Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par Dimitri OUEDRAOGO • mardi 5 février 2019 à 23h49min
Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

Le Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF) a tenu, ce mardi 5 février 2019, son traditionnel point de presse. Il a échangé avec les journalistes sur cinq points. Il s’agit de la détérioration de la situation sécuritaire, du bilan du massacre de Yirgou, de la suspension de la grève dans le secteur de l’éducation, de la politisation à outrance de l’administration et de la lutte contre la corruption. L’opposition a saisi l’occasion pour féliciter les forces armées pour la neutralisation d’une centaine de terroristes au nord du pays. La conférence a été animée par Jean-Hubert Bazié de la Convergence de l’espoir et Adama Séré du Rassemblement des écologistes du Burkina Faso.

L’opposition politique est satisfaite des opérations menées par les forces armées contre les terroristes. Au cours de sa traditionnelle conférence de presse tenue ce mardi 5 février 2019, elle a noté avec joie que les forces de défense et de sécurité ont neutralisé, le lundi 4 février 2019, 146 terroristes. Elle dit se réjouir de ce résultat, vu que ces temps-ci, la situation sécuritaire du pays s’est détériorée. Le Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF) encourage les forces armées dans leur combat contre l’insécurité.

Si l’opposition gratifie l’armée, elle déglingue le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré. Pour Jean-Hubert Bazié, c’est le président qui est le problème central. Il croit savoir qu’avec lui, le pays va droit dans le mur. Il a poursuivi en disant que manifestement, après trois ans passés à la tête du pays, un constat s’impose : le président Roch Kaboré, selon lui, a donné la preuve qu’il n’a ni la vision, ni les capacités pour gérer le pays, surtout en ces temps de turbulences.

Justice pour Yirgou…

Le deuxième sujet de la conférence a concerné le drame de Yirgou dans la région du Centre-Nord. Le CFOP dit attendre toujours que la justice arrête et juge les coupables de l’assassinat du chef de Yirgou et des six autres personnes, ainsi que les auteurs du pogrom contre les Peulhs.

Abordant la suspension de la grève des syndicats de l’éducation, l’opposition a félicité les acteurs pour leur patriotisme. Elle demande également au gouvernement de respecter ses engagements, afin d’éloigner les élèves du spectre de l’année blanche.

L’opposition politique a noté également une politisation à outrance de l’administration publique par la promotion aveugle des militants du parti au pouvoir. Les compagnons de lutte de Zéphirin Diabré notent que le phénomène continue et prend de l’ampleur. Ils en veulent pour preuve le fait que des agents ont été sanctionnés à travers des affectations abusives.

Le dernier point abordé est la corruption. A ce sujet, l’opposition exige du gouvernement la poursuite des complices du pillage des « maigres ressources du pays ».

Les journalistes ont interpellé l’opposition sur le financement des partis politiques par l’Etat, surtout dans un contexte difficile. Sur cette question, l’opposition estime que la subvention est légale. Cependant, elle dit être ouverte à d’éventuelles discussions sur le sujet. Sur ce, le CFOP a donné rendez-vous aux hommes de média pour le mardi prochain.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 5 février à 20:45, par YIRMOAGA En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    Voilà que l’armee Redore le blason avec le nouveau commandement politique que militaire.
    Ce qui a manqué avec les autres chefs. L’armee C’est le commandement. Sans commentaires nous allons enregistrer des victoires. On agresse pas, mais tout harcèlement, les auteurs seront pourchassés et détruit ?
    si on faisait un décompte des neutralisés , les sceptiques se rendront à l’evidence Sur la communauté impliquée dans le tetrorisme ?
    Gare sux aux quoi quoi des droits de l’hommes ? Ce sera nous qui allons en finir avec eux à Ouaga ici.

    Répondre à ce message

  • Le 5 février à 22:14, par Mo’a En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    Si dans cette période de turbulences vous répondez sans tergiverser qu’il est normal de financer les partis politiques a hauteur de millions ça montre a quel point vous êtes mille fois plus sans vision que Roch. Que le bon Dieu nous sauve de ces politiciens qui ne pensent qu’à leurs panses !

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 07:03, par Rénato En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    Quand c’est mauvais, c’est Roch. Quand c’est bien c’est l’armée. Ayons pour une fois le courage de reconnaitre que c’est bien pour tous et féliciter autant l’armée que le gouvernement. Et si vous remettiez l’argent de la subvention pour aider à équiper l’armée ???? Hahahaha. Bande de pilleurs de ressources. Donc le train de vie l’Etat c’est le gouvernement qui doit serrer la ceinture et si on dit subvention, on court tous comme des moutons pour passer à la caisse. Dieu vous voit.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 07:15, par Mogdrekindé En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    Bonne réplique de nos FDS qui pour une fois, a fait comprendre à ces chiens galeux que sont les terroristes que le temps des rires est terminé et que c’est leur fin qui se profile à l’horizon. "Bravo à vous, chers Soldats. La Nation saura vous le reconnaître. Encore, Bravo". Mais nous restons fort dubitatif quant aux félicitations adressées aux Enseignants qui malhonnêtes hypothèquent la vie et l’avenir de nos enfants pour assouvir leurs propres soifs de Gains faciles. Oui, nous le disons et le répétons. Quoique que leurs exigences soient probantes et fortement justifiées, les acteurs de ce Syndicat ont manqué et manquent d’objectivité et de bon sens dans leurs "Stratégies de Lutte". Plutôt que de passer par "l’Instrumentalisation des enfants pour obtenir d’une part un appui inconditionnel des parents, donc de la Société civile", ils auraient dû, connaissant comme tout le monde la situation budgétaire et financière du pays quand bien même tout le monde y compris eux-mêmes décrie la mauvaise utilisation du peu disponible, accentuer les "Négociations avec l’Autorité" dans le calme et la pondération. Tacitement, les parents, conscients des difficultés qu’ils (enseignants) vivent n’hésiteraient pas sans attendre une quelconque pression de leur part, de les soutenir. Mais non. C’est en cherchant à tuer moralement et intellectuellement les enfants, futurs dirigeants de notre pays, qu’ils parviendront à quelque chose.

    Ceci nous fait donner raison au CNR de Thomas Sankara qui jadis n’a pas hésité à les foutre dehors, même si dans le fond, cette action avait visé à dégraisser le fichier des fonctionnaires. Malheureusement, ce ne fut pas le bon côté qu’il fallait toucher. Malheureusement, de par leur ignorance des choses à l’époque, les acteurs de l’Enseignement primaire a prêté le flanc pour qu’on retienne de les fouetter.

    Ceci est notre coup de gueule à l’endroit des Enseignants qui malheureusement manquent de jugeote pour s’en prendre aux enfants innocents alors que le problème se trouve bien à ailleurs. Oui, car les enfants de ceux qui doivent discuter avec eux sont à l’abri car, "leurs enfants, les enfants de ces Dirigeants et Décideurs sont inscrits ailleurs dans d’autres pays et ce dans des Ecoles de référence" pour, revenir plus tard commander et diriger les autres enfants, leurs (enseignants) enfants qui resteront à la traîne de par leurs propres faits d’aujourd’hui. A bon entendeurs, Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 08:24, par Vieux père sage En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    C’est ce que la population vous demande de faire à chaque fois et vous êtes toujours resté bouche bée.
    Quand le travail est bien fait , il faut le saluer à sa juste valeur. Quand s’est pas bien il faut le crier haut et fort.
    L’opposition burkinabè ne communique pas assez ou communique en retard toujours.

    Répondre à ce message

    • Le 6 février à 11:25, par Sakssida En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

      Seul un malhonnête peut insinuer que l’opposition communiqué peu ou communique en retard. Qu’est ce que cette opposition n’a pas dit dans ce pays ? Les lois PPP, les privatisations sauvages, la crise du foncier et du logement, la crise de l’éducation, crise du système sanitaire, incivisme grandissant, insécurité...
      N’est ce pas l’opposition qui a débuté les collectes de fonds populaires pour soutenir les FDS ? L’opposition a tellement fait des propositions au gouvernement, que l’on pourrait remplir un cahier de 1000 pages. Donc cessez vos affirmations gratuites monsieur le cagoulé du MPP @vieux père sage

      Répondre à ce message

  • Le 6 février à 08:54, par Nongasida paguiligdi En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    "Pour Jean-Hubert Bazié, c’est le président qui est le problème central".
    Quand on lit, les déclarations de certaines personnalités de notre opposition politique, on remarque qu’il y a un manque d’objectivité dans leur façon de voir les choses en face donc un manque d’esprits dans leurs analyses. Ce n’est pas parce que c’est ROCK qui est le président que nous vivons cette situation. NON.
    Le peuple à choisi de prendre ses responsabilités en main à travers l’insurrections des 30 et 31 octobre 2014 en opérant une rupture nette avec un pouvoir qui n’avait aucun soucis pour le peuple burkinabè.
    Cette rupture n’est pas du tout du gout des ennemis du peuple surtout de ceux qui n’arrivent plus à obtenir ce qu’il veulent du Burkina - Faso ;
    Le pouvoir qui a été banni à tout fait pour diviser et diviser notre armée pour mieux régner et a du même coup cultivé et entretenu le terreau de ce que le peuple burkinabè dans son ensemble vit aujourd’hui .
    Si nous voulons travailler à retrouver la paix, il faudra que nous ne fassions pas l’opposition pour l’opposition. Au lieu de cela, mettons nos forces ensemble et nous réussiront. .

    Répondre à ce message

    • Le 6 février à 11:05, par Citoyen Oprimé En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

      Chers internaute, sachez que les opposants mènent des activités professionnels avant de faire la politique. Personne ne critique un régime par plaisir ou personne ne s’oppose pour s’opposer. Aujourd’hui, de manière unanime, tout le monde voit bien que la solution à notre problème, ce n’est pas un changement de Premier ministre, mais un changement de régime. Même le ministre Tahirou Barry a reconnu que le véritable problème du Burkina c’est le laxisme et l’incompétence du Président Roch. Et pour reprendre ses propos : ministre démissionnaire d’ajouter : « J’en ai assez de voir des millions de jeunes courageux livrés au chômage et au désespoir avec un horizon assombri dans une indifférence indescriptible ;
      - J’en ai assez, de voir le monde économique, végété dans un immobilisme avilissant, faute d’imagination de l’élite dirigeante ;
      - J’en ai assez de voir notre capitaine s’abonner à la fontaine de réaction à des actions sans axes en lieu et place d’actions axées sur la satisfaction durable des aspirations des masses. Ces réactions de vieux cow boy désespéré ont mis au rouge tous nos indicateurs avec un plan de développement PNDS qui a lui-même besoin d’un plan d’urgence de sauvetage dans un océan sans rivage.
      - J’en ai assez, de voir nos forces armées, désespérément désarmées, face à une armée de terroristes, sans larme de pitié ;
      - J’en ai assez, de voir le sacrifice de nos martyrs, au prix de leur sang, trahis par des dirigeants, en crise d’initiatives ;
       » .

      Répondre à ce message

  • Le 6 février à 09:33, par Guesswendé En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    Notre administration est gangrenée par de nombreux maux parmi lesquels on peut citer le clientélisme et la politisation très poussée des acteurs. En effet, le parti au pouvoir MPP et ses principaux soutiens y entretiennent un certain clientélisme, faisant croire aux agents que leur salut ne viendra que de leur adhésion aux partis de la majorité gouvernante qui leur garantiraient protection et promotion. Cette démarche fait effectivement mouche quand on sait que la grande majorité des nominations à de hautes fonctions et la promotion à des postes dits juteux ne vont pas aux plus compétents et méritants mais sont réservés à ceux qui ont la bonne carte, peu importe leur intégrité morale et intellectuelle. Ainsi un parti de la mouvance présidentielle a explicitement confirmé dans la presse quotidienne cette philosophie en justifiant la justesse de leur engagement par le nombre de postes obtenus (Vice-Présidence de l’Assemblée, ministères, membres d’institutions parlementaires africaines et internationales, directions générales etc.) Les cadres expérimentés et compétents de l’Opposition, ceux qui n’ont aucune couleur politique ou ceux dont on doute de l’appartenance à un camp ou à l’autre sont mis à l’écart ou confinés à des rôles subalternes. C’est vraiment regrettable cette politisation de l’administration publique, surtout après l’insurrection populaire des 30 et 31 Octobre 2014. Le "plus rien ne sera comme avant" s’est transformé en "Tout est pire qu’avant".

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 09:34, par Mo’a En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    Yirmoaga soutien total ! Je suis content qu’on partage mon point de vue !c’est comme si tu as lu dans mes pensées !

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 10:04, par Le réaliste En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    Croyez-vous être mieux que Rock ? Sans être politicien, je ne le crois pas. Vous êtes les mêmes politiciens irréalistes ; mais, vous allez tous apprendre à vos dépens un jour. Vous avez tous contribué à l’instauration des dérives que vous prétendez dénoncer aujourd’hui, c’est à dire la corruption, la politisation des agents de l’administration publique et même privée, la magouille dans les recrutements, la culture de la paresse et la négligence dans la gestion de la chose publique, la culture de l’incivisme et l’anarchie, la dilapidation des deniers publics à travers des institutions inutiles et la production de lois irréalistes comme le financement des partis politiques dont vous trouvez légal en ce sens que vous venez de récupérer des millions de l’Etat pour vous partager. Inconscients, vous occultez que malgré la situation actuelle du pays, ce financement n’est plus réaliste ni nécessaire et encore moins utile. Ce n’est que vos intérêts égoïstes qui vous préoccupent tous. Wait and see

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 10:29, par Bazega Fils En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    Le constat de la morosité économique au Burkina depuis l’accession de « Roch la réponse » à la magistrature suprême. L’accentuation de la pauvreté par une dégradation du pouvoir d’achat est une triste réalité dans notre pays. La pauvreté a même atteint des proportions inquiétantes. Un burkinabé sur trois mange à peine une fois par jour, et les prix des produits de première nécessité (riz, sucre, huile, carburant) restent hors de portée de la grande majorité des populations. Le panier de la ménagère s’amenuise et la mévente se généralise dans nos marchés. La coalition contre la vie chère a constaté que plus de « trois ans après l’arrivée du MPP au pouvoir, la situation sociale des populations n’a guère connu d’amélioration » et au bout de ces trois années de gestion, elle a empiré. La majeure partie de la population est condamnée à mettre au point des stratégies de survie. Pourtant, le MPP a fait de Roch Marc Christian KABORE son candidat qui devait être la réponse aux problèmes du pays. Trois ans ont suffi pour se rendre à l’évidence que face aux différents questionnements et défis, la réponse tarde à venir. On est donc en droit de se demander si « Roch Réponse » lui-même ne constitue pas un problème, ou mieux, s’il n’est pas le problème ? sur ce point nous sommes unanimes avec le Dr. BAZIE.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 10:37, par Volta Noire En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    Pourtant le programme du parti au pouvoir avait soulevé avec justesse l’inadéquation endémique entre notre système de formation et l’emploi. Une année après, aucune réforme ou mesure n’a été prise, aussi bien au primaire, au secondaire, qu’à l’université.
    Selon toujours ses ambitions programmatiques, le MPP devrait proposer une politique d’incitation et d’encouragement des entreprises à l’emploi des jeunes diplômés et stagiaires, mais à la date d’aujourd’hui rien n’y est fait. A quand cette politique ?

    Si on se réfère aux promesses électorales, du président par intérim du MPP, les 100 premiers jours du pouvoir MPP devaient être consacrés à l’employabilité des jeunes. Sans doute, les 2800 emplois du PEJEN dans l’enseignement sont-ils la réponse à une telle promesse ? Si l’on sait que plus de 150 000 jeunes arrivent chaque année sur le marché du travail.

    Quant à la création d’emplois verts évoqués dans le programme du Président, on est tenté de croire encore que c’est juste un effet de mode. En effet, comme par enchantement et pour « être dans le mouvement », le pouvoir MPP a trouvé le moyen de parler d’emplois liés à l’économie verte, sans savoir ce qu’il faut y mettre. On note que le ministère en charge de l’Environnement est totalement absent de ces grandes questions et n’a aucune stratégie pour emmener les jeunes burkinabé à s’intéresser à ces nouvelles opportunités.
    L’autre point sur lequel il convient d’insister est celui relatif aux emplois dans le domaine du numérique. Tout le monde s’accorde à dire que l’économie numérique constitue des niches importantes d’emplois nouveaux, notamment au profit de nos jeunes très branchés sur l’informatique. Force est cependant de constater qu’après un an de pouvoir MPP, rien n’a bougé de ce côté. Là encore le Gouvernement se contente de gérer le quotidien sans véritable stratégie à même de créer des emplois.
    Quoiqu’il en soit, l’on peut dire qu’en termes de création d’emplois et de prise en compte des préoccupations des jeunes dans notre pays, 2019 n’a pas fait mieux que l’année de Transition pourtant conduite par des dirigeants moins expérimentés que ceux qui ont cheminé plus de 26 ans avec le régime Compaoré. En résumé, le MPP n’avait pas de programme politique, mais ils avaiun arsenal de conquête du pouvoir. Seuls leurs militants alimentaires pourront dire le contraire, car leurs cadres ne croient plus au PNDES, ni à leur champion Roch Marc Christian KABORE !

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 10:46, par Divorce avec l’insurrection En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    Le sentiment du commun des Burkinabè est que le Président du Faso est plus un spectateur dépassé par la situation, qu’un acteur qui a prise sur le cours dramatique des événements sanglants qui endeuillent quotidiennement le Faso.
    Il y a de cela quelques jours, on nous a annoncé la formation d’un nouveau Gouvernement conduit par un nouveau Premier ministre.
    Le problème du "car Burkina", ce n’est ni les passagers, ni le convoyeur, ni le mécano, encore moins l’état de la route, mais le chauffeur. On a entendu depuis longtemps l’affirmation selon laquelle ce chauffeur était la solution. Il s’est révélé être en réalité le problème. Roch n’a jamais été la solution, il est le problème central. Convenons avec l’opposition qu’avec lui, le Faso va droit dans le mur !
    Notre pays est en train de sombrer. C’est une situation gravissime qui interpelle tous les patriotes. Jamais, un régime n’avait autant échoué dans la défense de notre intégrité territoriale.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 10:49, par prime En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    merci au cfop. bravo ! mais une telle analyse n’est pas digne du bon citoyen. dire que Monsieur Le Président est le problème pour notre patrie face à de telles situations c’est vraiment aggraver la situation. nous on veux par-contre des solutions concrètes, proposer des solutions de sortie mais éviter nous des préjudices. encourageons Monsieur Le Président et les FDS dans leurs missions. Puisse DIEU nous garder et amener la paix.

    Répondre à ce message

    • Le 6 février à 14:17, par Guesswendé En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

      L’opposition a toujours proposé des solutions au gouvernement pour l’amélioration de la sécurité. La preuve est que les ministres Clément Sawadogo et Jean Claude Bouda ont été remplacés, suite à la pression de l’opposition qui réclamaient leurs limogeages. Idem pour Simon Compaoré.
      Sans oublier les propositions de loi que les députés de l’opposition sont au parlement, afin de pallier au phénomène du terrorisme dans notre pays. Il faut que vous sachiez que les opposants sont aussi des burkinabé comme vous et moi. Donc ne jetez pas l’opprobre sur eux, lorsqu’ils dénoncent certains manquements de la part du gouvernement. Personne n’est contre la personne de Roch. C’est parce qu’il a démontré ses limites en matière de gestion du pouvoir, que le Docteur Bazié nous fait comprendre que le véritable problème du BURKINA FASO c’est Roch. Et c’est là pure vérité, puisque c’est lui qui est sensé assurer l’intégrité du territoire national.

      Répondre à ce message

    • Le 6 février à 14:34, par Volta Noire En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

      L’Opposition politique est responsable. Elle ne peut en aucun cas souhaiter le pire pour notre pays. Mais elle n’acceptera jamais que sous prétexte d’un besoin d’union sacrée, on lui interdise de faire des observations sur la politique du Gouvernement sur cette question sécuritaire.

      Autant elle continuera à faire ses propositions et à les mettre à la disposition du Gouvernement si celui-ci le souhaite, autant elle ne manquera pas de signaler les défaillances de cette politique sécuritaire qui conduit notre jeunesse au danger.

      Répondre à ce message

  • Le 6 février à 10:51, par Jean de Dieu En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    Le Président Roch Marc Christian KABORE et son régime doivent dire la vérité sur ce qui s’est exactement passé à Yirgou, et l’obligation d’agir pour imposer l’Etat de droit et une justice égale pour tous. On nous avait officiellement annoncé au départ 14 morts, ensuite 46 morts. Après les médias internationaux évoquent plus de 75 morts... Maintenant que ce Collectif sérieux ( au regard de la qualité de ses membres) annonce plus de 210 morts, pourquoi le gouvernement n’apporte pas de démenti ou de chiffres officiels ? Il faut que justice soit fait avant que la situation ne s’empire...

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 11:17, par Tchê Gwê En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    Le peuple doit remercier l’opposition politique pour sa veille citoyenne active. Les critiques de l’opposition obligent le gouvernement à améliorer davantage la gestion de la chose publique, au grand bonheur de la population sans distinction politique. N’eut été ces critiques, Simon Compaoré ou Clément Sawadogo seraient toujours entrain de cafouiller au ministère de la Sécurité. Bouda pareil. Mais Dieu merci, que le gouvernement n’a pas fait la sourde oreille en écoutant sagement les recommandations de l’opposition politique.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 11:33, par Citoyen Oprimé En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    En plus de la politisation de l’administration publique par le régime du MPP, il faut noter que la corruption est devenu un sport national. Après la révolte populaire d’Octobre 2014, c’est avec amertume que nous constatons que la corruption et l’impunité persistent. Ni l’indignité, le clanisme, le clientélisme, le népotisme, l’affairisme, la corruption, ni l’arrogance érigés en système de valeurs par ces
    cerveaux du régime Compaoré (MPP) n’ont disparu. En témoigne le rapport de l’ASCE remis au Président du Faso le mois dernier.
    Conséquences, cela va peser lourd sur notre avenir commun car, quand les autorités se complaisent dans la corruption, assortie d’arrogance ahurissante, elles n’encouragent pas nos partenaires à coopérer notre pays.

    Répondre à ce message

    • Le 6 février à 12:07, par YAAM SOBA En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

      @Citoyen_Opprimé il faut ajouter à cela, la morosité économique et financière, les remous sociaux, la désintégration du système éducatif, la débâcle de l’enseignement supérieur, le chômage aux trousses de la jeunesse, les violences en politique dans les mairies, l’incivisme, le tout couronné par un niveau d’insécurité jamais égalé, une incompétence criarde, qui conduit au massacre de nos soldats dans notre pays. Tout cela par la faute de ce régime frileux du MPP ! Mettons nos intérêts partisans de côté et ayons le courage de dénoncer ce qui ne va pas !

      Répondre à ce message

  • Le 6 février à 11:50, par Homo homini lupus En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    C’est avec un cœur meurtri que nous professeurs PEJEN (Programme Emploi Jeune Pour l’Education National) s’adressent à vous. Un programme présidentielle de son excellence M. Rock Marck Christian KABORE qui s’avère être une véritable arnaque, qui clochardise nos jeunes diplômés. En efftet nous sommes déployés dans les Lycées et collèges partout au Burkina Faso pour dispenser les cours dans plusieurs disciplines à savoir le FRANÇAIS, l’ANGLAIS, les MATHÉMATIQUES, les cours Histoire-Géographie, les Physiques Chimie, DROIT, Etc pour une allocation de 100.000fcfa/mois. Mais aujourd’hui il est fort regrettable pour nous de le dire que nous regrettons d’avoir pris à part à ce programme. Certes sa été pour nous une expérience, une mise en épreuve de nos connaissances et capacités intellectuelles mais avant tous un grand sacrifice dans toutes ces formes. Ce même gouvernement depuis 2016 à aujourd’hui à toujours été incapable de nous réglé les allocations comme prévu et de façon mensuel. On a perdu des camarades dans les attaques, des difficultés rencontrés par certain pour rejoindre les postes pendant la rentrée scolaire et aussi les difficultés rencontrés sur le terrain mais cela nous à jamais empêcher d’être au service de cette nation. On a signé des contrats d’une année renouvelable pour trois (03) fois et avec une promesse d’embauche dans la fonction public après les trois (03) ans. Ce qui est triste aujourd’hui à apprendre nous sommes à la troisième année pour la 1ère promotion recruté et ce même gouvernement n’a aucunement eu l’envi de se prononcer sur cette question d’intégration c’est à dire comment ca serait fait, quand et précisément dans quel catégorie seront nous classé. Même nos maigres 100.000fcfa ils en sont incapable de nous les donné à chaque fin du mois sans lutte ni discours. Quand on dit que des fils du pays sont exploité, malmené et même pillé de façon intellectuel par d’autres fils du pays vraiment triste à apprendre. De changement de ministre en changement de ministre on a essayé de rentrer en contact direct avec le 1er Ministre ou même de son excellence Monsieur le Président mainte fois et toutes nos tentatives ont été un fiasco. Personne ne s’intéresse à nous sincèrement mais nous faisons les mêmes tâches que les autres enseignants qui sont bien payé que nous. Le sacrifice pour une nation est-il vraiment récompensé de la sorte ??? Chers tous aidez nous à véhiculer ce message qui est un cri de cœur pour nous professeurs PEJEN victime du gouvernement des élèves de Blaise COMPAORE.
    MERCI...

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 11:59, par HUG En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    Ah oui, la politisation de l’administration est devenu le sport favoris du gouvernement MPP et acolytes. Même au temps de Blaise COMPAORE, l’administration n’a jamais été politisé autant. C’est pourquoi on momme à des postes techniques des gens qui ne sont pas habilité à occuper ses postes et quand on parle on parle d pouvoir discrétionnaire mais il faut que le pouvoir du MPP et acolytes sachent que pouvoir discrétionnaire ne veut pas dire que l’on nomme qui on veut mais chercher à savoir si la personne a les compétences nécessaires

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 14:29, par Camarade Dipama En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    VIVE L’OPPOSITION POLITIQUE RÉPUBLICAINE ET RESPONSABLE !!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 14:37, par Yipênê En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    Que l’on vive au Burkina ou qu’on le regarde de l’extérieur, que l’on soit de la Majorité ou de l’Opposition, que l’on appartienne ou pas à une chapelle politique, le constat qui s’impose, c’est que « notre pays se porte très mal ».

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 14:47, par Bougoum Mansga En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    Ceux qui disent que l’opposition ne propose rien, soit ils sont de mauvaise foi, soit ils ne lisent pas les journaux. Par exemple, L’UPC, principal parti de l’opposition à fait plusieurs fois des recommandations au gouvernement sur les questions sécuritaires. Lors de leurs journées parlementaires à Kaya, ils ont fait des recommandations, qui s’agissait entre autres :

    - relire la stratégie nationale de sécurité intérieure pour intégrer les initiatives locales de sécurité ;

    - créer un ministère plein en charge de la sécurité et le doter d’un budget conséquent ; chose qui a été appliquée par le gouvernement par la suite.

    - mettre en place une commission mixte composée de représentants des forces de défense et de sécurité à la retraite et en activité, des parlementaires et des organisations de la société civile ;

    - doter les forces de défense et de sécurité de ressources matérielles, financières et humaines afin qu’elles puissent jouer pleinement leur rôle ;

    - initier une enquête parlementaire sur les initiatives locales de sécurité.

    Aussi, les élus de L’union pour le progrès et le changement, ont demandé au gouvernement de faire en sorte qu’il y ait au moins un commissariat de police ou une gendarmerie par commune et éviter les doublons. Là où il y a un commissariat, ne plus mettre une gendarmerie. Et là où il y a les deux, il faut délocaliser l’un au profit d’une autre commune.

    Il faut que certains comprennent que l’opposition fait partie de l’Etat même si elle ne gère pas le pouvoir. Donc elle n’a aucun intérêt que le Burkina sombre dans le chaos, puisqu’elle sera appelée un jour où l’autre à gérer le pouvoir.

    Cordialement

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 15:30, par Passakziri En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    Mais comment réveiller quelqu’un qui ne dort pas ? Le PRÉSIDENT de la république est un échec total pour le Burkina . Incapable de conduire le navire á bon Port. Avis très personnel. Politiciens du ventre, s abtenir de me répondre svp.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 15:34, par Anubis En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    Le président actuel ne peut pas lutter contre la corruption. Le Burkinabè veulent une chose et son contraire : on veut le changement et on remet les mêmes qui polluent pendant deux décennies ; on ne veut plus de la corruption et on remet les mêmes. Les actes et les paroles se contredisent à chaque fois. On n’a pas le courage politique d’aller au changement et on veut le changement quand même. Dieu ne nous écoutera pas parce qu’on parle beaucoup, mais parce qu’on agit beaucoup. Si nous restons dans ça, nous demeurerons des perroquets. Pour lutter contre la corruption dans ce pays, il faudra changer de président.

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 19:26, par FasoLible En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    J’ai peur que cette tuerie de 146 personnes ne soit un Yirgou 2, c’est à dire un Yirgou version FDS ; le Yirgou 1 étant la version Koglwéogos.

    J’ai peur,
    J’ai peur pour mon pays.
    Seigneur, aide-nous !
    Seigneur, sauve nous !

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 00:29, par Juriste En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    Chers internautes, je voudrais savoir à quoi servent les rapports de l’ASCE si les incriminés circulent paisiblement sans que justice soit faite ???

    Un étudiant de Luc Marius IBRIGA
    FSJP I 2007 - 2008

    Répondre à ce message

  • Le 10 février à 16:31, par caca En réponse à : Neutralisation de 146 terroristes au Burkina : L’opposition politique félicite les forces de défense et de sécurité

    Le collectif pour la justice de la communauté peulh doit revoir leur copie de revendication. Selon l’opposition, le gouvernement Dabiré devait rendre justice au chef du village tué et les six personnes en arrêtant les auteurs avant de rendre la justice pour le massacre des peulhs. Voyez vous le chemin parcouru pour rendre justice aux peulhs. Il faut d’abord arrêter les tueurs du chef du village et ensuite on saura qui ont massacrés les peulhs. S’il se trouve que les tueurs du chef sont les peulhs que les koglweogo ont tués en représailles cela relèverait de la légitime défense. C’était Caca de passage à Waga ce weekend.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Déclaration de l’alliance Arc En Ciel des partis et formations politique de la Majorité Présidentielle(ACMP) sur la situation sécuritaire nationale relative aux attaques terroristes récentes au Burkina Faso
Lutte contre le terrorisme : Les maires du Burkina apportent leur soutien au gouvernement
Situation nationale : « Le malheur du Burkina Faso, c’est d’avoir Roch Kaboré à la tête de l’Etat et Zéphirin Diabré à la tête de l’opposition », estime Ablassé Ouédraogo
Dialogue politique au Burkina : Le Faso autrement parle de mascarade organisée par le président du Faso
Système de santé : Le Mouvement des intellectuels pour le développement monte au créneau
Burkina Faso : La traite de nouveaux acteurs dans la politique, un vent d’espoir ?
Burkina : L’UPC dénonce une campagne déguisée du Président Roch KABORE
Tabaski 2019 : L’UPC souhaite une joyeuse fête aux musulmans
Fête de l’Aid El kébir : « Un moment privilégié de partage et de solidarité en Islam », salue l’UNIR/PS
Vie politique : Une délégation du Mouvement patriotique pour le salut chez le Mogho Naaba
Fête de l’Aïd-El-Kébir : Les vœux du MPP aux fidèles musulmans
Démocratie : « De l’urgence d’interdire les partis politiques »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés