Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’EST plus facile d’enseigner que d’éduquer, parce que pour enseigner il suffit de savoir, alors que pour eduquer vous devez l’être» A.Hurtado

Diplomatie : L’Ambassadeur américain à l’université Norbert Zongo et chez le chef d’Issouka

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • jeudi 3 octobre 2019 à 20h00min
Diplomatie : L’Ambassadeur américain à l’université Norbert Zongo et chez le chef d’Issouka

En visite à Koudougou, ce jeudi 3 octobre 2019, l’Ambassadeur des États-Unis au Burkina Faso, Andrew Young, s’est entretenu avec des étudiants de l’Université Norbert Zongo et des membres de l’association Her Rising, au sein de l’American Corner. Il s’est également rendu chez le chef d’Issouka avant de savourer les produits de la laiterie du Boulkiemdé.

Koudougou, la ville du cavalier rouge, située à une centaine de Kilomètres de Ouagadougou, a accueilli, jeudi, une délégation de l’Ambassade américaine, conduite par son chef, Andrew Young. Première étape de cette visite, l’Université Norbert Zongo qui abrite l’American Corner, un centre d’information et de formation, inauguré en juin 2016, par l’ex-ambassadeur, Tulinabo Mushingi.

Ce centre dispose d’une bibliothèque physique et virtuelle et est un véritable espace de formation en leadership, en entrepreneuriat, de débats et d’apprentissage de la langue anglaise. C’est là qu’Andrew Young a échangé avec des étudiants, pour la plupart du club d’anglais, et des membres de l’Association Her Rising, créée par l’épouse d’un volontaire américain du programme English Language Fellow.

Une vue de l'American Corner

« La motivation pour réapprendre la langue anglaise »

Des discussions ont notamment porté sur l’impact de ce centre dans la formation académique et culturelle des étudiants, et dans la promotion de la culture entrepreneuriale des femmes de l’association. « Avec ce centre, j’ai beaucoup appris parce que la documentation est très riche et avec la connexion Wifi, le centre est encore plus confortable. Ce qui me plait ici, c’est qu’on donne aux autres la motivation pour réapprendre la langue anglaise », se réjouit Clément Sawadogo, étudiant en deuxième année de Sciences économiques et de gestion.

L’Ambassadeur Young remettant un livre sur le président Kennedy au chef de Issouka

« Vous êtes des femmes fortes »

Quant à l’association Her Rising, elle accompagne les jeunes filles à développer la fibre entrepreneuriale et mûrir leurs idées grâce aux formations en entrepreneuriat. Aujourd’hui, ces membres ambitionnent devenir des leaders dans leurs domaines respectifs (élevage, tissage, restauration, transformation agroalimentaire, etc.) afin d’impacter leurs communautés.

Mais pour cela, elles ont sollicité l’accompagnement de l’ambassade américaine qui a eu une oreille attentive aux doléances mais s’est abstenue, conformément à ses principes, de faire des promesses. « Vous avez surmonté des défis et vous encouragez les autres à suivre vos pas, c’est formidable. Vous êtes des femmes fortes. Votre pays a besoin de chaque main pour bâtir ce pays », a exhorté Andrew Young.

Le diplomate américain dans la peau d’un vendeur à la laiterie du Boulkiemdé

Visite aux sources

De l’Université Norbert Zongo, la délégation a mis le cap sur le Palais Maasmè de Issouka. C’est la 3e fois que le diplomate américain foule le territoire de Naaba Saaga 1er. Ensemble, ils ont parlé sécurité et engagement des jeunes et des femmes avant de visiter le musée Rayimi (N’oublie pas, en mooré) et de poser pour la postérité à la place Naaba Boulgou, place où le chef célèbre avec ses sujets la fête traditionnelle appelée Nabasga. Mais avant, l’ambassadeur a remis spécialement un livre sur le président Kennedy, « l’idole » de Naaba Saaga pendant son enfance. En retour, Andrew Young et son épouse ont également reçu des présents de leurs hôtes.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 4 octobre à 08:23, par levieuxbaobab En réponse à : Diplomatie : L’Ambassadeur américain à l’université Norbert Zongo et chez le chef d’Issouka

    Bravo à l’Ambassadeur des États-Unis au Burkina Faso, Andrew Young et son équipe pour cette belle initiative. c’est un grand pas d’intégration véritable et de collaboration sans barrière frontalière en matière de partage de connaissances.
    Vivement que les barrières comme les Visas d’entrée soient levés pour les burkinabé désirant se rendre au USA, comme pour les américains désirant se rendre au Burkina Faso.
    Si cela s’avère impossible S.E.M l’Ambassadeur que les procédures soient vraiment allégées pour le bonheur de nos deux peuples.
    Un americain peut rentré au Burkina Faso avant de prendre son visa sur place au Burkina mais un Burkinabé ne peut le faire. Alors vivement que les procédures puissent etres allégées au profit des burkinabé et nous comptons sur vous.
    soyez beni

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Coopération décentralisée : Le maire Béouindé au séminaire des maires des villes du Maghreb et du Sahel
Le Burkina Faso et l’Union Africaine lancent la campagne de « confinement de la houe au musée »
Sixième conférence de reconstitution du Fonds mondial : Roch Marc Christian Kaboré satisfait de la participation du Burkina Faso
Accès à l’éducation : Le Burkina, le Mali et le Niger signent un partenariat avec la Fondation Stromme
25 ans de l’UEMOA : Un forum scientifique sur le défi de la libre circulation des personnes et des biens dans un espace communautaire sécurisé
Burkina- Allemagne : La 5e édition du Festival Woka-Kuma à Berlin a eu lieu du 26 au 29 septembre 2019
Restructuration de l’Union Africaine : Les amendements et observations du Burkina en préparation à Koudougou
Tamotsu Ikezaki, ambassadeur du Japon : « Le Burkina recevra des équipements sécuritaires d’une valeur de 3 milliards 250 millions de F CFA »
Coopération décentralisée : Le Premier ministre rassure les ONG belges intervenant au Burkina
Inclusion numérique : Les ministres de la CEDEAO en réunion à Ouagadougou
Centre parlementaire canadien : Du matériel d’une valeur de 35 millions de F CFA pour appuyer le CFOP
Diplomatie : L’Ambassadeur américain à l’université Norbert Zongo et chez le chef d’Issouka
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés