Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

« Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

Accueil > Vidéos • LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé • lundi 22 juillet 2019 à 09h02min
« Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

Selon l’Ambassadeur de France au Burkina Faso, la question du Franc CFA est purement économique et non politique. A en croire Xavier Lapeyre de Cabanes, on ne lit que des bêtises sur le Franc CFA, à travers les réseaux sociaux. Il n’y a donc pas de quoi fantasmer, selon le diplomate en fin de mission.

Cliquez ici pour lire aussi : "Je ne crois pas du tout à l’effondrement du Burkina", Xavier Lapeyre de Cabanes, ambassadeur de France au Burkina Faso

Vidéo et Montage : Herman Frédéric Bassolé

Vos commentaires

  • Le 22 juillet à 00:38, par Indjaba En réponse à : « Sur le Franc CFA, on entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    Moi je n’en veux pas du tout à ce monsieur. EN effet la politique africaine de la France est tellement complexe et secrète qu’un ambassadeur peut bien faire toute sa carrière en Afrique sans rien connaître ce que fait la France en Afrique. Xavier est certainement de bonne foi mais ce qu’il oublie, il se pourrait que lui même ne soit qu’un simple outil de Françafrique qui s’ignore. .

    Répondre à ce message

    • Le 22 juillet à 10:44, par Maria de Ziniaré En réponse à : « Sur le Franc CFA, on entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

      Ce Monsieur nous dit la vérité et ça rougit nos yeux de nègre émotif. C’est vrai que 99% des réactions sur le CFA sont des réactions de negre dans la peau de colonisé complexé. On s’attache sur le nom de la monnaie qui n’a pas d’importance ( la Guinée le Burundi, le Rwanda, la RDC, la Suisse utilise le nom Franc pour leur monnaie, l’Egypte, la Syrie, les 2 Soudans , le Liban, la Turquie, les Royaumes Unies utilise le nom Livre pour leur monnaie....., la Jordanie, la Tunisie, le Koweït, l’Irak utilisent un Dinar......idem pour le dollar, la couronne ....utilisés par plusieurs pays. ) On s’attache au dépôt ( renumeré) des réserves de la BCEAO au trésor français alors que la BCEAO a plus de 10 comptes hors de la zone UMOA notamment un compte au USA.....etc. On ne parle pas de l’usage de ces réserves de change qui servent à payer en devise ( dollars US Euro.....etc) et qui doivent être nécessairement dans un compte en devise donc hors de l’UMOA .
      On critique la parité fixe avec l’euro alors qu’Il n’y a pas de régime de change idéal, le fixe a ses avantages et ses inconvénients et le flottant a également ses avantages et inconvénients. On s’attache également à l’impression et la fabrication des billets qui est aujourd’hui un service marchant dont la décision de le faire soit même est un choix économique : pour beaucoup d’africains imprimer les billets chez soit est un acte de souveraineté alors que la monnaie fudiciaire ( billets et pièce ) est entrain d’être remplacé par la monnaie électronique. La Suède l’un des premiers pays européens à avoir émis des billets de banque en 1661 est entrain de basculé dans le tout monnaie électronique sans billet et pièces. D’ailleurs en Afrique seul 9 pays (Maroc, Algérie, Egypte, Soudan, Ghana, Nigeria, RDC, Afrique du Sud, Kenya) impriment leur billet de banque chez eux. Tous les autres les font fabriquer par des prestataires, la Somalie fait fabriquer ses billet au Soudan)
      La première des souverainté est territoriale et non monétaire et pour défendre la souveraineté territoriale on utilise pas nos flèches et sabres traditionnelles mais bien des armes qui sont fabriquées à l’extérieur.

      Arrêtons d’ utiliser notre émotivité pour traiter le problème de la monnaie qui est un problème technique.

      Répondre à ce message

      • Le 22 juillet à 13:06, par Aigle Royal En réponse à : « Sur le Franc CFA, on entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

        Quelqu’en soit la technicité de la question monétaire, les pays de la zone CFA ne manquerons pas de techniciens pour traiter la question.
        Par ailleurs ce n’est pas le Franc que l’on dénonce chère Maria de Zinaré. C’est le CFA qui est remit en cause avec son correlaire de compte d’opération. Ce CFA là n’est rien d’autre qu’un papier du trésor français en témoigne la non convertibilité directement à d’autre devise sans passé par l’euro.
        De toutes ces monnaies que vous avez mentionné, laquelle est coloniale ?
        En rappel, parmi les nègres il y avait ceux affectés aux travaux de champs (esclave des champs) et ceux affectés pour les travaux ménagés (esclave de maison). Ces derniers mangeais les restes alimentaires du maître si bien qu’ils se sentaient bien. Vous êtes certainement cette dernière catégorie si toute fois vous êtes un Africain.
        Pourquoi la France s’accroche au FCFA ?

        Répondre à ce message

        • Le 22 juillet à 21:29, par Sasa En réponse à : « Sur le Franc CFA, on entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

          {}internaute aigle royale, on ne peut pas réveiller quelqu’un qui ne dort pas. Maria de ziniare et l’ambassadeur disent la vérité. Nous sommes trop émotifs et passons notre temps à pleurnicher. Quelque soit la monnaie s’il n’ya pas de bonne gouvernance nous n’allons jamais démarrer. Car ceux les detournements et les fuites de capitaux continueraient en toutes impunité. Sans défendre le CFA mais je tenais juste a signaler qu’il faut qu’on évolue dans les débats en posant les vraix problèmes. Car la monnaie seule ne fait pas l’économie d’un pays. A titre d’informations, dans certains pays présentés comme modèles avec leurs monnaies propres monnaies il y a en réalité le dollars en plus c’est le cas de tous les pays d’Afrique de l’est.

          Répondre à ce message

      • Le 22 juillet à 19:06, par Emeka Ojukwu En réponse à : « Sur le Franc CFA, on entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

        On appelle ça discours de nègre de service.
        La preuve, vos arguments ne ciblent que les points décriés par la majorité des Africains à l’égard de cette monnaie coloniale, point sur lesquels curieusement la France s’accrochent. J’attendais les arguments du genre les pays africains qui battent eux-mêmes leurs monnaies n’y arrivent pas. Hors parmi ces pays se trouve le Nigeria, première puissance économique du continent. Même les pygmées ne croient plus à ces inepties.

        Répondre à ce message

      • Le 24 juillet à 14:20, par Bantchandi En réponse à : « Sur le Franc CFA, on entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

        Avec tout le respect que je te dois Maria de Ziniaré, je ne peux me taire, eh oui c’est l’émotion qui nègre en moi qui parle. Lui l’ambassadeur de la france n’est-il pas émotif dans ses propos ? Ce n’est guère le nom qui nous pose problème, mais toute la duperie qui entoure cette gestion de monnaie. Il peut s’appeler fcfa, mais nous désirons gérer notre monnaie nous même, c’est un souhait légitime. Ne me dites pas que nous manquons d’intellectuels pour le faire, ce complexe dont tu parles le voilà parmi les burkinabè et même les africains qui défendent le cfa ils ont fait les mêmes études que les petits français qui la gèrent à leur profit, là effectivement il y un sérieux complexe ils ont fait les même grandes écoles et universités à travers le monde. Saches que le f cfa n’est pas une monnaie c’est un truc machin du trésors français, elle ne s’échange qu’à travers un lien de franc français qui n’existe plus par le biais de l’euro. Comme l’a si bien dit Balladur pm français en substance la monnaie n’est pas une question de technicien elle est politique. le cfa lors des conférences de monnaies dans le monde n’a pas droit de citer c’est la france qui écoute et vient nous dire la version qu’elle veut. Sais-tu que c’est Marc Tiémoko GARANGO la Ganrangose qui a mené une campagne pour que l’on amène la bceao en Afrique, il a été combattu, mais ceux qui l’ont combattu on récupérer le siège et le gouvernorat sous prétexte que ai france était plus fréquent chez eux. Oui je fais partis des 99% d’ânes et de cons mais j’assume mon ânerie et ma connerie car elles sont légitime. Si des intellectuels se fourvoient pour des intérêts égoïstes et d’instincts grégaires oui nous les ânes et les cons allons rentrer dans la danse. Cherche à à discuter avec le Pr. Taladidia THIOMBIANO qui est un économiste, cherche à connaitre les points de vues et les arguments du Pr. Mamadou KOULIBALY et de l’ancien PM , Gouverneur et président de la comission de la CEDEAO Kadré Désiré OUEDRAOGO. C’est parce que le cfa n’est pas une monnaie que conversion en devises étrangères est périlleuse et qu’il faut autant de gymnastique intellectuelle pour nous embrouiller. C’est la france qui régente les devises, sans laquelle frances combien de pays africains ne peuvent trouver un consensus pour se prendre en charge dans le concert des nations. Les pays qui ont osé défier la france ont payer cache la GUINEE de Sékou Ahmed TOURE a subir les foudres la france est passé par deux pays collabo le Sénégal et la Côte d’Ivoire pour introduire de la fausse monnaie guinéenne afin de créer l’inflation. Le MALI BA de Modibo KEITA a été contraint de rejoindre la zone franc. Sais-tu Maria de Ziniaré que la Chine de Mao Tsé Tung a deux monnaies une locale qui est surveillée de près comme du lait sur du feu par les autorités chinoise et qu’il est interdit à un étranger de détenir une certaine quantité de cette monnaie et l’autre monnaie qui internationale laissée à la manipulation des occidentaux et la conversion entre les deux monnaies est stricte. Oui Maria de Ziniaré la monnaie est un instrument politique et technique qui marque la volonté et la détermination d’un peuple colonisé par le Japon de s’affranchir.

        Répondre à ce message

      • Le 26 juillet à 10:00, par lynx En réponse à : « Sur le Franc CFA, on entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

        Une lueur d’espoir que d’apercevoir des avis éclairés dans cette obscurité profonde qui semble caractériser l’africain...

        Répondre à ce message

    • Le 22 juillet à 12:56, par KOASSA En réponse à : « Sur le Franc CFA, on entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

      Je suis d’avis avec l ambassadeur car 99,99 % de ce qui se dit autour du franc C F A sont des âneries et des imbécillités. Tout le monde est connaisseur et tout le monde pense détenir la pure vérité même si l on est un pur imbécile. Notre développement est entre nos mains. Si l’on combat la corruption,la mal gouvernance,le népotisme ,les détournements etc.... Si l on se met au travail pour une auto suffisance alimentaire. Si l on construit des états nations. Si l on instaure une justice sociale etc..... Même si en ce moment notre monnaie s’appelle FRANCE on serait plus heureux. Il faut éviter d’accuser les autres. Dire que son malheur est due aux autres. Vos parents qui ont cet esprit massacrent les vieilles personnes dans les villages les accusant d’être la causes de décès dues à des maladies bien connues. Alors cherchons
      ailleurs les clés de notre développement.

      Répondre à ce message

    • Le 25 juillet à 11:36, par ciceron IIème du nom sur cette toile En réponse à : « Sur le Franc CFA, on entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

      Validé..!
      Il fait certainement partie de ces Français qui ne sont pas informés que leurs politiciens et autres marchands charlatans de tout acabit se servent d’eux autres pour s’enrichir et enrichir leurs potes oligarques, pendant que les populations françaises croupissent autant que celles de nos contrées dans la misère crasse.
      Aimablement cicéron IIème

      Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 02:14, par DAMOCLES En réponse à : « Sur le Franc CFA, on entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    Waouhhhh. J’en ai vu des nassara carents mais celui-là, très franchement c’est le last des last. Sinon et sauf votre respect, même un étudiant de 1re année de Droit ou d’Economie sait que la monnaie, élément de souveraineté par excellence, est d’abord politique avant d’être économique. La preuve c’est que le dernier mot revient aux politiques. La preuve aussi c’est que vous-même, politique, en parlez. Au point de débiter des...

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 04:31, par Nous-pas-bouger En réponse à : « Sur le Franc CFA, on entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    Pourqu’un diplomate de son rang abandonne le langage diplomatique pour verser dans les injures grossieres c’est que veritablement les Africains ont vu juste et mis le doigt là ou ça fait mal. Si 1% de ce qui est dit est vrai, alors cela nous rassure déjà et suppose un tant soit peu qu’il y’a un brin de tromperie dans cet affaire. Si la France est reellement honete et si Mr. l’Ambassadeur pense que l’on raconte des aneries pourquoi ne pas tout simplement vous desengager dans l’affaire de la creration de la monnaie unique africaine deguisé en CFA rebaptisé. Il faudra apporter la preuve de vos affirmations injurieuses et demander pardon au peuple d’Afrique. Nous les africains sommes si convaincu d’etre dans notre bon droit que si d’aventure vous arriviez a apporter une preuve que nous racontons des aneries, et meme dans ce cas, nous vous demanderions toujours de prouver votre preuve. Vous savez que nous savons ce que vous manigancez et en retour nous savons que vous savez que l’on sait. Nous sommes convaincu dans notre ame et conscience que nous avons raison a 200% de reclamer notre independance economique et notre souveraineté monetaire d’ou votre nervosité.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 04:37, par Sans-blague En réponse à : « Sur le Franc CFA, on entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    Il n’y a pas plus politique que l’eonomie dans la gestion de la cité. L’ambassadeur est si nerveux qu’il perd le bon sens. Dites moi bonnes gens, qu’y a t-il de plus politique que la monnaie. Mon dieu c’est du delire ou je rève.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 04:39, par Sans-blague En réponse à : « Sur le Franc CFA, on entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    Je suis desolé Mr. mais la monnaie est belle et bien un outil de souveraineté voire plus.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 06:12, par Lumière En réponse à : « Sur le Franc CFA, on entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    On sent vraiment que cette décision d’abandonner le fcfa n’arrange pas la France. On sous entend dans ces propos ’’vous avez décidé de changer de monnaies faites le on verra, on va vous faire regretter cette décision par tout les moyens. Tout comme De Gaulle a dit à Sekou Touré de la Guinée lorsqu’il a dit non au choix de la communauté. Et ils ont bien regretté. C’est à nous de montrer qu’on est mûre à ne pas donner raison à ces gens là. En tout cas merci pour tes insultes à l’égard de 99% de la population de la CEDEAO.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 06:25, par MonOpinion En réponse à : « Sur le Franc CFA, on entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    Ce Monsieur essaye tres difficilement de repeter les 99% d’"aneries" que les economistes aux ordres tentent de faire passer dans l’opinion. Ca ne passe pas car l’Afrique du 21e siecle n’est pas celle des annees 1960. Elle a plein d’intellectuels qui reflechissent d’eux-memes et qui ne sont pas intimides par le CV des economistes aux ordres.
    Si ce Monsieur s’y connait tant en Franc CFA plus que les victimes du franc CFA il donnerait plus de details simples :
    - Pourquoi la France s’accroche t-elle au Franc CFA et veut juste changer le nom et l’ELARGIR aux pays anglohones ? "changer le nom" c’est bien ce que le President Macron a propose a Ouagadougou lors des questions/reponses avec les etudiants. Ensuite il est parti au Ghana et au Nigeria. C’etait bien pour preparer l’elargissement du CFA aux anglophones. Et c’est cela qui est en train d’etre mis en oeuvre.
    - Pourquoi la France ne veut-elle pas lacher prise sur le FCFA alors qu’elle pretend que les reserves de change representent une tres negligeable partie des fonds du Tresor Francais. Ce qui est insignifiant on doit pouvoir s’en debarasser facilement, surtout quand ca vous cree des problemes. Si ces reserves de change sont "remuneres" comme il le dit, les Etats devraient alors recevoir des transferts de fonds en millions d’euros chaque annee !
    - Pourquoi la France fait croire aux Africains que le CFA est convertible alors que meme sur le territoire francais aucune banque ne change le CFA contre l’Euro ? A quoi donc sert les reserves de change au Tresor Francais ?
    - Pourquoi la tres grande majorite des defenseurs du Franc CFA se trouvent etre curieusement de la BCEAO, ou au service de cette Banque centrale- y compris le Ministre de Sankara dont il parle ?

    Oui la monnaie est bel et bien l’expression de la souverainete d’un pays. En effet, quand un autre pays peut devaluer votre monnaie contre votre volonte, quand il peut rationner la quantite de billets et de pieces de monnaie qui circule dans votre espace territorial, vous n’etes pas un etat souverain.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 07:19, par Idriss En réponse à : « Sur le Franc CFA, on entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    Etant donné que c’est sur les réseaux sociaux que j’apprends ce que dit M. l’Ambassadeur, à 99% il dit des âneries. Pourquoi attendre sa fin de mission pour s’exprimer ? Il est un instrument du système qu’il ignore. Il a été formé à dire ses âneries pour permettre une suite de dénis de la réalité. Nous serons tous surpris....

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 07:31, par Le petit savant En réponse à : « Sur le Franc CFA, on entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    Je vais vous décrire le CFA de façon simple.
    Moi je suis au village, commerçant de mil, mais je sais que le CFA n’est pas bon pour l’Afrique.
    Vous savez nous les commerçants, nous utilisons deux ywarbas pour mesurer nos céréales. Quand nous voulons acheter, nous utilisons un ywarba dont le fond est agrandi. Et quand nous voulons vendre, nous retrécissons le fond du ywarba.
    C’est exactement le jeu du CFA en langage simple : quand ils viennent acheter chez nous, ils prennent en grand nombre et de façon demésurer. Et quand ils nous vendent, il ne nous donnent que du dérisoire !
    Pour rien au monde, cette France manque d’intelligence sur la question du CFA !
    A bas M. l’ambassadeur insulteur !
    A bas Macron, pilleur de l’Afrique !
    A bas la France voleuse depuis des siècles !!!
    Honneur et Respect aux Africains...
    Enfin nous vous tenons par la queue, vous n’aurez aucun autre choix que de sortir de nos terres et de nos systèmes...
    Le CFA va mourir de sa mort la plus infâme !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 07:39, par Sacksida En réponse à : « Sur le Franc CFA, on entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    D’abod, si ce Monsieur lapeygre est sincere, soit ce que Injaba dit est une realite et il defend leurs interets a eux ; ou bien il manquerait de cultute economique. Car le Franc CFA telle qu’elle fonctionne actuellement est un istrument politique et economique de domination de la France adosse au pacte colonial. De surcroit, la question de la fameuse garantie de convertibilite du Tresor Francais est une supercherie ou fourberie. Ensuite, si ce qu’il dit est une hypocrisie, je dirais que entre un Ane et un Coq gaulois formente dans le moule de la neocolonie, mon choix se porterait sur l’Ane qui est plus utile dans des activites economiques et sociales. En tout etat de cause, le temps viendra ou l’Afrique va rompre avec ces instruments ou oripaux neocoloniaux car aucun pays dans la vie ne peut accepter l’exploitation de facon eternelle. Salut.

    Répondre à ce message

    • Le 22 juillet à 17:46, par Archi En réponse à : « Sur le Franc CFA, on entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

      Je ne sait pas si l’Ambassadeur a essayé une jour d’echanger ses francs CFA en france puisqu’il a vecu au Burkina (au moins qu’ill utilise que des Euros) En tout cas quand je suis passé par la France, j’ai voulu echanger mes francs CFA en Euros , et l’agent de change a l’aeroport m’a dit que ça ne se converti pas et qu’il ne peux pas prendre.
      Le franc CFA convertible ? Mon oeil personne ne prend ça en France. Meme nos diplomate negocient avec les immigrés qui vivent en france et pensent rentrer pour desvacances au pays pour echanger leurs CFA en Euro. Ce sera pareille avec l’ECO s’il est arimé a l’Euro ; en sommes une monnaie de singe en gestation.
      En gros quand la france veux de la matiere premiere en Afrique , il lui suffit d’imprimer des billets et ils deposent ça chez nous. En gros ils achentent nos produits au prix du papier et de l’encre ayant servi a imprimer les billets du CFA. Et ça, Mr. l’Ambassadeur c’est des aneries ?

      Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 08:00, par Dedegueba SANON En réponse à : « Sur le Franc CFA, on entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    Dire ne serait ce que de changer l’appellation de cette monnaie est aussi une "ânerie " Monsieur l’ambassadeur ? Même chez vous votre monnaie ne renvoie plus à la France.
    Donc ce sont 1% des " non âneries " qui préconisent le changement en ECO ? Ce que nous les "ânes" voulons c’est que nous soyons juste maîtres de notre monnaie. Même le dollar n’est pas stable, pourquoi alors nous brandir ce fallacieux argumentaire de risque de monnaie non stable, en refusant notre arrimage à l’Euro ? Nous voulons juste être "responsables de nos jours de gloire comme de nos jours sombres". Ayant été dévalués déjà par deux fois que risquons nous vraiment ? Je préfère une dévaluation que nous mêmes aurons décidé à une dévaluation décrétée d’ailleurs.
    Si nous avions un Paul KAGAME, vous auriez eu une réponse aussi peu " diplomatique " à la hauteur des "99% des âneries".

    C’était encore "une ânerie de plus" monsieur l’ambassadeur. Je n’ai pas été à votre école, mais "l’âne" que je suis ne peut pas s’empêcher de vous dire que vous avez raté une occasion de vous taire.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 08:24, par job En réponse à : « Sur le Franc CFA, on entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    La sagesse dit que si vous êtes seul (e) à emprunter une voie qui est la juste alors que le reste de la troupe se trompe, Continuez votre votre chemin. Des exemples sont légions : SANKARA était le seul à emprunter la voie.Aujourd’hui tout le monde se rend compte trois décennies que c’était la bonne. Monsieur l’ambassadeur, votre France est la seule nation dans le monde à avoir toujours des colonies appelées Françafrique. Vous ne devriez pas vous en réjouir car le changement viendra de gré ou de force et la voie est toute tracée. ça ne saurait tarder. Toutes vos élucubrations dénotent de la peur de perdre des privilèges. Les peuples Africains sont mûrs et ont la solution pour bouter la France hors d’Afrique et assumer en toute responsabilité leur destin sans la France

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 08:44, par Eric Bertrand En réponse à : « Sur le Franc CFA, on entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    Peut il parler autrement que la ligne exigée par la politique France africaine qu’il sert ?
    Enfumage pur et simple

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 09:14, par You dirango En réponse à : « Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    J ’ ai écouté l’ ambassadeur de France au Burkina fasso .je pense que ce Monsieur ne fait que dire la vérité. On ne dit que des âneries sur le CFA .Croyez vous vraiment qu’ en changeant de monaie l’Afrique va devenir plus riche ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 09:19, par Kôrô Yamyélé En réponse à : « Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    - Bonjour Excellence Xavier Lapeyre de Cabanes, moi Kôrô Yamyelé je suis de votre avis. Tous ceux qui vous insultent ici sont en réalité des racistes nègres. Dans leurs petits villages sales perdus dans les broussailles du Burkina Faso ils n’aiment pas autrui. C’est ce qui rejaillit dans leurs raisonnements ici. Sinon vous avez raison ! Ils ne peuvent même pas fabriquer une chaussure ou des chaussettes par eux-mêmes et ils gueulent ! Pour celà nos marchés ici sont inondés de vieilles chaussures venues d’Italie et des marchandises dites ’’France aurevoir’’ et des chinoiseries, et ils gueulent ! Pour moi aussi, ils racontent des ’’âneries’’ comme vous le dites, mais plus, ce sont des burkinÂNERIES et des burkiNIAISERIES !!! Merci Excellence.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 22 juillet à 10:53, par Dedegueba SANON En réponse à : « Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

      Koro,, ton style est un peu compliqué et tu vas te faire lyncher cadeau. Alorsqu’au fond tu dénonces notre arrierisme et notre dépendance vis-à-vis de l’extérieur. En somme j’ai la faiblesse de croire que tu veux " heurter" exprès les gens pour les pousser à " consommer ce que nous produisons ", qui est une pratique qui forcément nous aidera à progresser. Et toi qui est un paysan, tu ne souffriras plus de la concurrence du riz thaïlandais, vietnamien ou du "riz plastique" chinois.
      Parce qu’aucun africain, à moins d’être rétrograde ne peut cautionner ce que ce diplomate a dit. Si son objectif était juste de nous mettre en garde des risques encourus par notre volonté de changer de monnaie, il n’avait pas vraiment besoin de nous traiter d ’ânes à 99 %. Car au fond pour l’instant qu’avons nous eu ? Juste un maquillage annoncé de ce francs CFA en ECO avec un élargissement sur les anglophones, puisque dans le fond et grâce à leurs deux " avants centres" ( ADO et SALL ) dit poids lourds de la zone "french", pas question de s’affranchir de l’Euro, via la France ".
      Nous allons donc toujours être la " queue de la France" dans la zone Euros. Nos politiciens locaux ont eu l’intelligence de dire que " mieux vaut être la tête d’un rat que d’être la queue d’un lion".
      Évidemment cela est discutable car en politique tout est question d’intérêt et il y en a que ça arrange d’être des queues de lions....et pas des moindres malheureusement.
      J’aimerais d’ailleurs que nos dirigeants procèdent comme en Europe...faire un référendum. On saura ainsi si nous avons 99% d’ânes ou 1% d’ânes.?

      Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 09:37, par Hussein En réponse à : « Sur le Franc CFA, on entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    Monsieur l’Ambassadeur, si vous me lisez, veuillez bien consulter les revues économiques internationales pour voir où sont classés les économies des pays francophones d’Afrique, depuis que vos pays ont décidé de venir nous civiliser ici. Il faut le savoir, ces pays von classés au bas de l’échelle économique mondiale. Les Africains, 99% de ceux qui racontent ces âneries qui apparemment vous gênent, pensent que maintenant au 21e siècle,les Africains peuvent retrouver tout seul le chemin, pour sortir l’Afrique du gouffre dans lequel vos pays l’ont enfoncé dans votre "généreux" accompagnement. Vous avez fait vos preuves, nous ne voulons plus de votre accompagnement. Le temps de la France en Afrique est passé, poix pour votre pays. L’objectif premier de la conférence de Berlin, qui consistait à se partager l’Afrique pour pacifier les états européens en guerre permanente est la ruine de notre immense continent au profit du votre plus petit. Malgré tout, les européens se sont cassés encore la gueule aux deux dernières guerres mondiales. Qui sait où la prochaine guerre va encore conduire l’humanité ? Votre pays à lui seul est un grand dépôt nucléaire qui n’est pas seulement dangereux pour les citoyens francais. Le vent a tourné dans le monde, votre pays ne va plus jouer un grand rôle pendant longtemps. Les monnaies uniques régionales comme celle de la CEDEAO que nos pays veulent créer en 2020 et la zone de libre échange intercontinental sont les vrais instruments pour pacifier l’Afrique, la remettre en bon ordre pour pouvoir se développer. La France peut penser ce qu’elle veut pour nous, nous de voulons pas ou plus d’elle ! Elle ne pourra s’en prendre qu’à elle-même. Pour terminer je voudrais donner ce proverbe africain à votre pays sur son chemin : <>

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 09:42, par Le patriote En réponse à : « Sur le Franc CFA, on entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    Monsieur l’ambassadeur était trop nerveux. Si c’est cela l’attitude de la France sur cette question oh combien sensible, il y a risque que le divorce ne fasse pas à l’amiable. Que faire lorsque votre créancier refuse de vous rendre votre argent ? La voie légale c’est l’arbitrage d’un tribunal. Fort heureusement il y a la CPI. Les pays qui ont leurs dépôts dans le trésor français doivent envisager d’y recourir pour astreindre la France à leur rembourser leur dû. Ce sera une grande première mondiale, et sûrement le signe que les temps ont changé.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 09:58, par sidbala En réponse à : « Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    Je suis sans voix car ce monsieur parle en seigneur à un peuple vassal

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 10:47, par Le petit tranquilos En réponse à : « Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    Ne vous en faites pas. Je suis convaincu qu’un jour là jeune génération va demander la relecture des accords avec la France dans tous ses compartiments. Le jour arrivera et même la France se verra obligée d’accepter. La façon que je vois comment l’Afrique est exploitée, et quelques soient les méthodes satique utilisée pour contraintre a la soumission, le jour arrivera.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 12:22, par Bigbalè En réponse à : « Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    Cette déclaration ne surprend personne quand on sait que la France est vraiment entrain de perdre le terrain. Depuis la mise en circulation de l’Euro, beaucoup d’opérateurs économiques avaient déjà acquis une liberté de commercer avec le monde entier sans faire le change avec le vieux franc français. C’est un premier coup que la France a encaissé et elle est frileuse actuellement car elle ne sait pas exactement si la nouvelle monnaie ECO ne va pas donner un uppercut foudroyant à son économie. Cela explique pourquoi Mr l’ambassadeur est nerveux ! Malheureusement le processus est irréversible pour la France et il faut bien qu’elle fasse avec ! Comme on est en démocratie et que les Etats de la CEDEAO l’ont ainsi décidé, eh bien, c’est la vision des 99% d’âneries contre celle de 1% de valets locaux de l’impérialisme qui sera mise en œuvre ! Je conseille à Mr l’Ambassadeur soit de prendre une retraite anticipée ou de tout faire pour quitter la nouvelle zone ECO pour ne pas trop souffrir ! Ainsi va le monde !

    Répondre à ce message

    • Le 22 juillet à 18:49, par Wikileaks En réponse à : « Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

      Ce sont les réserves de la BCEAO c’est à dire 50% des ecportations de chaque pays membre déposées au trésor français qui permettent à la France de payer sa dette intérieure et de faire fonctionner les ambassades. C’est la conversion en Or de cette réserve qui permet à France de renforcer sa position dans l’Euro. Sans cette réserve la France s’écroulera. Voilà la raison de cette réaction épidermique de l’ambassadeur et voilà pourquoi on nous harcèle avec le térrorisme.

      Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 16:20, par Opinion plurielle En réponse à : « Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    Ce cancre est le genre d’individu que moi je ne tolèrerai jamais qu’il passe encore une seule seconde sur la terre d’Afrique pour cette offense.
    Je lui donne 24 heures pour dégager de notre sol, sinon il va quitter les pieds en l’avant.
    Je suppose qu’il comprend très bien ce que cela veut bien dire.
    AFRICAINS NE POUVONS ¨PAS TOLERER DE TELLES OFFENSES ! ! ! !

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 16:52, par EBENEZER En réponse à : « Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    M. l’ambassadeur qui a décidé de la dévaluation du franc CFA en 1994 ? N’est pas la France ? Tout le monde sait que toute dévaluation d’une monnaie ne profite guère aux pays détenteurs de cette monnaie si ce n’est les investisseurs et autres......
    Ceci est la preuve que l’emprise de la France sur le C.F.A est plus économique que politique.
    Le Burkina Faso saura faire face à son destin. Je souhaite qu’il en soit de même pour le reste de la zone CEDEAO..

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 17:37, par Drabo En réponse à : « Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    Pourquoi les différents pays africains n’ organisent pas des référendums pour permettre aux peuples de s’exprimer.
    En Europe, l’adhésion à l’euro s’est faite après des référendums. Au moins, il y a un respect pour le peuple.
    En Afrique , seuls les politiques décident pour le peuple. Je pense qu’il y a un manque de respect pour le peuple.

    C’est seulement pendant les élections que les présidents africains sollicitent leurs peuples.

    Exigeons des présidents des référendums comme cela se fait dans de pareilles situations dans le monde.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 19:40, par jarim En réponse à : « Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    l afrique de l ouest sous interdependance
    francaise demande à la france une chosepour,
    tres simple,que les grands et les petits
    reclament depuis longtemos.
    que la france se casse de l afrique de l ouest
    et laissent ces pays prendre leur destin en main
    et instaurer une vraie souveraineté pour l interet
    des peuples .
    la france n a rien à faire en afrique, si elle ne le
    fait pas d une maniere pacifique et commode
    elle sera ejectee par la force.
    car par l histoire ,on sait bien que celle ci ne comprend que le langage de la force .

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 19:41, par Mamoudou OUEDRAOGO En réponse à : « Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    Vous savez c’est une affaire de dignité humaine. La quête de la souveraineté passe nécessairement par des remises en cause.
    Je suis sûr que si ce bon monsieur était actif au moment où nos pères payaient le prix pour les independences, il allait tenir les même propos.
    L’indépendance ne nous a pas apporté que du bonheur mais à ma connaissance, chaque anniversaire, nous fêtons et nous ne sommes plus prêts à une quelconque re-dépendance à la France.
    De même la remise en cause de la monnaie me paraît le minimum que notre génération doit acquérir pour les générations futures. Modestement je pense que ce n’est qu’une affaire de bon sens. La France accepterait que sa monnaie soit battit en Chine ou aux Usa ?
    Honte à toute génération qui ne fait pas mieux que les précédentes.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 20:48, par Anonyme En réponse à : « Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    La France s’affole... L’ambassadeur perd le contrôle...
    Que faire ? Les derniers rebondissements ressemblent à un hold-up...
    CFA devient ECO. Cela ne correspond pas à nos aspirations. Que la France passe son chemin. Les derniers espoirs de la France sont ruinés...
    Les diplomates sont perdus...

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 06:56, par Humouriste En réponse à : « Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    Excellence ambassadeur.que faire ? Si l’Afrique francophone exige une indépendance totale.mais les propos de son Excellence nous réconforte depuis ma couchette dans ma cabane au non lotis.c’est un véritable appel aux africains de travailler dur pour une Afrique libre et réellement indépendant politiquement et économiquement.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 13:58, par La barbe En réponse à : « Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    C’est toujours au Burkina où la France nous dénigre, et pire sur notre propre sol.
    1-Macron est venu humilier nos étudiants en particulier et ceux d’Afrique en général à l’Université Joseph Ki Zerbo.
    2-Lapayre nous a insulté sur notre propre sol après avoir vécu sur celui-ci. Et pire sur une de nos chaînes de télévision. Et on le caresse. Nul été dans une des contrées africaines surtout dans un pays anglophone, il aurait fuit sans pouvoir ramasser ses effets de fin de mission. N’importe !!! Ca c’est des injures à l’encontre de nos dirigeants ouest africains et de l’Afrique toute entière encore sur le territoire Burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 15:36, par sidbala En réponse à : « Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    Internaute numéro 18, ayez le courage et l’audace d’être ce que vous êtes, comme j’ai l’habitude de l’assumer, ce que vous avez écrit n’est pas de sidbala que je suis.

    Répondre à ce message

    • Le 23 juillet à 20:28, par Sidbala En réponse à : « Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

      Pas besoin de s’echaufer, mon grand, calmos ! Vous n avez pas le monopole des pseudonymes. Ça fonctionne de la même manière que les prénoms ; y a plusieurs Paul, Tanga, Ousmane,etc.
      Comme vous réclamez la propriété exclusive du pseudo « Sidbala », j en utiliserai un autre la prochaine fois. Juste pour ne pas faire doublon. Et aussi pour ne pas diluer ma rigueur dans votre style. Cela évitera des confusions dans l esprit des lecteurs du forum. Salut.

      Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 19:58, par TOÏHEN DIOMEDE En réponse à : « Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    M. L’ambassadeur de France. Vous êtes bien dans votre rôle. Le contraire m’aurait étonné.
    Cependant, un citoyen de la CEDEAO vous demande :
    1. Pourquoi la France est elle présente dans la BCEAO ? La France est elle l’afrique ?
    La CEDEAO n’est elle pas une structure censée être purement africaine ? Cela n’est pas 1 fantasme mais bien une realité.

    2. Dans mon imaginaire je souhaiterais en tant que ressortissant béninois être représentant de mon pays près la banque centrale européenne.

    Dans 10 générations cela est impossible.

    Alors stoppez vos élucubrations imaginaires et vos fantasmes.

    Cest simple. Notre generation veut la reciprocité.

    Donc nous ne voulons plus que votre vision definisse nos politiques ducatives, Nos politiques publiques. En bref. Foutez nous la paix. Nous pouvons tomber dans nos experiences. Mais nous voulons les mener en les ayant conçu pour nous sans que vous soyez à tirer les ficelles. Et de deux

    ARMEE FRANÇAISE ALLEZ VOUS EN DE CHEZ NOUS.

    ET POUR le RESTE FOUTEZ NOUS LA PAIX.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 23:29, par LaPayre de gifles En réponse à : « Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    Lapayre de gifles d’ un moins que ane a un peuple qui voit clair.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 08:10, par Noogo En réponse à : « Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    M l’Abassadeur, si vous donnez au Burkina un droit de véto, ou simple un droit de vote dans la Banque Centrale Européenne, votre argument pourrait commencer à avoir un sens. Chaque pays peut renoncer à une partie de sa souveraineté pour un ensemble plus grand qui l’englobe (CEDEAO dans le cas du Burkina, zone Euro pour la France). Mais prendre l’Euro pour exemple similaire au CFA est une contre vérité.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 13:27, par VenemWaya En réponse à : « Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    "Vous pouvez duper certaines personnes une fois en passant mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps"

    - Bob Marley

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 11:09, par Patarbtallé En réponse à : « Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes

    Cet Ambassadeur doit réviser ses cours de lycée : Il n’ ya pas de décision économique sans décision politique et vice-versa. Je le pensais beaucoup plus cultivé que cela. Pas de sa faute. Il comprend rien et il comprendra rien.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
《Le ministre de la culture doit cultiver la culture 》dixit Iron Bender
La jacinthe d’eau, qu’est-ce que c’est ?
Accra : Un homme manque de griller ses « bijoux » pour quelques cédi (VIDÉO)
Le jardin d’iroko : Un cadre idéal pour le grand plaisir des enfants.
Opération de délivrance des CNIB : Les frais de délivrance jugés élevés, l’ONI s’en défend
Dima de Boussouma : Les populations lui rendent un dernier hommage
Train de vie des ministres : « C’est tellement faible, tellement bas, qu’ils ne peuvent pas se loger dans les mêmes hôtels que leurs collègues de l’étranger » Paul Kaba Thiéba
PNDES : « Quand nous sommes allés à Paris, beaucoup ont pensé que nous sommes revenus avec des valises d’argent », Paul Kaba Thiéba
Entreprenariat numérique : Un Hackathon d’ESSITECH International pour former et accompagner les futurs talents du Burkina
Forum national sur l’utilisation desTIC : Des stratégies pour une jeunesse et une citoyenneté responsables
« Sur le Franc CFA, on n’entend à 99% que des âneries », Xavier Lapeyre de Cabanes
"Je ne crois pas du tout à l’effondrement du Burkina", Xavier Lapeyre de Cabanes, ambassadeur de France au Burkina Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés