Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’art de plaire consiste simplement en deux choses : ne point parler dе sοi аux аutrеs еt lеur раrlеr tοujοurs d’еux-mêmеs.» Edmond et Jules de Goncourt

Promotion de l’entrepreneuriat des jeunes : Les Emirats arabes unis accordent un prêt de 6 milliards au Burkina

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • mercredi 5 février 2020 à 11h30min
Promotion de l’entrepreneuriat des jeunes : Les Emirats arabes unis accordent un prêt de 6 milliards au Burkina

Ce 4 février 2020 à Ouagadougou, le ministre en charge de la Jeunesse, Salifo Tiemtoré, et le président du conseil d’administration du Fonds Khalifa des Emirats arabes unis, Hussein Al Nowais, ont procédé à la signature du document-cadre du Programme des micros, petites et moyennes entreprises au Burkina Faso. Ce prêt de 6 milliards octroyé au Burkina a pour but d’appuyer des jeunes âgés de 18 à 45 ans à mettre en place des entreprises. La somme permettra ainsi à terme de financer 7 307 projets et de créer 20 573 emplois, avec une couverture géographique des treize régions du pays.

6 milliards de F CFA, c’est le montant du prêt accordé par le Fonds Khalifa des Emirats arabes unis au Burkina Faso pour promouvoir les petites et moyennes entreprises des jeunes, en vue de favoriser la création d’emplois. L’engagement des Emirats arabes unis d’accompagner le Burkina pour booster le secteur de l’entrepreneuriat s’est matérialisé par la signature du document-cadre du Programme de développement des micros, petites et moyennes entreprises.

Cet accord de financement du programme vise à promouvoir les petites et moyennes entreprises des jeunes. L’objectif de ce programme est de financer 7 307 projets et de créer 20 573 emplois, avec une couverture géographique des treize régions du Burkina Faso. Les financements du programme sont destinés à 50% aux jeunes garçons et 50% aux jeunes femmes. « Je suis à Ouagadougou sur instruction de l’altesse royale, suite à la visite du président du Faso, pour signer cet accord avec le ministère en charge de la Jeunesse. Cette somme va donc aller dans des projets dédiés à la jeunesse et aux femmes pour la création d’emplois », a déclaré Hussein Al Nowais, président du conseil d’administration du Fonds Khalifa.

Hussein Al Nowais, président du conseil d’administration du fonds Khalifa

En effet, ce prêt permettra d’octroyer des crédits à de jeunes promoteurs de micro, petites et moyennes entreprises.

Ainsi, pendant cinq ans, le programme aidera des jeunes dont l’âgés est compris entre 18 à 45 ans à créer des entreprises et à renforcer leurs entreprises dans les zones urbaines et rurales. « Nous venons de contracter un prêt avec le Fonds Khalifa pour implémenter des projets de développement en faveur des jeunes », s’est réjoui le ministre de la Jeunesse et de la Promotion de l’entrepreneuriat des jeunes, Salifo Tiemtoré.

Le ministre de la jeunesse et de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes, Salifo Tiemtoré

Ce prêt traduit l’engagement des Emirats arabes unis à accompagner le Burkina à travers son référentiel de développement économique et social (le PNDES) qui, en son axe 2, s’est fixé pour ambition stratégique, la promotion de l’emploi décent et la promotion sociale pour les jeunes et les femmes. Il faut noter que ce prêt concessionnel, d’un montant de plus 6 milliards accordé au taux de 2%, est remboursable sur 22 ans avec un différé d’amortissement de cinq ans.
La concrétisation de ce prêt s’inscrit dans le cadre du mémorandum d’entente signée le 28 janvier 2020 à Abu Dhabi en marge de la dernière visite du président du Faso aux Emirats arabes unis.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation sécuritaire en Afrique : Les propositions du Réseau libéral africain
Pourquoi des policiers en ambassade ? : Alpha BARRY s’explique
Situation sécuritaire : Les libéraux d’Afrique solidaires du peuple burkinabè
Programme alimentaire mondial (PAM) : La Russie offre des vivres et de l’huile pour assister 45 000 personnes déplacées
Réseau Libéral Africain : Me Gilbert Noël Ouédraogo du Burkina nouveau président
Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers
Situation en Libye et au Sahel : Roch Kaboré appelle l’Union africaine à plus d’action
Bobo-Dioulasso : Le Projet ProCIV dote le Centre agricole polyvalent de Matourkou, d’une unité de transformation agro-alimentaire
Hydrocarbures et environnement : Des ministres de la CEDEAO réunis à Ouagadougou pour plus d’harmonisation
Coopération : « Les Africains doivent résoudre leurs propres problèmes », Habib El Malki, président de la Chambre des représentants du Maroc
Transports dans les pays enclavés : Des experts de l’Afrique de l’Ouest et du Centre peaufinent leurs textes à Ouagadougou
Promotion de l’entrepreneuriat des jeunes : Les Emirats arabes unis accordent un prêt de 6 milliards au Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés