Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En fait d’imperfections, nous sommes des aigles pour voir celles d’аutrui, еt dеs tаuреs рοur vοir lеs nôtrеs. » Saint François de Sales

Education inclusive à Garango : CBM prend en charge des élèves en situation de handicap

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Edouard K. Samboé • mardi 12 mars 2019 à 18h24min
Education inclusive à Garango : CBM prend en charge des élèves en situation de handicap

Le projet « Intervention précoce pour une éducation inclusive au préscolaire de Garango » a été lancé le mardi 12 mars 2019 dans ladite commune, située à 22 Km de Tenkodogo, dans la région du Centre-Est. Ce projet, qui bénéficiera aux élèves en situation de handicap, est une initiative de l’ONG CBM (Christoffel Blindenmission), une organisation chrétienne internationale de développement dont le but est d’améliorer la qualité de vie des personnes handicapées vivant dans les communautés les plus pauvres du monde.

Dans la commune de Garango, dans la région du Centre-Est, les élèves en situation de handicap bénéficient du soutien du CBM depuis 2014. Une première phase de projet exécutée entre 2014 et 2018 a donné des résultats remarquables. Le projet « Intervention précoce pour une éducation inclusive au préscolaire de Garango » a permis de construire des salles de classe, des garderies, des centres de jeux pour les enfants de 3 à 6 ans. Au total, entre 300 et 425 enfants ont été scolarisés pendant les quatre années de mise en œuvre.

Au soir de cette première phase, CBM a jugé le projet satisfaisant, ce qui a donné lieu à une prolongation pour consolider les acquis engrangés. Ainsi, depuis le début du mois de janvier 2019, une seconde phase a été entamée dans la même localité, passant d’une à deux écoles primaires (« Zanga » et « Bougoula Ladenburg ») avec la prise en compte du préscolaire.

Pour le directeur pays de CBM, Ouseini Badini, plus de 450 enfants (handicapés et non-handicapés) de 3 à 6 ans seront inscrits dans les deux écoles au cours de la période 2019 -2021. L’objectif étant de mettre un focus sur l’égalité des chances, les besoins spécifiques des enfants handicapés, des orphelins et des enfants vulnérables.

Entre autres, quatorze encadreurs, enseignants et moniteurs du système éducatif chargés des prestations éducatives ; douze personnels de soutien (personnel d’administration et de gestion, cantinières, agents de sécurité, etc.) seront formés au management des personnes vivant avec un handicap.

Les objectifs visés sont la prise en charge de plus de 60 % des enfants handicapés, l’augmentation du taux de scolarisation des enfants handicapés d’âge préscolaire, la disponibilité d’un repas pour tous les enfants du CEEP tout au long de l’année scolaire et l’inscription d’au moins 80% des enfants handicapés à l’école maternelle.

Aussi, il est prévu la sensibilisation des parents des 450 enfants inscrits dans les deux écoles préscolaires aux droits de l’enfant en général, avec un accent particulier sur la protection de l’enfant, l’intervention précoce et l’éducation inclusive.

Un tour dans l’une des écoles qui accueillent des élèves en situation de handicap nous a permis de rencontrer des enfants ravis d’aller à l’école. Pour accueillir les visiteurs du jour, ils ont écrit, sur leurs ardoises, leurs noms et leurs doléances. Mamoudou Yoda, le directeur de l’école, n’a pas manqué de relever que les défis restent énormes.

Selon ses propos, « certains élèves parcourent de longues distances pour atteindre les écoles et d’autres ont été refusés dans des familles d’accueil, au regard de leur situation physique ». Pour l’heure, son école accueille 54 malentendants, dont 28 filles. Toutefois, il n’exclut pas l’augmentation du nombre de candidats à l’orée de 2020. Pour lui, les sensibilisations pourraient permettre aux parents d’avoir confiance en leurs enfants en situation de handicap et de les conduire vers les centres de formation.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Edouard K. Samboé
samboeedouard@gmail.com
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Concours directs 2019 : 27 639 candidats composent dans la région du Sud-Ouest
Entreprenariat féminin : UNCDF renforce les capacités de 100 femmes à Ouagadougou
Concours directs 2019 : 1 247 751 candidatures pour 5 892 postes
Prostitution et MST au temps colonial : « Il fallait règlementer la prostitution pour qu’elle se passe dans des conditions qui puissent préserver un peu la morale », Dr Yacouba Banhoro
Crise foncière dans les arrondissements 3, 8 et 9 de Ouagadougou : Le cri du cœur d’une organisation de défense des acquis de l’insurrection populaire
Santé maternelle et infantile : Le ministère de la Santé veut tirer profit des résultats de la recherche
Fête du 11-Décembre 2020 : Les activités officiellement lancées à Banfora
Filière sésame : Les acteurs de l’Est plaident pour une amélioration du cadre politique et règlementaire de la filière
Entreprenariat : L’OIM et l’Union européenne soutiennent les jeunes et les migrants de retour
UNICEF : Conflits prolongés, crise climatique, progression des troubles de la santé mentale et désinformation en ligne parmi les principales nouvelles menaces pour les enfants
Concours directs session 2019 : 5 892 postes pour 1 247 751 candidats
Dépenses publiques : La défense et la sécurité sous la loupe du CIFOEB
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés