Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès est d’obtenir ce que vous voulez. Le bonheur est de vouloir ce que vous obtenez» Dale Carnegie

13e édition du jeu-concours « Kouka » : Gnanko Esther Sirima et Issa Philippe Djerma sur la plus haute marche

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • dimanche 6 octobre 2019 à 22h49min
13e édition du jeu-concours « Kouka » : Gnanko Esther Sirima et Issa Philippe Djerma sur la plus haute marche

« Sensibiliser les élèves sur les méfaits de la corruption à travers le divertissement », tel est la philosophie qui sous-tend l’organisation du jeu concours « Kouka ». Avec au total 2 154 candidats dont l’âge est compris entre 7 et 16 ans, la 13e édition a connu son épilogue le samedi 5 octobre 2019. A cette occasion, 26 élèves du primaire et du secondaire ont été primés. Le palais de la jeunesse et de la culture Jean-Pierr Guingané a servi de cadre à cette activité.

La bande dessinée Kouka N°18 s’est penchée sur la corruption dans le secteur de la santé. Le scénario s’est notamment focalisé sur les cas de racket de malades ou d’accompagnants de malades par les agents de santé, le vol et la vente parallèles de médicaments par lesdits agents, les surfacturations des prestations médicales ainsi que les actes de favoritisme.

2 154 candidats ont pris part à la 13e édition du jeu-concours. Le 5 octobre 2019, le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) a procédé à la remise des prix aux plus méritants. Le premier prix du primaire a été attribué à Gnanko Esther Sirima de la classe de CM2 de l’école Banfora Centre « B », qui a obtenu une moyenne de 16 sur 20. Elle est repartie les bras chargés de cadeaux : 100 000 F CFA, un vélo, un sac, huit cahiers, deux Bescherelle, un dictionnaire français Le Petit Robert, un roman, deux stylos, un T-shirt, un exemplaire du rapport 2018 du REN-LAC et un exemplaire de la loi anti-corruption.

« Je suis très contente d’avoir été la première au jeu-concours », a déclaré la lauréate, avec un large sourire aux lèvres. A la question de savoir qu’elle a été son secret, « l’ambassadrice de la lutte anti-corruption » dira ceci : « J’ai cherché à comprendre ce qu’est la corruption et ce qui est écrit dans la bande dessinée Kouka. Aussi, je me suis fait aider par mes parents et mes enseignants ».

Gnanko Esther Sirima invite ses camarades à dénoncer tout acte de corruption

Au secondaire, Issa Philippe Djerma de la classe de 4e se positionne à la première place. C’est tout heureux qu’il a reçu son prix composé de 100 000 F CFA, un vélo, un sac, huit cahiers, un Bescherelle, un dictionnaire anglais-français, deux romans, une annale de Physique-Chimie 3e, deux stylos, un T-shirt, un exemplaire du rapport 2018 du REN-LAC et un exemplaire de la loi anti-corruption.

En plus des prix d’encouragement au profit de six candidats du primaire et des six du secondaire, le REN-LAC a attribué un prix spécial à la meilleure fille, Rachida Lougbila Guigma de la classe de CM2 de l’établissement Banfora Centre « B ». Elle a reçu 25 000 F CFA, un sac, six cahiers de 200 pages, 2 Bescherelle (grammaire et orthographe), des annales, un livre de calcul, un roman, des stylos, un T-shirt, un exemplaire du rapport 2018 du REN-LAC et un exemplaire de la loi anti-corruption.

Remise de prix spécial pour la meilleure participation féminine

Sa « camarade » Azara Romba du collège Notre-Dame de la visitation de Léo est repartie avec une enveloppe de 25 000 F CFA, un sac, six cahiers de 200 pages, deux Bescherelle (grammaire et orthographe), un roman, une annale de Physique-Chimie 3e, des stylos, un T-shirt, un rapport 2018 et la loi anti-corruption.

Le jury, présidé par Théophile Ouédraogo, a constaté des irrégularités à cette édition. Il s’agit, d’une part, de feuilles photocopiées et identiques portant des noms différents et, d’autre part, d’une feuille de composition qui porte sur la bande dessinée de l’année dernière, notamment la bande dessinée Kouka N°17. Comme recommandation, le jury appelle les acteurs à plus de vigilance pour arrêter de telles irrégularités dans les éditions à venir. Comparativement à l’année dernière (2 858 candidatures), le nombre de candidats au jeu-concours a connu une baisse légère.

La principale raison susceptible d’expliquer cette baisse est, selon le directeur exécutif du REN-LAC, Sagado Nacanabo, le fait que les 30 000 exemplaires n’ont pu être diffusés dans toutes les localités, compte tenu de la dégradation de la situation sécuritaire dans le pays.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée avec succès en carburant par les FDS
Ecole privée de santé Sainte Julie de Tenkodogo : 187 diplômés prêts à servir dans les centres de santé
Région du Centre-Est : L’excellence à l’école primaire célébrée pour la 13e fois
Bobo-Dioulasso : L’Amicale des femmes de la Bank of Africa vole au secours des personnes démunies
3e édition du forum international francophone de l’évaluation (FIFE) : Le REBUSE plaide pour l’institutionnalisation de l’évaluation au Burkina Faso
Crise humanitaire au Burkina : La commune de Aribinda lance un SOS
Journée mondiale du diabète 2019 : « La lutte concerne chaque famille » (Léonie Lougué, ministre de la Santé)
Diabète au Burkina Faso : Plus d’un million de personnes touchées
Recrutement à la CNSS : « Nous avons foi que la lumière sera faite dans ce dossier et que les responsabilités seront situées », dixit le Réseau national de lutte anti-corruption
Région du Sahel : Les jeunes sensibilisés sur les stratégies intégrées du G5 Sahel
Recrutement de volontaires : « Si les terroristes nous poussent à prendre ces mesures, ça veut dire qu’ils ont déjà une longueur d’avance », Mamoudou Savadogo, spécialiste de l’extrémisme violent
Agriculture : Les acteurs examinent l’avant-projet de loi sur la gestion durable des sols
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés