LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Diplomatie : Le Burkina et la Chine commémorent les six ans du rétablissement de leurs relations

Publié le dimanche 19 mai 2024 à 21h20min

PARTAGER :                          
Diplomatie : Le Burkina et la Chine commémorent les six ans du rétablissement de leurs relations

En 2018, le Burkina Faso a renoué ses relations diplomatiques avec la République populaire de Chine. À l’occasion du 6e anniversaire de cette reprise, il a été organisé une cérémonie au sein de l’ambassade de Chine au Burkina Faso, à Ouagadougou le vendredi 17 mai 2024. Des autorités et bien d’autres personnalités ont été conviées à cet anniversaire.

Dès l’entame de ses propos, l’ambassadeur de Chine au Burkina Faso, Lu Shan, a fait le bilan des relations entre les deux pays depuis le rétablissement. Il a laissé entendre que la coopération a apporté des résultats probants.
Déjà, au regard de la crise sécuritaire que traverse le Burkina Faso, des actions ont été mises en œuvre en ce qui concerne la coopération en matière de défense et de sécurité.

Les autorités du pays ont reçu du matériel dans le cadre de l’aide et du commerce militaire. On peut également ajouter à la liste, la formation technique militaire. Selon Lu Shan, grâce à ces actions, il a été constaté une amélioration des capacités stratégiques du Burkina Faso pour la défense de la souveraineté, la sécurité et l’intégrité nationale.

« Nous appuyons le Burkina Faso à atteindre ses objectifs de développement en matière d’autosuffisance alimentaire et énergétique », a signifié Lu Shan

Autre point, l’ambassadeur de Chine a indiqué que son pays soutient les efforts du Burkina Faso dans le développement des conditions de vie de la population à travers la mise en œuvre du projet du CHU de Bobo et le lancement du projet d’adduction d’eau potable. Il a annoncé que son pays ambitionne de fournir 2 000 tonnes supplémentaires d’aide alimentaire d’urgence en plus des 4 000 tonnes offertes l’année dernière et planifie de faire don de 4 000 panneaux solaires destinés aux zones rurales du Burkina Faso afin d’atténuer les pénuries alimentaires et d’électricité. Lu Shan a souligné que la Chine a accompagné la mise en œuvre de l’initiative présidentielle pour la production agricole. Il est également prévu un accompagnement dans la construction de la centrale photovoltaïque de Donsin.

Des membres du gouvernement étaient présents à cette réception

« Nous encourageons les entreprises chinoises crédibles et compétentes à investir au Burkina Faso et à procéder au transfert de connaissances et de technologies. Cette année, lorsque j’ai visité la communauté chinoise, j’ai remarqué que le nombre des entreprises de production chinoises ne cesse de croître et des travailleurs chinois et burkinabè travaillent ensemble sur les chaînes de production. Cela me confirme le sentiment que la coopération gagnant-gagnant entre la Chine et le Burkina Faso dans tous les niveaux est une réalité. Je suis convaincu que cette dynamique de coopération jouera en faveur de l’accès du Burkina Faso à l’industrialisation et à la modernisation. Rien que cette année, nous avons organisé près de 20 séminaires de formation en Chine et invité plus de 400 experts burkinabè dans divers domaines pour y participer, partager et échanger des pratiques et des expériences réussies », a déclaré l’ambassadeur Lu Shan.

Depuis le lancement officiel du service consulaire de l’ambassade de Chine en 2023, à peu près 5000 visas ont été délivrés

« Taiwan fait partie intégrante du territoire chinois »

Dans son allocution, Lu Shan a laissé entendre que la Chine et le Burkina Faso partagent une histoire similaire et une amitié naturelle et tous deux chérissent l’indépendance et la dignité nationale. « Le gouvernement du Burkina Faso reconnaît qu’il n’y a qu’une seule Chine dans le monde, que le gouvernement de la République populaire de Chine est l’unique gouvernement légal représentant toute la Chine et que Taiwan fait partie intégrante du territoire chinois. Le gouvernement du Burkina Faso s’engage à n’avoir aucune relation officielle ni aucun échange officiel avec Taiwan. Il s’agit non seulement d’un acte de soutien mutuel entre pays amis, mais aussi d’une préservation vigoureuse des principes fondamentaux du droit international notamment le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale et de la non-ingérence dans les affaires intérieures des autres pays par tous les peuples qui recherchent l’équité et la justice internationales. La Chine n’oubliera jamais le soutien des amis du Burkina Faso à la cause de la réunification de la Chine. Nous continuerons également d’être un partenaire solide et fiable du Burkina Faso sur la voie du développement en respectant la volonté du peuple burkinabé et en soutenant ses efforts pour préserver l’indépendance, la sécurité et la stabilité nationale et réaliser le développement économique et social », a proclamé l’ambassadeur Lu Shan.

La Chine a annoncé souhaiter renforcer davantage la coopération gagnant-gagnant entre les deux pays

Le directeur de cabinet du ministère en charge des Affaires étrangères, Dieudonné Désiré Sougouri, a représenté le ministre Karamoko Jean Marie Traoré. Dans son discours, il a laissé entendre que le gouvernement et le peuple du Burkina Faso apprécient positivement le fruit de cette coopération. Il a affirmé que les relations entre les deux pays suscitent de l’espoir. Dieudonné Désiré Sougouri a rappelé que la Chine a apporté son expertise dans plusieurs domaines en renforçant la capacité de citoyens burkinabè. Il a en outre félicité la partie chinoise pour la réalisation d’infrastructures sur le territoire national ainsi que la contribution à la lutte contre le terrorisme.

Dieudonné Désiré Sougouri a affirmé que les relations entre la Chine et les Burkina Faso sont au beau fixe

A noter qu’il est prévu en septembre 2024, à Pékin un forum sur la coopération sino-africaine. Le Burkina Faso a été convié à cette rencontre.

Lire aussi : Commerce international : La République populaire de Chine, l’eldorado des hommes et femmes d’affaires burkinabè

SB
Lefaso.net

P.-S.

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 18 mai à 17:20, par Un passant En réponse à : Diplomatie : Le Burkina et la Chine commémorent les six ans du rétablissement de leurs relations

    Le retard de l’Afrique vient de ces personnages responsables qui se disent président et laisse son premier ministre le volant des affaires de l’état comme des ministres qu’on ne voit jamais devant la scène.

    Allons nous jusqu’à dire qu’une dame internaute a raison en confirmant le mot ’’’’Plagia des collaborateurs d’un dirigeant populaire ?’’’’ Oui ! Dans notre marigot de gouvernance, qu’il soit militaire ou civil, ce sont les directeurs de cabinet qui ont su faire et de défaire les vrais responsables a l’exemple de ceux du régime CDP avec les feu Salif, Sané, et j’en passe. Allons nous jusqu’à regretter un ministre populiste qui était toujours sur la scène avec des actions concrètes malgré qu’être femme ministre ne veut pas dire qu’elle n’était pas au-dessus des homme qui laissent le populisme a leurs employés et se la coule sans souci. Vive la coopération sino-burkinabée.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 09:53, par Ollo En réponse à : Diplomatie : Le Burkina et la Chine commémorent les six ans du rétablissement de leurs relations

    J’admire la Chine pour sa cohérence en matière de développement. La profitabilité de l’expérience chinoise dépend de la capacité du Burkina à capter les secrets de ce grand pays. J’en ai retenu trois : le premier est une vision stable non changeante au gré des partis politiques et non aux ordres des puissances extérieurs d’où l’importance de la souveraineté politique et économique pour un pays. Il semble que la Chine a une vision de 70 à 100 ans, c’est-à-dire que leur position actuelle a été vue depuis 100 ans au moment où les africains aussi regardaient mais où ?. C’est pourquoi, il faut éviter que des partis politiques qui briguent le pouvoir d’Etat viennent présenter leurs visions. Il n’y a aucun avenir pour un pays livré à l’indiscipline, la corruption et le manque de justice. Le deuxième secret est le travail et la discipline eux-mêmes soutenus par une éducation conséquente. Le troisième secret est la combativité des chinois en ce sens qu’ils sont prêts à payer le prix pour atteindre leur vision à la différence des pays africains qui pour un avantage perdu ou un sacrifice, les gens sont capables d’organiser des grèves ou soulever des foules pour des marches de contestation. Il va sans dire que tout cela est soutenu par un leadership éclairé et courageux, chose rare sous le ciel africain. Il y a cependant de l’espoir pour l’Afrique lorsqu’on voit une jeunesse de plus en plus consciente des enjeux et qui se souvient de Patrice Lumumba, de Thomas Sankara etc. Enfin pour une coopération fructueuse avec la Chine et même avec les autres puissances, il faut que le Burkina Faso spécialise chaque partenaire dans un domaine donné. Par exemple, le Burkina peut miser sur l’Agriculture et l’hydraulique agricole avec la Chine, l’armement avec la Russie et la Turquie, la médecine avec Cuba etc. tout en gardant à l’esprit qu’aucun continent ne veut réellement le développement de l’Afrique qui à leurs yeux n’est qu’un réservoir de matières premières.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 13:43, par Sacksida En réponse à : Diplomatie : Le Burkina et la Chine commémorent les six ans du rétablissement de leurs relations

    Donc Merci au President Rock Marc Christian Kabore et son Gouvernement qui ont vu juste en renouant des relations Diplomatiques avec la Chine Populaire et des rapports normaux et pertinentes rationnelles. Compares a la Russie de Poutine avec Ibrahim Traore et son regime dont la presence des Mercenares Russe coute des Milliards de FCFA dans un contexte d’insecurite et de gestion Publique Gabegique dont nos Populations Inoncentes continuent de payer aux prix forts des lubies de Ibrahim Traore. Comment oser dans ce contexte d’insecurite et de Crises Multiformes Graves recruter des Mercenares Russe payer a chacun 2 millions par mois et pour 500 mecenaires qui ne combattent nullement contre le Terrorisme et le Grand Banditisme Desastreux ; mais juste pour la Securite d’un Individu fut il President de la Transition actuelle. C’est trop graves et reccurents ce genre mauvaise gestion publique et de l’Etat Burkinabe et qui doit faire tourner plusieurs fois Thomas Sankara dans sa tombe..Dans quel Pays sommes nous ? Depuis l’Independance a Rock Marc Christian Kabore, cette Gabegies et ces lubies d’un Individu mediocre ne s’est jamais produits au Burkina Faso terre de Dignite et d’integrite Burkinabe. Que Dieu Sublime aide notre Peuple Burkinabe. Salut

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique