Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous fermez la porte à tous les échecs,le succès restera dehors.» Jim Rohn

Citoyenneté : Le théâtre radiophonique « moi et ma citée » en production

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Aïssata Laure G. SIDIBE • mardi 12 décembre 2017 à 19h17min
Citoyenneté : Le théâtre radiophonique « moi et ma citée » en production

Du 12 au 15 décembre 2017, une trentaine de participants venus d’horizon divers prennent part à un atelier de mise à niveau et d’harmonisation des approches de productions radiophoniques. L’initiative est portée par le Laboratoire citoyenneté.

Après avoir expérimenté pendant plusieurs années l’outil radio et théâtre, le Laboratoire citoyenneté envisage la combinaison de ces outils à travers la production d’une série d’au moins 30 pièces de théâtre radiophonique intitulée « moi et ma citée ». En vue de lancer le processus de production, un atelier de mise à niveau et d’harmonisation des approches de production radiophonique s’est ouvert le mardi 12 décembre 2017à Ouagadougou. Cette activité réunit quatre jours durant des artistes comédiens provenant d’associations partenaires du programme DEPAC depuis une dizaine d’années. Des animateurs de radio de proximité et des élus locaux y prennent également part.

L’idée de concevoir une production théâtrale n’est pas fortuite, selon le secrétaire permanent du Laboratoire citoyenneté (LC) Arba Joseph Kaboré : « C’est pour mettre en lien le rôle fondamental que le citoyen doit jouer dans la construction de la cité. Parfois on a tendance à croire que la cité c’est quelqu’un d’autre qui viendra la construire. Or cette idée on doit s’en départir de manière absolue parce que la construction de la cité c’est d’abord l’œuvre individuelle de chacun(e)s des citoyens au niveau local ».

Pour ce faire, plusieurs thématiques seront abordées à travers cette série. Classée dans le registre de production comique, « moi et ma citée » mettra en scène les enjeux de gouvernance au niveau local, à savoir l’accès à la justice, l’eau potable et l’assainissement, l’exploitation des ressources minières. A ceux-ci s’ajoutent les mécanismes de démocratie, la résilience des populations face à l’extrémisme violent. Afin de favoriser l’écoute, chaque production aura une durée maximale de15 à 20 mn.

Ces pièces de théâtres radiophoniques, des dires de M. Kaboré, se feront en français ainsi que dans les principales langues parlées dans les régions d’intervention du programme DEPAC. Il s’agit notamment du mooré, du lyéla, du goulmatchéma, du fulfuldé et du nouni.

Les produits finis seront exploités par les radios partenaires du programme. Ce faisant, le SG du laboratoire citoyenne a demandé aux participants d’être assidus et participatifs aux échanges et aux travaux de groupe pour qu’au soir de l’atelier ils aient un produit qui soit à la hauteur de leurs attentes.

Pour une diffusion à large échelle de la série, il a en outre formulé une doléance : « Nous souhaitons que d’autres médias également puissent s’y intéresser. Là je pense aux médias d’Etat, à la radio rurale et à toutes les radios qui se sont données pour souci de travailler à l’éveil de conscience ou à l’éducation citoyenne etc. ». Avant de rassurer : « La production théâtrale ne sera pas en vente. Nous allons la mettre gracieusement à la disposition des médias ici au Burkina Faso ».

« A l’issue de la rencontre, mon attente c’est de voir, écouter les nouvelles émissions qui vont se faire », a, pour sa part, signifié le Suédois François Parvex du Service, région, commune (SEREC). Poursuivant, il a confié qu’ils apportent un soutien financier au LC pour tester de nouvelles choses, mobiliser la société civile dans la gouvernance des communes et à capitaliser les acquis. « Dans le cadre du programme DEPAC, nous les mettons dans un environnement où il n’y a pas que le travail avec la société civile, il y a celui avec les communes également », a-t-il conclu.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation nationale : « Le malheur du Burkina Faso, c’est d’avoir Roch Kaboré à la tête de l’Etat et Zéphirin Diabré à la tête de l’opposition », estime Ablassé Ouédraogo
Dialogue politique au Burkina : Le Faso autrement parle de mascarade organisée par le président du Faso
Système de santé : Le Mouvement des intellectuels pour le développement monte au créneau
Burkina Faso : La traite de nouveaux acteurs dans la politique, un vent d’espoir ?
Burkina : L’UPC dénonce une campagne déguisée du Président Roch KABORE
Tabaski 2019 : L’UPC souhaite une joyeuse fête aux musulmans
Fête de l’Aid El kébir : « Un moment privilégié de partage et de solidarité en Islam », salue l’UNIR/PS
Vie politique : Une délégation du Mouvement patriotique pour le salut chez le Mogho Naaba
Fête de l’Aïd-El-Kébir : Les vœux du MPP aux fidèles musulmans
Démocratie : « De l’urgence d’interdire les partis politiques »
5 août 1960-5 août 2019 : Le Burkina commémore le 59e anniversaire de son indépendance
Anniversaire du 4 août : Le président du Faso salue « l’engagement patriotique des acteurs » de la révolution
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés