Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour progresser, il ne faut pas répéter l’histoire, mais en produire une nouvelle. Il faut ajouter à l’héritage que nous ont laissé nos ancêtres.» Mahatma Gandhi

Programmation robotique : Les étudiants de l’ISGE-BF à l’école de l’Académie de création et d’éveil scientifique

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Recherches et innovations • LEFASO.NET | Par Etienne Lankoandé • dimanche 15 décembre 2019 à 21h05min
Programmation robotique : Les étudiants de l’ISGE-BF à l’école de l’Académie de création et d’éveil scientifique

L’Académie de création et d’éveil scientifique (ACES) a reçu les étudiants de première année du cycle d’ingénierie de conception de l’Institut supérieur de génie électrique du Burkina Faso (ISGE-BF), le samedi 7 décembre 2019. Ceci dans le cadre d’un partenariat développé entre les deux structures, aux fins de préparer les étudiants au métier de la conception. Ladite séance était à son terme, après une semaine de formation sur la programmation des objets connectés et la robotique.

Pendant les vacances scolaires d’août 2019, l’Académie de création et d’éveil scientifique (ACES) avait organisé un camp vacance scientifique au profit des enfants de sept à 17 ans. Au cours de cette formation dénommée « codage informatique des objets connectés et robotique », 85 enfants avaient émerveillé leurs parents pendant la cérémonie de remise des attestations de participation aux enfants. A l’origine, l’expert en cyber-sécurité, Younoussa Sanfo, promoteur de l’ACES, envisageait une familiarisation des tout-petits à l’intelligence artificielle, afin d’en faire des utilisateurs actifs et avisés, à l’instar du système éducatif des nations développées.

Par la suite, le ministre en charge de l’Education nationale, Pr Stanislas Ouaro, a rendu visite à l’Académie et avait prodigué des encouragements à l’expert Younoussa Sanfo. Il avait en outre demandé une proposition de programme pour que cet enseignement démarre dès la rentrée 2019-2020 dans les lycées scientifiques du Burkina Faso.

Le pari est en train d’être relevé avec les 32 étudiants de l’ISGE-BF, qui viennent de terminer une semaine de formation sur la programmation des objets connectés et la robotique. Une formation des formateurs, selon Younoussa Sanfo, car ces étudiants auront à former les tout-petits, au cours des prochaines séances de formation, prévues par l’Académie et ouvertes aux enfants du grand public.

Au laboratoire du promoteur de l’ACES, les 32 étudiants se sont formés en trois groupes et les pratiques scientifiques se sont mises en marche. Ce sont la programmation des objets connectés, la création d’un carrefour pour la gestion d’un feu tricolore et le montage robot qui ont été présentés à la presse, le 7 décembre.

Faouzia Zio, étudiante en première année d’ingénierie de conception

Faouzia Zio, étudiante, explique que la formation a tourné autour de la programmation de certains objets connectés à l’aide de microcontrôleurs. La programmation robotique consiste, selon elle, à programmer un robot pour qu’il exécute des tâches particulières qui lui sont communiquées. « Les feux tricolores sont des assemblages de leds que nous avons connectés » explique Faouzia.

Et c’est grâce à de petits câbles assemblés sur des platines que le circuit est monté. « Nous avons ensuite écrit un programme, grâce à un langage par le biais de logiciels que nous avons ensuite transféré au niveau des équipements montés, pour faire fonctionner le feu tricolore, comme cela se fait au niveau des grands carrefours », a-t-elle poursuivie. Pour le montage de robot, elle confie qu’ils ont eu un guide de base pour aider un peu à faire le rassemblement des pièces, mais le gros du travail s’est fait de façon intuitive.

Younoussa Sanfo, expert en Cyber-sécurité, promoteur de l’ACES

Les robots ont été connectés grâce à des liens filières qui se trouvent dans les ordinateurs. Ensuite, poursuit-elle, « nous avons entré des programmes, écrits par nous-même, que nous transférons au robot afin que cela fonctionne selon notre volonté et qu’il exécute certaines tâches ». Elle avoue être fière de bénéficier de ce programme, qui éveille l’esprit sur la technologie qui, loin d’être un mythe, est à la portée de tous.

L’expert Younoussa Sanfo déclare que le prochain module concernera l’intelligence artificielle. Il ajoute que ces cours pratiques sont intégrés dans le programme de cours normal de ces étudiants.

Alexis Nagalo, responsable pédagogique du cycle d’ingénierie de conception à l’ISGE

Selon Alexis Nagalo, responsable pédagogique du cycle ingénieur de conception de l’ISGE, c’est un programme qui a été rendu possible grâce à un partenariat avec l’ACES, pour permettre aux étudiants d’être en phase avec ce qui est fait à l’international et les préparer à la conception.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
La Qualité, Crédo de Management des Entreprises Performantes et Agréables à Vivre
Management de la gestion des conflits en entreprise
Burkina Faso : Ouverture de la 13e édition du Forum national de la recherche scientifique et de l’innovation technologique
Aspects de l’insalubrité urbaine à Ouagadougou : Constat de réalité et nécessité d’actions concrètes
Open Space ou Espace de Travail Ouvert : Atouts et Inconvénients d’un modèle en vogue au Burkina Faso
La réconciliation nationale au Burkina Faso : les enjeux linguistiques
Pratique d’un bilinguisme informel au cours préparatoire dans les écoles primaires publiques classiques à Ouagadougou : constat et solutions
Les impacts environnementaux de la mise en œuvre des politiques du développement durable au Burkina Faso
Ethique et politique chez Aristote
Terrorisme et extrémisme violent : Mohamed Sana scrute la place des établissements pénitentiaires dans la lutte contre ces phénomènes
Soutenance de thèse : Séni Saré disserte sur la « philosophie tragique de Nietzsche » et propose une pédagogie alternative de la liberté
La question de la dynamisation de la commission nationale des langues burkinabè ; enjeux et perspective
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés