Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si tu persistes à rester dans ta zone de confort ,tu n’iras pas très loin» Catalina Pulsifer

Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 9 septembre 2019 à 23h15min
Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

Le ministère du Commerce vient de prendre une décision interdisant l’importation, la production et la commercialisation de liqueurs appelées boissons frelatées au Burkina. « Tout contrevenant s’expose à des sanctions », indique un communiqué.

Vos commentaires

  • Le 9 septembre à 18:11, par maiga En réponse à : Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

    Merci au Ministre du commerce pour cette décision et merci de veiller à l’application stricte car la consommation de ces boissons frelatées crée un vrai problème de santé publique

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 18:16, par Bembamba En réponse à : Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

    Si je comprends bien uniquement les produits en bouteilles dont le contenu est inférieur à 30 cl sont interdits, ce qui veut dire que les liqueurs frelatées contenues dans les 1 litres peuvent toujours être commercialisées. C’est ca ?

    Répondre à ce message

    • Le 10 septembre à 01:22, par Étonnant En réponse à : Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

      Même préoccupation que Bembamba. Suffira-t-il donc de reconditionner les boissons frelatées dans des bouteilles de plus de 30 cl pour échapper à l’interdiction ? Face aux très graves méfaits de ces boissons, ne peut-on pas prendre, une fois pour toutes, des mesures claires et fermes susceptibles de limiter un tant soit peu les dégâts ?

      Répondre à ce message

    • Le 10 septembre à 03:21, par Sidwaya Sorgho Gomis En réponse à : Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

      Internaute Bembamba, je partage votre inquiétude. Si on s’en tient strictement au communiqué tel que libellé les autres formes de récipient qui dépasseraient 30 cl ne sont pas concernées.

      Le moins que l’on puisse dire c’est que ce communiqué n’est pas clairement libellé. Les mentions sachets plastique et bouteilles PED de 30 cl ne me semblent pas justifiées.

      Le flou de ce communiqué laisse douter de la volonté politique d’interdire effectivement ces boissons POISON.

      Monsieur le ministre du commerce on attend des clarifications.

      Répondre à ce message

    • Le 16 septembre à 08:05, par BONGA En réponse à : Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

      salut ! en lisant le communiqué , je pense qu’il est clair et qu’il dit que l’interdiction concernera aussi les boisson freletées dont la capacité est inférieure à 30 cl ! donc en plus des grosses bouteilles là , ces dernières là seront interdites aussi !

      Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 18:44, par Sacksida En réponse à : Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

    Enfin, une bonne decision, mais il faut la mettre en application immediatement et proceder a des controles severes dans toutes nos grandes villes. De meme, des "usines clandestines" dans nos villes de ces produites nocifs et prohibes doivent subirent les rigueurs de cette interdiction. En outre, ces petites usines doivent subtituer par des productions de jus a base des produits nationaux et locaux. Par ailleurs, il faut egalement mener des operations "coups de point" concernant des propagations des drogues de toutes sortes dans nos ecoles, des quartiers et nos communes hurbaines et rurales. Que Dieu aide le peuple Burkinabe. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre à 20:08, par Bereba En réponse à : Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

    Bravo et félicitations aux autorités pour cette décision à l’instar de la Côte d’Ivoire qui a interdit ces produits nocifs depuis belle lurette.

    C’est déjà un bon pas dans la bonne direction car ceux qui faisaient semblant d’ignorer la dangerosité de ces produits, ces gens n’ont plus d’arguments et d’autres choix : le Gouvernement dit que ce n’est pas bon pour la santé.

    Dans les villages les autorités locales et les CVD sont maintenant investies des pouvoirs pour fermer ces cimetières, morgues ou que sais je encore, des lieux de désolation et d’autodestruction.

    C’est un bon pas qui donnera forcément des bons résultats à court, moyen et long termes.
    J’espère que les sachets de liqueurs sont concernés . Il reste maintenant à voir clair au niveau des comprimés vendus dans ces morgues, une drogue aussi dangereuse sinon pire que les alcools frelatés !!

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 03:21, par Jean-Paul En réponse à : Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

    Héé Allah, l’homme même n’est pas bon. Laissez-nous au moins boire notre alcool frelaté avant de nous faire décapiter par les fous de Dieu. Matin, midi, soir, c’est terroristes qui nous tuent, et pendant ce temps, gouvernement vient toujours nous faire la même récitation apprise par cœur : "cet acte ne restera pas impuni.." ou encore, "les forces de l’ordre sont entrain de faire du ratissage..." Nous on préfère se mettre dans alcool frelaté, planer tranquillement dans les airs pour éviter les mines posées au sol par ces putains de jihadistes.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 06:25, par EBENEZER En réponse à : Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

    C’est bien mais IL faudra aller plus loin en interdisant tous les frèlatès.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 07:55, par Mitbkièta En réponse à : Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

    Bravo pour cette décision qui n’est que la suite des constats faits des dangers que les importateurs et autres vendeurs font courir à nos enfants désabusés. Cependant, il y a lieu d’investiguer plus loin dans cette Affaire car bien de personnes, surtout provenant de certains pays à nous voisins qui, profitant des inoccupations de nos jeunes dans les campagnes, s’y installent et produisent ces boissons-là. En exemple, vous en trouverez dans les villages côtoyant notre frontière avec le Ghana. Mieux, ces personnes avec la complicités de Chercheurs de gains faciles, poussent l’outrecuidance pour s’implanter en profondeur dans nos villes.

    Il est effectivement temps d’y penser et surtout d’y mettre les moyens nécessaires et suffisants à la dispositions des Chargés de Contrôles du Ministères, de la Douane et surtout des Eaux & Forêts pour leur permettre d’écumer tout le territoire national afin d’y sévir avec le maximum de rigueur et de sanction pour dissuader plus d’une personne. Qu’il soit combattu la corruption de certains de nos brebis galeux exerçant au sein de nos chargés de la sécurité intérieure, à savoir les douaniers, policiers, agents des Eaux & forêts et autres fonctionnaires officiant dans les Campagnes.

    Merci encore pour cette attention sur la vie de notre Jeunesse qui se meurent chaque jour que Dieu fait.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 07:56, par Yirmegna En réponse à : Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

    Bonne décision ! Il appartient aux Mairies de poursuivre le contrôle à la base. Je pense même que ce doit être le rôle des Koglweogo. Dans nos villages c’est désolant de voir les jeunes se tuer. Je pense que la prochaine étape est l’interdictIon des bares qui s’ ouvrent la journée près des lieux de travail.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 08:02, par CARTER En réponse à : Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

    Très bonne mesure mais pas suffisant....
    Dans les villages y a le "koutoukoun" qui est préparé localement, qui fait des ravages aussi.
    il faudra interdire la préparation et la consommation de tous cela.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 08:31, par HAWDI En réponse à : Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

    Il faut être maintenant vigilent et très rigoureux sinon ça se vendra désormais sous le manteau. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 09:06, par MOREBALLA En réponse à : Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

    Combien inestimable ma joie et l’accomplissement de toutes mes attentes face à ce phénomène des liqueurs frelatés qui, ont causé de désolations sur toute l’ensemble du territoire. S’il y a une décision du Ministère du Commerce qu’il faille saluer, c’est bien celle ci. Merci infiniment à toute l’équipe ministérielle.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 09:43, par Lionceau En réponse à : Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

    Mr le ministre, voyez aussi la vente en détail de ces produits dans les kiosques, maquis et cabarets.....Les une boule une boule là !

    A défaut ça ne changera pas grand chose si les consommateurs peuvent se procurer l’équivalent d’un sachet ou d’une bouteille de moins de un litre dans les kiosques et maquis.

    A mon avis il faudra carrément même interdire la vente au détail de boisson alcoolisé dépassant un seuil ( genre 20% d’alcool) dans les kiosques, maquis et cabaret et aussi interdire leur consommation dans les lieux publics.
    Même dans les mariages et baptême....Si on vient à ton baptême et on trouve une bouteille de champagne ouvert, amende de 50000F .....Rires (

    Enfin, au ministre de la sécurité. A quand les alcootest à Ouagadougou. Si vous voulez renflouer rapidement les caisse de l’état, il suffit d’en trouver seulement une centaine et les poster avec des agents à proximité de quelques maquis dans la ville.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 10:33, par Bangbeda En réponse à : Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

    Donc avant c’était autorisé est ce bine celà que ça veut dire ?

    Mon pays est vraiment étrange si c’est le cas !

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 10:57, par integrite En réponse à : Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

    Mieux vaut tard que jamais. Sauf que ces boissons ont déjà inondé le pays tout entier. Et puis ce n’ est pas tout…..Les bars, les maquis , les kiosques, les dolotières qui sont les distributeurs finaux, il faut aller à ces niveaux ?
    Une chose n’ est pas la prise de décret, mais leur strict application, sous peine de sanction.
    Regardez la circulation des poids lourds, dans quelle ville de la sous région vous avez vu cela ? Regardez les maquis, kiosques, les nuisances sonores à n importe quelle heure ?
    Regardez les chambres de passe, dans les quartiers d habitation, devant des tout petits, non loin d’ écoles…..
    Regardez les garages……….

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 12:08, par sidbewindin Somande En réponse à : Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

    Comme disent les commercants chez nous ; c’est bon mais c’est pas arrive. Si j’ai bien compris, on peut continuer a se ’’ taper ’’ dans du frelate en grande bouteille sans aucun soucis et se retrouver hors la loi des qu’on a un petit sachet en main. je suis peut-etre stupide mais franchement un peu perdu.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 13:42, par Kouda En réponse à : Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

    L’interdiction des sachets plastiques non biodégradables, ça vous dit quelque chose ? Cette décision du ministre du commerce connaîtra le même sort. Wait and see.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 14:24, par Bonjour En réponse à : Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

    Ce gouvernement marche sur la tête. Pourquoi ces mesurettes ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 16:10, par Salomon Justin Yaméogo En réponse à : Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

    La note cite "des textes en vigueurs" : donc ça n’a rien de nouveau !!! Ce qui change ici, c’est qu’on ne veut plus des sachets et des petits flacons, jusqu’à 30cl... C’est bien ; mais alors, les flacons de 50cl sont autorisés ??? Et les flacons de un litre ???? Sans compter la masse des productions conditionnée en bidons de 20 litres qui est souvent reconditionnée localement par les petits revendeurs !!! Alors, ils/elles pourront garder le frelaté dans leurs bidons de 20 litres et le servir au détail dans des verres ??? C’est acceptable ???? Mchoouuurrrrrrrr !!!
    Je suis tenté de dire que c’est juste un bout de papier électoral dont on ne verra probablement rien ; à part peut-être quelques petits qui "seront fouettés" et présentés aux médias ; mais... attendons de voir sur "Le Terrain" ce qu’il en sera.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 16:48, par yambia En réponse à : Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

    après les bonnes décisions, les bonnes applications doivent suivent.

    Répondre à ce message

  • Le 13 septembre à 09:58, par parimyéllé En réponse à : Burkina : Les boissons frelatées désormais interdites

    A mon avis le communiqué ne suffit pas à résoudre le problème ;il faut plutôt introduire un texte de loi qui sera adopté par l’Assemblée nationale

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Concours directs session 2019 : 5 892 postes pour 1 247 501 candidats
Recyclage : Aminata Porgo ou comment transformer les pneus usagés en objets d’art
Marche -meeting du 16 septembre à Ouagadougou : Retour sur une demi-heure sous une avalanche de gaz lacrymogènes
Marche meeting du 16 septembre : « Le MPP et ses alliés tentent de scier l’échelle par laquelle ils sont arrivés au pouvoir », dixit Norbert Wangré (CGT-B)
Situation à Djibo : « Un grand renfort de militaires est arrivé », rassure le maire
Immigration clandestine : 400 000 FCFA pour un rêve gabonais qui se solde par un naufrage !
Mariage d’enfants dans la région de l’Est : Un phénomène qui perdure sous le poids de la tradition
Journée nationale de protestation : La coordination de l’UAS des Hauts-Bassins invite ses militants à resserrer les rangs
Santé : IAMGOLD Essakane équipe le CHR de Dori en système solaire
Diffusion d’images en direct par la RTB : Le SYNATIC crie au « piratage »
Insécurité au Centre-Nord : Les déplacés internes de Barsalogho reçoivent le réconfort du Cheick Ahmado Sawadogo
4e édition du prix d’excellence Sadate-Bikienga : 23 élèves du Kouritenga récompensés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés