Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître.» Romain Rolland, Ecrivain

Coopération Burkina-nations unies : La ministre des affaires étrangères rencontre le coordonnateur par intérim

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • Crédit photo Ouaga.com • mardi 27 décembre 2022 à 22h35min
Coopération Burkina-nations unies : La ministre des affaires étrangères rencontre le coordonnateur par intérim

Après l’expulsion du territoire burkinabè de Barbarie Manzi, ex coordonnatrice du système des nations-unies, la ministre des affaires étrangères et de la coopération, Olivia Rouamba a rencontré l’intérimaire de ladite institution ce mardi 27 décembre 2022. Des échanges qui ont permis de réitérer le soutien de l’ONU aux autorités burkinabè, surtout en cette période difficile de transition marquée par une insécurité alimentaire et où tous les esprits convergent vers un seul et même objectif : la sécurité.

Sommée de quitter le pays par les plus hautes autorités du pays, le départ de Barbara Manzi, ex coordonnatrice du système des nations-unies le vendredi 23 décembre 2022 n’handicapera pas le fonctionnement de l’institution. Même si le secrétaire général de l’ONU, Antonio Gutteres, par la voix de son porte-parole Stéphane Dujarric, a regretté que cette décision ait été prise sans qu’une enquête minutieuse n’ait préalablement été diligentée aux fins de confirmer ou infirmer ce pourquoi elle a été déclarée persona non grata, les nations-unies n’ont pas mis du temps à régulariser la situation en nommant comme intérimaire Abdouraouf Gnon-Kondé. Ce mardi 27 décembre 2022, une rencontre a eu lieu entre ce dernier et la ministre des affaires étrangères, Olivia Rouamba.

L’objectif de cette entrevue, selon Abdouraouf Gnon-Kondé, est de réaffirmer le soutien des nations-unies à accompagner les autorités de la transition dans leurs missions. « Quand on assure l’intérim, on est limité dans ce que l’on peut dire. Quand on est intérimaire, on est un envoyé. Ce qui importe, c’est de rassurer les autorités de la transition de la disponibilité de tout le système à rester à leurs côtés pour travailler pour la prise en charge des besoins des populations et mettre en œuvre les priorités édictées par les autorités de la transition », a-t-il souligné. Ce pas de franchi vient d’ailleurs en confirmation des propos du secrétaire général de l’ONU qui réitérait déjà « la volonté des nations-unies à continuer leur engagement auprès des autorités de transition du Burkina Faso pour soutenir le pays et son peuple ».

A la question de savoir si le départ de Barbara Manzi n’entamera pas les relations qui existent entre le Burkina et l’institution, le coordonnateur par intérim c’est voulu clair : « Nos rapports sont des rapports entre institutions et les institutions sont fortes. Le système des nations-unies est présent dans le pays depuis belle lurette. Les nations-unies sont un partenaire de taille et ce partenariat restera, se poursuivra et se renforcera s’il le faut ».

Erwan Compaoré
Lefaso.net
Crédit photo Ouaga.com

Vos commentaires

  • Le 27 décembre 2022 à 22:55, par Lom-Lom En réponse à : Coopération Burkina-nations unies : La ministre des affaires étrangères rencontre le coordonnateur par intérim

    La mafuosi Barbara Manzi a joué sur le terrain du Burkina et a perdu ! Dans les autres pays, elle a réussi à détruire piur rendre indispensable la présence des agences des Nations Unies et des entreprises européennes candidates pour les marchés de reconstruction ! Elle peut aller s’occuper des pauvres gens sans domicile fixe de son pays ou de celui de Antonio Guterrez ! S’il plaît à Dieu, ce sera la fin de sa carrière ! Ce qui est sûr, c’est n’oubliera jamais le Burkina Faso. "Tole, c’est pa tôle " dit la Publicité ! Le.Burkina ne sera jamais l’Irak ni l’Afghanistan !

    Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2022 à 08:57, par kwiliga En réponse à : Coopération Burkina-nations unies : La ministre des affaires étrangères rencontre le coordonnateur par intérim

      Bonjour Lom-Lom,
      Evitons de nous réjouir aussi promptement.
      Il s’agit ici de langage diplomatique ou chacun pourra, s’il le souhaite (et s’il y arrive) lire entre les lignes et se livrer à diverses interprétations.
      Pour exemple, quand Monsieur Gnon-Kondé dit : "Quand on assure l’intérim, on est limité dans ce que l’on peut dire." êtes-vous sûr qu’il ne parle que de lui ?
      Ne devrait-on pas y voir également une remise en question de notre junte, qui a une bien grande bouche, pour un gouvernement illégitime de transition, auquel il ne reste plus guerre que 19 mois pour profiter.

      Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2022 à 01:58, par WALY En réponse à : Coopération Burkina-nations unies : La ministre des affaires étrangères rencontre le coordonnateur par intérim

    Aucun individu n’est au dessus des institutions et des ÉTATS fut il pape ou secrétaire général des Nations Unies. Dag Hammarskjold secrétaire général de l’ONU l’a appris à ses dépends quand il a été froidement assassiner le 18/09/61 Rhodésie du nord par les occidentaux. Certains de nos compatriotes qui n’ont aucune fibre patriotique n’ont pas hésité à condamner avec énergie nos autorités qui ne font que demander un peu de respect et moins de désinvolture. Cette attitude a encore prévalu pour RFI alors que tous les médias russes sont interdits dans l’UE. Généralement se sont les RÉCONCILIATEURS qui ont vu leur retour aux affaires compromis avec la chute de DAMIBA ou tous ces politiciens professionnels au chômage qui s’agitent pour avoir l’occasion de piller de quoi terminer leurs nombreux chantiers inachevés. Que la TRANSITION ignore tous ces aboiements de chien 🐶 enragé et aille de l’avant. Ces nostalgiques du blaisisme et du rockisme se tairons bientôt.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2022 à 08:15, par Damoclès En réponse à : Coopération Burkina-nations unies : La ministre des affaires étrangères rencontre le coordonnateur par intérim

    Kouman banan ! La fin des haricots pour tantie Barbara ! ciao ! A tchenge ! On avance. Plus le temps pour le dilatoire. Merci aux NU pour nous avoir entendu. Bon vent au cpi. Et veillez à bien méditer la leçon. A bon entendeur

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2022 à 11:53, par kenfo En réponse à : Coopération Burkina-nations unies : La ministre des affaires étrangères rencontre le coordonnateur par intérim

    En diplomatie comme dans d’autres domaines, on jette l’une ctel un lotus usagé, et on prend l’autre tel un pagne immaculé. Tel est la cruauté des usages. En tous les cas, le Burkina Faso sort grandi, très grandi et hyper honoré. Ceux qui pense a voix basse que le Burkina Faso chancelle en ont pris pour leur frais.

    DEBOUT Burkina Faso

    Kenfo

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération : Le Premier ministre Apollinaire Kyelem attendu à Bamako ce mardi 31 janvier 2023
Frédéric Lejeal, journaliste africaniste : « La France doit changer radicalement de logiciel en Afrique si elle veut encore avoir du crédit »
Coopération : Après la Centrafrique, le Mali, … les nouvelles de Wagner en RDC inquiètent des Occidentaux
Le Premier ministre, à l’ambassadrice du Canada : « Nous voulons des armes »
Coopération : L’Agence italienne de coopération évalue l’impact de ses interventions au Burkina
Lutte contre le terrorisme : Le Chef de l’Etat reçoit un messager de son homologue tchadien
Transport aérien : Le Chef de l’Etat échange avec l’ASECNA sur la question de l’aéroport de Bobo-Dioulasso
Coopération : La République tchèque réaffirme son soutien au Burkina Faso dans la lutte contre le terrorisme
Burkina-France : Paris rappelle son ambassadeur à Ouagadougou "pour consultations"
Transition au Burkina : La France retirera ses troupes d’ici « un mois » (ministère français des affaires étrangères)
Coopération Togo-Burkina Faso : Le Togo réaffirme son soutien à la Transition
Coopération au développement : L’Union européenne réaffirme son attachement au Burkina Faso.
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés