LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

International : Ousmane Sonko remis sur les listes électorales, Samira Sabou en liberté provisoire

LEFASO.NET

Publié le vendredi 13 octobre 2023 à 21h20min

PARTAGER :                          
International : Ousmane Sonko remis sur les listes électorales, Samira Sabou en liberté provisoire

Les épisodes Ousmane Sonko se succèdent et semblent loin d’être épuisés. Pendant que le président Macky Sall met en place son dispositif pour une élection de son poulain, le Premier ministre Amadou Bâ, à la présidentielle de février 2024, l’opposant Ousmane Sonko se voit rétablir en première instance, son droit d’être électeur, synonyme d’éligibilité à la présidentielle.

Le tribunal de Ziguinchor a remis Ousmane Sonko dans la course, annoncent ce vendredi 13 octobre 2023 plusieurs médias sénégalais, qui précisent qu’il est ordonné la réintégration du président de Pastef (Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité) sur les listes électorales, prenant ainsi le contrepied du ministère de l’Intérieur qui l’en avait exclu.

Selon les informations, le leader des Patriotes va poser le premier pas vers la présidentielle de 2024, en retirant dès ce vendredi, à la Direction générale des élections (DGE) la fiche de parrainages. « La DGE avait dénié ce droit à Sonko, invoquant sa radiation des listes électorales. Une décision récemment confirmée par la Cour suprême, saisie par le président de Pastef. Sabassy Faye remet les choses à plat en réhabilitant Ousmane Sonko », relate Seneweb.

Mais cette décision n’est pas définitive car l’État a décidé de formuler un pourvoi en cassation pour contester cette décision du président du tribunal. Ousmane Sonko et ses partisans sont donc dans une sorte de sursis.

Au Niger, la journaliste et bloggeuse Samira Sabou est remise en liberté provisoire. L’information a été relayée dans la soirée de mercredi, 11 octobre 2023.

Depuis son arrestation le 30 septembre pour une destination inconnue, les inquiétudes avaient gagné famille, amis, proches et autres connaissances de Samira Sabou. Les organisations et défenseurs des droits de l’Homme sont montées au créneau pour dénoncer cette violation de droits et demander sa libération immédiate.

Avec cette liberté provisoire, c’est un ouf de soulagement donc dans les rangs, en attendant la suite ; puisqu’on apprend qu’elle est inculpée pour « intelligence avec une puissance étrangères » et « diffusion de données de nature à troubler l’ordre public ». Son dossier est donc en instruction.

« Son moral est très bon. Nous l’avons trouvée très forte. Samira Sabou est une femme très combattante. Elle est résiliente quelle que soit l’épreuve qu’elle endure », rapporte Niamey.com de la réaction d’un membre de l’Association des blogueurs pour une citoyenneté active (ABCA), dont elle est la présidente.

O.L
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Il n’y a aucune intelligence dans la stratégie de Macky SALL. C’est brutal, c’est immédiat, ce n’est pas réfléchi. non seulement il a accru la popularité de SONKO, mais aussi il s’est mis à dos une bonne partie de la population du fait des manifestants morts. Décidément nos dirrigeants sont des trous du cul.

  • Malgré les manigances de Maky Sall, la justice a parlé au premier niveau pour le peuple sénégalais dans l’affaire Ousmane Sonko. Que les juges du dernier ressort libère totalement le pouvoir judiciaire des griffes de l’exécutif en confirmant le verdict.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique