Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La grandeur de l’homme est dans sa décision d’être plus fort que sa condition.» Florian Monkam

Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • dimanche 5 décembre 2021 à 23h00min
Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

A travers cet écrit qu’elle a posté sur sa page Facebook, Nestorine Sangaré, ancien ministre de la promotion de la Femme, soulève les dessous de l’accord militaire entre la France et le Burkina.

J’ai lu l’accord relatif "Au Détachement de militaires français au Burkina Faso pour la Sécurité au Sahel".

Cet accord de défense autorise l’installation des détachements militaire français au Burkina Faso. Il a été signé le 9 janvier 2015, soit 2 mois après l’insurrection, par le Ministre Délégué aux affaires étrangères et l’ex-Ambassadeur de France, Colonel Gilles Thibault. Pourquoi le Ministre de la Défense burkinabè n’a pas été signataire de cet accord ? Pourquoi la France s’est précipitée pour signer un tel accord à durée illimitée (durée de 6 mois avec reconduction tacite) qui fait maintenant 6 ans ? L’accord a été signé avec un gouvernement d’exception, provisoire, de transition qui devait durer un an ? N’est-ce pas pour cela qu’il y a eu l’attaque du 16 janvier 2016 pour amener le nouveau gouvernement MPP à utiliser les militaires français et proroger sans discussion cet accord dans la terreur ? Le terme détachement est très ambigu. Rien n’est mentionné sur le nombre maximum de détachements militaires et de soldats français pouvant être installés, la durée de leur présence sur le sol burkinabè et les conditions de rupture ou de fin de l’accord signé. Il est fait mention de l’existence d’un autre ancien accord d’assistance technique qui date du 24 Avril 1961 et qui n’est pas abrogé par le nouvel accord. Quelle est la cohérence entre les deux documents quant à la protection des intérêts du Burkina Faso ?

L’accord ne dit pas quels sont les types d’équipements militaires qui peuvent être importés, quelle quantité est autorisée et les constats et vérification de rigueur à faire avant leur entrée sur le territoire par l’armée burkinabè. L’accord ne dit pas quelle utilisation les militaires français peuvent faire de leurs équipements au sein de leurs camps, qui peut avoir accès à leurs installations et les conditions à remplir. Un mécanisme de suivi-contrôle de l’importation, de l’installation et de l’utilisation des armes convoyées n’est pas prévu. Bien que l’importation de tous les équipements soient exemptés de taxes et de droit de transit, la France est autorisée à vendre ou donner les équipements une fois sur le territoire national. L’accord n’indique pas à qui le matériel ne peut être cédé ou vendu. La vente requiert l’autorisation préalable de la partie burkinabè, mais la soumission de la liste du matériel militaire importé à l’entrée du territoire n’est pas mentionnée dans l’accord comme une obligation.

L’accord indique que tout le personnel militaire français est couvert par une immunité et ne peut faire l’objet de poursuite en cas de mort d’une personne imputable à un membre du contingent. C’est à l’Etat burkinabè de répondre en justice en cas de plainte contre un soldat français, d’obtenir un jugement à l’amiable et de partager les pénalités éventuelles. Les terrains sur lesquels les camps militaires français sont installés sont gratuits ainsi que les dispositifs de communication dont ils se servent. L’armée française est libre de transporter son matériel par terre, mer et air avec pour seules restrictions de l’Etat burkinabè que dans les zones prohibées.

L’article 2 du nouvel accord dit qu’il a été signé "dans le cadre de la sécurisation au Sahel et la lutte contre les groupes armés terroristes, en préservant la sécurité et les intérêts du Burkina Faso comme ceux de la France". Cet accord a été signé bien avant que le Burkina Faso ne soit visé par les attaques terroristes. Notre pays était donc considéré comme une base à partir de laquelle l’armée française va mener ses interventions dans les autres pays touchés par le terrorisme. Il n’y a aucune mention précise sur ce que l’armée française prévoit y faire. Les obligations des détachements militaires français en cas d’attaques terroristes contre le Burkina Faso ne sont pas spécifiées et c’est à l’Etat de faire la demande d’un éventuel appui en cas de besoin sans précision. L’accord ne prévoit pas quelles sont les restrictions imposées aux détachements militaires français quant au transport de personnes inconnues par terre et air ainsi que l’accueil de civils et militaires non déclarés dans leurs bases sans l’autorisation de la défense nationale.

Au regard de tout ce qui précède, l’Accord relatif au "Détachement de contingents militaires français au Burkina Faso pour la sécurité au Sahel" comporte plusieurs failles qui mettent en danger la sécurité nationale. En plus de servir de pied à terre et de cachette pour les militaires français, le Burkina Faso ne peut pas tirer un profit notable de cet accord. Après 60 ans d’existence, l’ancien accord de 1961 doit également être évalué en tenant compte de la situation et des défis sécuritaires auxquels le Burkina Faso est confronté. Face à la dégradation actuelle de la situation sécuritaire dans le pays, les accords en cours ne sont pas efficaces et ne permettent pas de défendre la sécurité et les intérêts du peuple burkinabè. Mieux vaut marcher seul que d’être mal accompagné. Le Sahel est maintenant sécurisé et le Burkina est dans l’insécurité totale. La même France a maintenant peint toute la carte de notre pays en rouge et déconseille ses citoyens d’y venir.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 4 décembre 2021 à 15:35, par Baoyam En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Merci de nous éclairer sur les dessous de la politique francafricaine. On attend les claircissements de nos autorités et celles de la France. Est-ce que tout ceci c’est du fake news ? De la manipulation sur les réseaux sociaux ? Par dessus tout Yacouba Zida doit se justifier sur la signature de cet accord, lui qui prétend être un Sankariste.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2021 à 15:54, par un passant En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Je trouve cette analyse quelque peu légère pour trois raisons. D’abord, la question-affirmation "N’est-ce pas pour cela qu’il y a eu l’attaque du 16 janvier 2016 pour amener le nouveau gouvernement MPP à utiliser les militaires français et proroger sans discussion cet accord dans la terreur ?" est surprenant venant d’une ancienne ministre : si elle a des raisons pour justifier cette question, qu’elle les articule clairement et si elle a des preuves qu’elle les dépose au niveau de la justice. Sinon c’est trop facile et même dangereux de faire de telles insinuations : que dit-elle des gens qui accusent l’ancien régime dont elle faisait partie  ? Deuxièmement, dès 2015 (ou même avant), il ne fallait pas sortir de West Point ou St Cyr pour savoir que le Burkina était dans la ligne de mire des terroristes qui sévissaient déjà dans les autres pays du Sahel. Se préparer en ce moment n’aurait été que
    logique. Troisièmement, nous avons implicitement accepté que la Transition nous engage dans des accords de long terme : d’ailleurs ce débat est revenu à plusieurs reprises, autour de la dissolution de l’ex-RSP entre autres. Le même débat se passe au Mali actuellement. Finalement, il y a un problème épistémologique : elle lit et interprète un document sans indiquer au lecteur comment accéder à la source, cela est quand même bizarre et c’est la procédure de prédilection des théories complotistes.

    Répondre à ce message

    • Le 4 décembre 2021 à 20:33, par Negblanc En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

      Dans tous les cas, ce que les gens veulent c’est la paix ! Quelle a été la contribution de l’armée française à prémunir les attaques au Burkina ? Faisons le bilan et simplement demandons à notre PF de résilier cet accord. Soit nous acceptons de mourir comme des rats ou alors nous nous battons contre la férule humiliante ! Ces gars sont des humains comme nous, ils sont juste mieux organisés que nous pour nous terroriser !

      Répondre à ce message

    • Le 4 décembre 2021 à 23:04, par Dedegueba Sanon En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

      OK, pour vous suivre dans votre analyse destructrice du point de vue de l’ex ministre de Blaise Compaore, donc aussi comptable de compromission avec la France. Mais vous, quel est votre point de vue ? C’est trop facile de faire un commentaire de texte des autres, et d’éviter soigneusement de se mouiller. Elle, bien qu’ayant eu un passé qu’il n’est pas peut-être pas bon d’évoquer, pour l’avoir lue assez régulièrement, je ne doute pas de sa fibre patriotique. Elle avait aussi dénoncé le renouvellement félon du contrat de Bolloré concernant Sitarail...
      Même si dans la forme et peut-être aussi dans le fond il y a des reproches à faire, moi j’ai la faiblesse d’accorder du crédit, même si c’est partiel, à ce qu’elle écrit. Parce que cet écrit pourrait bien expliquer pourquoi ce long convoi militaire bloqué à Kaya a pu continuer sa route, sur une injonction de Le Driand à Roch, qui a réagi en nous coupant le net pendant près qu’une semaine. Je rappelle aussi qu’une note de l’ancien chef d’état major des armées, le Général Minougou, menaçait d’abattre tout engin volant non identifié survolant les théâtres d’opération.
      Si la note de Nestorine est d’inspiration complotistes, alors il faudrait croire qu’elle n’est pas seule, car moi qui écrit cette note souscrit à cette idée que les autorités de l’ hexagone n’ont aucun respect pour nous et nous maintiennent toujours sous leur joug. Je n’ai pas pour ma part oublié comment Macron avait manqué de respect à notre président.
      Dame Nestorine, a le mérite d’évoluer à visage découvert.

      Répondre à ce message

    • Le 5 décembre 2021 à 00:58, par Daulas En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

      @Passant, va te faire englander. C’est a cause de gens comme vous que l’on met du temps a s’en sortir. Chaque fois que l’on fait un pas en avant, il s’en trouve qui vous tirent vers le bas. Demenage chez ceux que tu defend et qu’on en finsse.

      Répondre à ce message

    • Le 5 décembre 2021 à 11:05, par Diarra En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

      Vous, monsieur, nous savons qui vous êtes ! Ne cherchez pas à noyer le poisson dans l’eau. Ce que l’ex ministrr a dit est bien clair

      Répondre à ce message

    • Le 5 décembre 2021 à 17:43, par Lampoko En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

      Je suis d accord avec votre analyse limpide

      Répondre à ce message

    • Le 6 décembre 2021 à 09:35, par kwiliga En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

      @ un passant
      Parfaitement en accord avec votre analyse.
      Je rajouterai qu’en d’autres temps ou sous d’autres cieux, ce genre de propagande devrait amener son auteur devant les tribunaux.
      Que l’on peut s’interroger quant-au crédit à apporter aux écrits d’une personne qui conclue son intervention par : "Le Sahel est maintenant sécurisé et le Burkina est dans l’insécurité totale.
      Le Sahel est maintenant sécurisé ? Comme dirait un ami, un peu de quand même.

      Répondre à ce message

    • Le 6 décembre 2021 à 09:44, par Sidbéwindin Zoungrana En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

      Non Mr. le Passant. Dame Sangaré n’a rien manqué du tout. Mieux. Elle n’a observé aucune légèreté dans ses Analyses. C’est plutôt vous qui paraissez manquer de logique dans votre compréhension. Convenez avec nous que le "Flou" contenu dans ce fameux Contrat et surtout la voie de sa signature qui n’a suivi aucune logique, c-à-d, qu’au lieu de le soumettre à la Signature du Ministre de la Défense de l’époque occupé cumulativement à ses responsabilités de Chef de Gouvernement par Le Président du Faso, Président de la Transition, et à une moindre importance, par le Premier Ministre d’alors, la France, cette France louche s’est contentée de la Signature d’un Sous-fifre qu’était le sous-Ministre des Affaires Etrangères malgré l’importance du sujet y traité prête à interprétation et "justifie surtout" le raisonnement de Dame Sangaré qui tient bien la route. Oui que la France à travers son Ambassadeur ont triché et notre représentant à l’époque Yacouba Isaac ZIDA (même s’il avait usurpé le poste par lui occupé) a manqué de discernement et de patriotisme en acceptant de signer un tel document que, même un ignorant en matière de DROIT dit INTERNATIONAL, comprendrait à sa première lecture qu’il y a du pipo qui resserrait au cou de notre pays, la Chaîne, une Chaîne identique à celle que la même France attachait aux cous de nos ancêtres amenés en esclavage.

      Répondre à ce message

    • Le 6 décembre 2021 à 16:05, par Sidbéwindin Zoungrana En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

      Non Mr. le Passant. Dame Sangaré n’a rien manqué du tout. Mieux. Elle n’a observé aucune légèreté dans ses Analyses. C’est plutôt vous qui paraissez manquer de logique dans votre compréhension. Convenez avec nous que le "Flou" contenu dans ce fameux Contrat et surtout la voie de sa signature qui n’a suivi aucune logique, c-à-d, qu’au lieu de le soumettre à la Signature du Ministre de la Défense de l’époque occupé cumulativement à ses responsabilités de Chef de Gouvernement par Le Président du Faso, Président de la Transition, et à une moindre importance, par le Premier Ministre d’alors, la France, cette France louche s’est contentée de la Signature d’un Sous-fifre qu’était le sous-Ministre des Affaires Etrangères malgré l’importance du sujet y traité prête à interprétation et "justifie surtout" le raisonnement de Dame Sangaré qui tient bien la route. Oui que la France à travers son Ambassadeur ont triché et notre représentant à l’époque Yacouba Isaac ZIDA (même s’il avait usurpé le poste par lui occupé) a manqué de discernement et de patriotisme en acceptant de signer un tel document que, même un ignorant en matière de DROIT dit INTERNATIONAL, comprendrait à sa première lecture qu’il y a du pipo qui resserrait au cou de notre pays, la Chaîne, une Chaîne identique à celle que la même France attachait aux cous de nos ancêtres amenés en esclavage.

      Répondre à ce message

    • Le 5 janvier à 10:36, par Retour aux sources En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

      Si vous trouvez que cette analyse est légère, alors on attend la vôtre . Incapable de produire , ça se positionne en critiques stupides

      Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2021 à 16:02, par Tchanga En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Il y a lieu de traduire devant la justice pour haute trahison, le ministre qui a signé cet accord pendant la période de transition.
    Seul la lutte libère

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2021 à 16:03, par Sacksida En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    D’abord, il faut arreter des hypocrisies des Africains, notamment des Dirigeants Politiques Africains en voulant prendre des vaisies pour des lanternes, afin que l’imperialisme international et le neocolonialisme continuent d’exploiter des ressources naturelles et du sous sol au detriment des Peuples Africains ; avec la complicite de nos dirigeants infeodes a ces exploiteurs internationaux. Depuis la colonisation et la neocolonialisation actuelle la France et d’autres Pays Occidentaux n’ont jamais cesser de piller nos matieres premieres : Bois et Forets, l’Or, le Diamant, la Maganeze, le Cafe et Cacao, le Petrole, les Cuirs et Peau etc.avec la benediction des valets locaux Africains. Donc, ne pensons pas que les Troupes Francaises sont au Sahel pour nos beaux yeux en Voulant lutter contre le terrorisme actuel. Ce sont justement des pillages economiques de nos pays par les exploiteurs etrangers et la mauvaise gouvernance structurelles des Dirigeants Africains neocoloniaux qui ont surement Produits le Terrorisme chez nous. Que faire ? Il faut une veritable vraie Revolution Democratique et Populaire dans nos pays avec des superstructures c’est a dire une ideologie politique qui met des interets fondamentaux des Peuples Africains au centre de la Gouvernance Vertueuse ; le droit et la Justice Populaire qui correspondent aux interets des populations Burkinabe et africaines. Sinon, cette Democratie neocoloniale et Bourgeoise ne fera qu’enfoncer nos pays et nos Populations dans la pauperisation continuelle. Thomas Sankara a trace la voie il faut y revenir en corrigeant des erreurs et etre en phase avec les Peuples Africains, comme la mobilisation generale et Populaire dont KAYA a ete tout rescemment un exemple concret de la prise de conscience Populaire. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2021 à 16:42, par worldwideconsulting@yahoo.fr En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Passant. Parfois mieux vaut passer inaperçu car tu n’as rien compris de l’écrit. Cette dame sait ce qu’elle dit.....elle est de principe. Tu ne ne pas aimer la personnalité mais ici il s’agit de ses idées et de faits. Penses tu qu’elle s’aventurerait sur un terrain inconnu ?

    Répondre à ce message

    • Le 4 décembre 2021 à 19:43, par Naaba En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

      Madame Sangaré devrait indiquer comment avoir accès au document, au lieu de faire des insinuations. Chacun pourra alors lire l’accord et l’analyser.

      Répondre à ce message

    • Le 5 décembre 2021 à 10:57, par Dedegueba Sanon En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

      Parfaitement, et ses propos viennent illustrer et expliquer ce que nous avons récemment vécu avec le long, très long convoi militaire dont le transit a été perturbé par nos jeunes. On massacre nos gendarmes affamés, sans munitions à Inata, et comme pour nous narguer, Macron envoi transiter chez nous un deployement de "ses muscles", il faut que nos jeunes protestent pour laver cet affront de ce prétendu partenaire venu nous aider. Même le citoyen le plus idiot est à mesure de se poser cette de savoir, comment avec un tel arsenal la France peine à nous aider à faire face à ces attaques ? Au lieu de rire sous cape, Roch envoi un ancien correspondant de RFI expliquer que c’est un transit normal. Si ce transit est normal, il faudra admettre que le moment est idiotement choisi, à moins que cela montre tout le mépris des autorités françaises vis-à-vis de nos morts ? Ils ont même tiré sur nous faisant des blessés par balles , au lieu d’ouvrir une enquête, même pour la forme, sur injection de Le Driand, on nous prive d’internet mobile, pour permettre au convoi de continuer sa route.
      Avec tout cela, ce Passant exige de Nestorine de prouver ce qu’elle dit ? Il est des moments où ce qu’on vit et voit valent plus que des preuves juridiques ou littéraires. C’est juste une question de bon sens. Et les preuves vont servir à quoi ? L’armée française et son gouvernement rompus aux mensonges, ont bien refusé mordicus de reconnaître avoir bombardé un mariage au Mali, malgré le rapport accablant de l’ONU, des ONG et de la population victime non ?

      Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2021 à 16:58, par TENGA En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Madame Nestorine est en retard d’un accord. L’accord de 2015 a été renouvelé depuis par un accord intergouvernemental entre la France et le Burkina, en date du 17 décembre 2018.
    Il convient de rappeler que c’est sous Blaise Compaoré que des soldats français ont été autorisés à s’établir au Burkina, plus précisément le Commandement des Opérations Spéciales (COS) à Kamboinsin, sans autorisation du Parlement comme l’exige la Constitution.
    Lorsqu’elle était ministre de Blaise Compaoré et qu’elle avait le pouvoir de changer les choses, on ne l’a pas trop entendu. Aujourd’hui, elle joue à l’intéressante alors qu’elle n’est même pas bien informée de la situation des accords de coopération.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2021 à 16:59, par Adakanla En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Quelque soit les critique opposées a cet écrit, retenons que les seuls ennemi de l’Afrique se sont les africains. On signe des texte pour compromettre des generation futur. Seul les peuples se libérerons eux même , pas en tout cas un président africain surtout pas ceux francophone

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2021 à 17:20, par Bikutu En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Merci Mme. Nestorine Sangaré pour ce courage intellectuel ! J’ai juste une question : est-ce que la France se permettrait de signer avec le plus puissant et le plus proche de ses alliés, c’est à dire les Etats-Unis, un tel accord ? Non. Pourquoi ? Juste pour une question de bon sens. Ils vont surement se dire : "mais nous ne sommes pas des nez percés là !". Alors pourquoi nos autorité acceptent de signer de tels accords avec la France ? Comment se fait-il que nos populations soient plus conscients que nos dirigeants !?
    Je pense que nos dirigeants n’ont pas encore réellement compris ce qui se passe.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2021 à 18:34, par Abdoulaye En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    C est quoi tout cette sarabia là.. accord ou pas on veut plus de cette France là et Celui qui a signé cet accord doit passer à la justice pour haute trahison envers le peuple...car personne n été informé et Celui de 1961 est mort avec nos grands parents ils ne sont plus là.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2021 à 18:35, par Nick En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Merci a Mme Nestorine Sangaré pour ces details. et Parlant d’accord il est grand temps que le peuple sache ce qui a ete signe avec le Parti Communiste de Pekin (Chine Populair). Ces vampires sans morale qui succe l’Afrique de ses resources en clando.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2021 à 18:41, par dosso En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    OK c’est maintenant qu’elle en parle quand elle était ministre
    de son oncle (Blaise COMPOARE), elle n’en parlait pas. Elle n’est plus aux affaires, elle a perdu des avantages ; elle est devenue consciente.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2021 à 19:37, par Aïe ! En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    La sincérité nous commande d’être prudent, de douter philosophiquement de ce document. On peut analyser ce dossier avec beaucoup de précautions mais deux suffisent. Comment un accord bilatéral peut il être encadré par le drapeau d’un seul pays ? Pourquoi c’est un Ambassadeur et un ministre délégué qui signent ce document ? Ou se trouve la valise diplomatique qui transporte des documents moins importants (même des lettres d’amour) que cela, même les supposés vrais signataires ne peuvent pas se rencontrer physiquement ? En temps de crise, on prend tout le monde pour des ramassis. La manipulation est trop grosse. Je n’aime pas les gens qui ne respectent pas, qui méprisent leur adversaire dans le combat.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2021 à 20:00, par ollo En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Les africains sont vaincus à cause de la 5ème colonne des pays dominateurs en leur sein. Pour avoir la victoire, il faut traiter de cette question d’abord. La 5ème colonne a infiltré tous les secteurs d’activités et dispose de toute la compétence pour détourner l’attention sur les choses essentielles ou tourner en ridicule toutes les initiatives allant même à s’en prendre à la vie privée des gens au lieu de s’attaquer à leurs idées. Il faut impérativement sortir de ces pièges.
    Sinon pour une information telle que donnée par dame SANGARE, la réaction ne devrait pas sortir des logiques suivantes : si ce sont des contre-vérités, il faut donc apporter la vérité. Si c’est la vérité, il faut proposer des actions responsables. Ces actions doivent d’abord commencer sur nous-mêmes avant d’aller vers la France. La propension à incriminer la France partout est un grand piège pour l’Afrique. La différence entre les asiatiques et les africains, c’est l’action. Si les asiatiques, colonisés au même titre que les africains s’étaient contentés de crier ou de critiquer comme les africains, la Chine et la Corée du Sud seraient toujours comme le Burkina Faso. Le capitaine Thomas Sankara a montré que tout est possible quand on veut.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2021 à 20:05, par Sayouba Traoré En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Un accord de cette nature et de cette importance, signé par un ministre délégué et un ambassadeur ? A qui veut-on faire croire ça ? Madame Sangare a occupé des fonctions ministérielles. Elle n’ignore donc pas que chaque décision se prend à un niveau hiérarchique précis. J’arrête là ce commentaire, pour des raisons de simple décence.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2021 à 20:33, par Banana Republic En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Madame, vous jouez dans un populisme dangereux et à la limite enfantin.
    Vos affirmations gratuites sur le 16 janvier sont indignes d’un ancien ministre de la République
    Malheureusement il y a toujours des moutons sur les réseaux sociaux pour croire en vos inepties

    Je me rappelle vos discours enfantins devant madame Compaoré juste pour votre gueule et votre ventre

    Il n’y a pas meilleur Valet de l’impérialisme que votre maître Compaoré qui vous tenait par 1 laisse

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2021 à 20:37, par Yvonnick jou En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    J’ai choisi de m’expatrier au Burkina Faso pour échapper ka DICTATURE qui sévit en France. La France ne veux pas quitter son pre carré en Afrique de l’ouest car elle y a trop d’intérêt. Mais les Africains sont en train d’ouvrir les yeux et de comprendre que la France n’est qu’un vampire qui se nourrit des richesses sans rien vouloir donner en retour. Les accords militaires de coopération ne servent que les intérêts des Français . L’arrivée des Russes change la donne dans le Sahel, plus professionnel et plus efficaces, ils font un excellent travail en Centre Afrique.
    La France n’est que le VALET des USA.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2021 à 21:17, par Fasovision En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Le vrai problème de la France, je parle de cette France élitiste, cette France politicienne, accoutumée de la diplomatie dissimulée et de l’amitié feinte (cette France qu’il ne faut pas confondre avec le peuple français, soit dit en passant), eh bien son véritable problème, c’est de trouver en la ruse, la manipulation et la condescendance ses principaux leviers dans la coopération avec des Etats, appelés ses anciennes colonies.

    Malgré des alertes sur les limites et le danger de cette approche, ça et là, elle semble faire la sourde oreille !
    Ceci étant, il n’est point besoin d’être devin pour savoir qu’elle est bien lancée sur des sentiers sans lendemain !
    Saura-t-elle jamais faire demi-tour ?
    A elle d’y répondre.

    *A noter que je ne suis anti-personne. Je ne fais que partager une analyse froide de ce qui se passe dans les rapports de cette "France-là" à l’Afrique, en particulier.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2021 à 21:32, par MyMy En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    - PLUSIEURS FOIS J’AI INDEXE LE FAIT ICI. MAIS, LA CENSURE S’EST ABATTUE SUR MOI ASSEZ SOUVENT. A L’OCCASION D’UN PASSAGE, UN INTERNAUTE M’A MÊME MANQUÉ DU RESPECT.

    PAUVRE AFRIQUE francophone. PAUVRE BURKINA... NOUS N’AVONS MÊME PAS LE COURAGE DE PARLER DES CHAINES QUE NOS ENNEMIS UTILISENT CONTRE NOUS DEPUIS DES SIÈCLES.

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2021 à 21:32, par Laye En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Wow !!!!! Pour une ancienne ministre ? Quelle déception ! On dirait les écrits d’une élève du CM2 où les discours des panafricanistes ou généraux des réseaux sociaux ! Juste de la littterature, des approximations et du dilatoire . Une chose est sur, c’est que madame ne connais rien des armes, madame ne connaît des accords de défense et elle n’a aucune notion de tout ce qui est opération militaire. Et le ridicule, c’est de vouloir faire une corrélation entre les soldats burkinabé tués avec des accords ou Déploiement de militaires français au burkina. Madame, la seule que vous dire et çà, c’est plus et plus à votre niveau, c’est que l’armée burkinabé est mal formée, mal équipée et incapable de mener une guerre contre les jihadistes

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2021 à 22:12, par Claude En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Un article intéressant au début mais l’affirmation dans la conclusion que le Sahel est complètement sécurisé m’amène à douter globalement de la sincérité de ce propos.
    Pourquoi évoquer ces sujets maintenant, peut-être la crainte que le procès de l’assassinat de SANKARA aille à son terme. Qui sait ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2021 à 00:03, par Oh que non ! En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    S’il s’agit du document qui circule sur les réseaux sociaux, il y a lieu de penser qu’il est nul et de nul effet. Pour deux raisons au moins :

    1. il ne porte pas de cachet en ce qui concerne la partie Burkinabè. Seulement une signature attribuée au Ministre NEBIE.

    2. il date du 9 janvier. Or au 9 janvier, NEBIE n’était plus ministre, le gouvernement auquel il appartenait ayant démissionné quelques jours auparavant. C’est peut-être la raison pour laquelle le cachet n’a pas été apposé. Ce qui signifierait donc :

    a. Que c’est la transition qui a initié ce document mais n’a pas eu le temps de le finaliser.

    b. que la copie qui circule n’est pas celle valide.

    Il reste à vérifier que le gouvernement de Kaba l’a signé par après. Mais dans ce cas, il peut être hasardeux d’affirmer que l’attaque du 15 janvier devait servir de moyen de pression pour le faire signer, le 1er gouvernement Kaba n’ayant été connu que le 13 janvier.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2021 à 08:49, par Alexio En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Make the deal with the Devil. C est claire que la rewvolution du peuple burkinabe a ete detrournee par le RSP de Zida et de Gilbert Diendere manipulateur qui etait dans les coulisses preparant son guet-a-pens qui a finit par le temps prendre dans son propre filet.

    Lors du coup d Etat le plus bete de l histoire de notre Afrique convoitee par les forces du mal venant de l exterieure dont leur courroie de transmissions a leurs forfaitures ont ete toujours des traitres, endocolons patins de la FRANCAFRIQUE.

    Une mafia scientifiquement compsee a l Elysee pour asservir et piller l Afrique.

    Les accords secrets entre la France et l Afrique dite francophone sont les memes predilections eronnees qui protegent les interets farfelus de la France au detriment de ceux des pays concernes.

    La France pays des droit de lhomme a fui ses responsabiltes en cas de bavures exprimees par ses soldats dans chaque pays africains ou elle opere militairement.

    Elle a fait ses preuves au Mali quand son armee a bombarder des maliens qui se rejouissaient aux ceremonielles des fetes de mariage a Bounti. Chose affirmee par des recapes a cette effroiyable bavure par les soldats francais.

    Avec preuves appuyee par l ONU, l Elysee nia les faits sans suite.

    Est-ce que la France pouvait faire la meme chose a un petit pays comme le Quatar ?

    La reponse est a la negative. Dailleurs ce pays est un de ses clients de choix qui achetent beaucoup d armes par l entremise des reseaux mafieux de Yves le Driant faux comme Foccart.

    Nicolas Sarkosy est aussi dans le reseau des Quataris. Il a jouer un grand role de coulisse de l achat du foot- ball club Paris St- Germain.

    Aime Cesaire avait raison que notre malheur etait notre historique avec ce pays qui a trop tuer en Afrique. La mort de plus 45presidents africains sont dorment dans sa conscience criminelle au nom de la raison d Etat.

    LA FRANCE N A PAS D AMIS MAIS DES INTERTS A DEFENDRE. Dixit : General Degaule.

    Car ce pays ne veut pas lacher sa proie, elle veut pas et ne peut pas s emanciper sans l Afrique comme l Allemagne qui n a pas d ex-colonies pour les exploitees a outrance : economiquement, socialement, financierement(Cfa), et culturellement(La francophonie), une anarque culturelle pour sauver la langue francaise dans le monde.

    Répondre à ce message

    • Le 6 décembre 2021 à 10:31, par kwiliga En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

      @ Alexio
      Il apparait clairement que ce n’est pas en vous lisant que l’on va sauver la langue française (avec une cédille).
      Au-delà de la forme, vos propos m’interrogent, êtes-vous un Russe ?
      Etes-vous un ordinateur doté d’un logiciel panafricaniste ?
      Toujours à ressasser les mêmes idéologies sans le moindre pragmatisme, toujours à rechercher à rejeter la faute sur l’ennemi héréditaire français, sans amorcer le début de la moindre remise en question ? (la redondance est volontaire).
      Qu’avez-vous à gagner dans tout cela ?
      Quant au propos de De Gaulle, que vous avez déformé (volontairement ?), ils ne nomment pas la France, mais les états.
      Alors effectivement, dans notre société moderne, capitalistique et mondialisée, ni les états, ni les multinationales et de moins en moins d’individus (et c’est regrettable) n’ont d’amis. Nous n’avons que des intérêts et force est d’avouer que je le déplore au plus haut point, mais ce n’est en aucun cas en stigmatisant les autres, que nous trouverons notre propre voie vers l’émancipation.

      Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2021 à 09:46, par Zaki En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Il ne s’agit pas de nous accuser mutuellement mais plutôt de nous pencher sérieusement sur la question en mettant en commun nos intelligences pour remédier à cette insuffisance si tel est le cas. Donnons-nous les idées afin d’amener le gouvernement à clarifiée la situation et au besoin de les (accords) ou les dénoncer dans l’intérêt du pays. Il s’agit également de faire en sorte d’encadrer au maximum ce type d’accord à l’avenir de sorte à garantir l’intérêt national.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2021 à 09:55, par Passakziri En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Quand chacun pense pouvoir surferb sur la vague anti-francaise !
    Madame n#a jamais ouvert sa bouche publiquement pour denoncer quoi que ce soit sous le régime compaoré, et tout à coup brusquement c’est elle qui pense defendre quoi ?

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2021 à 10:26, par Dié En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Bonjour !
    Pour ceux ou celles qui pensent que Mme SANGARE est batteuse de tam tam et danseuse à la fois n’ont qu’à exiger de nos autorités la publication cet accord militaire signé en 2015. C’est la meilleure façon de la confondre au lieu d’exiger d’elle qu’elle dévoile sa source. Ne venez pas surtout me dire que cet accord est frappé du sceau de secret défense.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2021 à 10:27, par N’dabi En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    La grandeur d’un pays ne se mesure-t-elle pas par ça capacité à défendre l’intégrité de son territoire contre toute agression extérieur et intérieur ? A mon sens, oui.
    Ces accords tels que j’ai pu prendre connaissance à travers votre publication, mérite d’être reévalués, au mieux abroger si cela va dans l’intérêt du pays.
    Peut-on sous-traiter la défense de notre pays à un pays tiers ?
    A mon avis, non.
    Le pays gagnerait à équiper efficacement ses forces de défenses, et changer au mieux sa mode de coopération.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2021 à 10:36, par Diarra En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    J’ai pleuré après avoir lu ces éclairages de madame la ministre. Je vous respecte d’avoir donné ces explications. J’ai pleuré à cause de mon incapacité d’aller trouver ces documents d’accord et les déchirer et les brûler.
    Vos explications, madame, réconfortent les populations du Burkina, du Mali et du Niger à se lever comme un seul homme pour chasser l’armée française de nos pays.
    Si les populations du Sénégal et de Côte d’Ivoire se mobilisaient autant que celles des 3 autres pays, la France serait boudée en un jour hors de nos frontières.
    Si les djihadistes vont venir nous tuer tous ici, n’est pas le problème. Le problème est bien la France colonialiste et impérialiste. La France est nue. Si elle savait la honte, elle allait courir rentrer chez elle, se laver et se rhabiller.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2021 à 11:52, par Zaki En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    J’ai fait un commentaire que je ne vois pas l’historique des réactions alors qu’il m’a été dit qùe ledit commentaire est entrain d’être examiné avant sa publication. Cela fait au moins 2h de temps déjà. Et si ce type de commentaire est jugé non diffusable je pense que les autres le seraient davantage. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2021 à 14:46, par un passant En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    @worldwideconsulting@yahoo.fr Relisez la dame et allez lire l’accord. Ce texte joue simplement sur les émotions des gens qui sont liées au mot "France" ces derniers temps. Chacun peut lire l’accord et l’interpréter comme il l’entend. Mais encore une fois, on ne peut pas faire des accusations graves du genre "n’est-ce pas ce pas pour cela qu’il y a eu l’attaque du 16 Janvier 2016 ... ?" sans en articuler clairement les raisons et/ou apporter des preuves. Je trouve simplement dommage que des personnes ayant occupé les premiers rôles dans ce pays puisse faire ce genre de déclarations sans aucune base, ça n’a pas l’air serieux.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2021 à 15:45, par Charly En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Cette dame est vraiment à féliciter. J’aime son franc-parler. Elle sait de quoi elle parle. Je suis déçu que des gens trouvent des choses négatives à dire par rapport à son analyse.
    Merci Nestorine Sangare pour cette analyse pertinente.
    On doit maintenant passer à l’action pour annuler ou réviser ces accords lésés et injustes.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2021 à 16:31, par Ahdou En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Y’a t’il un gouvernement capable de nous libérer de ces accords sinon notre pays ne sera pas pour nous un jour si rien n’est fait. DEDOUGOU une ville dont les terroristes avance en grand pas.
    Près que partout c’est pas bon par ici

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2021 à 16:32, par Vérité Indiscutable En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Ce que je n’accepte pas, c’est que le pouvoir MPP n’est pas obligé de renouveler des accords qui devraient être reconduits tacitement. Qui les oblige à maintenir ces accords ? Il ne sert à rien de s’en prendre bêtement à la Transition.
    Tchrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2021 à 08:54, par LE FORGERON En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Bonjour,

    Nous pensons que tous les accords de defense et autres signés qui sont tres importants doivent être envoyés à l’Assemblée Nationale pour révision et validation. Tout accord signé non approuvé pour l’Assemblée Nationale doit être considéré comme nul. Si le Président du Faso peut demander à l’armée un rapport sur le drame de INATA alors il peut aussi soumettre tous les accords de défense à l’Assemblée Nationale pour examination. Dans les pays développés cela se fait pourquoi dans nos pays pauvres ces mêmes impérialistes peuvent venir corrompre nos dirigeants pour qu’ils signent sans consulter le peuple ?

    La Patrie ou la Mort, Nous vaincrons !!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2021 à 09:23, par CHE GUEVARA En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Il y a des gens qui apparemment ne comprennent pas pas français, NESTORINE n’est pas lâche, elle s’affirme avec même sa photo.
    Certains se cachent derrière des surnoms farfelus et pensent tout connaitre, il y a eu la manifestation de Kaya pourquoi vous n’êtes allé nous faire ressortir ces différents accords entre nos deux États ? Quand on ne sait rien, on se tait et on prend note

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2021 à 09:51, par Ka En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    ’’’’’’’’’L’accord ne dit pas quels sont les types d’équipements militaires qui peuvent être importés, quelle quantité est autorisée et les constats et vérification de rigueur à faire avant leur entrée sur le territoire par l’armée burkinabè. L’accord ne dit pas quelle utilisation les militaires français peuvent faire de leurs équipements au sein de leurs camps, qui peut avoir accès à leurs installations et les conditions à remplir.’’’’’’’’’’

    Dans une compétition où chacun veut tirer la couverture à soi par tous les moyens, quelle est la place d’une bonne politique entre celles ou ceux qui ont perdu le pouvoir, et celles ou ceux qui l’a de nos jours ?

    Dame Nestorine Compaoré ignore, la différence entre un contrat légale d’achat d’armes pour l’état, et un contrat d’un président mercenaire qui était Blaise Compaoré durant 27 ans a fait le Burkina le pays parmi le premier acheteur d’armes au monde et qui signait des contrats d’achats d’arme à la sauvette au nom de l’état.

    Madame Nestorine Compaoré, tous les contrats d’achat d’armes que votre régime a eu à signer avec la France, La Russie, La Turquie n’ont jamais étés élucidés, simplement on sait que c’est au Liberia que nos armes atterrissaient. Aujourd’hui vous êtes de mauvaise foi.

    Le morceau que vous aviez choisi, est un sujet que vous ne connaissez pas, et, " montre votre professionnalisme dans la manipulation de l’information", justement, et c’est bien là le nœud du problème. Une sois disant politicienne et intellectuelle, ne doit pas "manipuler" les dossiers qu’elle savait louche quand il était au pouvoir, et c’est après avoir perdu le pouvoir, qu’elle les choisisse comme des positions a faire l’amour pour berner le monde. Ça me désole, car, cette façon de faire la politique est dégoûtante…pour le citoyen lambda que je suis… ; C’est comme ça depuis nos indépendances : chacun vient au pouvoir, se sert et s’en va, et pour revenir quand on n’a plus rien, on utilise tous les moyens pour encore roulé le peuple dans la farine. Arrêtez vos charabias.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2021 à 18:04, par MonOpinion En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Le plus important a retenir de cet article c’est que l’armee francaise est au Burkina Faso. Cet accord qui a ete signe a la sauvette entre la France et le Burkina Faso est un dementi clair des propos du president francais qui affirmait il n’y a pas longtemps qu’il n’y a aucune presence de l’armee francaise sur le sol du Burkina Faso.
    La verite est retablie au grand jour a cause de cet article..

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2021 à 17:00, par YK En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    HUUMM
    Ces accords doivent être annulés et repassés par l’assemblée. On ne saura continuer avec des accords signés entre ministres et ambassadeurs alors que des institutions sont clairement mises en place. Sur quel fondement un ministre des affaires étrangères peut signer ces accord sans l’avis du ministre de la défense d’alors (selon le récit). Pourquoi le pouvoir du MPP n’a pas cherché à réexaminer ces accords alors signés sans avis de la représentation nationale qui existe depuis leur première échéance ? Vous mettez tous le peuple dans la merde pour protéger vos trônes mais toute chose a une fin. Le peuple aura raison de vous et vos français un jour. Madame, merci pour ces éclaircissements qui devaient aussi intervenir au moment où vous étiez ministre. C’est pas maintenant que vous avez connaissance de ces accords.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2021 à 18:28, par hum En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Donc en clair il n’ya jamais eu un accord obligeant Barkhane à combattre sur le sol burkinabé les terroristes .

    Pendant ce temps les gens à Kaya et partout accuse la France de n’avoir pas pendant 8 ans combattu les terroristes , de n’avoir rien fait dans la zone des 3 frontières etc.... alors qu’elle n’a aucun accord avec le Burkina dans ce sens

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2021 à 14:25, par pataamleukre En réponse à : Coopération militaire : L’ancien ministre, Nestorine Sangaré, évoque les secrets de l’accord militaire entre la France et le Burkina

    Je m’en fou de qui tu es et surtout de ce que tu a été,c’est ce que tu dis qui m’intéresse ;
    Et là,tu m’as donné des informations sur nos accords de coopération militaire avec la France.
    Que c’est triste !
    Bravo pour avoir abordé le sujet et merci pour ces informations !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération Nations unies/Burkina : Le Plan cadre pour le développement durable 2023- 2026 officiellement lancé
Réformes politiques, programmes et projets de l’UEMOA : La 7e revue annuelle salue la performance de leurs mises en œuvre au Burkina Faso
Diplomatie : Hadrammah M. Sidibeh, nouvel ambassadeur de la République de Gambie dans notre pays
Diplomatie : Mohamed Abdallah Al-Khalidi pour la consolidation de l’axe Ouagadougou-Koweit City
Coopération Burkina Faso-Norvège : Vegar Sundsbo Brynildsen, nouvel ambassadeur du royaume dans notre pays.
Burkina Faso-Roumanie : un nouvel ambassadeur pour renforcer la coopération entre les deux pays
Coopération Burkina Faso/Suède : un nouvel ambassadeur à Ouagadougou
Coopération Burkina Faso-Côte d’Ivoire : un nouvel ambassadeur au Burkina Faso
Diplomatie : Le Royaume des Pays-Bas accrédite un nouvel ambassadeur au Burkina Faso
Coopération : Un nouvel ambassadeur du Ghana au Burkina Faso
Burkina Faso - Canada : Un nouvel ambassadeur pour renforcer la coopération
CEDEAO : Le président Roch Kaboré à Accra pour un sommet extraordinaire sur la situation politique au Mali
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés