Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Organisation des élections au Burkina : Les membres de la CENI outillés sur les mécanismes de gestion

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • dimanche 19 septembre 2021 à 21h30min
Organisation des élections au Burkina : Les membres de la CENI outillés sur les mécanismes de gestion

La Fondation internationale pour les systèmes électoraux (IFES) a organisé un atelier de formation BRIDGE (Bâtir des ressources dans la démocratie, la gouvernance et les élections) au profit des quinze commissaires et d’autres membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Cet atelier de formation était axé sur l’administration électorale. Il s’est déroulé à Loumbila, dans la région du Plateau central, du 13 au 17 septembre 2021.

Aider la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à bien réussir les prochaines échéances électorales au Burkina Faso, telle est la préoccupation de la Fondation internationale pour les systèmes électoraux (IFES). Dans le souci de mieux réussir et de relever les prochains défis électoraux, l’IFES, en collaboration avec la CENI, a initié cet atelier BRIDGE pour renforcer les capacités des membres de la CENI dans l’administration électorale.

Durant ces cinq jours de formation, les membres de la CENI ont passé en revue 26 modules dont trois ont fait l’objet de l’atelier. Il s’agit, entre autres, de l’administration électorale, de la planification opérationnelle et de l’inscription des électeurs. « A travers cette formation, les membres de la CENI ont reçu encore plus de connaissances et peuvent maintenant exécuter avec efficacité les différentes missions qui leur seront confiées dans le cadre de l’administration électorale », a indiqué Théo Dowetin, l’un des trois formateurs.

« En plus du savoir, nous leur avons donné le savoir-faire », Théo Dowetin, formateur.

« Nous leur avons appris l’analyse des risques dans le cadre de la planification électorale, la gestion des fichiers électoraux, les mises à jour des documents et autres aspects liés à la bonne organisation des élections », a-t-il expliqué, ajoutant qu’ils ont, au sortir de cet atelier, reçu des acquis importants au bénéfice de la CENI.

Au-delà de la satisfaction des formateurs, c’est le premier responsable de l’institution qui se dit comblé. Pour le président de la CENI, Elysé Ouédraogo, cette formation est à saluer à sa juste valeur. « Elle est à saluer dans la mesure où elle va permettre aux membres de la commission nationale qui ont été renouvelés à 60%, de s’imprégner davantage des mécanismes de l’administration électorale », a-t-il laissé entendre, tout exprimant sa gratitude aux différents partenaires qui accompagnent la CENI.

Le président de la CENI, Elysé Ouédraogo, s’est dit satisfait du contenu des échanges.

« Chez nous, au pays, quand on remercie quelqu’un parce qu’il t’a donné du maïs, c’est pour dire merci et espérer avoir encore les prochaines fois », a-t-il dit avec humour à l’endroit des partenaires. Il fallait donc cette formation parce que les élections ne sont plus loin, en l’occurrence celles municipales du 22 mai 2022, a-t-il conclu.

Promotion d’élections paisibles et démocratiques

Pour les partenaires tels que l’IFES et l’Agence américaine pour le développement international (USAID), qui est d’ailleurs le bras financier de cette activité, la réussite des élections paisibles doit être une préoccupation partagée. D’ailleurs, cet atelier de formation s’inscrit dans le cadre du projet « Promouvoir des élections paisibles, démocratiques, transparentes et inclusives au Burkina Faso », financé par USAID.

Les différents partenaires s’engagent à accompagner le Burkina dans le processus électoral.

Le représentant de IFES, Nicolas Matatu, dans son intervention, a félicité l’ensemble des participants pour leur engagement durant ces cinq jours de formation. Tout comme lui, le représentant de l’USAID et l’ambassadeur des Etats-Unis ont tous réitéré leur engagement aux côtés de la CENI afin de réussir des élections paisibles et démocratiques au Burkina Faso. « Nous avons eu la chance d’avoir des facilitateurs bien connus dans l’organisation des élections en Afrique, qui ont animé cet atelier. Ils sont à féliciter pour leur contribution », a-t-il conclu sur fond d’ovations.

Des témoignages pour encourager les partenaires dans leur accompagnement.

Cette cérémonie de clôture a été ponctuée par une remise de certificats aux participants.
En rappel, BRIDGE (Building resources in democracy, governance and elections) est un programme de perfectionnement professionnel modulaire avec un accent particulier sur les processus électoraux. Il représente une initiative unique où on retrouve cinq organisations, notamment la Commission électorale australienne (AEC), International IDEA, la Fondation internationale pour les systèmes électoraux (IFES), le Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD) et la Division de l’assistance électorale des Nations-Unies (UNEAD).

Serge Ika Ki (stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Congrès pour la démocratie et le Progrès : Six mois de suspension pour trois membres du bureau exécutif national
Commune de Banfora/CDP : Plus de 150 militants rendent leur démission, la gestion du parti décriée
Procès Sankara et compagnons : La jeunesse sankariste unie invite les "patriotes sincères" à s’y rendre en "Faso danfani" ou en blanc
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un pays, on le développe avec des idées »
Burkina/Élections municipales 2022 : Les acteurs au processus se concertent
Forces armées nationales burkinabè : Qui sont les nouveaux chefs ?
Burkina/politique : Alassane Bala Sakandé a officiellement pris service à la tête du MPP
Engagement politique des jeunes au Burkina : Les compétences des jeunes renforcées à Kaya
Burkina-Procès Sankara : Le Comité international appelle à la mobilisation populaire, Mariam Sankara attendue
Politique : Le Groupe parlementaire MPP tient ses premières journées parlementaires 2021 à Banfora
Burkina : C’est parti pour le "mois de justice et d’hommage pour Thomas Sankara et ses compagnons"
Bobo-Dioulasso : Etat et secteur privé échangent sur les défis et les opportunités que la ZLECAF offre au Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés