Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On dit souvent que le temps guérit toutes les blessures .Je ne suis pas d’accord .Les blessures demeurent intactes .Mais avec le temps , notre esprit ,afin de mieux se protéger ,recouvre ses blessures de bandages et la douleur diminue , mais elle ne disparait jamais.» Rose Kennedy

25e anniversaire de l’UEMOA : Deux nouveaux programmes lancés

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET | Yvette Zongo • vendredi 11 janvier 2019 à 22h30min
25e anniversaire de l’UEMOA : Deux nouveaux programmes lancés

A l’occasion de la célébration des 25 ans de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) qui a eu lieu ce jeudi 10 janvier 2019 à Ouagadougou, deux nouveaux programmes initiés par le Conseil des collectivités territoriales (CCT) et le Réseau des femmes élues locales d’Afrique (REFELA) ont été officiellement lancés. Il s’agit du Programme régional d’appui à la décentralisation financière en Afrique de l’ouest (PRADEF) et de l’initiative « 3 000 collectivités sans enfants en situation de rue ». Présidée par le ministre de l’Intérieur nigérien, Mohamed Bazoum, la cérémonie a connu la participation de ministres et de représentants des collectivités territoriales de l’espace UEMOA et du REFELA.

La célébration du 25e anniversaire de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ce jeudi 10 janvier 2019 à Ouagadougou, a été également marquée par le lancement officiel du Programme régional d’appui à la décentralisation financière en Afrique de l’ouest (PRADF) 2018-2022 et de l’initiative « 3 000 collectivités sans enfants en situation de rue ». Deux programmes initiés par le Conseil des collectivités territoriales (CCT) de l’UEMOA et le Réseau des femmes élues locales d’Afrique (REFELA).

Mohamed Bazoum, ministre d’Etat et de l’intérieur nigérien

Pour le ministre de l’Intérieur nigérien, Mohamed Bazoum, cette cérémonie a une double portée symbolique. Elle s’inscrit d’abord dans la célébration des 25 ans de la création de l’UEMOA et traduit l’aboutissement d’un engagement pris par le CCT-UEMOA au terme de la réunion de Grand-Bassam (Côte d’Ivoire) tenue en 2017, qui a été de soutenir la mise en œuvre d’un Programme d’appui à la décentralisation financière (PRADEF).

Un programme qui, selon le maire de la ville de Ouagadougou, Armand Béouindé, vise d’abord à créer, à l’échelle régionale et nationale, un environnement propice et les instruments régionaux et nationaux adaptés pour une décentralisation financière efficace, assurant la diversification nécessaire des financements. Il ambitionne aussi, selon lui, de renforcer et de développer les instruments et mécanismes de financement nationaux et régionaux, notamment ceux issus de la finance climat et les orienter vers le local.

Armand Pierre Béouindé, Maire de la commune de Ouagadougou

L’initiative « 3 000 collectivités sans enfants en situation de rue »

Pour la première responsable du REFELA, Aïssiatou So/Diawara, l’initiative « 3 000 collectivités sans enfants en situation de rue » a été mise en place pour la prise en charge, voire l’éradication du ce fléau dans la société. Pour ce faire, « le REFELA, dit-elle, est engagé à sensibiliser les parents, amis, voisins, etc. à la prévention de ce phénomène afin d’attirer l’attention sur une situation inacceptable où de plus en plus d’enfants, qui devraient être dans leurs cellules familiales ou à l’école, passent leur temps dans la rue où ils sont exposés à tous les dangers et sans services sociaux de base ».

L’autre objectif de cette initiative, selon Aïssiatou Diawara, c’est de se mobiliser, élus et acteurs locaux, pour donner une seconde chance aux enfants qui vivent dans cette précarité. Car un enfant s’épanouit et se développe au sein d’une cellule familiale ou d’une structure d’accueil et d’éducation, a déclaré la présidente du REFELA. C’est pourquoi, souligne-t-elle, il est important que la situation des enfants vivant dans la rue interpelle à tous les niveaux, que ce soit les responsables politiques, les élus locaux, les acteurs de la société civile, les citadins, les parents et surtout les femmes élues locales.

Aissiatou Diawara, présidente du REFELA

Création, missions et organisation du CCT

Le ministre ivoirien de la Ville et président du Conseil des collectivités territoriales (CCT), Albert Amichia, s’est plutôt penché sur l’historique du CCT. En effet, le CCT a été créé le 30 mai 2011 par la conférence des Etats et des gouvernements en vue de donner un signal politique clair pour une meilleure implication des collectivités territoriales dans le processus d’intégration.

Un conseil qui, selon son président, a plusieurs missions qui sont entre autres d’assurer la participation des collectivités territoriales à la réalisation des objectifs de l’union ; d’accompagner la Commission de l’UEMOA dans la conception et la mise en œuvre de projets intégrateurs et structures au bénéfice des collectivités territoriales et de contribuer au renforcement de la cohésion sociale, économique et territoriale à travers des actions partagées entre les Etats membres et les autorités locales.

Albert Francois Amichia, ministre de la ville ivoiriennne et président du CCT

C’est donc dans ce contexte que le PRADEF a été créé afin d’accompagner le CCT pour la prise de décisions au sein de l’UEMOA en faveur de la décentralisation financière par l’institution d’un environnement normatif et adéquat, de favoriser l’alignement des partenaires techniques et financiers, etc. Par ailleurs, le CCT est un organe composé de six représentants par Etat membre qui comprend l’assemblée générale et le bureau, a-t-il indiqué.

Yvette Zongo
Lefaso.net }

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Opération BARKHANE : Dernières actualité de la force
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés