Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «S’il y a un problème, il y a une solution. S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème» Bob Marley

Diocèse de Dédougou : Un dîner gala pour lever des fonds en soutien aux activités pastorales

Accueil > Actualités > Société • • mercredi 23 juin 2021 à 23h04min
Diocèse de Dédougou : Un dîner gala pour lever des fonds en soutien aux activités pastorales

Le conseil diocésain des laïcs de Dédougou organise un dîner-gala le samedi 26 juin 2021 à Dédougou. L’objectif est de lever des fonds pour contribuer à la mission d’évangélisation de l’Eglise-famille du diocèse de Dédougou et initier par la même occasion un cadre de communion, de fraternisation et de cohésion sociale entre les fils et les filles d’une même région sans distinction de langue de culture et de religion. Dans cet entretien, le président du comité d’organisation détaille le contenu de cette première édition.

Présentez-vous brièvement à nos internautes.

Je suis SAME Joachim, Président du Conseil diocésain des laïcs du diocèse de Dédougou. Il faut entendre par Conseil Diocésain des Laïcs (CDL) l’organe chargé de la coordination des fidèles laïcs au niveau du diocèse. Le laïc est tout chrétien qui n’est pas religieux ou un ministre ordonné.

Dites-nous pourquoi un tel événement en fin d’année pastorale ? Quels sont les objectifs visés ?

Le CDL a initié ce dîner gala en réponse à un appel pastoral du Père Évêque, son Excellence Monseigneur Prosper Bonaventure KY. Le constat est que de plus en plus, les aides extérieures se font rares ; pourtant les charges au niveau de nos diocèses augmentent de jour en jour. Lors des ordinations passées par exemple, notre père Évêque a clairement lancé un cri de cœur pour demander une aide afin de doter les nouveaux prêtres de moyens roulants pour leur mission. Par ailleurs, il faut reconnaître que de sa formation jusqu’à son ordination, le prêtre coûte très cher. Et lorsqu’il est ordonné, il est envoyé en mission vers nous les Laïcs. Cela nous a amenés à réfléchir sur notre apport dans cette charge qui jusqu’ici était entièrement supporté par le diocèse et ses partenaires. L’objectif principal de cette activité vise à lever des fonds en vue de contribuer à la formation des séminaristes et à l’acquisition de moyens roulants au profit des jeunes prêtres.

Qu’est ce qui a motivé l’initiative d’une telle activité précise réservée à des structures non religieuses ?

Dans notre réflexion, on a voulu créer un cadre de retrouvailles et d’échanges entre les résidents, ressortissants, amis et frères autour d’un même idéal. La question fondamentale est celle-ci : “ Quel doit être mon rôle en tant que laïc de ce diocèse dans son auto-prise en charge ?’’ On aurait pu animer un panel ou organiser un forum, mais nous avons finalement convenu pour le moment de choisir de nous retrouver dans une ambiance festive et récréative. Toute chose qui concoure à créer une véritable communion, un cadre de cohésion confraternelle.

Quels impacts ce dîner aura pour les fils et filles du diocèse de Dédougou ?

En tant que premier responsable du laïcat, avec mon bureau et mes conseillers, nous nous sommes dit qu’il faut quitter dans la conception et dans l’esprit du laïcat “ panier à la main” pour un laïcat ‘’entreprenant’’. Vous voyez dans une Eglise, lorsqu’on dit que le responsable laïc veut prendre la parole, on se dit que c’est encore pour lancer une cotisation ou une quête pour telle ou telle cause. Nous voulons changer cette image de notre laïcat. Nous voulons intéresser tous les chrétiens à l’organisation du laïcat. Ce dîner se veut pérenne et notre ambition, si Dieu nous en donne la grâce, est qu’il se tienne chaque année avec d’autres initiatives innovantes qui suivront en vue de faire de notre organisation des laïcs un levier sur lequel nos pasteurs peuvent compter pour leur ministère sacerdotal.

Qui sont les participants et quel est le contenu de cette première édition du dîner gala qui rassemblera plusieurs centaines de personnes ?

Le dîner gala va réunir les Laïcs mais aussi le clergé et les religieux et religieuses. Il faut aussi noter la participation des fils et filles de la région toutes religions confondues. Au cours du gala, il y aura des prestations d’artistes religieux et laïcs et des souscriptions pour la cause du gala et un mini-marché de mets traditionnels et modernes.

Quelles sont les modalités pour prendre part à ce diner gala ?

Le prix d’entrée minimum est fixé à 5000 F CFA et donnera droit à un repas copieux, à un rafraichissement et au spectacle. Les tickets sont déjà disponibles auprès de la commission finance, dans les secrétariats des deux paroisses de la ville de Dédougou, à savoir la paroisse cathédrale sainte Anne et la paroisse sainte Trinité. Par ailleurs pour ceux qui sont hors du diocèse, ils peuvent prendre leurs tickets en ligne par Orange money ou par Moov Money. Les contacts sont les suivants : 76659805 pour réseau orange et le 70250905 pour Moov.

Que gagnera le conseil diocésain des laïcs comme marge pour l’auto-prise en charge ? Si ce n’est pas indiscret, combien de Franc CFA le CDL compte atteindre ?

Il n’y a pas de tabou (rires), notre objectif est que les souscriptions nous permettent de réunir la somme de 4.500.000 FCFA pour l’achat de 3 motos de marque YBR pour les trois (03) jeunes prêtres qui seront ordonnés courant mi-juillet 2021. Si nous récoltons plus que cela, nous allons soutenir le volet de la formation des grands séminaristes (les candidats au sacerdoce) au niveau du diocèse de Dédougou.

Dans un contexte sanitaire marqué par la présence du coronavirus, vous portez une activité d’envergure. Quelles sont les mesures sanitaires qui seront prises pour les participants ?

Nous sommes conscients qu’un tel évènement va drainer du monde dans un contexte de COVID. Mais rassurez-vous, nous avons pris toutes les dispositions pour la disponibilité de gel et de masques à l’entrée de la salle ainsi qu’une disposition intérieure respectant les distanciations recommandées. D’ailleurs nous avons une commission santé qui travaille à cela.

Parlant du dîner gala proprement dit, quelles sont attentes du Conseil diocésain des laïcs pour une pleine participation des diocésains et surtout des représentants des paroisses ?

Nous attendons des fidèles laïcs une réelle implication dans cette initiative. Ce n’est pas l’activité des responsables laïcs seulement mais de tous les chrétiens du diocèse et de toutes les paroisses. C’est pourquoi le slogan est : “ Je suis laïc, je m’engage.’’

Les ressources obtenues permettront sans doute de soutenir les dépenses du diocèse cette année… Dans cette région du Burkina où la pauvreté est accentuée d’après les statistiques du classement des régions, quelles sont les perspectives pour le CDL de sortir le diocèse de ses difficultés financières ?

Il faudrait que nous laïcs, nous prenons à bras le corps la question du financement de notre diocèse. Cela passe par la sensibilisation. Il faudrait que nous fassions des paroisses, de notre diocèse, notre foyer commun. Nous devons l’entretenir et entretenir aussi les pasteurs que Dieu a choisis pour nous. C’est une prise de conscience à laquelle j’invite chaque chrétien du diocèse de Dédougou. Dans l’exhortation post-synodale « Ecclesia in Africa » au n° 104, le Pape Jean-Paul II nous interpelle en ces termes : « L’Évangélisation requiert donc, outre les moyens humains, des moyens matériels et financiers substantiels, dont bien souvent les diocèses sont loin de disposer dans des proportions suffisantes. Il est donc urgent que les Églises particulières d’Afrique se fixent pour objectif d’arriver au plus tôt à pourvoir elles-mêmes à leurs besoins et à assurer leur autofinancement. »

Votre mot de fin ?

Je voudrais pour terminer cet entretien remercier les autorités de la région pour leur implication, Monsieur le Gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun qui est le Patron de l’activité, les parrains, le Docteur Cyriaque PARE, fondateur de Lefaso.net qui nous donne cette opportunité d’expliquer les biens fondés de ce diner gala et Madame Hortense PARKOUDA. Notre reconnaissance sincère à notre Père Évêque qui a cru en nous et toutes les personnes de l’intérieur comme de l’extérieur du diocèse qui ont accepté de participer à cette activité et de contribuer pour le rayonnement de notre église famille. Que Dieu nous bénisse !

Entretien réalisé par DEMBELE Bienvenu LAWALI
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : Plus de 5000 produits alimentaires contrefaits saisis
60e anniversaire de la Croix-Rouge burkinabè : Les festivités officiellement lancées
Traite des personnes au Burkina : Des acteurs réfléchissent sur des stratégies efficaces de lutte contre le phénomène
Dialogue social et religieux au Nord et au Centre-Nord : Le bilan du projet REDIRE jugé satisfaisant
Burkina Faso : OXFAM suscite l’intérêt des communautés dans la gestion des finances publiques
Burkina Faso : Le Projet renforcement de la bonne gouvernance financière enregistre de bons résultats
Sécurité : Les responsables de l’Union pour la Libération du Burkina Faso interpellés
Développement socio-économique : L’ONG Welt hunger hilfe lance le projet « PRECIS » pour des jeunes et des femmes du Centre-Est
Transport ferroviaire au Burkina : Vers la fin du "hold-up" du groupe Bolloré ?
Sexualité précoce et mariage d’enfants en milieu scolaire : Un nouveau guide pour harmoniser les actions de prévention
Entrepreneuriat : Le Fonds burkinabè de développement économique et social (FBDES) se dévoile aux jeunes des Hauts-Bassins
Bougouriba (région du Sud-Ouest) : Des comités provinciaux pour prévenir et gérer les conflits communautaires
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés