Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les erreurs, comme des pailles, flottent à la surface. Celui qui vеut сhеrсhеr dеs реrlеs dοit рlοngеr еn рrοfοndеur.» John Dryden

Assemblée nationale : L’Union européenne apporte un appui de plus de 4 milliards de francs CFA

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET | Edouard K. Samboé (stagiaire) • vendredi 28 septembre 2018 à 22h26min
Assemblée nationale : L’Union européenne apporte un appui de plus de 4 milliards de francs CFA

Le 1er comité de pilotage du Programme d’appui commun de l’Assemblée nationale du Burkina Faso (PROCAB) a organisé une séance de travail, ce vendredi 28 septembre 2018 à Ouagadougou. Au menu des échanges, le bilan des trois premiers mois du démarrage du programme. Le président de l’Assemblée nationale, Bala Sakandé, a présidé la cérémonie d’ouverture de cette première session.

De 2018 à 2020, l’Assemblée nationale du Burkina Faso bénéficiera d’un appui de l’Union européenne, à hauteur de 4,23 milliards de francs CFA, dans le cadre du protocole d’accord de financement du Programme d’appui commun de cette institution. Selon le chef de la coopération de la délégation de l’Union européenne, Jean Lamy, ce financement s’inscrit dans un objectif de renforcement de l’Assemblée nationale dans son triple rôle de législateur, de contrôle de l’action du gouvernement et de représentant de l’intérêt des citoyens.

A la faveur de la rencontre-bilan des trois premiers mois du démarrage de ce programme, rencontre qui a réuni des représentants de l’Assemblée nationale et des partenaires, Jean Lamy, par ailleurs chef de file de ces partenaires de la représentation nationale, voit en cette session « une projection dans l’avenir pour contribuer au rayonnement de l’hémicycle ». Pour lui, « des activités préparatoires telles que l’atelier de Tenkodogo pour la validation du plan de travail annuel, la formation de la commission des finances sur les budgets-programmes et l’analyse budgétaire (….) ont été déjà entreprises ».

Appréciant positivement le processus de démocratisation et de l’Etat de droit au Burkina Faso, le chef de la coopération de la délégation de l’Union européenne a fait cas du recrutement de spécialistes pour la mise en place du cadre de dialogue entre l’Assemblée nationale et des OSC afin de développer le contrôle citoyen, la lutte contre la corruption et la participation de la femme à la vie publique. Il est également prévu le coaching, la mobilisation d’experts et des missions d’études pour améliorer le travail des parlementaires dans l’élaboration des lois.

Evoquant le bilan de la gouvernance du programme d’appui commun de l’Assemblée nationale, Jean Lamy s’est dit satisfait du travail mené et du rôle joué par chaque membre. Toutefois, pour plus de dynamisme dans l’action, il a proposé l’ouverture d’un bureau du programme au sein même de l’Assemblée nationale en vue d’assurer une collaboration de proximité permanente. Ce bureau sera dirigé par un point focal.

Après son appréciation sur l’exécution du programme en faveur de l’Assemblée nationale, Jean Lamy a donné son avis sur de nouvelles propositions concernant « l’appui à la radio et la télévision parlementaires, les recommandations à la suite des séances de travail du comité de pilotage et la collaboration entre les partenaires et l’Assemblée nationale ». Lire la suite sur ledeputemetre.net


Edouard Samboé (Stagiaire)
samboeedouard@gmail.com
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 29 septembre 2018 à 06:13, par AHMED En réponse à : Assemblée nationale : L’Union européenne apporte un appui de plus de 4 milliards de francs CFA

    Heureusement qu’il exsiste des visionnaires ou de grands economistes prets a faire une bonne analyse pour notre pays. Accepter d’injecter autant d’argent dans une mauvaise gouvernance. Les docteurs en economie comme le mossi central refuse et politise notre situation economique. L’article 37 de Blaise a envoye le pays avec les marches et contre marches dans l’abime economiquement parlant. L’insurrection et le coup d’etat ont tout remis en cause. Vouloir que le pays redecolle immediatement il faut un baton magique a Rock. La marche du 29 va profiter a Rock. Des cotisations par ci par la n’etaient pas dans le plan de marche de Zephirin quand le CEFOP a fixe la date .C’est Dieu qui aime le Burkina et fait valoir un autre plan. Vous verrez. Meme a l’assemblee les deputes du CDP vont cotiser.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Ana Maria Chongo Torreblanca, ambassadrice de Cuba au Burkina : « L’héritage de Thomas Sankara est vif en Amérique latine, pas seulement à Cuba »
93e anniversaire de la naissance de Fidel Castro : « Le peuple cubain est fier de l’héritage laissé par le leader de la révolution cubaine »
Question de protocole : Pourquoi il ne faut pas appeler les députés burkinabè « Honorables » !
Coopération : Le président du Faso en Guinée Conakry les 8 et 9 août
Traités de l’Union africaine : Un projet pour aller vite dans la ratification et la domestication
Coopération : Quels sont les intérêts pour la Chine dans le rétablissement diplomatique avec le Burkina Faso ?
VIIIème Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) : « L’exploitation clandestine » des mines préoccupe les deux pays
Traité d’amitié et de coopération (TAC) 2019 : Le président Alassane Ouattara élevé à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre de l’Etalon
Fête du trône du Maroc : Le Burkina, grand bénéficiaire de l’offre marocaine en matière scientifique et culturelle
VIIIème Traité d’amitié et de coopération (TAC) : De plain-pied dans les travaux, en attendant la conférence au sommet des Chefs d’Etat
Burkina - France : « Pour moi, le premier intérêt français au Burkina Faso, c’est que le Burkina Faso soit stable », Xavier Lapeyre de Cabanes, ambassadeur de France au Burkina
Nations-Unies : La Burkinabè Rosine Coulibaly nommée représentante spéciale pour la Guinée-Bissau
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés