Emirats arabes unis accordent un prêt de 6 milliards au Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés