Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Plus on sait, plus on doute.» Pie II, pape

Commune de Guibaré : Les élèves et étudiants à l’unisson pour le développement

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 23 août 2019 à 13h00min
Commune de Guibaré : Les élèves et étudiants à l’unisson pour le développement

Karentenga a vibré au rythme de la 6e édition des 48 heures des élèves et étudiants ressortissants de Guibaré, commune située dans la province du Bam, région du Centre-Nord. Deux jours durant (17 et 18 août 2019), des activités sportives, écologiques et d’expression culturelle ont occupé les participants.

Il est plus que jamais nécessaire d’accompagner l’Etat dans sa politique de développement, celui-ci ne pouvant à lui seul assumer pleinement ce rôle sans l’apport des fils et filles du Burkina Faso. C’est dans cette logique que l’Association des élèves et étudiants ressortissants de la commune de Guibaré (AEERCG) a décidé d’apporter sa pierre à la construction de sa commune. Placée sous le thème « Développement socio-économique : gestion des ressources communales et du capital humain », la 6e édition des « 48 heures des élèves et étudiants ressortissants de Guibaré » a connu la présence d’Ambroise Ouédraogo, haut-commissaire de la province du Bam ; de Hamidou Ouédraogo, exploitant minier ; et Dr Mahama Ouédraogo, directeur de recherches à l’INERA.

La cérémonie de clôture

Le choix de ce thème est guidé par le désir de sensibiliser les élus locaux, les parents, les élèves, les étudiants et l’ensemble de la jeunesse communale à la nécessité d’une gestion rationnelle des ressources communales (financières, naturelles) pour parvenir au développement véritable.

En initiant une telle activité, les organisateurs veulent renforcer la cohésion sociale entre les filles et fils de la commune de Guibaré.

Reboisement

Une édition couronnée de succès

En vue de promouvoir les actions écologiques, les élèves et étudiants ont mis en terre une trentaine de plants au sein du CEG de Karentenga qui a abrité la cérémonie. Le président de l’AEERCG, Amado Ouédraogo, dans son allocution, a appelé les autorités à les accompagner dans la réalisation d’un projet qui tient à cœur l’association : la mise en place d’un bosquet. Afin de galvaniser les meilleurs élèves et d’inciter leurs camarades à l’excellence, 26 lauréats du primaire et du secondaire ont reçu des prix constitués de vélos et de kits scolaires ; « des lots certes modestes, mais pleins de sens », selon le président de l’association.

Autorités de la commune soutiennent Les activités

La cérémonie de clôture a aussi été marquée par la finale du tournoi maracana débuté la veille samedi et ayant regroupé 24 équipes. « Plus qu’une simple compétition, plus qu’un jeu, le sport a le mérite d’être facteur de cohésion, de rassemblement ; un vecteur de communication et de cohésion sociale », a souligné Amado Ouédraogo. L’équipe de Sindri a été sacrée championne de cette 6e édition.

Le débat mené sur le thème de l’édition a permis de proposer des perspectives pour le développement de la commune.

Pour clore, le président de la cérémonie et les parrains ont salué l’engagement des élèves et étudiants. Et le haut-commissaire de rappeler qu’aucune société ne peut aller au développement sans l’engagement d’une jeunesse déterminée, consciente, respectueuse de la chose publique.

Un appel a été lancé à toutes les personnes ressources à soutenir « cette dynamique jeunesse aux ambitions nobles et innovantes ». Le pari de cette édition gagné, rendez-vous a été pris pour l’année prochaine, pour la 7e édition des « 48 heures des élèves et étudiants ressortissants de Guibaré ».
P. M. OUEDRAOGO

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Une marche le 29 février prochain pour dénoncer « l’injustice » dans le lotissement du secteur 26
Cadre sectoriel « Eau, hygiène et assainissement » : Le programme 2019 réalisé à 64,3%
Burkina : Marches-meetings et grève générale à partir du 7 mars 2020 contre l’Impôt unique sur les traitements et salaires, IUTS
Bobo-Dioulasso : La Sitarail offre à des étudiants, des codes d’accès à la « plus grande bibliothèque francophone »
Mercredi des cendres : A la chapelle du Scolasticat, on a porté le Burkina dans les prières
Crise dans la gestion des marchés de Bobo-Dioulasso : « Celui qui pense que ses droits ont été violés, qu’il saisisse la justice », lance le maire
Accidents de la route et enfants de moins de 15 ans : Une nécessaire éducation des enfants ou une prise de conscience des parents ?
IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »
Santé sexuelle et reproductive : Le consortium « SOS Jeunesse et défis » forme des organisations de jeunesse
Lean Six-sigma : Une formation pour renforcer les capacités des chefs de projet en management opérationnel
Epidémie de poliomyélite au Burkina : Un plan de riposte pour interrompre la transmission du virus
Cadre sectoriel de dialogue Education et formation : Des taux de réalisation en hausse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés