Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En fait d’imperfections, nous sommes des aigles pour voir celles d’аutrui, еt dеs tаuреs рοur vοir lеs nôtrеs. » Saint François de Sales

Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 21 août 2019 à 22h57min
Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

Ceci est un communiqué du service de communication et des Relations publiques des Armées, relatif à certaines rumeurs véhiculées.

Vos commentaires

  • Le 21 août à 18:05, par VIE En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    c’est quelles rumeurs ? lol
    des details svp ! moi je suis dans mon non-lotis.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août à 18:21, par Fadl En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Vous êtes un homme intègre, digne et respectable. Avec vous à la tête de notre armée, nulle doute que le Burkina sortira vainqueur. Que le bon DIEU vous assiste dans votre tâche et QU’IL veuille sur nos FDS.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août à 18:36, par choquant En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Quel drôle de communiqué ! Vous parlez de quelle rumeur ! Je crois qu’il serait temps de demander un renforcement de capacité à celui ou celle qui a pondu un tel communiqué très maladroit voire ridicule et contribuer à alimenter la rumeur que vous évoquez ! Au delà, de ce communiqué, dès les premières heures, selon certaines sources on parlait d’une vingtaine de militaires tués alors que vous avez parlé d’une dizaine seulement. Vous même favorisez cet état de suspicion/moral des troupes, etc. !

    Répondre à ce message

  • Le 21 août à 18:51, par Dedegueba SANON En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Moi c’est plus de détails sur la riposte qui a fait semble t’il 40 ( un chiffre bizarrement rond) terroristes neutralisés que j’aimerais savoir. En outre il a été question d’un pick-up que les voyous ont utilisé, or on parle de motos mais pas de véhicule saisi ???
    Cela dit je note que les 24 victimes sont relativement peu expérimentées ? De sergent chef à soldat de deuxième classe ? Cela ne fait pas beaucoup d’expérience au compteur non ? Ce n’est pas comme si j’avais souhaité voir des officiers ou des sous-officier supérieurs sur le carreau, mais diriger une riposte contre une telle attaque nécessite un savoir faire au delà des capacités d’un sergent chef non ?
    Bon c’est un civil qui parle donc excusez si je dis des inepties.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août à 19:03, par Jean-Paul En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    La population ne peut pas faire les deux en même temps :
    - Vaquer à ses occupations
    - Faire bloc avec les FAN
    Que chacun joue son rôle.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août à 19:05, par Martín En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Ce communiqué est très mal libellé et se contredit dans sa formulation. Vous dites qu’il y a eu "une vive émotion ressentie...", et en même temps, vous affirmez que le moral de la troupe n’est pas atteint ! On sent une gêne à travers ce communiqué. Courage aux jeunes soldats encore dur le front. Mais on sent sue c’est pas facile pour eux. Dommage !!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 août à 19:56, par Attention Papou ! En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Je crois que les militaires doivent restés lucides et loin des ragots de cabarets et surtout déterminés à en découdre avec les salopards de mécréants de terroristes promis à l’enfer. S’ils baissent la garde et dorment par exemple, les terroristes vont toujours les tuer comme des mouches et récupérer leurs armes.
    Par contre, si des informations ont été données par les FDS à la hiérarchie militaire à propos d’un déplacement douteux d’individus armés en grand nombre motorisés en direction du camp et si aucune disposition pratique, stratégique et tactique n’a été prise, le mouvement d’humeur et l’énervement des militaires sont très bien compréhensibles et là on peut craindre le pire. Il faudra dans ce cas que le Chef de l’Etat et ses Etats majors des armées de terre et de l’air fassent très attention et se ressaisissent vite au risque de nous créer des évènements malheureux. Il faudra aussi que les militaires fassent preuve de discipline et de retenue parce que lorsque la pluie vous bat, il ne faut pas vous battre.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août à 21:00, par cemga En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Ridicule ! On vous demande de faire la guerre et vous passer le clair du temps à communiquer. Nom de Dieu faites la guerre et laissez les communiqués au politique. Cest quels militaires ca. Montrez-nous seulement les images et epargnez-nous des blas blas. Hey Karim ngaou

    Répondre à ce message

  • Le 21 août à 21:46, par sidbala En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Si c’est le chef d’État major qui vient faire un communiqué pour démentir des rumeurs qui font état du moral de la troupe là il y’a problème.

    Pour une armée républicaine, on ne comprend pas, ce qui est sûr il n’y à pas de fumée sans feu, si les rumeurs peuvent donner a l’armée sa quiétude rien de telle, seulement l’armée aussi n’est pas l’armoire.

    Attendons de voir plus clair les jours à venir et gageons pour que le pays retrouve la paix le plus vite possible.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août à 22:21, par Balde En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    "Faire bloc avec les FAN", d’accord ! Mais avant, arrêtez immédiatement vos exécutions sommaires et extrajudiciaires, qui compliquent davantage l’action des jeunes soldats sur les fronts de lutte !

    Répondre à ce message

  • Le 21 août à 23:13, par Ras isis abmor En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Brave FDS sachez que nous sommes de coeur d esprit avec vous. Nous voulons etre physiquement a vos côtés. Courage Courage a vous

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 00:59, par Berni En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Des terroristes très bien formés et informés par des individus qui sont derivés de l’armée Burkinabè peut être des ex soldats mais ce qui est sure ce sont des combattants qui connaissent bien la position de cette ville Koutougou et cette caserne militaire

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 01:41, par Legrand En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Rumeurs, Rumeurs !!! Y en a marre !!!
    Demasquez nous et aneantissez ces enemies du people Burkinabe tapis dans l ’ombre qui donnent les informations aux forces du mal pour endeuiller notre people chaque jour.
    Il n y a plus de doute que des personnes bien informees, certainement au courant de tout, qui participent meme a vos prises de decision donnent la position de nos FDS a ces inhumains.
    Chers dirigeants, le people Burkinabe ne merite pas ca !!!
    VIVE LES FORCES DE DEFENSE ET DE SECURITE DU BURKINA FASO.
    QUE DIEU CONTINUE DE BENIR LE BURKINA FASO !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 05:10, par Dala En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Vous avez intérêt à prendre le parti de vos troupes plutôt que de passer votre temps à défendre un régime dont l’incompétence fait chaque jour des victimes dans les rangs. Les louvoiements quant au nombre des victimes de l’attaque de Koutougou ressemblent bien étrangement à ceux qui ont été donnés de voir après le drame de Yirgou, ce qui laisse voir que vous avez choisi le camp politique. Juste un conseil, CEMGA : vous connaissez mieux la troupe que ces politicards ; s’ils ne vous laissent pas travailler, ou si vous savez que les conditions ne sont pas remplies, rendez le tablier et rejoignez vos troupes !

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 05:13, par Atrap Le Moize En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Ce communiqué est très maladroit et participe à créer, véhiculer et alimenter les doutes, craintes et peurs des populations. Chaque fois qu’il y aura des évènements de ce genre, il est normal que les populations devisent là-dessus, comme chacun a son propre entendement de la chose. Au lieu de vous préoccuper des conséquences à tirer d’une telle attaque meurtrière et penser à comment organiser la riposte, vous vous pourfendez en communiqué qui contribue à amplifier la psychose. Je vous conseille à l’avenir de vous abstenir à ce genre de réaction qui trahit un manque de confiance en vous.
    Moi en ce qui me concerne, je ne vous blâme pas parce que je sais d’avance que quelle que soit la personne qui sera à votre place, la tâche sera pour elle ardue, délicate et ingrate. S’il y a un problème avec le moral de la troupe, l’origine vient de plus haut que vous. Le sentiment général des burkinabè est que ce pouvoir ne nous a apporte qu’un cortège de malheurs sans fin dont on n’espère pas entrevoir la fin, à moins que les dirigeants actuels ne changent. Ceux-ci contre toute attente ne changeront et on l’a constaté à maintes reprises quand on a espéré un changement. Nul ne pouvait se douter qu’après une telle insurrection de la jeunesse, décidée à rompre avec des pratiques qui devenaient abusives, un pouvoir qui succèderait à un tel évènement sera patrimonial. Le chef de l’Etat gouverne aves sa famille, proches et amis d’enfance comme si le Burkina d’aujourd’hui est un village ou quartier qui peut être dirigé comme il l‘était au lendemain des indépendances. Le pouvoir actuel a trahi les aspirations des populations, voire fait pire que le régime qui a été chassé. Les critiques n’y changent rien et le remaniement ministériel opéré a vu arriver d’autres proches amis et parents venus à la soupe à leur tour en guise de récompense. Comment alors ne pas être désabusé et perdre espoir ? Les maux actuels qui minent le Burkina sont connus :
    -  Il faut gouverner ce pays avec des compétences et non des affinités ;
    -  Il faut mettre fin au sentiment que seul un mossi peut devenir président dans ce pays alors qu’il y a plus de 70 ethnies qui toutes regroupées ne feront qu’une bouchée des mossis ;
    -  Il faut arrêter de créer des boucs émissaires et détourner l’attention des populations en stigmatisant un groupe ethnique ;
    -  Il faut mettre fin à ce faux air débonnaire, jovial et de suffisance qu’affichent certains responsables actuels de ce pays. Ils veulent faire croire que tout va bien dans le meilleur des mondes alors que c’est faux. Quand l’heure est grave, il faut aussi adopter les comportements qui vont avec ;
    -  Il faut envoyer sur le terrain la hiérarchie supérieure des FDS pour que les hommes reprennent confiance et ne se sentent pas délaissés, abandonnés ou sacrifiés ; Ces hommes refuseront toujours de combattre et pour certains, préfèreront prendre la fuite pour avoir la vie sauve s’ils n’ont pas confiance au régime politique en place et le sentiment que leur hiérarchie partage leur sort ;
    -  Il faut demander le départ des troupes françaises qui ne sont ici que pour espionner nos stratégies de lutte contre le terrorisme pour aller en retour équiper, renseigner et envoyer leurs pseudo-terroristes nous attaquer là où nos actions en cours ne sont pas. L’Armée Française n’est pas au Burkina pour nous aider mais pour mieux observer afin de nous nuire au maximum sur notre propre terrain. S’ils s’en vont, au moins on saura à quoi nous en tenir et avec qui on a à découdre ;
    -  Il faut mettre fin à l’impunité, à la discrimination et au favoritisme. Pourquoi d’autres vont en prison pour des faits présumés de gravité moindre (cas la Rama la Slameuse, même si je n’aime pas le personnage) alors que d’autres sont dehors et libres comme le vent avec des faits de gravité importante avérée (Jean Claude Bouda avec sa villa de Manga qui ne peut pas avoir été érigée avec ses revenus) ;
    -  Il faut mettre fin à la corruption et au favoritisme (même si celle-ci ne date pas de ce régime). Le cas du ministre des mines est patent. Pourquoi est-il toujours en poste et pourquoi il n’est pas écarté du pouvoir pour être mis à la disposition de la justice, le temps qu’il soit établi sa culpabilité ou non ?
    -  Il faut une justice sociale. Si on peut octroyer des avantages à certaines catégories socio-professionnelles, on peut le faire aussi pour d’autres. Nulle catégorie professionnelle n’est prépondérante et autosuffisante dans la fonction publique d’Etat.
    Je pourrais continuer à lister les griefs qui pourrissent le climat social et sécuritaire de notre pays mais je m’en arrête là, car je sais que d’autres viendront compléter mon propos.
    En conclusion, je ne crois pas à la classe politique actuelle, qu’elle soit du pouvoir ou de l’opposition. Le salut ne notre pays se trouve dans l’émergence d’une nouvelle classe politique qui aura le courage de rompre avec les pratiques connues jusque-là, qui ne font que nous enfoncer de jour en jour dans la misère, l’insécurité et le désespoir. Il faut qu’on ait le courage de balayer la classe politique actuelle et la remplacer par une plus jeune qui osera rompre avec les pratiques décriées des politiques qui n’ont fait que notre malheur afin d’espérer renaitre, sous une vraie indépendance, avec moins de boulets au pied et beaucoup d’espoir porté par des gens qui croiront véritablement qu’être africain noir n’est pas une fatalité.

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 05:23, par Ghh En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Il nous manque de communicants dans la hiérarchie militaire. La guerre de la communication

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 07:01, par Tomy-tozy En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Où est donc le MBDHP ? Rien ne sert de gueuler inutilement. Nous vous tenons à l’œil. Advienne que pourra.

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 08:15, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    - Fadl tu ne rends pas service à l’Amée et au CMGA en flâtant ainsi leur égot. C’est celà on appel la flagrnerie ou flâterie de bas étage ! Si tu n’as rien à dire, tu la fermes !

    - Mr le CMGA, vous parlez trop et agissez peu ! Trop de communiqués de votre part. Ce n’est pas tactique. Prenez l’exemple de l’allemand Goering, chef de l’aviation allemande pendant la 2ème guerre mondiale : il agit et laisse Hitler parler, vociférer et faire tout le brouhaha qu’il veut. Et l’Allemagne nazi a perdu la guerre à cause de la cohalition de plusieurs nations contre elle.

    Souvenez-vous aussi du Génénal Model Walter si vous avez eu cette lecture. Autour d’une carte d’État Major ensemble avec Hitler et d’autres Généraux, Hitler a dit : ’’Le soldat allemand d’aujourd’hui ne vaut pas celui de la première guerre’’. Un silence lourd dans la salle et ce général Model a répliqué : ’’Mon Fürher, entre le soldat allemand d’aujourd’hui et celui de la première guerre, il n’y a pas la différence d’un rouge liard. La différence c’est l’ennemi qui a avancé technologiquement’’. Silence de mort dans la salle et les gens se regardaient. Tous s’attendaient à ce que Hitler explose comme à son habitude et démette le seul général de tous les temps qui a osé le contredire. Mais rien, Hitler a salué le général et l’a décerné plus tard une décoration la plu haute distinction d’Allemagne en son temps (feuille de treifle avec diamant).

    Enfin Mr le CMGA, je vais vous dire comment est terminé ce brave Général Model  : Quand les soldats russes sont rentrés à Berlin, il écoutait la radio et il a donné l’ordre de libération à tous ses soldats en signant tous les papiers pour eux. Puis il a dit à son chauffeur de le conduire. Ils sont allés dans une forêt au Sud de Dusseldorf, un ville allemande, et il est descendu laissant seul le chauffeur. A envirin 50 m il s’arrête devant un vieux chêne (un arbre) et son pistolet claqua ! Le chauffeur accouru et trouvra qu’il s’était tiré une balle dans la tête. Ainsi mourru un des plus braves officiers allemands de tous les temps !

    Merci CMGA.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 08:48, par La chouette de Minerves En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    En matière de renseignement la rumeur occupe une place de choix d’autant plus qu’elle est l’émanation des pensées des plus folles au sein d’une population sur des questions liées à la vie en société.cependant il faut savoir en tirer le bon grain de l’ivraie.or cette manière de communiquer qui impose à la population de "vaquer à ses occupations" c’est pas de nature à renforcer les systèmes d’alerte à tout les niveaux.Puiss Dieu nous inspirer en ces temps douloureux.Paix aux âmes des disparus.courage aux FDS.

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 08:51, par HUG En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Pourquoi le communiqué ne porte pas de nom de personne physique mais signé. Les fonctionnaire de l’administration générale aidez moi, ce communiqué a t-il une valeur ? Il faut que les uns et les autres sachent que les burkinabé patriotes sont soudés derrière les FDS qui au prix de leur vie essaient de nous protéger. Mais certains burkinabés patriotes sont énervés du comportement de certaines personnes car certains média ont dit qu’avant l’attaque, des regroupements d’Hommes suspects avait été signalé à qui de droit. Qu’est ce que qui de droit a fait pour nous éviter ces morts ? C’est ça le véritable problème

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 08:51, par HUG En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Pourquoi le communiqué ne porte pas de nom de personne physique mais signé. Les fonctionnaire de l’administration générale aidez moi, ce communiqué a t-il une valeur ? Il faut que les uns et les autres sachent que les burkinabé patriotes sont soudés derrière les FDS qui au prix de leur vie essaient de nous protéger. Mais certains burkinabés patriotes sont énervés du comportement de certaines personnes car certains média ont dit qu’avant l’attaque, des regroupements d’Hommes suspects avait été signalé à qui de droit. Qu’est ce que qui de droit a fait pour nous éviter ces morts ? C’est ça le véritable problème.

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 09:11, par ACHILLE De TAPSOBA En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Plein succès à nos BRAVES FDS pour l’opération de déracinement . Le BURKINA reste très FORT et VICTORIEUX. Manifestement nous irons jusqu’à la VICTOIRE FINALE. Le BURKINA regorge tout naturellement des hommes compétents et très forts (BRAVES SOLDATS). Nos ennemis ont lamentablement échoué leurs projets funestes.
    Toujours une pensée pieuse pour les BRAVES SOLDATS et toutes les personnes tuées dans les attaques. Qu’elles se reposent dans la paix du SEIGNEUR.
    Nous nettoyerons ces microbes qui endeuillent nos braves populations, nous ne cederons jamais un centimètre carré aux forces du mal. Ils n’ont qu’à beau courir on les traquerons pour les neutraliser définitivement.
    Nous disons infiniment merci aux BRAVES SOLDATS BURKINABÈS qui fournissent beaucoup d’énergies au péril de leurs vies. Que le SEIGNEUR les protège. Face à la terreur et à la méchanceté des mortels (terroristes) qui n’ont aucune chance de nous vaincre nous frapperons très fort et très précis. Nous sommes plus nombreux et très forts qu’eux. Le BRAVE PEUPLE BURKINABÈ a toujours su gagner face à l’adversité. Le BURKINA béni de DIEU et de nos chers ancêtres ne tombera jamais.
    Les parrains et amis des terroristes se réjouissent ardemment des attaques croyant atteindre leurs objectifs(intérêts égoïstes) mais DIEU est du côté du bien (BURKINA ) restera debout et fort devant ses ennemis tête baissée comme un roi de mil.

    Aux BRAVES SOLDATS merci et courage. Le BRAVE PEUPLE nous soutient indéfectiblement et massivement. Nous triompherons devant les forces du mal. Nos bénédictions les accompagnent en tout temps et en tout lieu. Un ENFANT BENI(BURKINA) ne connaîtra jamais la honte(échec). Nos ennemis visibles et invisibles auront leurs yeux pour pleurer car ils n’ont pas le monopole de la vérité et de la violence.

    Vive le BURKINA FORT et VICTORIEUX
    Vive nos BRAVES FDS
    Vive le BRAVE PEUPLE qui gagne toujours.
    A bas les parrains et les amis des terroristes.
    A bas les déstabilisateurs de la sous région.

    Que le SEIGNEUR bénisse notre cher BURKINA que nous aimons tant. Amen
    Paix et succès à tous les BURKINABÈS. Amen

    Achille De TAPSOBA(pur produit THOM SANK et de NORBERT ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 09:33, par ACHILLE De TAPSOBA En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Plein succès à nos BRAVES FDS pour l’opération de déracinement . Le BURKINA reste très FORT et VICTORIEUX. Manifestement nous irons jusqu’à la VICTOIRE FINALE. Le BURKINA regorge tout naturellement des hommes compétents et très forts (BRAVES SOLDATS). Nos ennemis ont lamentablement échoué leurs projets funestes.
    Toujours une pensée pieuse pour les BRAVES SOLDATS et toutes les personnes tuées dans les attaques. Qu’elles se reposent dans la paix du SEIGNEUR.
    Nous nettoyerons ces microbes qui endeuillent nos braves populations, nous ne cederons jamais un centimètre carré aux forces du mal. Ils n’ont qu’à beau courir on les traquerons pour les neutraliser définitivement.
    Nous disons infiniment merci aux BRAVES SOLDATS BURKINABÈS qui fournissent beaucoup d’énergies au péril de leurs vies. Que le SEIGNEUR les protège. Face à la terreur et à la méchanceté des mortels (terroristes) qui n’ont aucune chance de nous vaincre nous frapperons très fort et très précis. Nous sommes plus nombreux et très forts qu’eux. Le BRAVE PEUPLE BURKINABÈ a toujours su gagner face à l’adversité. Le BURKINA béni de DIEU et de nos chers ancêtres ne tombera jamais.
    Les parrains et amis des terroristes se réjouissent ardemment des attaques croyant atteindre leurs objectifs(intérêts égoïstes) mais DIEU est du côté du bien (BURKINA ) restera debout et fort devant ses ennemis tête baissée comme un épi de mil.

    Aux BRAVES SOLDATS merci et courage. Le BRAVE PEUPLE nous soutient indéfectiblement et massivement. Nous triompherons devant les forces du mal. Nos bénédictions les accompagnent en tout temps et en tout lieu. Un ENFANT BENI(BURKINA) ne connaîtra jamais la honte(échec). Nos ennemis visibles et invisibles auront leurs yeux pour pleurer car ils n’ont pas le monopole de la vérité et de la violence.

    Vive le BURKINA FORT et VICTORIEUX
    Vive nos BRAVES FDS
    Vive le BRAVE PEUPLE qui gagne toujours.
    A bas les parrains et les amis des terroristes.
    A bas les déstabilisateurs de la sous région.

    Que le SEIGNEUR bénisse notre cher BURKINA que nous aimons tant. Amen
    Paix et succès à tous les BURKINABÈS. Amen

    Achille De TAPSOBA(pur produit THOM SANK et de NORBERT ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 09:51, par Stalinsky En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Chers compatriotes. Je pense qu’il faut que nous nous disions la vérité. Il faut reconnaître l’incompétence de l’Etat major et du Ministre de la défense. Ce n’est pas la première fois une attaque de caserne militaire a lieu et chaque fois on ne tire pas de leçon et non plus des attaques de ce genre au Niger récemment et au Mali. On se demande comment ces responsables réféchissent. J’ai à maints reprises souligné la necessité 1) de fermer la frontière avec le Mali et le Niger en ne laissant qu’un seul point de passage a savoir Koloko et Kantchari-Diapaga.
    2) Proclamer la zone de Bjibo jusqu’à Arbinda Zone militaire et interdiction de circuler à Moto ou en tricycles. Tout contrevenant devant être abattu.
    3) Eriger des murs de sable ou de haies vives à ces 2 frontières et autour des casernes.
    4) Doter les casernes de brigades canines (avec des chiens) C’est parce que ces jeunes soldats dorment qu’ils se font surprendre.
    5) Ces détachements doivent être sur le terrain commandés par des colonels ou des commandants au lieu de résider à Ouaga et à Bobo et envoyer des hommes sans expériences..
    7) Acheter des BTR 80 ou 80A soviétiques (10) comme l’ont fait la Côte d’Ivoire (Elle a acheté 6 unités) qui permettront d’attaquer les Djihadistes sur leurs positions et les anéantir, contrer les embuscades. Ce n’est pas un problème d’argent puisque nous avons de l’or partout et il ya l’argent des fonds communs des voleurs du MINEFID..
    8) Faire partir l’armée Française dont la présence est d’empécher l’exploitation des richesses minières du Sahel en maintenant un état de guerre permanente.
    9) Creer des Comités de défense du Burkina (CDB) à l’instar des CDR pour un maillage réel du territoire et de renseignements.
    10) Creer un corps de gardes frontières.
    Comme vous le voyez c’est un problème de compétence de l’Etat major et du Ministre de la défense.

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 09:51, par Zoungrana Aristide En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    UN CRIS DANS LE SILENCE DE LA NUIT...

    Je crois qu’aujourd’hui, même les mots n’ont plus le pouvoir de manipuler le triste constat du quotidien burkinabé. Nul besoin d’être politicien ou politologue pour faire la lecture des informations recueillies de part et d’autre des médias sur la profondeur du malaise que connait le pays des hommes intègre. Aujourd’hui l’insécurité réel et la psychose mentale est ce cocktail nouveau, dont la liqueur plonge chaque Burkinabé dans un désespoir avec des lendemains incertains. Il est dit que chaque État à la lourde mission de garantir l’intégrité de son territoire et d’assumer la sécurité de ses citoyens à travers une vision politique de ses gouvernants. Tous manquements issues des objectifs de cette mission régalienne, constitut un grave précédent pour le fonctionnement optimal des institutions républicaines. En ce moment je m’adresse à tous les fils et filles du Burkina Faso sans distinction d’ethnie de religion ni d’appartenance politique ! Pensons nous que ses frères et sœurs qui ont perdu la vie, les armes à la main ont osé l’ultime sacrifice au nom d’un parti politique, ou d’une idéologie politicienne ? Non je n’en suis pas certain. A mon humble avis je pense qu’ils étaient tous animés du sens du devoir a accomplir et la fibre du sentiment patriotique dans l’exercice de leur profession. Nul besoin d’être de l’opposition politique ou du parti au pouvoir pour prendre la mesure de la situation. Aucun statut de super citoyenneté ne saurait conférer des possibilités de tâtonnement indéfini à des soit disant leaders politiques ou à des partisans du chaos. Chemin faisant, la grogne sociale oriente son insatisfaction et son désarroi en direction de la grande muette qui refuse de se faire museler par le nombre de plus en plus grandissant des soldats à la silhouette infantiles sans expérience au combat. À vous qui lisez ses lignes en ce moment, que ferez vous, dans quel disposition d’esprit serez vous s’il vous arrivait de perdre un, deux ou trois membres de votre famille dans des attaques terroristes ? Pensez à ses mères et pères qui perdent leurs progénitures à La fleur de l’âge ! Pensez à ses jeunes femmes mère au foyer qui ne verront plus leur mari et qui seront condamnées à assurer seul l’avenir de ses orphelins ! L’heure est au questionnement et à l’unisson. Je retiens ce qui suit ...... La formulation lapidaire et le sentiment sommairement humain de nos RIP nous déshumanisera dans le temps et dans la durée.

    Bonne chance à nous tous !

    ARISTIDE JULIEN ZOUNGRANA

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 10:08, par ô pays mon beau peuple En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Courage à nos FDS. Le peuple entier vous soutient et prie pour vous. L’histoire de toute nation est jalonnée de ses moments difficiles mais le courage et la détermination des peuples prennent toujours le dessus sur l’obscurantisme. Gloire éternel aux peuples en lutte !

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 10:27, par Le réaliste En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Monsieur le CEMGA, vous êtes personnellement connu de la troupe pour votre intégrité, votre loyauté, votre esprit républicain, votre sens élevé du devoir, etc. Cependant, vous connaissez très bien ce pourquoi notre armée est non opérationnelle depuis longtemps, à cause de l’irresponsabilité de beaucoup de vos confrères encore dans les rangs. Il s’agit de ces officiers supérieurs qui recevaient régulièrement l’argent avec COMPAORE pendant que vous étiez maintenu à l’écart, relégué aux oubliettes du fait de votre droiture.
    Compte tenu de plusieurs dérives au sein de cette armée dont beaucoup de chefs encore en activité ont choisi de "manger" durant le régime déchu (trahissant ainsi leur serment de soldat républicain), nous avons actuellement certes des hommes, mais malheureusement très peu de combattants. Pour preuve, peu d’officiers acceptent aisément conduire les actions opérationnelles sur le terrain. Pire, beaucoup d’entre eux sont à la base d’une certaine lourdeur administrative dans l’administration militaire si fait que les hommes mangent mal et reçoivent souvent très tard leurs émoluments.
    Nos enfants sous le drapeau nous parlent de beaucoup de chose et nous savons votre mission très compliquée sans être impossible. Il faudra donc de grandes décisions, même si ceux qui gênent votre commandement vont être mis à la touche. Aussi, au sein de la troupe, ceux qui y sont rentrés par "insertion" sont improductifs.
    A vous de prendre vos responsabilités pour sauver le Burkina pour vous conformer à la grande valeur de celui qui a porté votre prénom dont l’œuvre est tracé dans la bible. Attendons de voir

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 10:31, par wendlassida En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    LE MOMENT EST VENU D’ADOPTER LA POSITION ISRAÉLIENNE :
    - TOUT JEUNE DE 18 ANS DOIT BÉNÉFICIER DE LA FORMATION MILITAIRE
    - PAYER UN DRONE ARMÉE
    - FORMER 50 JEUNES PAR VILLAGE ET LES ARMER
    FAITES CES CHOSES ET VOUS VERREZ QU’AUCUN CHIEN NE POURRA RENTRER DANS UN VILLAGE TUER MÊME UN POULET ET RESSORTIR.
    N’ATTENDEZ PAS QUE LES CHIENS RÉDUISENT LE NOMBRE DE NOS BRAVES SOLDATS POUR PRENDRE CES INITIATIVES

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 10:34, par citoyen LAMBDA En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Était-il vraiment nécessaire de faire un tel communiqué de démenti de cette rumeur du moment que la dite rumeur s’est avérée infondée ? En plus si les mouvements aperçus hier étaient destinés à protéger une rencontre avec les chefs militaires ,cela peut être interprété par d’aucuns ,quand même qu’il y a quelque part un manque de sérénité et de confiance au sein de l’armée . Bref avec ce qui vient de se passer à KOUTOUGOU ,il faudra du calme et de la sérénité au sein des FDS .Quand des rumeurs de ce genre commencent à circuler ,il faut craindre que les soldats qui ne pensaient pas à manifester en arrivent à manifester effectivement si de tels cas se reproduisaient et là ce serait encore rendre service aux terroristes . Malgré la douleur ,il ne faudra pas laisser apparaitre aux terroristes que c’est la panique générale .Paix à l’âme de nos valeureux soldats et Dieu bénisse le BURKINA FASO

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 11:46, par YIRMIAGATA En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Tant que la hiérarchie ne va pas mettre ses compétences techniques et professionnelles au service des combattants en se réfugient derrière le terme guerre assimetruqur ? Que ça soit combat Classic, guérilla , ou harcèlement , il est question d’apporter une riposte ? Et si les chefs se cantonnent à Ouaga, les bandits vont triompher sur la population et nos FDS ? Il faut que les chefs portent leur sac à dos et quadrillent le long de nos frontières ?
    su les chefs vont se contenter à organiser des cérémonies funèbres, ils en auront tout le temps et on va perdre des km de notre territoire ?
    Toute la hiérarchie a Ouaga et on veut gagner ? Les hommes n’ont pas de stratégie ? Que feriez vous avec vos diplômes des grandes écoles de guerre si on peut pas contrer des motocyclistes armés d’AK 47 ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 12:25, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    - Le poisson vit dans l’eau ! Le poisson vit dans l’eau ! Le poisson vit dans l’eau ! Le poisson vit dans l’eau !

    - Bravo CMGA même si 24 soldats sont morts, ce n’est pas votre faute ! Bravo CMGA ! Bravo Ministre Chérif SY ! Bravo pour out ce que vous faites pour l’Armée ! Bravo CMGA même si 24 soldats sont morts ! Bravo CMGA ! Bravo Ministre Chérif SY ! Bravo ! Bravo CMGA même si 24 soldats sont morts ! Bravo CMGA ! Bravo Ministre Chérif SY  ! Bravo ! Bravo CMGA même si 24 soldats sont morts ! Bravo CMGA ! Bravo Ministre Chérif SY  ! Bravo et encore Bravo !

    - Houraaah Président RMCK !!! Houraaah Président RMCK de laisser faire !!! Houraaah Président RMCK de laisser le laisser-aller prospérer !!! Houraaah Président RMCK d’enourage la malgouvernance dans le pays !!!

    - Vive le MPP !! MPP hoyééé !! Vive le MPP !! MPP hoyééé !! Vive le MPP même s’il est plein d’hypocrites et de vraisn ennemis du peuple qui ne s’intéressent qu’à leurs intérêts privés !! MPP hoyééé !! Vive le MPP !! MPP hoyééé !!

    Webmaster, c’est ce que tu veux m’entendre dire ? Eh bien c’est fait ! J’espère que tu ne vas pas me censurer encore pour ça puisque j’ai chanté la chanson que toi et les dirigeants de lefaso.net voudraient entendre dans vos lignes !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 12:36, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    - Atrap Le Moize, tu as dit : ’’Il faut mettre fin au sentiment que seul un mossi peut devenir président dans ce pays alors qu’il y a plus de 70 ethnies qui toutes regroupées ne feront qu’une bouchée des mossis’’. Même des naabas soi-disants ’’Gardiens des coutumes’’ sont dans ce jeu diabolique de secte ! Sache que moi Kôrô Yamyélé j’ai bien aimé cette réaction. Je ne savais pas qu’il y encore dans ce pays des gens lucides comme toi !! Je pensais que les liqueurs frelatées ’’Tchiro-Tchiro’’ avaient détruit toutes les cacapcités intellectuelles de nombreux burkinabè. Je pensais que la folie du naam, du pouvoir avait noirci et abruti toutes les pensées des burkinabè. Heureusement qu’il y a des ilôts de personnalités lucides comme toi qui restent et qui vont pertpétuer le Burkindlim ! Dieu merci que des éclairés comme toi existent encore dans ce pays.

    NB : Je sais que le fameux Webmaster va encore me censurer comme à son habitude, et je serai très étonné de voir ma réaction dans le web. Dans tous les cas, lui au moins, va me lire et ce sera un de gagné.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 12:37, par Vico vico En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Vive nos FDS nous sommes avec vous jusqu’au dernier Burkinabé. Courage à vous Dieu vous assistera.

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 13:25, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Pour moi, ce communiqué sent la transparence, le realisme et l’esprit dialectique, à moins que je ne sois naif. En general, il est rare de voir un communiqué d’une hierarchie, qu’elle soit militaire ou civile, admettre avec gravité l’existence d’un probleme en son sein. Et c’est ce defi que ce communiqué a relevé en reconnaissant le degout et l’indignation toute legitime dans les rangs. Bravo pour cet effort d’objectivité et d’optimisme.
    "Dieu reste Burkinabè"

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 13:37, par Daniel Kabore En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Triste !
    QUE DIEU apaise le cœur de tous les Burkinabé et en particulier les familles endeuillées.
    QUE L’ÉTERNEL NOTRE DIEU donne le courage nécessaire à nos FDS et les protège.
    Pour un poste avancé, dans une zone sous état d’urgence, il y a des moyens matériels possibles d’observer tous mouvement à 5km à la ronde, jour et nuit.
    VIVE LE BURKINA FASO !!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 14:25, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Propositions pour une resorption des attaques terrorristes contre les camps militaires :
    A) Propositions de Type I
    Pourquoi, qui de droit n’envisagerait pas, comme dejà incidemment evoqué par certains forumistes, de construire des tranchées d’auto-defense naturelle(TADN) autour des camps militaires anti-terrorristes de fortune dans les zones à haut risque ; ce dans un rayon de 360° autour des camps, si cela est faisable et non encore fait. On pourrait distinguer 2 sortes de TADN (Tranchées d’Auto-Defense Naturelle) :
    a) tranchées d’anti-progression logistiques : Largeur 40cm, profondeur 30cm, Longueur à determiner. Ces tranchées auront pour objectif principal de bloquer toute progression terrorriste vers les camps militaires en faisant obstacle aux motos et vehicules
    b) tranchées de combat : Largeur 1m,50, profondeur 1m20 à 1m50, Longeur à determiner. Ces tranchées, comme dit, serviront de coin de defense et d’attaque contre toute eventuelle agression terrorriste.
    c) Ces constructions de tranchées pourraient prevoir des secteurs de 60° (voir un diagramme en camembert) au nombre de 2 maximum pour servir de couloir d’entrée-sortie.
    d) Ces tranchées doivent être construite sur une distance de 500m à 1km autour des camps militaires, en tenant compte de la portée de certaines armes, l’idée première etant de gêner et retarder les agressions terrorristes. qsdbojhhrogiokkkkklllllllllllllllllllllllllllllll
    B) Propositions de Type II
    - En lieu et place des tranchées, on pourrait avoir recours à des expedients en matière de soudure metallique pour ainsi transformer nos camps militaires anti-terrorriste (de fortune) en CRM (Camp de Ronces Metalliques ). Pour ce faire on pourrait faire confectionner des epines metalliques sur des surfaces de plaques metalliques de superficie variable que j’appelle des TMR (Terreaux Metalliques de Ronces). Les soudeurs savent le faire dejà puisqu’ils le font dejà. Alors en lieu et place des tranchées, ces TMR pourraient être etalé autour des camps dans les mêmes conditions evoquées au A) point a) à d).
    C) Propositions de Type III
    Adopter une combinaison des Types I et Types II soit par exemple une protection de 80% en TMR et 20% en tranchées. En effet, la maintenance des tranchées en saison de pluie est difficile alors qu’un champ de TMR reste sans entretien penible.
    D) Conclusion
    - Ces dispositions ont une valeur intrinsèque superieure à la perte de l’avantage de l’effet de surprise dûe à une quelconque prise de connaissance. A moins d’une attaque terrorriste aérienne ! Chose incroyable !
    - NB : Ces propositions visent surtout la protection des camps militaires anti-terrorriste (de fortune) , dans les zones à haut risque, si tant est qu’il y en a. Et bien sûr, tout ce qui est dit reste amendable et re-amendable.
    - Si cela marchait, pourquoi le Burkina Faso, ne ferait pas expertise auprès du G5 Sahel (avec citations de source à l’egards de notre brave presse en ligne) ?
    - Ces dispositions sont faisables et sans grand budget  : les Japonais ont traverser des cours d’eau avec motos et velos en faisant pont au dessus des epaules de volontaires immergés dans l’eau jusqu’au cou ; le debarquement de Normandie s’est fait par la construction d’un port artificielle en moins de 3ans alors qu’il faut 7 à 10 ans pour construire un port. Que valent alors des tranchées face à la survie de toute une nation ?
    "Dieu est et reste Burkinabè"

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 15:23, par Patriote2000 En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Une seule demande mon général. Traquer ces chiens et abattez les un à un sans pitié. Je crois que le couvre feu est toujours en vigueur dans le Soum. Faites des excursions dans certains villages dès 6 h du matin. Celui dont le moteur de sa moto est chaux doit être considéré comme terroriste et traité comme tel. Très simple.

    Répondre à ce message

  • Le 22 août à 19:37, par Le Pacifiste En réponse à : Situation nationale : Le Chef d’État-major général des Armées invite les populations à faire fi des rumeurs

    Moi je n’écrirai rien, ne dirai rien qui pusse blesser nos FDS dans cette situation, dans cette guerre contre le terrorisme.je reste convaincu que tot ou tard nos FDS vaincront gens-la

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fonction publique : Les administrateurs civils en grève de 96 heures à partir du 24 septembre 2019
Recensement général 2019 au Burkina : L’INSD instruit des journalistes sur les modalités d’organisation
Situation humanitaire dans le Centre-Nord : Le Cadre de concertation régional à la recherche de mesures urgentes
Forum national des jeunes : La contribution de la jeunesse burkinabè dans la lutte contre le terrorisme au cœur des échanges
Boussé : L’ambassadeur Athanase Boudo offre des vivres aux déplacés internes
Concours directs 2019 : 27 639 candidats composent dans la région du Sud-Ouest
Entreprenariat féminin : UNCDF renforce les capacités de 100 femmes à Ouagadougou
Concours directs 2019 : 1 247 751 candidatures pour 5 892 postes
Prostitution et MST au temps colonial : « Il fallait règlementer la prostitution pour qu’elle se passe dans des conditions qui puissent préserver un peu la morale », Dr Yacouba Banhoro
Crise foncière dans les arrondissements 3, 8 et 9 de Ouagadougou : Le cri du cœur d’une organisation de défense des acquis de l’insurrection populaire
Santé maternelle et infantile : Le ministère de la Santé veut tirer profit des résultats de la recherche
Fête du 11-Décembre 2020 : Les activités officiellement lancées à Banfora
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés