Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Prenez la décision aujourd’hui de faire quelque chose de merveilleux avec votre vie» Brian Tracy

Emploi des jeunes : Plus de 8 milliards de francs CFA pour entreprendre en milieu rural

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mercredi 19 juin 2019 à 23h39min
Emploi des jeunes : Plus de 8 milliards de francs CFA pour entreprendre en milieu rural

Le ministère de la Jeunesse et de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes à procédé au lancement technique du Projet d’appui à l’emploi des jeunes et développement des compétences en Milieu rural (PADEJ-MR). La cérémonie est intervenue ce mercredi 19 juin 2019 à Ouagadougou.

Créer les conditions favorables d’une croissance économique plus inclusive à même de réduire le sous-emploi et le chômage des jeunes à travers notamment l’intégration de l’emploi au cœur des politiques sectorielles et le développement des compétences des jeunes en lien avec le secteur productif. Tel est l’objectif global du Projet d’appui à l’emploi des jeunes et développement des compétences en Milieu rural (PADEJ-MR) dont le lancement officiel a été couplé à un atelier technique.

D’un coût global de 8 milliards 937 millions 540 mille francs CFA, le projet est financé par la Banque africaine de développement (BAD) à travers le Fonds africain pour le développement (FAD) à hauteur de 8 milliards 43 millions 819 mille francs CFA. La contribution de l’État burkinabè s’élève à 893 750 418 F CFA. Selon le chef du PADEJ-MR, Hermann Tankoano, les trois composantes du projet sont l’appui à l’entrepreneuriat des jeunes diplômés dans l’agriculture et l’agro-business, le développement des compétences pour l’employabilité et l’entrepreneuriat des jeunes ruraux, la gestion et la coordination du projet.

Le chef du PADEJ-MR, Hermann Tankoano

Ces composantes seront donc mises en œuvre durant les cinq ans de vie du projet (2019-2023) dans quatre régions bénéficiaires, à savoir la Boucle du Mouhoun, le Centre-Nord, le Centre-Ouest et le Nord. Le représentant résident par intérim de la BAD au Burkina, Ali Cissé, a souhaité que ce projet soit conduit avec diligence et selon les règles de l’art. Sans quoi, son institution n’hésitera pas à mettre un terme au décaissement des fonds. Pour ce faire donc, il faut que les différents marchés, dans le cadre de la mise en œuvre du projet, soient passés et exécutés dans les délais au grand bonheur des bénéficiaires.

Ali Cissé, représentant résident par intérim de la BAD au Burkina Faso

Région bénéficiaire du projet, le Centre-Ouest, par la voix de la gouverneur Irène Coulibaly, attend de avec enthousiasme la mise en œuvre effective du PADEJ-MR pour le bonheur de ses administrés. Pour le gouverneur, la question de l’employabilité des jeunes est une grande préoccupation pour le gouvernement. Irène Coulibaly a donc invité les jeunes à s’approprier le projet afin d’atteindre les objectifs escomptés. Au nom du ministre en charge de l’Emploi des jeunes, le gouverneur de la région du Centre, Sibiri de Issa Ouédraogo, a salué la BAD pour avoir accepté d’accompagner le pays des Hommes intègres dans l’insertion socio-professionnelle des jeunes.

Le gouverneur de la région du Centre, Sibiri de Issa Ouédraogo

« Les actions retenues du projet sont cohérentes avec les objectifs d’amélioration de la qualité de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la formation en adéquation avec les besoins de l’économie que le gouvernement s’est fixé à travers le Plan national de développement économique et social (PNDES) », a-t-il souligné. À travers ce projet, le gouvernement pourra créer/consolider 350 entreprises additionnelles de jeunes diplômés dans l’agriculture et l’agro-business et permettre à 800 jeunes additionnels de bénéficier de formation/apprentissage.

Marcus Kouaman
(kmagju@gmail.com)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Allégations sur les exécutions extrajudiciaires : La réponse du gouvernement burkinabè
Djibo : Des fosses communes contenant au moins 180 corps découvertes, rapporte Human Rights Watch
Politique : « Actuellement, je ne vois pas un candidat qui peut sortir le Burkina de l’ornière », constate Issa Sawadogo
Promotion de l’agriculture biologique : Huit associations reçoivent un appui du Fonds PISCCA
Entrepreneuriat : Toé Dikio Claudel Rufin vainqueur du Prix Pierre Castel 2020 au Burkina Faso avec son projet de promotion du souchet appelé « tiongon ».
Boucle du Mouhoun : Trois petites filles violées, une décède
IUTS sur les primes et indemnités : Les travailleurs du privé et du public de la province du Gourma exigent sa suppression
Programme Voix pour le changement V4CP : L’impact de son apport sur la vie des populations fait à Koudougou
Mohamed Moussa, DG ASECNA : « Notre agence garantit la circulation aérienne plus flexible et permet aux compagnies aériennes d’économiser en carburant »
Projet « Jeunesse, emploi et migrations » : 375 jeunes du Centre-Est reçoivent des chèques pour lancer leurs projets
Anomalies sur les factures d’eau : Le mea culpa de l’ONEA !
Apurement du passif foncier urbain : « Ce n’est pas bloqué, mais le domaine même est complexe », avise la cellule de coordination
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés