Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur ,qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Construction de la cité universitaire de Belle-ville : Alkassoum Maïga s’imprègne de l’état d’avancement des travaux

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Romuald Dofini • mercredi 5 décembre 2018 à 23h00min
Construction de la cité universitaire de Belle-ville : Alkassoum Maïga s’imprègne de l’état d’avancement des travaux

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Pr Alkassoum Maïga, a visité, le mardi 4 décembre 2018, le chantier de « construction de la cité universitaire de Belle-ville, phase 2 », à Bobo-Dioulasso. Cette visite lui a permis de toucher du doigt l’état d’avancement des travaux. A la fin de cette sortie, il s’est réjoui de la progression du chantier.

Le deuxième volet du projet de construction de la cité universitaire de Belle-ville va permettre de mettre à la disposition des étudiants, comme ouvrages principaux : trois pavillons d’hébergement dont un pour les filles avec une capacité d’accueil totale de 1512 lits, un centre bucco-dentaire, l’extension du restaurant de 500 places supplémentaires, la construction d’un centre d’écoute pour jeunes, deux tribunes dont une pour le centre d’écoute et l’autre pour le terrain de sport. Ce joyau offrira les meilleures conditions d’apprentissage et de vie aux étudiants et contribuera à améliorer les performances et la qualité de l’enseignement supérieur public.

En ce qui concerne les ouvrages annexes, trois parkings pour engins à deux roues, soit un pour chaque pavillon d’hébergement, ont été construits. A cela s’ajoute la construction de trois buanderies, dix blocs latrines VIP de huit cabines chacun, dix paillottes d’études et deux paillottes de tresse, tous repartis judicieusement dans la cour. Il est également prévu des aménagements paysagers visant à agrémenter et à sécuriser l’espace de la cité. Il s’agit du pavage des alentours des bâtiments, la sécurisation des talus par des perrés maçonnés, la fixation de balises au bord des talus, la plantation d’arbres, etc.

D’un coût de plus de 8 milliards de francs CFA, cette phase 2 du projet est financée par la Banque islamique de développement (BID) avec une contrepartie nationale de plus de 900 millions de francs CFA. Le lancement de cette deuxième phase des travaux de construction a été fait le 9 mai 2017 par le Premier ministre Paul Kaba Thiéba.

Ainsi, la visite du ministre avait pour objectif de toucher du doigt l’état d’avancement des travaux et d’encourager l’ensemble des acteurs impliqués dans la réalisation de ces infrastructures. Les travaux du chantier se passent bien avec un taux d’exécution physique de 83%. Toute chose qui réjouit le ministre Alkassoum Maïga.

Pr Alkassoum Maiga

« Ce projet est important dans la mesure où il permet d’accroître les capacités d’accueil des étudiants et c’est la raison pour laquelle nous surveillons le chantier particulièrement. A chaque fois que nous venons ici, nous sommes satisfaits de ce que nous voyons », a-t-il laissé entendre.

Selon le Pr Alkassoum Maïga, avec cette deuxième phase, c’est une cité moderne jamais réalisée au Burkina Faso que le projet cité universitaire entend offrir aux étudiants de l’Université Nazi-Boni. Le joyau offrira à coup sûr les meilleures conditions d’apprentissage et de vie aux étudiants et contribuera à améliorer les performances et la qualité de l’enseignement supérieur public.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Syndicat autonome des agents du Trésor du Burkina : Boukaré Belembaogo élu nouveau secrétaire général
Établissements d’enseignement privés laïcs du Burkina : Le 14e congrès de la faitière se tient du 25 au 27 juillet
Marketing digital : L’expérience de la Burkinabè « Mimi mossi »
Éducation : Abdoul Ouédraogo fait « Grand tuteur » des écoles Nemnin
Amplify PF et Breakthrough Action : Deux projets pour accroître l’offre et l’utilisation des services de planification familiale au Burkina
Les accidents de la route, ça tue, ça blesse mais ça handicape aussi
Authentification des diplômes au Burkina : Les présidents d’institutions et les ministres invités à se soumettre à l’exercice
Nuit de l’excellence de l’UFR-LAC : La gent féminine à la traine
Statue de Thomas Sankara : « On veut quelque chose de parfait », déclare John Jerry Rawlings
Moustiques génétiquement modifiés : « Ceux qui en font un débat, c’est juste pour des intérêts égoïstes », selon Gustave Somé, coordinateur de mouvements et associations
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT fête ses dix ans
Chaînes de valeur maïs et niébé : 10, 725 milliards FCFA de recettes réalisées d’ici 2022 au Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés