Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «S’il y a un problème, il y a une solution. S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème» Bob Marley

Promotion de l’entrepreneuriat féminin : L’association African Women Leaders a cinq ans

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 16 juin 2021 à 22h55min
Promotion de l’entrepreneuriat féminin : L’association African Women Leaders a cinq ans

La commémoration du 5e anniversaire de l’association African Women Leaders (AWL) se tiendra du 22 au 29 juin 2021, à Ouagadougou. En prélude à cette fête, les membres du comité d’organisation ont convié la presse, ce mercredi 16 juin 2021, pour évoquer les préparatifs en cours, en vue de la réussite des festivités.

La commémoration du 5e anniversaire de l’association African Women Leaders (en français : les leaders femmes africaines) est placée sous le thème « Repenser la stratégie. » Le choix de ce thème n’est pas fortuit, selon la porte-parole de l’association, Adizatou Doussa. En effet, la crise sécuritaire qui secoue le Burkina Faso plonge davantage les femmes dans des situations de vie extrêmement difficiles, faisant d’elles des veuves. Ainsi, les membres de l’association ont eu une pensée pieuse envers les victimes des attaques terroristes, dont le massacre de Solhan. Elles ont par la même occasion appelé l’ensemble des Burkinabè à une solidarité envers ces victimes, notamment les femmes et les enfants, qui constituent des couches vulnérables.

Adizatou Doussa, porte-parole d’African Women Leaders.

À en croire Adizatou Doussa, les crises sécuritaire, sanitaire et humanitaire sont de nouveaux défis qui viennent s’ajouter à ceux existants, tels que la discrimination sociale à l’égard des femmes liées au poids des traditions, les mentalités, l’analphabétisme, etc. Pour elle, ces pesanteurs socio-culturelles contribuent à « désaxer la société de ses ressorts profonds pour laisser cours au développement de la pauvreté avec toutes ses conséquences. » C’est devant ce constat amer et sombre que les membres d’African Women Leaders, dès la reconnaissance officielle de l’association le 22 juin 2016, se sont fixé pour objectif d’œuvrer auprès des structures associatives, des groupes cibles des milieux ruraux et urbains pour offrir aux femmes des cadres d’apprentissage et de partage d’expériences, afin de développer leurs capacités de leadership en vue d’une autonomisation véritable.

Marie Hermann Coulibaly, présidente de l’association African Women Leaders.

Un bilan satisfaisant en cinq ans d’existence

« Durant ces cinq ans, plus de 200 associations ont été touchées directement et indirectement par l’action d’AWL. Aussi, trois projets ont été réalisés, dont un sportif. Il s’agit du Projet d’implication des femmes dans le développement à travers les communes. Ledit projet se fixe pour ambitions de renforcer les activités socio-économiques de 1 000 femmes reparties dans douze communes du Burkina Faso. Le projet, qui a démarré en 2017, opte pour l’entreprenariat communautaire qui se présente comme une solution de développement durable de la femme. On a ensuite les activités culturelles et sportives avec notamment l’idée d’une course cycliste dénommée ‘AWL Tour’, lancée en début 2016. On a, enfin, les initiatives de promotion et de protection du droit des femmes et des jeunes filles avec précisément le projet ‘Moussoro’ (foulard en langue dioula). Ce projet se veut un moyen pour AWL et ses partenaires de sensibiliser les citoyens aux questions de discriminations liées au genre et aux conséquences des violences conjugales », a souligné la présidente d’AWL, Marie Hermann Coulibaly.

Le logo de l’association.

Toutefois, les membres ont relevé quelques difficultés qui handicapent la bonne marche de l’association. A les entendre, depuis sa création à nos jours, l’association vit des poches de ses membres. Certes, ils ont l’accompagnement technique du ministère de la Femme, celui de la Justice et le ministère de la Jeunesse. Mais « nous fonctionnons sur la base du courage et de la détermination. Nous donnons de la compétence et non de l’argent, parce que nous n’avons pas de partenaires financiers ni à l’international ni à l’intérieur du pays. »

En rappel, African Women Leaders a été créée en octobre 2015 et reconnue officiellement en juin 2016. Sa principale vocation est d’offrir des plateformes éducatives aux associations de femmes et de jeunes filles, afin qu’elles puissent créer de la valeur ajoutée dans leurs différentes initiatives entrepreneuriales.

Dofinitta Augustin Khan
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : Plus de 5000 produits alimentaires contrefaits saisis
60e anniversaire de la Croix-Rouge burkinabè : Les festivités officiellement lancées
Traite des personnes au Burkina : Des acteurs réfléchissent sur des stratégies efficaces de lutte contre le phénomène
Dialogue social et religieux au Nord et au Centre-Nord : Le bilan du projet REDIRE jugé satisfaisant
Burkina Faso : OXFAM suscite l’intérêt des communautés dans la gestion des finances publiques
Burkina Faso : Le Projet renforcement de la bonne gouvernance financière enregistre de bons résultats
Sécurité : Les responsables de l’Union pour la Libération du Burkina Faso interpellés
Développement socio-économique : L’ONG Welt hunger hilfe lance le projet « PRECIS » pour des jeunes et des femmes du Centre-Est
Transport ferroviaire au Burkina : Vers la fin du "hold-up" du groupe Bolloré ?
Sexualité précoce et mariage d’enfants en milieu scolaire : Un nouveau guide pour harmoniser les actions de prévention
Entrepreneuriat : Le Fonds burkinabè de développement économique et social (FBDES) se dévoile aux jeunes des Hauts-Bassins
Bougouriba (région du Sud-Ouest) : Des comités provinciaux pour prévenir et gérer les conflits communautaires
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés