LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Burkina / 63e anniversaire de l’accession à l’indépendance : Le capitaine Ibrahim Traoré rend hommage aux forces combattantes

Publié le lundi 11 décembre 2023 à 22h58min

PARTAGER :                          
Burkina / 63e anniversaire de l’accession à l’indépendance : Le capitaine Ibrahim Traoré rend hommage aux forces combattantes

D’entrée le Président de la Transition Ibrahim Traoré a rendu hommage à toutes les forces combattantes et ceux qui contribuent à l’effort de paix dans son discours à l’occasion du 63e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso.

Il a également mis en garde "les valets locaux de l’impérialisme" les invitant à changer de fusil d’épaule et à travailler pour que le Burkina puisse retrouver la paix.

Aujourd’hui nous pouvons dire fièrement que le Burkina Faso est doté d’appareils de dernière génération pour scruter notre territoire depuis les airs. Les terroristes peuvent souvent mener des attaques mais ils ne repartiront pas sains et saufs, a indiqué le chef de l’Etat.

Selon le capitaine Traoré, il est encore temps pour ceux qui se sont trompés de déposer les armes parce qu’il viendra un moment où il ne sera plus possible. Aujourd’hui le Burkina Faso a décidé de se battre jusqu’à la victoire finale.

"Beaucoup d’usines verront le jour pour qu’un certain nombre de produits alimentaires soient produits au Burkina, transformés au Burkina, consommés au Burkina, pourquoi pas exporter", selon le président de la Transition Capitaine Ibrahim Traoré

Tout en remerciant les travailleurs pour les efforts consentis déjà dans l’effort de guerre, le Président de la Transition, le capitaine Ibrahim Traoré a laissé entendre que des efforts supplémentaires seront demandés aux travailleurs du public, du privé et aux entreprises en 2024 pour augmenter la prise en charge des VDP de 35% et leur procurer une assurance vie.

Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Félicitations et tous nos encouragements, valeureux président, digne fils du pays.
    J’ai déjà consenti des efforts et je suis près à le faire davantage vu la noble cause : motiver d’avantage nos vaillants VDP .
    Mais il y a quelque part un hic, dont il faudrait que vous fassiez très attention ! Vos ennemis actifs ou passifs ne se trouvent pas seulement là où vous le soupçonnez !
    En réalité vos pires ennemis sont ces médiocres tocards, incapables de rien d’autre que de gaspiller les ressources publiques, que vous avez commis l’erreur de laisser nommer comme responsables ordonnateurs de budgets dans certaines administrations. Ils ne peuvent rien d’autres que de pondre des bêtises, induire des gaspillages indécents de ressources publiques et frustrer des honnêtes et compétents travailleurs. Il vous faudra sérieusement traquer la mal-gouvernance sous toutes ses formes, les nominations par copinage et par complaisance si vous voulez gagner davantage la confiance des citoyens.
    Je fais partie d’un groupe de cadres frustrés qui s’apprête à dénoncer bruyamment les scandales et l’insolente gabegie actuellement en cours dans certaines administrations. Ouvrez vraiment l’oeil sur la gouvernance dans vos services, sinon vos efforts et vos visions, lumineuses soient-elles, seront vouées à l’échec !
    Encore félicitations à vous pour votre vision et désir de faire rayonner notre cher pays !

    • Effectivement ,nul ne conteste le courage ,la volonté inébranlable ,l’engagement et le patriotisme du Président IB dans son lourd, mais très noble combat contre les forces du mal pour libérer notre Nation de ces monstres abominables.
      Le vrai problème du président IB, ce sont les actes posés par certaines personnes se réclamant de ses soutiens et qui se croient tout permis vis à vis des autres burkinabè
      Affairisme nauséabond ,Arrogance ,injures, insolence ,trafic d’influence, griotisme débordant ,Etc sont les caractères de ces soutiens plus nuisibles qu’utiles .
      Il y a aussi cette transformation par certains cercles du MPSR 2 des Institutions ,ministères , sociétés d’Etat, Etablissements Publics de l’Etat ,Fonds ,Etc en propriété et patrimoine privés que chaque premier responsable de ces structures gère en gâteau de famille que l’on se partage ,entre frères ,sœurs ,oncles ,tantes ,cousins ,cousines, nièces ,neveux ,amis ,promotionnaires à travers des nominations aux différents postes de premier responsable , souvent sans tenir compte de critères, ni de qualification appropriée ,ni d’un minimum d’expérience dans la gestion des affaires publiques ,ni d’intégrité morale avérés .
      D’où ces erreurs de nominations ( DG ONEA, Directeur Provincial de la Culture au KOURITENGA ) contestées et la frustration de nombreux bons cadres qui se replient sur eux dans le silence
      Il y a aussi ces prétendus envahisseurs des réseaux sociaux , des plateaux télé et studios de Radio qui tiennent des propos aux antipodes de la cohésion et de l’unité nationale denrées judicieuses pour un pays dans des contextes tels que celui que nous vivons .
      Le président IB ne doit pas oublier ,que le malheur de la plupart des présidents africains qui ont connu une fin de règne déshonorante et humiliante, le doivent à leurs entourage constitué des membres de la famille ,des amis politiques ,des intellectuels et griots opportunistes, des étrangers prétendus faiseurs de bonne image ,des burkinabè de la diaspora qui préfèrent demeurer dans le doux climat de ceux qu’ils pourfendent à longueur d’émissions télé, au lieu de venir s’engager comme VDP par exemple pour défendre la patrie .
      Ce sont vraiment là les points faibles du président IB et qui ternissent son image auprès d’une fraction non négligeable de l’opinion nationale .
      Si le président IB arrive à mettre de l’ordre autour de lui ,à se débarrasser de tous ces mange-mil opportunistes qui n’hésiteront pas à l’abandonner à la moindre difficulté sérieuse à l’image de ce qui est arrivé aux présidents Blaise Compaoré ,RMCK ,DAMIBA ,alors le président IB ne sera pas seulement un président passager ,mais un très grand homme dont les générations burkinabè chanteront les louanges pendant des siècles et éternellement .
      Dieu crée l’opportunité pour un homme de rentrer dans l’histoire et d’y demeurer éternellement .
      Il appartient à cet homme de savoir comprendre ce message divin. A défaut le même Dieu le fera partir par la persienne et généralement au moment où il s’attend le moins possible . Puisse ALLAH Tout puissant vous protège Président IB et vous guide dans votre très délicate ,très lourde ,mais très ,très exaltante et noble mission .Amina

  • Je vous souhaite bon vent, camarade président et vaillants combattants pour la libération.
    Puisse l’âme et TIMPÉLIM de notre patrie être la racine du baobab qu’est le Burkina.
    La Patrie ou la mort,nous vaincrons.
    Et que Dieu vous garde de nos ennemis.

  • A l’élite du MPSR II : Je salue votre volonté et vos ambitions, mais je doute que vous puissiez réussir si vous n’ouvrez pas l’oeil sur la qualité et la compétence de vos responsables de programmes de développement, ainsi que sur la gouvernance et la gestion des deniers publics dans les services de l’Etat. Il y a de plus en plus de laisser-aller dans la gabégie et les détournements dans les services publics. Or la bonne gouvernance sera votre véritable et seul allié dans un contexte d’hostilités pas des moindres.
    Pour déceler les responsables de Directions médiocres et contre-productifs, ce n’est pas trop compliqué si l’on a la volonté de faire bouger les lignes. Il suffit de mener des enquêtes discrètes, au sein des Directions générales, d’observer les faits et gestes et de savoir écouter les agents et usagers de ces structures. Surtout, ne comptez pas essentiellement sur les soi-disant inspecteurs de services. J’en connais de véritables crapules et rapaces, nommés inspecteurs sous des Ministres précédents et qui demeurent à leurs postes.
    Feu Salif Diallo avait une manière particulièrement efficace de dénicher les meilleurs techniciens cadres. Il ne tergiversait pas pour se séparer d’un DG incompétent. Le message était clair : produire des résultats ou dégager de son poste. On se souvient qu’il a fait embarquer et coffrer manu-militari un préfet qui avait détourné des vivre destinés aux sinistrés. Il évitait les amitiés et copinages lorsqu’il s’agissait des grandes actions dans son Ministère. Ses seuls amis étaient simplement ceux qui faisaient bien leur travail et qui donnaient les résultats concrets. Après l’ère Thomas Sankara, c’est véritablement lui qui a révolutionné l’agriculture au Burkina Faso…….Vous pouvez faire comme lui (côté développeur), et même mieux (sans les calculs et intrigues politiques) si vous vous en donnez les moyens. Ce ne sera surtout pas avec des pieds cassés et des DG qui ne savent même pas ce qu’on attend d’eux, qui se font simplement utiliser par certains pour blanchiment d’argent, que vous pourrez réussir.
    A propos, où en est – on avec le projet de vérification de l’authenticité des diplômes. Sous les régimes corrompus, il y a eu trop de contre-façons et de tricheries dans ce domaine qui ont engendré le règne d’usurpateurs de compétences et de titres dans bien de services techniques…
    COURAGE A VOUS !

  • Ouais, un chef n’est pas chiffon, président IB tu es un chef. Tu es un Leader.
    Un Leader a claire vision de chemin, du trajet, du sacrifice.
    Un Leader met le peuple en action, en mouvement.
    Un Leader entraine les gens à le suivre, même quand c’est dur et difficile.
    Rock, dommage de pas avoir pu ou su te hisser à la hauteur du Leader.
    Courage au vaillant peuple du Faso en lutte qui a su sécréter un Leader pour diriger son combat.

  • Un discours qui sonne comme du déjà entendu.
    Impérialisme, valets locaux , imposé etc. Les mêmes mots, mais nos maux perdurent.
    Tant mieux si certains applaudissent, je leur souhaite bonne chance en 2024 quand de nouvelles taxes viendront. Mais c’est le prix de la souveraineté .
    Dans cette situation du pays, un discours rassembleur aurait été plus constructif qu’un n ième discours limité aux signes, à la forme , pendant que le fond laisse à désirer.

    Passakziri

    • Monsieur où étiez vous quand les charognard pourrissaient notre pays pour nous conduire dans cette situation.Ceux là qui n’avaient de vision que de remplir leurs pense et de vendre notre pays au criminels.Où étiez vous durant ces années de pourriture ?Qui vous a dit que maintenant tout est rose et qu’il n’y a pas de problèmes ?En tout cas tous ceux qui critique seulement pour leurs intérêts égoïstes seront frappés par la malédiction DU TOUT PUISSANT car lui seul connaît les intentions mais cachés de chacun de nous.Soyons patriote

    • @ Walbeogo Saidou,
      Je vous demande plutôt ou vous étiez pour déboucher aujourd’hui comme néoforumiste, sinon moij’ai toujours été ou je suis , pas dans une mosquée , pas dans une église , mais d´sur cette terre du TOUT PUISSANT au nom de qui les plus pervers ont déjà causé tant de désolations, au nom de qui les arabes ont pratiqué des siècles durant l’esclavage transsaharien , au nom de qui les êtres les plus sinistres versent le sang aujourd’hui au Sahel et dans le reste du monde. Bref un tout puissant abusé par les plus incrédules, tantôt pour proférer des menaces , tantôt pour intimider , tantôt pour esclavasiger, tantôt pour tout simplement égorger.
      En passant je vous conseille de lire un peu , comme " l’esclavage voilé " de Tidiane N’Diaye " et vous apprendrez mieux de votre histoire et comprendrez certaines choses du présent. Quand vous l’aurez finit, je vous ferai d’autres recommandations.

      Passakziri

    • M Walbeogo Saidou, qu’est-ce que Passakziri a dit de mal pour que vous vous jetez sur lui ? C’est son point de vue.

  • "Il a également mis en garde "les valets locaux de l’impérialisme" les invitant à changer de fusil d’épaule et à travailler pour que le Burkina puisse retrouver la paix." Il faudra finir par en citer quelques-uns clairement, parce qu’aujourd’hui, on fini par soupçonner chacun de nos voisins d’être un "valet local de l’impérialisme", j’en ai vu certains s’abonner à Canal+, d’autres boire de la Castel, téléphoner sur le réseau Orange et même, mettre leur carburant chez Total... Mais peut-être n’est-ce point un faisceau de critères suffisant pour qualifier un "valet local de l’impérialisme".
    Il faudra donc songer à mettre dans notre nouvelle constitution, une loi déterminant qu’il est interdit d’être un "valet local de l’impérialisme", et quels actes, comportements ou discours caractérisent ce dernier.
    Pour exemple, quand Kyelem nous explique qu’il faut aimer les riches, parce que nous pouvons nous nourrir de leurs miettes, ne s’inscrit-il pas dans la droite ligne des "valets locaux de l’impérialisme"...
    Bon, ça demande à être éclairci, ou alors, qu’on arrête de le ressasser à tout bout de champ...

    • De toute façon tout avis contraire à la ligne officielle de la direction du pays est taxé de valet local de l’impérialisme. Par contre qu’en dites-vous de petits valets du roi dans nos carrefours et qui perturbent le sommeil des braves citoyens ? Il faut arrêter de classer les gens entre bons et méchants. Moi,Yako, adepte d’une révolution prudente et panafricaniste comme affirmation identitaire refuse de jouer le perroquet d’une révolution hasardeuse faite d’improvisation. Conclusion : Cette révolution imprudente risque de nous créer plus de problèmes qu’elle n’en règle les derniers événements de Gaoua montrent bien qu’un phénomène nouveau et dangereux vient se greffer sur l’existant dont on refuse d’analyser les causes pour ne combattre que les conséquences. Les discours nationalo-guerriers peuvent plaire aux masses urbaines sur les (réseaux sociaux) sauf que le destin de notre pays ne se décide pas sur Facebook et cie. D’où la nécessité d’ouvrir le dialogue avec nos frères égarés terroristes,car le problème est domestique et la solution ne peut qu’être domestique.La Syrie est la fille adoptive de la Russie depuis Assad père au Proche Orient, pourtant ça fait 12 ans elle ne parvient pas à venir à bout de la rébellion. Pourquoi ? Yako

  • @IBRAH et SOURABIE j’ai déjà entendu des corbeaux, mais vous êtes de la pire espèce. Vous êtes frustrés parce qu’on ne vous a pas choisi ? Mais tout le monde ne peut pas être responsable. Êtes-vous sûrs d’être compétents et surtout les meilleurs ? Paix à son âme mais Salif était dans un système et malgré sa bonne volonté il n’a pas empêché beaucoup de dérives. Ceci dit si vous avez des preuves de ce que vous avancez, écrivez au Président, à l’Alsce et au procureur et je suis sûr que les rats 🐀 qui grignotent le peu qu’il y’a seront démasqués. Bravo à notre commandant en chef IB pour son message clair, mais effectivement il faut que les marchés de gré à gré cessent, qu’il trouve le moyen d’OBLIGER la justice à s’occuper des dossiers de corruption, que les plaisantins qui dénigrent à tout vent soient muselés et que la bonne gouvernance devienne une RÉALITÉ.

    • IBRAH et SOURABIE ont- t-ils touché là où ça fait mal ? Qui se sent morveux se mouche dit-on ? Pourtant vous leur donnez tacitement raison (lisez votre conclusion) ! N’est-ce pas normal d’être frustré par des actes de mal-gouvernance sans nécessairement convoiter un poste ? C’est vous qui croyez peut-être qu’un poste de responsabilité est une aubaine ! Sinon, Quel mal y a t - il à s’offusquer de médiocrité et du gaspillage de ressources du contribuable ! Quant à la dénonciation à qui de droit, ne vous en faites pas, vous serez servi !
      Amicalement !

    • IBRAH et SOURABIE ont- t-ils touché là où ça fait mal ? Qui se sent morveux se mouche dit-on ? Pourtant vous leur donnez tacitement raison (lisez votre conclusion) ! N’est-ce pas normal d’être frustré par des actes de mal-gouvernance sans nécessairement convoiter un poste ? C’est vous qui croyez peut-être qu’un poste de responsabilité est une aubaine ! Sinon, Quel mal y a t - il à s’offusquer de médiocrité et du gaspillage de ressources du contribuable ! Quant à la dénonciation à qui de droit, ne vous en faites pas, vous serez servi !
      Amicalement !

  • D’abord en 14 mois beaucoup de choses interessantes ont ete faits dans le domaine securitaire adequats meme si des manquements graves egalement sont constates et il reste des Victoires sur le Terrorisme et le Grand Banditisme Desastreux. Cependant, si vous etes des Revolutionnaires Consequents, au dela des discours politiques contre l’imperialisme Occidental et des Valets Locaux corrompus, il fallait en 14 mois poser des actes majeurs sur la question de la Gouvernance Vertueuse et Revolutionnaire : Creation des en rapports avec le Conseil Superieur de la Magistrature la Cour Special de Repression des Crimes Economiques, Financiers et Sociaux et y tranferer tous les Dossiers Penaux de l’Autorite Superieur du Controle de l’Etat pour etre juges dans la Transparence Vertueuse et de l’Equite. Ainsi donc les cas de Detournements, Malversations diverses de la Chose Publique et d’Enrichissements Illicites connaitrons des traitement diligents. Instruire le Ministre de l’environnement et les Delegations Speciale pour un Vaste Programme d’Urgence de rendre toutes nos Villes Propres et saines. De meme les Ronds Pointsards doivent se mettre en activites pour curer nos Canivaux et ballayer l’Insalubrite des Rues et des marches avec la contribution des commercants et autres operateurs economiques. Traduire les presumes comploteurs devant le Tribunaux Militaire et diffusions des proces concrets a la Radio et a la Television Nationale. Suspension administratives des Militaires et Civils Impliques dans la mauvaise gestion publique desastreuses et scandaleuse en attendant leurs proces pedagogique devant des Tribunaux de Droits Communs. Instructions aux Ministres Concernes pour strictement respecter les regles de la Circulation dans grandes Voies et dans nos Villes avec des amandes ou des contraventions pecunieres strictes. Instituer le Faso Dan Fani dans les services publics et egalement prives les jours suivants : Lundi, Mercredi et Vendredi pour promouvoir la Consommation locale, Eviter et Cesser des Enlevemenrs de Personnes et laissez la gendarmerie executer dans les regles de l’Art en tant que auxiliares de Justice, Eviter les deux poids de mesures sur la question de suspension des activites des Partis Politiques et Organisation de la Societe Civile. Lutter efficacement contre les absences Chroniques dans les services publics etc. Si ces quelques mesures etaient prises en 14 mois, l’on serait dans un processus Revolutionnaire et Patriotique consequent, et la productivite de Travail ainsi que la gestion publique Vertueuse de l’Etat Burkinabe serait une realite concretement. Autrement, ce n’est que Theorique et Populistes sans aucune Valeur Ajoutees dans la gouvernance. Salut

  • Je demande au peuple de soutenir IB. Rien de grand ne se produit, et c’est au tour du BF de devenir grand.

    Soutenons IB jusqu’a ce que nous tombons. Il est reel et engage. Construisons notre Nation a nous !

  • Si moi, je pouvais me retrouver en face du Président IB ,voilà ce que je lui conseillerai humblement .
    Excellence ,faites convoquer les mêmes forces vives qui vous ont investi pour être président de la Transition ,Président du Faso . Faites exposer la situation sécuritaire du pays par les ministres en charge de la Défense Nationale ,celui en charge de l’administration territoriale et de la sécurité intérieure ,celui en charge des Finances et tous hauts responsables de l’Etat pouvant apporter des éclairages sur la situation de la Nation. Et maintenant posez la question à ces mêmes forces vives de la Nation de se prononcer objectivement ,si elles pensent que l’on peut organiser des élections dans ces conditions dans moins d’un an dans ce pays ?
    Et vous dites d’enregistrer et filmer toutes les interventions de manière à identifier toutes les intervenants et intervenantes . ,
    Je parie un milliard de Francs, qu’aucun membres de ces forces vives ne se lèvera pour demander, à fortiori exiger des élections dans ce pays en juillet 2024 .
    Parfois on peut obtenir de l’Homme des choses inimaginables par des procédures très simples . La seule chose c’est de montrer à l’homme qu’on le respecte, qu’on le considère , un tant soit peu . Vraiment ,on n’a pas besoin de se bagarrer, ni de s’entredéchirer sur ces questions, tellement le réalisme impose, même aux plus irréductibles contempteurs du Président IB des limites à ne pas dépasser . Maintenant, si après une telle rencontre, il y a toujours des adeptes de la CEDEAO et autres organismes irresponsables qui continuent à exiger des élections dans ce délai ,alors le peuple saura leur donner la réplique appropriée . C’est aussi simple que ça .

    • Bonjour Mninda,

      "Parfois on peut obtenir de l’Homme des choses inimaginables par des procédures très simples . La seule chose c’est de montrer à l’homme qu’on le respecte, qu’on le considère , un tant soit peu . Vraiment ,on n’a pas besoin de se bagarrer, ni de s’entredéchirer sur ces questions, tellement le réalisme impose"
      Oui, si l’essentiel est d’avoir de ces forces amorphes un repport des élections. Pour cela le MPSR a de l’expérience. de son laboratoire il peut même inventer une histoire, envoyer ses Irissis avec une panoplie de drapeaux autour des locaux oú se tiendraient ces assises et il obitiendra des forces qui n’ont jamais vécu de dire oui à tout. Ils diront même que le soleil se lève au nord pour se coucher à l’est, ou que le MPSR doit être desormais institué réligion d’état. C’est là tout le mal qui nous ronge. On joue avec ce qui ne devrait pas être un jeu , comme ces bidonneries d’assises qu’on a organisé pour accompagner le MPSR au pouvoir sur coup de manipulations, de mensonges et d’intimidations.

      Passakziri

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique