Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce n’est pas parce qu’un crâne est chauve qu’il n’a pas de poux.» Proverbe Africain

Police nationale du Burkina : Dieudonné Ouattara prend le commandement

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 12 janvier 2022 à 21h42min
Police nationale du Burkina : Dieudonné Ouattara prend le commandement

Le contrôleur général de police, Dieudonné Ouattara, a pris officiellement les commandes de la Police nationale du Burkina Faso, ce mercredi 12 janvier 2022 à Ouagadougou, au cours d’une cérémonie de passation.

Nommé directeur général de la police nationale en conseil des ministres du mercredi 5 janvier 2022, le contrôleur général de police, Dieudonné Ouattara, a pris officiellement fonction une semaine plus tard. Dans son tout premier discours, il s’est dit conscient des défis auxquels il fera face.

Ainsi, il a placé son mandat sous le signe de la cohésion sociale « pour un engagement soutenu à la lutte contre l’insécurité sous toutes ses formes ». Cet engagement intervient parce que « la maison » a traversé des difficultés liées à des divergences, des clivages qui ont mis à mal la cohésion au sein du corps, à en croire Dieudonné Ouattara.

Pour Dieudonné Ouattara, la cohésion sociale au sein de la Police nationale doit passer par le rapprochement

« La police nationale est notre bien commun », a rappelé le nouveau directeur général. Il a invité tous ses collaborateurs à travailler pour préserver son image dans l’unité et dans la discipline. « Quel policier ne se sentira pas fier d’appartenir à une police vertueuse, prompte, professionnelle et républicaine au service de la population ? », a galvanisé le nouveau chef.

Inverser le classement du REN-LAC

Le successeur de Jean Bosco Kienou (mai 2017-janvier 2022) veut donner une autre perception de la police nationale. La police est régulièrement citée dans le classement du REN-LAC (Réseau national de la lutte anti-corruption) sur la perception annuelle de la corruption au Burkina Faso et Dieudonné Ouattara compte renverser la tendance. « Nous devons œuvrer à un changement de la perception que les populations ont de notre corps en matière de corruption en inversant le classement du REN-LAC », a-t-il déclaré.

Le nouveau directeur général de la police nationale invite à la fin de toute guéguerre au sein du corps

Selon Dieudonné Ouattara, l’exigence d’efficacité et de gouvernance vertueuse doit amener tous les acteurs à repenser la police nationale et à la réadapter au contexte actuel. « Il est nécessaire d’engager des réformes structurelles pour bâtir un socle qui garantira le respect du plan de carrière du policier afin d’éviter certaines frustrations souvent constatées dans la gestion du personnel », a-t-il indiqué.

Les autorités politiques, la hiérarchie militaire et autres personnalités ont pris part à la cérémonie de passation de commandement

Créée en 1949, la police nationale du Burkina Faso a eu au total 23 directeurs généraux. L’actuel est né le 31 mai 1974 à Bobo-Dioulasso. Il est doctorant en sciences du langage à l’université Joseph Ki Zerbo. Récemment, Dieudonné Ouattara a dirigé le secrétariat permanent du Centre national pour la coordination du mécanisme d’alerte précoce et de réponse, une structure de la primature. Il est médaillé d’honneur de la police (2016).

Cryspin Laoundiki
Innocent Alloukoutoui (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Vie de la rédaction : Zéliya Tamboura, responsable du Centre d’information des Nations Unies, au siège de Lefaso.net
Ligne électrique Ouaga-Sapouy : Des chauves-souris à l’origine de coupures de courant
Entrepreneuriat au Burkina : 60 jeunes formés par la société minière de Sanbrado
Sécurité routière au Burkina : Les autorités sensibilisent les populations au port du casque
Commune de Ouagadougou : Le Mogho Naaba Baongo invite la délégation spéciale à privilégier l’intérêt collectif
Entrepreneuriat agricole à Gaoua : L’étudiant Adama Palé expérimente une superficie de 4 hectares
Don de sang au Burkina : « Le sang est gratuit pour tous… », rappelle Dr Alice Kiba Koumaré, DG du Centre national de transfusion sanguine
Burkina Faso : Plus de 85% des victimes d’accidents de la circulation routière ont des traumatismes crâniens graves
Banditisme en milieu urbain : Trois malfrats dans les mailles de la police nationale de Ouahigouya
Promotion sportive et éducative au Burkina : Des pensionnaires de l’Académie football club du Sig-Nonghin reçoivent des kits scolaires
Enfance en difficultés : Hugues Fabrice Zango fait ambassadeur de bonne volonté de l’Unicef
Circulation routière au Burkina : Ouagadougou, capitale des paradoxes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés