Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nous devrions apprendre à ne pas attendre l’inspiration pour commencer quelque chose. L’action génère toujours de l’inspiration. L’inspiration génère rarement de l’action» Frank Tibolt

Musique : Jabber Mystère fait ses premiers pas sur scène

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • lundi 13 mai 2019 à 12h55min
Musique : Jabber Mystère fait ses premiers pas sur scène

L’artiste chanteur burkinabè Jabber Mystère a présenté aux mélomanes, le dimanche 12 mai 2019, trois titres issus de son tout premier et prochain album. C’était au cours d’un concert live organisé à cet effet au CENASA. Pour ses premiers pas dans la musique, il était accompagné de nombreux artistes nationaux et étrangers.

« Naissance », c’est le nouvel album de l’artiste Jabber Mystère, Jabber Sawadogo à l’état civil. Le chanteur a présenté aux mélomanes les trois premiers titres de son album. En attendant la sortie officielle de l’opus, l’artiste s’est essayé au live à travers un concert au CENASA. Les genres musicaux choisis par Jabber Mystère sont l’afro-trap et l’afro-beat. L’un des titres de l’album, « Fils », est un hommage que l’artiste rend à sa mère, professeur de musique.

Avec « Naissance », Jabber Mystère salue la venue au monde de son premier fils, né il y a sept mois. L’artiste n’était pas seul sur scène. Ses collègues étaient présents pour le soutenir. Ils ont contribué à rendre la soirée plus joviale à travers des prestations. Djeneba Seck du Mali et Abibou Sawadogo du Burkina, les deux marraines de l’artiste, ont manifesté leur soutien au jeune chanteur.

Don Sharp de Batoro, parrain artistique de Jabber Mystère, s’est dit fier de son filleul. Pour lui, son poulain a beaucoup de potentialités. Le slameur pense donc que Jabber Mystère est un nom à retenir. Une vente aux enchères a été organisée lors du concert. L’ex-ministre de la Culture, Tahirou Barry, a acheté un CD à 70 000 francs CFA.

Jabber Mystère espère être adopté par les mélomanes burkinabè et pourquoi pas du monde entier. Cette communion avec son public lui a permis de faire un pas en avant, a-t-il avoué à la fin de la soirée. C’est donc pour lui une grâce. L’étudiant en fin de cycle à l’Institut national de formation en arts du spectacle et en arts plastiques (INAFAC) affirme se donner à fond pour relever le défi de la qualité de son art. La soirée s’est achevée par des pas de danse exécutés par l’artiste et son public. Jabber Mystère a ainsi donné rendez-vous à ses mélomanes les semaines à venir, pour la sortie officielle de l’album.

Samirah Bationo (Stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Sydyr : Une voix de berger à la conquête des mélomanes avec « Fina Tawa »
Musique : Le Père Georges Nabollé veut redonner l’espérance aux personnes souffrantes
Mathias Yaméogo, peintre-dessinateur : « Sans la spiritualité et la maturité, on ne peut pas décrypter l’art »
Festival Yeelba : Un rendez-vous pour valoriser la culture burkinabè en Italie
23e Festival de l’imaginaire : Yé Lassina Coulibaly fait la promotion des musiques traditionnelles du Burkina
Festival international de théâtre et de marionnettes de Ouagadougou (FITMO) : La 17e édition aura lieu du 26 octobre au 2 novembre 2019
Institut Supérieur de l’Image et du Son (ISIS) : Les professionnels du cinéma interpellent le ministre de la culture
Concours Istic’slam 2019 : Augustin Sandwidi déclaré meilleur slameur
Culture et art : Ouagadougou a sa biennale internationale de la sculpture
Cohabitation pacifique entre refugiés et communautés hôtes : Des réflexions pour poser les jalons du vivre-ensemble
SNC 2020 : Les Semaines régionales de la culture (SRC) se tiennent du 5 octobre au 15 décembre 2019
Artisans du Centre Wendpanga : « Malgré notre handicap physique, on ne baisse pas les bras »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés