Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Avec de la persévérance et de l’endurance, nous pouvons obtenir tout ce que nous voulons.» Mike Tyson

Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • jeudi 19 septembre 2019 à 22h15min
Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

Me Paul kéré, avocat, a pris la plume pour adresser une lettre ouverte à Léonce Koné du Congrès pour la démocratie et le progrès, dans le cadre de la guéguerre que l’on observe entre M. Koné et le président du parti, Eddie Komboigo.

Au moment même où nos forces de défense et de sécurité se battent jours et nuits, corps et âmes, au péril de leur vie pour tenir, autant que faire se peut, les positions militaires afin de garantir l’intégrité de notre territoire, les querelles byzantines personnalisées entre MM. Léonce Koné et Eddie Komboïgo apparaissent comme une « boule puante » qui empoisonne inutilement la vie d’une majorité de burkinabè lambda qui ne sont forcément pas d’ailleurs des militants du Congrès Pour le Progrès et la Démocratie (CDP) ;

Monsieur Léonce Koné en conviendra certainement puisqu’il a écrit lui-même textuellement : « J’aurais pu (et peut-être dû) me passer de répondre à votre lettre, tant elle est irresponsable et puérile. Mais il vaut mieux parfois que les choses soient dites, pour rappeler chacun à ses responsabilités. Parce que cette lettre est adressée aux membres du Bureau politique national, autant qu’à vous, je me réserve de la publier pour être sûr qu’elle soit portée à leur connaissance ».

Mais la question récurrente qui se pose avec acuité est celle de savoir si Monsieur Léonce Koné se rend suffisamment compte que ces divisions internes au sein du CDP, (dont faut-il le rappeler je ne suis ni membre, ni militant, ni membre du Bureau Politique National) matérialisées par ces petites lettres de guéguerre personnelles fragilisent l’espoir d’une alternance crédible, tant la gestion actuelle du pays par les autorités du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) est décriée à tort ou à raison par une frange du peuple burkinabè.

Dans l’hypothèse même du soutien de la candidature de son Excellence Monsieur Désiré Kadré Ouédraogo, cette posture d’imposture de Monsieur Léonce Koné ne fera pas l’affaire du Prince de Boussouma, tellement les blessures seront béantes et difficiles à refermer.

Qu’y a-t-il de « distinguées » dans les salutations de Monsieur Léonce Koné à Monsieur Eddie Komboïgo en fin de lettre ? On peut même considérer, sans grand risque de se tromper que les propos de Monsieur Léonce Koné sont désobligeants, discourtois et manifestement injurieux, équipollents à des frasques politiques de trop dont le CDP s’en passerait ; L’ampliation faite au Président d’honneur a fini de convaincre plus d’un Burkinabè que son Excellence Blaise Compaoré sera le plus peiné de ces termes outrageants, lui qui, avec des amis a créé le CDP dans un contexte d’Etat d’exception.

Finalement, l’expression plurielle ou démocratique a-t-elle encore un sens lorsque ceux-là même qui sont sensés nous prodiguer des leçons de science politique se livrent en pâture à de gros mots tels que « irresponsable et puérile », « démarche incongrue et grotesque », « carence inexcusable » « nouvelle palinodie », « comportement erratique, irréfléchi et discourtois… ». Quel « beau » spectacle pour les militants du MPP qui ne peuvent que jubiler et jouir d’une telle distribution de noms d’oiseaux ?

Vos propos comme « Vous avez le droit, comme tout militant du CDP et comme tout citoyen burkinabè, de penser que la providence vous destine à être le futur président de notre pays, dont l’avènement ouvrira une ère lumineuse pour la Nation. Vous n’avez pas le droit de penser que le CDP vous appartient et que vous pouvez l’asservir à vos lubies, en foulant aux pieds les règles qui gouvernent sa gestion.

Les militants du CDP ont fait preuve d’un surcroît de dignité, de courage et de constance au cours des dernières années, à l’inverse de vous. Vos frasques continuelles minent l’espérance qu’ils fondent dans notre parti… » Sont inutilement vexatoires et impropres d’un Grand Frère à un petit Frère, au demeurant chef d’un Parti politique que vous avez aussi dirigé…en son temps…

Cher Léonce Koné, avec tout le respect que je vous dois au nom de notre fraternité obligatoire, dois-je vous instruire si besoin en était que chaque Burkinabè, dès lors qu’il remplit les conditions constitutionnelles pour accéder à la Magistrature suprême a le droit de rêver et vous n’avez pas non plus le droit de porter atteinte à cette liberté de rêve, et encore moins le monopole de soutien de la candidature de son Excellence Monsieur Kadré Désiré Ouédraogo à la Présidence du Faso. Nombreux sont ceux-là mêmes qui soutiennent la candidature de l’enfant de Boussouma, mais en silence, dans la dignité et dans le respect des autres chefs de partis politiques de l’opposition car on ne sait jamais en cas de second tour au cas où… !

Un peu d’humilité dans vos rapports humains avec votre camarade Eddie Komboïgo ne vous fera pas de mal, car très souvent et surtout toujours en politique, on voit la paille dans l’œil de l’autre au lieu d’ôter la poutre qui est dans le sien…

Votre posture ressemble un peu au sort malheureux que les dirigeants du MPP ont réservé à leurs anciens camarades du CDP. Quand même ! On aurait compris que le Chef de file de l’opposition politique actuelle, après avoir démocratiquement conquis le pouvoir d’Etat, se comporte en potentat haineux contre les dirigeants du CDP. Le commun des mortels aurait compris une telle adversité politique.

Mais là, que nenni ! Vous êtes dans le même parti politique puisque vous avez-vous-même écrit que « Je fais partie de ceux qui, ayant suspendu leur participation aux instances, avaient décidé de la reprendre, dès lors que le projet que vous formiez de convoquer un congrès extraordinaire dans des conditions irrégulières avait été annulé par une décision de justice, dont vous sembliez avoir accepté de tirer les conséquences… ».

Dès lors, d’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Monsieur Eddie Komboïgo ? D’autant plus qu’à l’heure des alliances politiques, vous serez amenés à vous asseoir sur la même table si ce n’est déjà fait lors de vos réunions passées et à venir…au sein de ce même parti, créé de mains de Maître par son Excellence le Président Blaise Compaoré.
Monsieur Léonce Koné est à son deuxième essai et ne dit-on pas qu’il n’y a jamais deux sans trois.

Cependant, une fois de plus, gageons-le en application des dispositions de l’article 8 de la Constitution, en tirant la sonnette d’alarme parce que cette posture d’imposture est insoutenable et, notamment le ton manifestement haineux, discourtois et désobligeant que ce dernier a usé en face d’une simple lettre de demande d’explication du Président actuel du CDP (si j’ai compris), un tant soit peu, le contexte de ce sulfureux et sifflant missile tiré d’un RPG7 ou d’une LRAC dont il a seul le secret et le monopole ;

A tous ceux qui seraient tentés de croire que c’est une prise de position pour mon frère cadet Eddie Komboïgo, non seulement je n’y peux rien à leur ressenti, mais de plus je leur répondrai que j’ai déjà, à plusieurs reprises, mangé à la table et de Monsieur Léonce Koné et de celle d’Eddie Komboïgo. Cherchez donc l’erreur si ce n’est la volonté manifeste de voir cesser ces diatribes incandescentes, inutiles et préjudiciables au CDP… et à la classe politique burkinabè en général.

Je dirai même et cela est indéniable « erga omnes » que j’ai même activement participé à la mise en liberté provisoire de mon Frère Léonce Koné … ce qui prouve que je n’ai ni aucune haine, et encore moins une quelconque hostilité à son égard. Bien au contraire malgré son caractère trempé !

Cependant, sa posture actuelle me gêne énormément tant il est souhaitable que de manière responsable, les problèmes internes du CDP se règlent à l’interne comme tout parti qui se respecte dans la mesure où la lettre que le Président de ce parti a adressée à Monsieur Léonce Koné n’a pas fait l’objet d’une quelconque publication sur les médias…

En conclusion, disons « tout de go » que les problèmes existentiels actuels du peuple burkinabè, lequel a mal, (en dépit de ceux qui ont la tête sous les ailes comme les autruches) à sa gouvernance actuelle, à sa réconciliation, au vivre ensemble, et à l’hypothétique union sacrée illusoires contre tous les maux qui minent notre pays ne sauraient s’accommoder, ni même s’accoquiner de ce type de bagarres inutiles de chiffonniers à l’intérieur d’un même parti politique qui a peut-être une chance de reconquérir le pouvoir politique avec ses alliés de circonstances, d’autant plus que, non seulement le « linge sale doit se laver en famille » mais en plus, nombreux sont les Burkinabè dont ces « boules puantes » viennent envenimer le quotidien et dont il conviendrait d’en faire l’économie.

Paul KERE
Docteur en Droit
Avocat à la Cour
Chevalier de l’Ordre National
Médaille d’Honneur des Collectivités Territoriales
Officier dans la Réserve Citoyenne

Vos commentaires

  • Le 19 septembre à 13:39, par Biga En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

    Merci Maitre pour votre point de vue qui ressemble au mien dans l ´article passé. Malheureusement beaucoup de gens n ont pas le sens de comprendre. Le but de Mr Koné etait enfaite de gagner ces sortes de gens qui ne savent pas lire entre les lignes.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 13:48, par HORUDIAOM En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

    Maitre Paul Kéré, le ton employé par Mr KONE est certes dur, mais quand un adulte comme celui ci arrive à une telle position, c’est que son adversaire d’en face, j’ai nommé Eddie KOMBOIGO n’a pas une posture de rassembleur. Eddie KOMBOIGO parle trop et mal. Pour un chef de parti, ce n’est pas bon de vilipender vos camarades à longueur de journées. La preuve, il fait face à plusieurs frondes dans son parti. Le Congrès du CDP prévu le 22 Septembre 2019 vient d’être suspendu si j’ai bien lu. Il y a deux faits qui m’ont fait douter de la capacité de Eddie KOMBOIGO à diriger un parti :
    1) Face à la loi Chérif du 7 Avril 2015, il déclarait que si sa candidature n’était pas validé, l’élection présidentielle n’aura pas lieu. Ce qui a effectivement abouti au coup d’Etat de Gilbert DIENDERE. On l’a même vu dansé la veille du coup d’Etat" tond na touma touma"
    2) En 2018, il déclarait que pour la fin des attaques terroristes, les Burkinabè doivent voter le CDP. Ce qui veut dire qu’il tient la solution des attaques terroristes mais il attend d’accéder au pouvoir pour l’employer. Voyez donc ! Je souhaite l’alternance en 2020 mais pas avec le CDP.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 14:29, par Wendmi En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

    En lieu et place d’un tel écrit, il fallait rejoindre chacun a son domicile pour leur apporter vos conseils, étant donné que vous les connaissez personnellement.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 15:01, par Droit d’expression En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

    Wow, Monsieur Kéré qui invite Monsieur Koné à l’humilité ! Ça fait néanmoins plaisir de voir que ce terme existe dans son vocabulaire même si ses sorties, et même le présent document, démontre avec suffisance que cette qualité lui manque. L’humilité aurait voulu que vous vous gardiez d’adresser une telle correspondance à Monsieur Koné, l’humilité aurait voulu que vous vous gardiez de lui rappeler que vous avez activement participé à sa mise en liberté provisoire. En passant, l’avez-vous fait gratuitement ?
    Si la guerre entre les sieurs Koné et Komboïgo peut empêcher le CDP de participer à l’alternance politique dans notre pays, je ne peux que l’encourager. Ah, si seulement une telle guerre pouvait éclater entre de principaux dirigeants du MPP afin que tous ceux qui ont, pendant des décennies, fait de notre pays ce qu’il est aujourd’hui ne puissent plus le diriger !
    Je constate que votre vénération, voire adoration, à l’égard de Blaise Compaoré reste intacte. Est-il vraiment possible d’avoir une telle vénération pour un homme sans être ne serait-ce qu’un sympathisant du parti politique qu’il a créé "de main de maître" ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 15:14, par Ouaga En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

    Me KERE. Tu veux jouer quel rôle dans une affaire dont tu ignores les tenants et les aboutissants. C’est une bagarre entre caïmans d’une même mare. Quitte dans ça et occupe-toi de nous défendre contre les méchants et les forts injustes. Quelqu’un a dit hier que c’est un faux jeux. Ils font semblant. Ils vont tout se dire et se retrouver pour se réconcilier. Dans tous les cas, ils savent mieux que toi qu’ils n’ont pas le choix et n’auront d’autre salut que l’union (voire l’unité).

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 15:14, par kô-tigui En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

    Bonsoir

    Mais si Dr Kéré est aussi impartial, qu’est-ce qui vous amène à vous mettre en posture de justicier. Vous avez mangé à la table avec les deux, alors, appelez les et vous régler sur la même table, le différend entre les deux. Vous êtes entre vieux copains et coquins !!!
    En tout cas, à défaut de dire que vous avez choisi un camp, on dira qu’on ne vous comprend pas !

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 15:24, par Dedegueba SANON En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

    Belle tentative d’arbitrage et d’incitation au calme des militants du CDP. Mais au passage Maître ne rate pas l’occasion de " piquer " le MPP.
    Mais pour tout burkinabè ayant "subit" depuis plusieurs décennies cette classe politique, il y a lieu de paraphraser notre Juliette nationale en disant : " c’est une tempête dans un verre d’eau".
    Et comme " magnifier" l’œuvre du fondateur semble être le sport favori de l’ homme de droit que vous êtes, moi je vois plutôt dans cette guéguerre la manifestation d’un cuisant échec de celui ci. Et toute l’histoire de la fin du régime, (encore qu’ en vérité nous y sommes toujours) se résume en une succession mal gérée. S’il avait clairement joué cartes sur table, avait clairement affirmé qui est son dauphin, nous n’en serions pas là. Garder le silence le plus souvent sur ses intentions réelles semble être sa marque déposée. Ce n’est pas toujours que cela rend service. D’ailleurs il est étonnant que jusque-là il n’ait pas sonné la fin de la récréation. Chaque camp se réclamant de lui....
    Cela dit, CDP version Eddie, CDP version Leonce ou Kouanda, AGIR, MPP et tous les partis satellites du CDP, je ne vois pas ce qui change pour le burkinabè. Il se pourrait même que toute cette guéguerre ne soit en fait qu’un simulacre. Tous ont la même matrice, juste que la question de succession n’a pas été tranchée.
    Car c’est entre vous, lorsque le CDP s’en prend au MPP ou inversement, c’est comme se tirer une rafale. Les différents acteurs de ces partis ont trop longtemps défendu les mêmes causes pour vraiment être de vrais adversaires aujourd’hui.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 15:49, par Le Vigilent En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

    Me Paul Kere, passez à la caisse. Eddie est très satisfait de la prestation et voudrait régler la facture avec, bien sûr, un bonus.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 16:00, par Ka En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

    Farouche partisan de l’alternance politique de notre pays avec sa jeunesse depuis Décembre 1998, j’avoue qu’un jeune Paul Kéré pouvait être parmi cette jeunesse. Ici j’avoue que dénoncer les choses qui ne vont pas n’est ni une offense ni une atteinte à la sécurité nationale. Bien au contraire, c’est une aide vers la perfection (qui, quoi qu’il en soit, n’est pas de ce monde. Et comme je le dis très souvent, pour aborder un sujet, il faut le connaître avec des arguments solides.

    Je fais partie des acteurs dont le 5 Février 1996 conscients des défis de l’histoire, et forts de l’amour de notre patrie, et déterminer à faire fi des divisions, des ressentiments, des rancœurs des querelles comme ça se passe en ce moment, des querelles stériles, afin d’œuvrer pour le rassemblement de tous les fils du pays autour d’un idéal comme l’édification de la patrie, convenons ce jour le 5 Février 1996 de nous unir dans un parti d’option social-démocrate dénommé CDP avec représentant Blaise Compaoré, Eddy n’était pas a nos côtés, mais L.Koné oui.

    Malheureusement Blaise Compaoré a été victime d’un mauvais entourage, durant la dernière décennie ayant précédé sa perte du pouvoir en 2014, suite à l’insurrection populaire. Un entourage qui s’est essentiellement livré, à des querelles mesquines civilo-militaires de succession, chacun croyant être le dauphin indiqué du président Compaoré.

    Ce qui m’emmène a posé quelques questions pertinentes au jeune et talentueux avocat Paul Kéré. Malgré que je ne porte pas dans mon Cœur quelques responsables du BPN du CDP, pourquoi maître, s’adresser seulement à L. Koné ?

    Pourquoi cette question, je le développerai a la fin de ma critique fondée sur un parti dont j’ai soutenu ses bonnes actions pour l’émergence du pays que nous voyons de nos jours. Paul je suis ton aîné, et je peux te confirmer ici, que l’obscurité ne peut pas chasser l’obscurité ; seule la lumière le peut. La haine ne peut pas chasser la haine, seul l’amour le peut" Dans tous les cas, là où va ton intervention le vernis du mensonge finira par tomber un jour, et on découvrira la face hideuse de ce que tu veux défendre.

    Ce qui se passe au CDP, j’attendais une intervention d’un de ces dignitaires pour que le linge sale se lave en famille, mais pas un Paul Kéré qui m’a surpris.

    Surpris par ce que s’adresser à une seule personne démontre automatiquement le parti pris pour l’autre. Ici tout est claire, le défenseur des généraux attend sans tarder un Eddy président pour la libération totale de ceux qui ont fait le chaud et le froid a notre pays. Et pour moi, s’attaquer à L. Koné ne vaut pas la peine, car soutenir un parti politique n’est pas soutenir un individu, et Koné a fait un choix comme tant d’autres. Je ne suis pas là pour défendre ni Koné dont nous avons nos différences, ni Eddy qui fait partie des jeunes pour une alternance politique saine, mais Paul, en politique, il n’y a ni morale, ni éthique, ni vertu ni devoir de reconnaissance, tout pouvoir ne se donne pas mais s’arrache dans les urnes, et ce sont ces urnes qui jugeront EDDY et ses adversaires.

    Avec ce que je viens de lire, et ça ne regarde que moi, je dis que le malheur de notre pays dans ces dernières années, vient de ce que nos intellectuels à défaut d’être dépositaires de la vérité n’ont même pas l’humilité d’en être assoiffés ; et ainsi faisant ils servent comme des agents de marketing payés pour fabriquer des vérités qui les éloignent de la réalité.

    Ce qui arrive au CDP, est comme je le dis, ‘’’’une des raisons du malaise humain est précisément le fait que les hommes aveuglés par leurs ambitions, s’adonnent à la fausse-apparence et que la sincérité et la pureté ont disparues de leur vie. Il y a des gens dont la déviation morale a atteint le point de non-retour, et qui savent pourtant donner d’eux-mêmes, avec une maîtrise incroyable, une image de philanthrope. L’hypocrisie est à tout point de vue le défaut moral le plus laid.

    Comme dans cette analyse, certaines personnes n’expriment leur opposition que pour se faire remarquer. Ils préfèrent critiquer les qualités des autres, plutôt que d’observer le silence et la discrétion, parce qu’ils ne supportent pas de passer inaperçus. Nombreux sont ceux qui recourent à l’hypocrisie pour se faire valoir : ‘’Mais que ces personnes sachent que le libéralisme conduit inexorablement à la dérive morale, l’homme ne peut pas être libre de faire tout ce qu’il veut, sinon, ça devient de l’anarchie totale. Et nous devons faire attention au libéralisme des pseudos intellectuels.

    Pour conclure Paul, ‘’’au CDP de 2019, être jeune est un handicap très grave. Il vaut mieux être vieux et sénile et même très retors pour y avoir la moindre chance d’être un président du Faso.
    Le CDP de 2019, le seul objectif de ceux qui veulent le pouvoir, c’est "ôte toi de là que je m’y mette. Si j’ai dit que je développerai ma question pertinente, c’est que j’aurai bien voulu que tu t’adresses aux deux qui se crachent sur les figures, et les dire que si le Burkina reste embourbée dans son sous-développement , c’est que les hommes politiques comme eux sont incapables de se mobiliser autour d’un projet commun pour son développement. Et tu conviendras comme moi, qu’au CDP le plus grand nombre de ces cadres n’étaient pas des militants politiques engagés, mais des cadres universitaires recrutés pour occuper des responsabilités dans les instances. Sans rancune.

    Répondre à ce message

    • Le 20 septembre à 15:59, par Etalon 1er En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

      "Comme dans cette analyse, certaines personnes n’expriment leur opposition que pour se faire remarquer. Ils préfèrent critiquer les qualités des autres, plutôt que d’observer le silence et la discrétion, parce qu’ils ne supportent pas de passer inaperçus."

      Cher Ka,
      Depuis hier, je lis et relis votre post sur ce forum, surtout les 2 phrases que j’ai copiées ci-haut. Elles résument tellement bien ma pensée.
      Merci beaucoup

      Répondre à ce message

      • Le 22 septembre à 10:49, par Ka En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

        Mon jeune Etalon 1er, tu mérites une auto critique de ma part, surtout merci de me lire : Si je suis arrivé a employé ce que tu as repris, c’est que l’analyse de Paul Kéré est partisane. Je m’explique : Tout le monde sait parfaitement que ceux qui ne se rappellent pas du passé sont condamnés à le répéter. Et c’est ce qui se passe exactement au CDP. Et vouloir se montrer plus intelligent que c’autres en accusant un, c’est de se tromper, surtout que les vrais acteurs du CDO, vivent que dans un éternel recommencement, malgré tout ce que le CDP a vécu dans le passé récent, ils se permettent les mêmes erreurs comme si ces problèmes n’avaient jamais existés.
        Paul Kéré lui –même sait ce que ces gens ont fait à notre pays sur la base de mensonges imaginaires pour des intérêts particuliers, et la seule conclusion qui s’impose est que tout ce qui arrive maintenant au CDP n’est que la récolte naturelle des semences d’hier.
        Et je conclu en te disant mon ami internaute, que le constat est clair : Ces prétendants au fauteuil présidentiel ont montré dans le passé leur incapacité de gouverner, surtout la fâcheuse habitude de violer le droit et les valeurs fondamentales de notre société. Cette situation a conduit à la banalisation du mal, à la déresponsabilisation, à la criminalité politique, à l’impunité et la déliquescence des mœurs." Et se montrer de nos jours pour se faire remarquer, est un jeu dangereux pour notre jeune démocratie. Encore une fois, merci de me lire.

        Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 17:27, par Juste En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

    A ceux qui sont tentés de donner tort à l’écrit de Monsieur KONE, je dis qu’ils ne vivent certainement pas ce que ce Monsieur vit en ce moment. Ce n’est tout de même pas un gamin ; il y a forcément des raisons profondes à cette réaction et toute initiative pour rapprocher les deux protagonistes peut être la bienvenue. Je ne suis pas militant du CDP aujourd’hui et ne le sera certainement pas demain mais humainement il y a certaines humiliations que l’on a du mal à vivre en tant que "HOMME" tout court. Pour ceux qui défendent Monsieur EDDIE par convictions ou par émoluments je dirai qu’il faut changer de canaux de communications. C’est ce que Monsieur KONE a utilisé et qui a certainement créé le déclic ; donc, ce canal n’est pas approprié pour l’apaisement. Changez de gamme pour voir.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 17:29, par verite no1 En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

    Bonjour les amis !
    Enveloppe, quand tu nous tiens !!!!!!!!!
    Bref, Me Kere sait tres bien que Leonce Kone a raison, mais il va se livrer dans une gymnastique politico- intellectuelle pour defendre l’indefendable !!!!!!! Pour moi, Leonce Kone a ete tres humble, il est alle meme au dela de l’humilite !!!!!!!
    Je reve ou quoi, donc il n’a plus le droit de militer dans un autre parti ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 17:58, par Aemed En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

    De quoi se mêle encore une autre fois ce.monsieur dans les querelles du CDP. Il me semble qu’il a débarqué du bateau des OSC et qu’il cherche maintenant refuge auprès de ceux là mêmes qu’il a combatu énergiquement avec son ami Zida. Ce Premier Ministre qui reste et restera le seul pour éclairer le Putch de 2015. Sa présence a toujours été rejeter par cet avocat.
    Dommage que personne n’a pu l’entendre pour coroborer certains faits.
    Que Dieu Tout Puissant sauve le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 19:54, par Sacksida En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

    Ainsi, Dieu aime tant le peuple Burkinabe et s’il lui plait meme en cas d’alternance ca ne sera pas le CDP car ce peuple integre merite mieux. Inchallah.

    Répondre à ce message

  • Le 19 septembre à 20:01, par triste En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

    Maître Kéré,
    Si vous êtes membre du CDP, je peux comprendre votre intervention et encore ! Mais, franchement, le citoyen lambda n’en a rien à cirer des querelles de clochers au sein du CDP car il a d’autres préoccupations plus basiques à commencer par sa propre sécurité, puis se nourrir, etc. Si vous étiez objectif dans votre analyse, Léonce et Eddie seraient à renvoyer dos à dos avec un carton jaune pour le président du parti qui ne montre pas l’exemple et se transforme en président d’un parti pour chiffonniers querelleurs !

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 08:17, par ZORRO En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

    Me KERE, vous vous trompez au moins sur une chose : le citoyen lambda n’a rien à cirer de cette guéguerre !

    Mais comme vous ne ratez jamais une occasion de vous mettre en lumière, c’est votre droit d’écrire ce texte qui semble commandité par un camp.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 09:17, par Le Pacifiste En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

    Mr KERE. REVOYEZ UN PEU VOS PHRASES. JE PRENDS PAR EXEMPLE LA PREMIÈRE ET LA DERNIÈRE PHRASE DE VOTRE TEXTE. ELLES SONT TRÈS LONGUES ET INCOMPRÉHENSIBLES.N’OUBLIEZ PAS QUE VOUS VOUS ADRESSEZ A UN PUBLIC PLUS LARGE.VOUS N’ÊTES PAS DANS UN TRIBUNAL OU DANS UN AMPHI
     PREMIÈRE PHRASE
    "Au moment même où nos forces de défense et de sécurité se battent jours et nuits, corps et âmes, au péril de leur vie pour tenir, autant que faire se peut, les positions militaires afin de garantir l’intégrité de notre territoire, les querelles byzantines personnalisées entre MM. Léonce Koné et Eddie Komboïgo apparaissent comme une « boule puante » qui empoisonne inutilement la vie d’une majorité de burkinabè lambda qui ne sont forcément pas d’ailleurs des militants du Congrès Pour le Progrès et la Démocratie (CDP)" ;
     DERNIÈRE PHRASE
    ’"En conclusion, disons « tout de go » que les problèmes existentiels actuels du peuple burkinabè, lequel a mal, (en dépit de ceux qui ont la tête sous les ailes comme les autruches) à sa gouvernance actuelle, à sa réconciliation, au vivre ensemble, et à l’hypothétique union sacrée illusoires contre tous les maux qui minent notre pays ne sauraient s’accommoder, ni même s’accoquiner de ce type de bagarres inutiles de chiffonniers à l’intérieur d’un même parti politique qui a peut-être une chance de reconquérir le pouvoir politique avec ses alliés de circonstances, d’autant plus que, non seulement le « linge sale doit se laver en famille » mais en plus, nombreux sont les Burkinabè dont ces « boules puantes » viennent envenimer le quotidien et dont il conviendrait d’en faire l’économie."

    A PART CA, JE SUIS PARFAITEMENT D’ACCORD AVEC CE QUE VOUS DITES DE LEONCE KONE

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 10:26, par LaViecontinue En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

    Ahaaa !!!!!!!!!!!! Les amateurs de la langue de Molière sont bien servis. Et les contradicteurs et les forumistes, que de belles plumes. Pourvu que ça dure. Coucou spécial à monsieur "Le Viligent" qui m’a donné le sourire matinal pour démarrer ma journée

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 11:04, par sidbala En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

    Je ne suis d’aucun parti politique. Cependant, l’attitude de Léonce KONE me laisse sans voix au regard de son âge. Eddie pourrait faire des fautes au regard également de son âge, et il appartient à LEONCE de le rappeler à l’ordre à l’abri des regards comme le feraient les vieux sages de notre Afrique.
    Verser dans des injures à son âge n’est pas tout digne quelque soit la faute commise.
    Que penseraient ses fils enfants de PAPY ?
    Mais c’est vrai quelqu’un disait aussi "que parfois l’imbécilité se cache dans la barbe des anciens".

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 11:19, par MOI En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

    Je me pose les questions toujours et encore, pourquoi untel écrit ?Quel est l’objectif visé et caché. Paul aurait du ou pouvait attirer l’attention de KONE hors des médias puisqu’il dit avoir mangé sur la même table avec tous les deux dans le passé. En lisant entre les lignes tout porte à croire qu’il y a anguille sous roche. ATTENDONS DE VOIR.

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 12:56, par Vérité indiscutable En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

    Merci à KONE et à KOMBOIGO. Surtout merci à KERE.
    Moi j’attends que les jeunes burkinabé, de nulle part, créent un nouveau parti politique complètement détaché de tous ces vieux systèmes _ parce que tous ces vieux partis avec leurs mentors ne peuvent plus rien faire de bon et de bien pour nous _ et nous soutiendrons comme un seul homme ce nouveau parti.
    On a du pain sur la planche si notre politique actuelle veut opérer avec ces vieux systèmes infructueux. C’est d’ailleurs un signe visible de leur incompétence (Le MPP lui-même sent comme eux).
    Dieu nous donne un jeune ambitieux, avec une bonne dose de révolution et nous allons en finir avec ces mange-bouillie de merde.
    La Patrie ou la Mort, nous Vaincrons !!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 16:25, par Sawadogo zakaria En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

    Maitre votre français n’est pas à la portée du citoyen lambda

    Répondre à ce message

  • Le 20 septembre à 19:26, par Ibrahim En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

    Désolé Maître, vous ne faites que mettre de l’huile sur le feu. Car le fait de publier votre écrit n’arrange nullement les choses. Si C’était pour concilier, vous auriez dû les inviter, comme vous savez si bien le faire, à un échange.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 09:03, par issa En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

    Quand vous voyez un avocat quitter le palais de justice pour défendre son client sur les réseaux sociaux c’est un un mauvais signe pour lui.

    Répondre à ce message

  • Le 21 septembre à 10:04, par Wattibo burkinbi En réponse à : Me Paul Kéré à Léonce Koné du CDP : « D’où vous vient cette adversité personnelle à l’égard de Eddie Komboïgo ? »

    Kere un docteur qui laisse les patients pour la politique malgré le serment qu’il a prit ,hummm l’avocat du diable ,l’ère tu trop petit pour répondre a tonton Léonce ’et l’Afrique le noir quant il s’ent l’auteur de l’argent il parle au hasard ,hé docteur kere tu fait pitié vraiment c’est honteux pour quelqu’un qui se intellectuel ,devant l’argent c’est la panique

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Assemblée nationale : Le gouvernement autorisé à ratifier les conventions de financement par voie d’ordonnance
Situation nationale « Il faut que tous les Burkinabè redescendent sur terre (…) », Pascal Zaïda
Chef de file de l’opposition politique : Les résultats de l’audit organisationnel et fonctionnel passés à la loupe
Djibo : Un nouveau maire pour tresser le courage et la résilience
Gestion au ministère de la Défense : L’opposition insiste sur la nécessité de lever le secret-défense
Lutte contre l’insécurité : L’opposition politique salue l’action des Forces de défense et de sécurité
CDP : Le congrès extraordinaire du 22 septembre 2019 reconnu par le ministère de l’Administration territoriale
Drame de Hantoukoura : Le MPP invite le gouvernement à accélérer le processus de recrutement de volontaires
Burkina : Les jeunes veulent proposer un avant-projet de loi sur leur participation politique
Burkina : La NAFA condamne "les propos calomnieux et diffamatoires" de Clément Sawadogo à l’encontre de Djibrill Bassolé
Burkina : « Prochainement, le MPP tiendra les extraterrestres pour responsables de son inqualifiable échec », Pr Mamoudou Dicko président de la NAFA
Burkina : Le CDP convoque un congrès extraordinaire pour rapporter les sanctions disciplinaires
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés